Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'islam en France > 2006, 2S

L'islam en France

2006, 2ème semestre

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la revue de presse sur l'islam en France



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Les musulmans français sont plus tolérants que leurs voisins européens (Corine Lesnes)
Le Monde - 29 août 2006 (1/6 de page)

Après les émeutes dans les banlieues où le modèle français d'intégration avait été critiqué, une enquête du Pew Research Center (instituts d'opinion réputés des Etats-Unis) montre que "les musulmans de France n'ont pas de leçons d'intégration à recevoir de leurs voisins européens"
72 % des musulmans français ne voient aucun conflit entre la pratique de l'islam et la vie dans une société moderne, alors que la moitié de musulmans britanniques en perçoivent un.
"Appelés à dire ce qui les définit le mieux, de la nationalité ou de la religion, 81 % des musulmans britanniques optent pour la seconde. Les musulmans français sont nettement plus partagés : 42 % choisissent la nationalité et 46 % la religion."
Les musulmans français surprennent car, à 95%, il "ont une opinion favorable des chrétiens et 71 % une bonne opinion des juifs, ce qui fait d'eux une exception : seuls 32 % des musulmans britanniques, 28 % des musulmans espagnols et 38 % des musulmans allemands ont une bonne opinion des juifs."
Ils montrent en outre une "préférence pour l'assimilation" car "78 % d'entre eux estiment que leur communauté souhaite adopter les traditions nationales (contre 41 % en Angleterre et 30 % en Allemagne)".


Lycée musulman : avis défavorable du recteur de Lyon (Olivier Bertrand)
Libération - 28 août 2006 (1/10 de page)

C'est pour des raisons de sécurité que le recteur s'oppose à l'ouverture du lycée musulman de Décines (Rhone). "Pour que la décision vers laquelle il se dirige ne soit pas mal comprise, Alain Morvan précise qu'il n'a "rien contre l'islam". Il en veut pour preuve les critiques qu'il a eues à encourir "il y a quelques années, pour avoir retenu le bras du pouvoir séculier contre une gamine qui portait un bandana". Le recteur rappelle qu'il n'a par ailleurs "aucun avis à donner sur l'opportunité même d'ouvrir un lycée de ce type". Il s'est contenté de vérifier les conditions de sécurité, constatant que "trop d'hypothèques ne sont pas levées". Alain Morvan attend désormais une validation de sa position par son ministère."


Les boucheries halal passées au crible des autorités (Jean Chichizola)
Le Figaro - 29 juillet 2006 (1/8 de page)

Suite à deux rapports émanant de leurs services, "les ministères de l'Agriculture et de l'Intérieur s'inquiètent du commerce de la viande abattue selon les rites musulmans. Les intéressés contestent."
Outre la question de la certification et du label garantissant la conformité du produit aux consommateurs se pose également celle du communautarisme autour de la restauration collective. "Les experts notent que, "assez souvent, la demande des parents est relayée ou initiée par des responsables associatifs communautaires". Et les rapporteurs de se demander si le marché halal ne peut devenir "un vecteur du communautarisme islamique"."


Selon le ministère de l'intérieur, toutes les salles de prière musulmane clandestines d'Orly et Roissy ont été fermées (Xavier Ternisien)
Le Monde - 27 juillet 2006 (1/10 de page)

La DCPAF (Direction centrale de la police aux frontières) a demandé aux sociétés des deux aéroports où étaient implantés des lieux de prière clandestins de faire cesser ces pratiques. Le 17 juillet, il restait 5 salles de ce type à Orly. Pour Hazem El-Shaffei, l'aumônier musulman, "Je ne peux qu'être d'accord. Pour des raisons de sécurité évidente, il faut contrôler ces lieux de prière."
Il y a actuellement trois salles officielles et une autre en cours d'aménagement, mais il semble difficile d'empêcher les "salles de prière spontanées" sur les lieux de travail. ""En islam, il n'est pas nécessaire de prier dans un lieu consacré." M. El-Shaffei admet qu'il serait préférable que le personnel musulman regroupe ses prières, comme cela est permis, et les accomplisse chez lui à la fin de la journée."


Marseille devrait bientôt avoir sa grande mosquée (Michel Samson)
Le Monde - 16 juillet 2006 (1/8 de page)

"Le conseil municipal de Marseille devait décider, lundi 17 juillet, d'autoriser le maire à signer un bail emphytéotique qui permettra l'édification d'une grande mosquée, pouvant accueillir 5 000 fidèles, sur les anciens terrains des abattoirs dans les quartiers nord de Marseille. Il s'agit d'une étape importante dans cette longue marche entamée au début du XXe siècle et jamais aboutie."
Le président du CRCM et le délégué de l'UOIF-Sud ont réussi, fin 2005, à fédérer les différents courants de l'islam. La mairie de Marseille a alors pu proposer un terrain de 8 600 m2 dans la ZAC de Saint-Louis. C'est dans les 2 550 m2 d'un bâtiment de 1930 que seront réalisés la grande mosquée et son centre culturel.
""Dans le respect des lois de la République", a martelé Jean-Claude Gaudin, estimant que, ce faisant, sa municipalité accomplit "un acte de justice envers nos compatriotes musulmans marseillais afin de leur permettre de réaliser un lieu de culte symbolique, comme toutes les grandes religions présentes à Marseille"."



>>> Suite de la revue de presse sur l'islam en France

Voir la page d'accueil sur l'islam



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©