Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Thèmes  >  Femme et religion


Femme et religion




Cette page permet d'accéder à toutes les ressources de ce site concernant la femme et la religion.

Les femmes dans l'Ancien Testament :

  • On leur attribue le premier péché (Genèse) qui les rend définitivement suspectes.
  • Elles comptent si peu qu'on les mentionne à peine dans les descendances décrites dans l'Ancien Testament.
  • Elles font partie des meubles : "Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son esclave, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne." (Exode 20:17 - Deutéronome. 5:21),
  • Ce sont des séductrices qu'il convient d'éviter ! "Et j'ai trouvé plus amère que la mort, la femme dont le coeur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle." (Ecclésiaste 7:26).

Les femmes dans le Nouveau Testament :

Autres temps, autres moeurs, le Nouveau Testament s'est un peu adouci vis à vis des femmes, mais en apparence seulement. Le Nouveau s'inspire vite de l'Ancien.
  • Ce sont les hommes d'abord : "Il y avait environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants." (Matthieu 14:21).
  • L'égalité devant Dieu vaut pour l'au-delà, mais pas sur Terre :
    "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ." (1ère épître aux Corinthiens 11:3). On ne peut guère être plus explicite.
  • Symbole de soumission et d'humilité, le voile s'impose longtemps aux chrétiennes et reste encore en vigueur dans de nombreuses communautés.
  • La femme est l'objet honteux du désir que l'Eglise catholique tente de transcender avec un culte platonique pour la Vierge Marie.
  • Encore aujourd'hui, chez les catholiques, la prêtrise est réservée aux seuls hommes et les rares femmes admises au concile Vatican II n'étaient que des auditrices.

Le judéo-christianisme n'est pas la seule religion ayant rabaissé la femme. En Grèce, en Chine, en Inde, en Amérique précolombienne ou en Perse, les religions ont montré leur peu d'estime pour les femmes, premières pécheresses.


Les femmes dans le Coran :

L'infériorité des femmes y est affirmée à de multiples reprises.
"Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au-dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises." (4/38)
Les femmes sont chargées d'éduquer les enfants et d'accomplir les travaux domestiques. Elles ont besoin de la protection d'un homme car, seules, elles ne peuvent avoir de vie sociale. L'homme peut prendre l'initiative de la répudiation. Le port du voile est une confirmation de leur infériorité.


La place des femmes dans la plupart des religions, en particulier les religions révélées dans des Ecritures, est le reflet de ce qu'est ou a été leur place dans les différentes sociétés, aux différentes époques. Preuve, s'il en est, que les "révélations divines" sont bien nées de l'imagination des rédacteurs des Ecritures et non d'une instance divine transcendante.



Ressources


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Haut de page    Contact   Copyright ©