Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'islam en France

L'islam en France

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également les rubriques Islam dans le monde, Le Coran, Foulard islamique, Le port de la burqa, Loi sur le port du foulard, Laïcité, Intégrisme.



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Laïcité et islam de France : que de gâchis et de temps perdu (Claude Nicolet)
Marianne - 11 mars 2015

Claude Nicolet est secrétaire national du MRC en charge de la Laïcité et de la Citoyenneté, Premier secrétaire du MRC Nord et conseiller régional Nord-Pas-de-Calais.
"Gouverner est un art difficile. Incontestablement la période actuelle en est la démonstration. A ce titre, suite aux attentats de janvier dernier, le ministre de l'Intérieur a fait, lors du conseil des ministres du 25 février dernier un certain nombre d'annonces, suivies d'un discours le même jour, à la mosquée de Cenon, près de Bordeaux. L'objet de ces interventions : la place de l'islam en France et dans la République.
Dans ces temps difficile, la démagogie n'est pas de mise. Un gouvernant ne peut et ne doit se désintéresser de la question religieuse, ce serait une erreur qui pourrait devenir une faute. Si les deux interventions de Bernard Cazeneuve sont de qualité, elles appellent néanmoins quelques commentaires. Tout d'abord le rappel salutaire par le ministre que "nous sommes un peuple, un seul et unique peuple, quelles que soient nos origines, quelles que soient nos convictions ou nos croyances. Nous sommes tous Français. La République ne fait pas de distinctions parmi ses enfants : généreuse et bienveillante, elle les accueille tous en son sein. Et en République, il n'y a qu'une seule communauté : la communauté nationale que nous formons tous ensemble." Ce rappel, pour évident qu'il paraît à nos yeux, n'en vient pas moins heurter l'idéologie en vogue des différentialistes et communautaristes de tous poils qui ne cessent de vouloir séparer les Français et qui mettent à mal les fondamentaux de la nation républicaine. [...]
N'est-ce pas d'abord au sein de l'école de la République que doivent être forgées les armes contre tous les intégrismes et tous les communautarismes ? La loi de 1905 se voulait une loi d'apaisement mais également un moyen d'arracher la jeunesse française à l'influence catholique afin d'assoir la République dans les coeurs et les consciences. C'est d'abord à l'école de la République qu'il convient de "fabriquer" des républicains et des citoyens. Là est le coeur de la laïcité. [...]
A force d'avoir sous-traité la paix sociale à certaines mosquées, nous avons laissé partir l'essentiel. Dans cette affaire, les réalités géopolitiques nous ont rattrapées et à force d'avoir sous-traité la paix sociale à certaines mosquées, leurs financements à certains Etats étrangers, peut-être pour une impression de confort à courte vue, nous avons laissé partir l'essentiel ; sans républicains la République n'existe pas. Dans ces conditions, comment demander au "commun" de croire dans un modèle auquel n'adhère plus que de loin, celles et ceux qui sont sensés le mettre en oeuvre ? De même, que de retards accumulés sur la formation des imams, des aumôniers et sur la théologie islamique dans l'université française."
[...]
http://www.marianne.net/agora-laicite-islam-france-que-gachis-temps-perdu-100231970.html


Islam et laïcité : l'UMP s'engouffre dans le débat (Ellen Salvi)
Médiapart - 3 mars 2015

"L'UMP relance sa réflexion sur "ce que l'islam peut faire pour devenir l'islam de France" sous la houlette des députés Guaino et Darmanin. Une mission d'autant plus ardue qu'elle souffre de précédents calamiteux : stigmatisations, dérapages racistes et dérives frontistes.
Pour le moment, ils commencent tout juste à travailler. Ce mardi 3 mars, ils ont déjeuné avec les responsables du Conseil français du culte musulman (CFCM), aux côtés de Nathalie Kosciusko-Morizet et de Nicolas Sarkozy, qui avait créé cette autorité en 2003, lors de son passage au ministère de l'intérieur. A l'issue de ce déjeuner qui aura duré près de deux heures, le patron de l'opposition a annoncé que son parti et le CFCM allaient tenter "de sortir un texte commun" sur "le voile, les prières dans la rue, la formation des imams, sur les discours de ces imams, sur les financements", afin de "régler cette question dans l'apaisement".
Il s'agit là du premier grand rendez-vous de la série de "consultations" que les députés UMP Gérald Darmanin et Henri Guaino souhaitent mener courant mars. Chargés par l'ex-chef de l'État d'engager une vaste réflexion sur "ce que l'islam peut faire pour devenir l'islam de France", les deux élus entendent voir "le maximum de monde". Pour "comprendre". Et surtout, "pour se mettre d'accord sur quelques sujets simples"."
[...]
http://www.mediapart.fr/journal/france/030315/islam-et-laicite-lump-sengouffre-dans-le-debat


Un enseignant d'un lycée musulman lillois poursuivi pour diffamation non publique (AFP)
Libération - 14 février 2015

"[...] Le lycée privé musulman sous contrat Averroès, à Lille, a lancé une procédure judiciaire par citation directe pour diffamation et injure non publiques contre un enseignant démissionnaire qui l'avait accusé de diffuser des idées islamistes, a-t-on appris samedi auprès de son avocat.
L'enseignant, qui avait publié le 6 février une tribune dans Libération intitulée "Pourquoi j'ai démissionné du lycée Averroès", recevra lundi par huissier une citation à comparaître le 3 avril devant le tribunal de police de Lille, chargé de juger les contraventions, a annoncé à l'AFP Me Hakim Chergui, du barreau de Paris.
La citation directe a été rédigée sur la base des propos tenus par Soufiane Zitouni, professeur de philosophie, dans un courriel adressé à plusieurs collègues, a précisé l'avocat.
"Il a traité le lycée de nid de vipères hypocrites, affirmé qu'il y a de l'antisémitisme toléré et dit que les cours servent à diffuser l'idéologie salafiste", a indiqué Me Chergui. [...]
L'enseignant avait notamment accusé les responsables du lycée, premier établissement privé musulman sous contrat avec l'Etat, de jouer "double jeu", en montrant d'un côté "patte blanche dans les médias" et de l'autre en diffusant "de manière sournoise et pernicieuse une conception de l'islam qui n'est autre que l'islamisme"."

http://www.liberation.fr/societe/2015/02/14/un-enseignant-d-un-lycee-musulman-lillois
-poursuivi-pour-diffamation-non-publique_1202582


Le grand rabbin Korsia: "L'islam, comme toutes les religions, doit s'adapter à la matrice de la France laïque" (François Bonnet et Carine Fouteau)
Médiapart - 29 janvier 2015

"Après les attentats de Paris, Mediapart s'est entretenu avec le grand rabbin de France.
Le grand rabbin de France, Haïm Korsia, a été élu à ce poste en juin 2014, après avoir été "aumônier général israélite des armées" depuis 2007. Après les attentats de Paris, qui ont fait vingt morts et, parmi les dix-sept victimes, quatre parce qu'elles étaient juives, il considère que les manifestations du 11 janvier, qui ont rassemblé plusieurs millions de personnes, ont recréé un "sentiment d'appartenance à une espérance commune". L'antisémitisme ne découle pas d'une quelconque interprétation de l'islam, estime-t-il. Mais cette religion, ajoute-t-il, pâtit d'un "problème de représentation"."
[...]
http://www.mediapart.fr/journal/france/290115/le-grand-rabbin-korsia-l-islam-comme-
toutes-les-religions-doit-s-adapter-la-matrice-de-la-france-laique



Historique de la revue de presse sur l'islam en France
Page d'accueil sur l'islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©