Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Le Coran démasqué > IX


Le Coran démasqué

une lecture non-croyante du Coran

IX - Le décalogue tronqué des bandits


par Taghout  -  07/06/2012




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.








IX - Le décalogue tronqué des bandits



    Où l'on voit Mahomet tenter d'adapter les dix commandements de Moïse à la profession de bandit.

Mahomet à Medine, prêche à la mosquée. Il se sert des légendes élaborées tardivement autour de l'exode des hébreux sous la direction de Moïse, qu'il a pu connaître dans une version de la haggada. Mais son évocation de l'histoire des hébreux n'est qu'un prétexte pour exhorter les tribus juives de Medine à se convertir à son culte, et exiger que chacun le reconnaisse comme le nouveau Moïse.

Mais je montre ici que ces versets qui évoquent Moïse échouent à transmettre le pivot du livre de l'Exode et de la Torah, le B.A. BA de la morale judéo-chrétienne, c'est-à-dire les dix commandements, le décalogue.

Cet oubli est si grave, et témoigne si fort du mépris affiché par Mahomet pour les traditions qu'il prétend représenter que j'y consacre ce chapitre.

Sourate 2, Al-BAQARAH, la vache.
    83. Et rappelez-vous que Nous primes alliance de la part des Enfants d'Israël :
    N'adorez qu'al-Lah.
    Traitez avec gentillesse vos parents et vos proches, et les orphelins et nécessiteux.
    Parlez vrai au peuple.
    Soyez diligents en prière (Salât).
    Et acquittez régulièrement l'impôt de charité (Zakat).
    Alors vous vous êtes détournés, sauf quelques uns d'entre vous, et vous êtes partis.


    Message de Mahomet aux tribus juives : Soyez musulmans (pratiquez la Salat).

    Ce verset change le nom de Dieu et ajoute la prière et l'impôt mahométans au système des dix commandements attribué à Moïse.

    Notez bien que Mahomet ne parle pas du parjure, ni du vol, ni du sabbat, ni de l'adultère, ni de la convoitise. C'est parce que ces interdits sont incompatibles avec la profession de bandit. Il ne faut pas beaucoup chercher pour comprendre que les auxiliaires de Mahomet étaient des brigands professionnels, ni pour deviner la nature des accords qu'il a conclu avec eux à Aqaba. On comprend aussi comment la secte s'est lancée dans les mêmes activités de racket des villages et d'attaques de caravanes. Les bandits en effet ne pouvaient adhérer à une morale de respect universel du bien d'autrui et de leurs engagements : ils sont par définition, fourbes, voleurs, opportunistes et violeurs.

    Voici le Décalogue, Exode 20,1-17, en simplifiant :
      1 C'est moi YHWH ton Dieu.
      2 Tu n'auras pas d'autre Dieu.
      3 Tu ne parjureras pas.
      4 Le Sabbat est sacré.
      5 Honores ton père et ta mère.
      6 Tu ne commettras pas de meurtre.
      7 Tu ne commettras pas l'adultère.
      8 Tu ne voleras pas.
      9 Tu ne feras pas faux témoignage.
      10 Tu ne convoiteras pas.

    Mais voilà ce qui plaît plutôt aux brigands qui font l'armée de Mahomet :
    Le parjure, jugé bénin en Coran 2.225, ou Coran 5.89. Le viol conjugal, implicite en Coran 2.223, la violence conjugale en Coran 4.34, le mariage "temporaire" contre argent en Coran 4.24, le "mariage" des filles impubères évoqué en Coran 65.4. Se faire justice soi-même, y compris par le meurtre, Coran 17.33.

    Mais c'est surtout en agissant envers les non-musulmans dans des guerres qu'il prétend saintes que la secte de Mahomet ne respectera aucune morale. Mahomet ne respecte pas les traités en Coran 8.58, le butin est légitime en Coran 8.69, la fourberie est OK en 3.28, le viol des esclaves-captives est en Coran 4.24, les prisonniers sont massacrés en Coran 33.26. Le meurtre des déserteurs de l'organisation est en Coran 4.89. Enfin le racket des dhimmis est institué en Coran 9.29.

    "Alors vous [les juifs de Medine] vous êtes détournés" : L'expression est significative: Mahomet semble à ce point ignorant du judaïsme qu'il n'a pas réalisé que son résumé de la Torah représentait une insulte à toute personne de confession juive : Ignorer les dix principaux commandements c'est s'excommunier de fait.

Pour conclure, mon jugement est sans appel: le Coran de Mahomet ne confirme rien de la Torah. Bien au contraire, en ignorant cinq lois sur dix du décalogue, il s'oppose brutalement à la substance du message biblique. En réalité il sert le banditisme.

Finalement ce Coran ruine l'essentiel: une religion peut être utile si elle fournit une morale. Sans cela, elle ne vaut pas plus cher que la religion guerrière des aztèques.

Donc, je suggère qu'au minimum, et puisque Moïse est supposé être un prophète de l'islam, on replace en début du livre une version ocuménique de ses dix commandements, non abrogeable, de façon claire et simple, que personnellement j'écrirais comme ceci:

    1. Ni meurtre, ni vol, ni rapt, ni rançon, ni racket, ni terreur.

    2. Ni viol, ni abus, ni violence, ni esclavage, ni exploitation.

    3. Ni drogue ni superstition.

    4. Réalité, intégrité, respect de ses engagements.

    5. Respect des lois et de leurs représentants.
Notes :

Voici en notes les versets que j'ai mentionnés :
    Coran 2.225: Al-Lah ne vous tiendra pas rigueur pour la légèreté dans vos serments, mais pour l'intention dans vos cours. Et Il est Pardonneur, Patient.

    Coran 5.89: Al-Lah ne tiendra pas rigueur de ce qui est futile dans vos voux, mais Il vous tiendra compte pour vos voux délibérés: pour expiation, nourrissez dix pauvres, à mesure de la nourriture moyenne pour vos familles, ou bien habillez les, ou donnez à un esclave sa liberté. Si c'est au delà de vos moyens, jeûnez pour trois jours. Tel est l'expiation pour les serments que vous avez jurés. Mais tenez-vous à vos serments. Ainsi al-Lah rend clairs ses Prodiges, afin que vous soyez reconnaissants.

    Coran 2.223: Vos femmes sont un labour pour vous. Approchez donc votre labour quand et de la manière que vous voulez. Mais commettez quelque bonne action pour vos âmes auparavant. et craignez al-Lah. et sachez que vous aurez à Le rencontrer. Donnes bonne nouvelle à ceux qui croient.

    Coran 4.34: Les hommes sont supérieurs aux femmes parce al-Lah a doté l'un davantage que l'autre et par les dots qu'ils font de leurs biens pour elles. Les femmes vertueuses sont obéissantes et gardent invisible ce qu'al-Lah a voulu garder. Quant à ces femmes dont vous craignez la désobéissance, réprimandez-les, retirez-les dans une chambre, battez-les. Mais si elles obéissent ne cherchez pas prétexte contre elles. Al-Lah est élevé, grand.

    Coran 4.24: Les femmes déjà mariées vous sont interdites, sauf celles que votre main droite possèdent (esclaves, captives). Ainsi a ordonné al-Lah. A part celles-ci, toutes les autres sont licites, pourvu que vous leur proposiez avec un don de vos biens, en honnêteté et non en débaucherie. Et donnez à celles avec qui vous avez cohabité leur compensation (mahr) légale. Il n'y a pas de blâme sur vous selon ce que vous conviendrez après que le mahr légal ait été perçu. Al-Lah est omniscient et sage.


    Autrement dit, Mahomet a légalisé le viol des captives et la prostitution.


    Coran 65.4: (Kazimirski) Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. Et quant à celles qui sont enceintes, leur période d'attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses.

    (C'est-à-dire que Mahomet a légalisé l'abus de fillettes impubères par des hommes adultes).


    Coran 17.33: Ne tuez pas la vie - qu'al-Lah a fait sacrée - sauf si la cause est juste. Si quelqu'un est tué injustement, nous avons donné autorité à son proche parent. Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est aidé.

    (Autrement dit Mahomet institue la vendetta sans jugement par la famille de la victime !)


    Coran 2.178. Ô vous qui croyez! les lois de l'égalité vous sont prescrites en cas de meurtre: homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais si une [offre de] rémission est faite par le frère du tué, alors acceptez toute demande raisonnable, et compensez le avec reconnaissance; c'est une concession et une pitié de votre Seigneur . Après cela celui qui dépasse les limites sera en faute grave.

    (Vendetta inter-communautaire, meurtre d'innocents, misogynie et esclavage)


    Coran 8.58: Si vous craignez une traîtrise de la part d'un groupe, renvoyez leur, en termes équivalents: car al-Lah n'aime pas le traître.

    (Ce verset suggère de trahir le premier en cas de simple soupçon... c'est-à-dire qu'avec Mahomet aucun traité n'a de valeur).


    Coran 8.69: Mais jouissez de ce que vous avez pris à la guerre, c'est licite et bon: mais craignez al-Lah. Car al-Lah est oublieux, pardonneur.

    (C'est à dire que Mahomet n'avait aucun scrupule vis à vis des abus de sa bande aussi longtemps qu'il avait touché sa part).


    Coran 3.28: Que les croyants ne prennent pas comme amis ou alliés des rejeteurs plutôt que des croyants. Si l'un d'entre eux fait cela, il n'y aura pas d'aide d'al-Lah. L'exception, c'est pour raison de précaution, afin de vous garder d'eux. Mais al-Lah vous avertit Lui-même, car le but final est pour al-Lah.

    (C'est à dire que le but final d'une telle fourberie, c'est de ramener sa part du butin au parrain de l'organisation, Mahomet, dit al-Lah).


    Coran 33.26: Et ceux du peuple du Livre qui les ont aidés - al-Lah les a jeté à bas de leur retranchement et placé la terreur dans leurs cours. Un groupe d'entre eux vous avez tués, un groupe vous avez fait prisonniers.

    Mars 627 : Mahomet a fait décapiter 500 à 800 prisonniers dans un acte de terreur.


    Coran 4.89: Ils (les hypocrites) souhaitent que vous rejetiez la croyance, comme ils le font, et ainsi être sur un pied d'égalité. Mais ne prenez pas amis dans leurs rangs jusqu'à ce qu'ils aient émigré dans le chemin d'al-Lah. Mais si ils sont renégats, attrapez-les et tuez-les où que vous les trouviez. Et ne prenez ni amis ni protecteurs dans leurs rangs.

    (Je crois comprendre que Mahomet a exigé des groupes indécis qu'ils émigrent à Medine, mais que de telles conversions, quand elles étaient suivies de désertion, étaient punies de mort sans jugement: il s'agit d'un fanatisme extrême).


    Coran 9.29: Combattez ceux qui ne croient ni en al-Lah ni au Jour Dernier, ni ne tiennent pour interdit ce qui a été interdit par al-Lah et son Messager, ni ne reconnaissent la croyance vraie, parmi les peuples du Livre, à moins qu'ils ne payent la jizya avec humilité.

    (L'institution du racket des juifs et chrétiens)

La haggada raconte les négociations de Moïse avec les clans. Ce conte à caractère raciste présente un intérêt pour la compréhension des versets et c'est pourquoi je le place dans ces notes. On le retrouve dans la compilation réalisée par Louis Ginzberg.
Avant que Dieu ne donne à Israël la Torah, Il approcha chaque tribu et chaque nation (par des émissaires de Moïse), et leur offrit la Torah, afin qu'ils ne puissent récrier: "Si le Saint nous avait donné la Torah, nous l'aurions acceptée." Il vint vers les fils d'Esaü (frère de Jacob) et dit: "Acceptez-vous la Torah?" Ils répondirent: "Qu'y lit-on?" "Tu ne tueras pas." répondit-il. Alors ils dirent: "Voudrais-tu nous reprendre le talent particulier qui est celui d'Esaü?" Car celui-ci fut béni par ces mots: "Par l'épée tu vivras." Nous ne voulons pas de la Torah. Alors il vint auprès des fils de Lot et leur dit: "Accepterez-vous la Torah?" Ils dirent: "Qu'y lit-on?" "Tu ne commettras pas l'adultère." Ils dirent "Nous sommes nés de l'adultère, nous n'acceptons pas la Torah."
Alors il vint auprès des fils d'Ishmaël et leur dit: "Accepterez-vous la Torah?" Ils dirent: "Qu'y lit-on?" "Tu ne voleras pas." Alors ils dirent: "Voudrais-tu nous reprendre le talent particulier qui est celui de notre père?" Car celui-ci fut béni par ces mots: "Sa main sera contre tout homme." Nous ne voulons pas de la Torah."




Taghout

Mon blog :




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©