Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Femme



Citations :   Femme




"Si j'étais Dieu, je recommencerais tout, sauf... la femme."
(René Barjavel / 1911-1985 / Si j'étais Dieu... / 1976)

"Les hommes rêvent, se fabriquent des mondes idéaux et des dieux. Les femmes assurent la solidité et la continuité du réel."
(René Barjavel / 1911-1985 / Une rose au paradis / 1981)

"Sorcière. 1/ Horrible et repoussante vieille femme, en perverse activité avec le diable. 2/ Belle et attirante jeune personne, dont les perverses activités dépassent le diable."
(Ambrose Gwinett Bierce / 1842-1914 / Le Dictionnaire du Diable / 1906)

"Le raciste et le nationaliste xénophobe, le moralisateur des ligues de vertu ou le "macho" prennent pour des idées ce qui n'est que fantasme : "l'immigré-délinquant-par-nature", le "pêcheur-débauché", la "putain" ou la "femme-inférieure-soumise" sont, à leur insu, comme le diront plus tard Nietzsche et Freud, des traductions et des travestissements des désirs, des "fantasmes", des manifestations de l'inconscient, des travestissements ou symptômes des instincts du faible et des mécanismes de défense du névrosé."
(Eric Blondel / La morale)

"Les femmes n'ont qu'à se souvenir de leur origine, et sans trop vanter leur délicatesse, songer après tout qu'elles viennent d'un os surnuméraire où il n'y avait de beauté que celle que Dieu y voulut mettre."
(Jacques Bénigne Bossuet / 1627-1704)

"Dieu a créé l'homme à son image, et la gonzesse à l'idée qu'il s'en faisait, ça peut paraître dégueulasse, mais ça partait d'un bon sentiment"
(Michel Colucci, dit Coluche / 1944-1986 / Pensées et anecdotes)

"Supérieures par l'amour, mieux disposées à toujours subordonner au sentiment l'intelligence et l'activité, les femmes constituent spontanément des êtres intermédiaires entre l'Humanité et les hommes."
(Auguste Comte / 1798-1857)

"La Justice est représentée, au fronton des édifices où l'on en débite, par une femme masquée d'un bandeau, à la longue robe, qui tient dans sa main droite un glaive et dans sa main gauche une balance. Cette femme vous la connaissez. La Superstition religieuse protectrice du sabre soudard et de la balance du mercanti, voilà le symbole de la Justice."
(Georges Darien / 1862-1921 / La Belle France / Voleurs ! / 1900)

"Imaginez, avec John Lennon, un monde sans religion... Pas de bombes suicides, pas de 11 Septembre, pas de Croisades, pas de chasses aux sorcières, pas de Conspiration des poudres, pas de partition de l'Inde, pas de guerres israélo-palestiniennes, pas de massacres de musulmans serbo-croates, pas de persécutions de juifs, pas de "troubles" en Irlande nu Nord, pas de "crimes d'honneur", pas de télévangélistes au brushing avantageux et au costume tape-à-l'oeil. Imaginez, pas de Talibans pour dynamiter les statues anciennes, pas de décapitations publiques des blasphémateurs, pas de femmes flagellées pour avoir montré une infime parcelle de peau..."
(Richard Dawkins / né en 1941 / Pour en finir avec Dieu / 2008, page 12)

"En Algérie, on a assisté à des massacres de femmes vivant seules, considérées comme des "dévergondées", des "putes". Ces femmes furent agressées, battues, violées, mutilées, parce qu'elles étaient considérées comme menaçant l'ordre moral coranique et prophétique qui interdit célibat, monachisme et fornication. Les musulmanes qui ne respectent pas les interdits de l'Islam menacent la communauté et ne méritent donc pas de rester en vie."
(Anne-Marie Delcambre / L'islam des interdits / 2003)

"Pour une âme qui aime Dieu véritablement, l'amour pour une femme est une impossibilité - un adultère."
(Ludwig Feuerbach / 1804-1872 / L'Essence du christianisme)

"Un genou de femme bien rond est l'autre nom du Saint-Esprit."
(Bohumil Hrabal / 1914-1997 / La chevelure sacrifiée)

"C'est l'homme qui a créé la femme. De quoi donc ? D'une côte de son dieu - de son "idéal"."
(Friedrich Nietzsche / 1844-1900 / Le crépuscule des idoles)

"Les religions monothéistes communient dans une même foi : la vie sur terre est une fiction; seul compte un arrière-monde peuplé de créatures à faire pâlir les contes d'enfant - un dieu qui voit tout, un barbu qui fend la mer en deux, une vierge qui enfante, un mort qui ressuscite, un prophète abstème détestant la charcuterie; le corps est une punition; la femme, une catastrophe; l'enfantement, une nécessité pour perpétuer une négativité au nom de laquelle on nous châtre..."
(Michel Onfray / né en 1959 / La philosophie féroce / 2004)

"Les trois monothéismes - je dis bien les trois - professent fondamentalement une même détestation des femmes, des désirs, des pulsions, des passions, de la sensualité et de la liberté, de toutes les libertés. Qu'on n'aille pas s'exciter sur la pertinence ou non de l'enseignement du fait religieux à l'école, l'urgence, c'est l'enseignement du fait athée."
(Michel Onfray / né en 1959)

"Il disait qu'il n'y avait qu'une antistrophe entre femme folle à la messe et femme molle à la fesse."
(François Rabelais / 1484-1533 / Pantagruel / 1532)

"La femme est l'instrument qu'emploie le diable pour posséder nos âmes."
(Saint Cyprien / vers 200-258)

"Chez les peuples vraiment libres, les femmes sont libres et adorées."
(Antoine de Saint-Just / 1767-1794 / L'esprit de la révolution)

"Dans nos sociétés marquées par l'émancipation des femmes et le combat contre l'emprise des religions sur la vie publique, le voile apparaît crûment à tous pour ce qu'il est : d'abord et essentiellement marque et le symbole de l'oppression masculine, relayée et utilisée par le pouvoir religieux."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"On peine à imaginer un Dieu qui s'abaisse jusqu'à exiger que le fidèle transporte sa vaisselle en allant dîner en ville; un dieu qui vous fait brûler en enfer pour avoir manger gras en carême, oblige la femme à montrer son linge d'après menstrues avant de reprendre ses rapports avec son mari et le brahmane à relever soigneusement son cordon sacré avant de déféquer... Toutes les religions en ce sens voisinent avec l'idolâtrie qu'elles prétendent combattre."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"Dieu a maudit le genre féminin. Il est un anti-féministe."
(Isaac B. Singer / 1904-1991 / Un jeune homme à la recherche de l'amour)

"L'éducation chrétienne repose essentiellement sur l'angoisse et la peur, le manque de confiance en la nature humaine, le mépris du corps, de la sexualité et de la femme en tant qu'être sexué."
(Dr. Pierre Solignac / La névrose chrétienne)

"Les femmes du monde arabe savent bien que leur combat pour l'émancipation implique à la fois la fin du pouvoir patriarcal, dont la plupart des hommes se font les complices, et l'éradication d'une religion qui en justifie la prépondérance."
(Raoul Vaneigem / né en 1934 / De l'inhumanité de la religion / 2000)

"Avatar de la sagesse hébraïque et de la Sophia grecque, la Marie des chrétiens, qui exalte à la fois la virginité et la maternité, a pendant des siècles condamné la femme à ne pas jouir ou à jouir dans la honte et la culpabilité. Elle a exercé sur des milliers de générations, sa fonction d'exciseuse mentale."
(Raoul Vaneigem / né en 1934 / De l'inhumanité de la religion / 2000)

"Depuis le premier jour, l'Eglise a pris et gardé la femme, comme l'aide la plus puissante de son oeuvre de propagande et d'asservissement. Mais, dès l'abord, un obstacle se dressait. La femme n'était-elle pas la honte et la perdition, une créature de dégoût, de péché et de terreur, devant laquelle tremblent les saints ? En elle, l'immonde nature a mis son piège, elle est la source charnelle de la vie, elle est la vie elle-même, dont le catholicisme enseigne le mépris. Aussi l'Eglise a-t-elle un instant refusé une âme à la bête de fornication, que les hommes purs fuyaient au désert, dans la certitude de succomber, si le vent du soir leur apportait la seule odeur de sa chevelure."
(Emile Zola / 1840-1902 / Vérité / 1903)

"Sa politique était d'abord de garder la femme toute à elle, en continuant à l'hébéter, en la maintenant à l'état d'éternelle enfance. Elle en faisait ensuite une arme de guerre, certaine de vaincre l'homme incroyant par la femme pieuse. Elle avait par elle un continuel témoin au foyer domestique, elle agissait même jusque dans l'alcôve, quand il fallait réduire l'homme aux pires angoisses. Et la femme, ainsi, était toujours la bête de luxure, dont le prêtre simplement se servait aujourd'hui pour assurer le règne de Dieu."
(Emile Zola / 1840-1902 / Vérité / 1903)

"Le paradis de la terre se trouve entre les seins d'une femme, sur le dos d'un cheval, dans les pages d'un livre."
(Proverbe arabe)

"Ce que femme veut, Dieu le veut."
(Proverbe français)

"Femme qui gagne et poule qui pond,
Sont le diable à la maison."

(Proverbe français)

"Quand Dieu se fit homme, le diable s'était déjà fait femme. Dieu est la consolation du pauvre."
(Proverbe géorgien)



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©