Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'islam en France > 2006, 1S

L'islam en France

2006, 1er semestre

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la revue de presse sur l'islam en France



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


La fin de l'idylle avec Nicolas Sarkozy (Xavier Ternisien)
Le Monde - 22 juin 2006 (1/10 de page)

" Début mai, juste après le grand rassemblement du Bourget, le site musulman saphirnews.com titrait : "L'UOIF lâche Sarkozy". L'auteur de l'article soulignait un "changement de ton et de discours de la direction de l'UOIF à l'égard du ministre de l'intérieur". Il en voulait pour preuve le texte lu à la tribune, au Bourget, le 6 mai, par le vice-président Fouad Alaoui, dans lequel celui-ci critiquait les déclarations de Nicolas Sarkozy sur l'immigration."
Les jeunes de l'UOIF considère que le rapprochement avec Nicolas Sarkozy a "notabilisé" l'organisation, l'éloignant de certains combats comme la défense des Palestiniens ou le port du voile. Des responsables de l'UOIF sont même qualifiés de "conservateurs petits-bourgeois".
"Les propos de Nicolas Sarkozy sur la "racaille" pendant la flambée de violence dans les banlieues, à l'automne 2005 ont encore creusé le fossé avec la jeunesse musulmane. De leur côté, les dirigeants de l'UOIF constatent que la reconnaissance de la religion musulmane n'est plus une priorité pour le ministre de l'intérieur..."


Les discriminations au cœur du congrès de l'UOIF (Xavier Ternisien)
Le Monde - 9 mai 2006 (1/8 de page)

A un an de l'élection présidentielle, la rencontre annuelle de l'UOIF (Union des organisations islamiques de France) qui s'est déroulée au Bourget du 5 au 8 mai avait, cette année, une forte connotation politique. "Le thème des discriminations est un sujet porteur, puisqu'il revenait régulièrement dans la bouche des personnalités présentes. A commencer par l'humoriste Dieudonné, qui s'est livré, samedi 6, à un tour des stands de l'espace commercial."
Christine Boutin et Eric Raoult pour l'UMP ont assisté à cette rencontre, mais il n'y avait aucun élu socialiste. "Pour l'instant, les voix des musulmans ne paraissent acquises à aucun camp... L'UOIF donnera-t-elle des consignes de vote ? Son vice-président, Fouad Alaoui, répond que "c'est prématuré". "Je peux affirmer une seule chose : notre congrès de 2007 se tiendra avant la présidentielle." Puis il conclut par l'une de ses formules favorites : "Le temps joue pour nous.""


Des milliers de musulmans réunis pour un culte "plus libre" (Avec AFP)
Le Figaro - 7 mai 2006 (1/6 de page)

"Le congrès annuel de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) se tient ce week-end à Paris. Les congressistes venus de toute la France se sont retrouvés afin de dire leur volonté de pratiquer leur culte "plus librement" dans une "France laïque". Samedi, ils ont écouté Dieudonné et Christine Boutin."


Les lieux de prosélytisme de l'islam radical mis en difficulté (Piotr Smolar)
Le Monde - 11 avril 2006 (1/10 de page)

Les responsables des "pôles régionaux de lutte contre l'islam radical" ont présenté un bilan encourageant de leur première année d’activité. 47 salles de prière, 473 commerces et 85 café et points phone ont été contrôlés. Il en a résulté 276 mesures judiciaires et administratives.
Pour Pascal Mailhos, directeur des Renseignements Généraux, "l'objectif est de déstabiliser l'islam radical très en amont, sans perturber l'action des services dans le cadre de la lutte antiterroriste ni interférer avec l'islam républicain."
Ces pôles régionaux ont aussi pour objectif de viser l'économie souterraine, en relation avec l'islam radical.
"Au cours de ce même mois de novembre, deux mosquées ont été visées près de Lyon et dans la région Centre. La première, en raison d'un commerce illégal de viande dans les locaux connexes ; la seconde, en raison de capacités d'accueil bien supérieures à ce qui était déclaré. Cette pression policière provoque aussi un déplacement du prosélytisme dans des lieux privés, aux domiciles des prêcheurs."


Réunion de crise des instances du culte musulman (T.P.)
Le Figaro - 30 mars 2006 (1/8 de page)

Nicolas Sarkosy est sorti de sa réserve en convoquant les responsables du CFCM (Conseil français du culte musulman) pour leur demander de trouver un accord. Il y a en effet un différent entre le Président de la FNMF, une fédération inféodée au Maroc, Mohamed Bechari, et ses opposants (Rassemblement des élus du CFCM).
"Après moult épisodes, les responsables des autres fédérations n'ont su qui choisir [entre Mohamed Bechari et Abdellah Boussouf] pour siéger au bureau du CFCM," au point que Dalil Boubakeur, le président du CFCM, a du mettre sa démission dans la balance.
"Dans le bureau de Sarkozy, une vice-présidence du bureau du CFCM a été proposée à l'un, un poste de conseiller à l'autre représentant de la FNMF. Mais lequel des deux s'assiéra aujourd'hui autour de la table du bureau du CFCM ?"


Un premier aumônier musulman
L’Humanité - 27 mars 2006 (15 lignes)

Le premier aumônier musulman vient d’être nommé dans l’armée française.
Le retard par rapport aux autres religions venait, "disait-on, de l’absence d’une représentation officielle des musulmans de France. Depuis la création du Conseil français du culte musulman, en 2003, l’argument ne tenait plus."


La vérité sur l'islam en France (Marie-France Etchegoin et Serge Raffy)
Le Nouvel Observateur - 2 au 8 février 2006 (9 pages)

A l'heure où l'islam progresse en Egypte ou en Palestine, le Nouvel Observateur a mené une enquête pour savoir si l'islam est une menace pour la laïcité ou s'il sera, comme le fut le catholicisme, "soluble" dans la République.
Voir le détail de l'article "La vérité sur l'islam en France.


La maire d'Aix veut faire prêter serment aux musulmans (Catherine Coroller)
Libération - 18 janvier 2006 (20 lignes)

Les musulmans d'Aix-en-Provence viennent d’écrire à Maryse Joissains-Masini, leur maire, pour lui faire part de leur mécontentement. En effet, celle-ci avait déclaré, au sujet du projet de construction d’une mosquée : "aussi longtemps que les représentants de l'islam ne reconnaîtraient pas sans ambiguïté les règles de la République, notamment la laïcité, je ne faciliterai pas les choses".
Dans la lettre écrite au nom des responsables musulmans, Denis Gril a indiqué que "si l'appartenance à la République exige que tout citoyen français fasse une profession de foi républicaine pour être en mesure d'assurer ses droits et devoirs civiques, qu'on l'exige alors de tous les citoyens."


Villeurbanne inaugure sa mosquée (Audrey Henrion-Poyard)
Le Figaro - 6 janvier 2006 (1/6 de page)

Pour le véritable lancement de la mosquée de Villeurbanne (Rhône), environ trois cents musulmans sont attendus vendredi pour la prière. Seul un minaret installé prochainement distinguera le bâtiment de son environnement.
Le bâtiment n'a pas encore trouvé un assureur : "Pour l'instant, seule l'association est assurée, pas encore les murs de la mosquée ni la responsabilité civile, la négociation n'est pas finie, " indique le courtier en assurance. "Pour le cabinet Ilef, qui gère nombre de dossiers de nouvelles mosquées, à chaque nouvelle demande, le scénario se répète. "Le foulard, l'Irak, les attentats, il y a toujours une actualité défavorable"."


Ces jeunes Français qui se pressent à La Mecque (Cécilia Gabizon)
Le Figaro - 4 janvier 2006 (1/8 de page)

Autrefois les musulmans se rendaient en pèlerinage à La Mecque "au soir de leur vie", pour se purifier de leurs péchés. Selon le consulat d'Arabie saoudite, on constate aujourd’hui que "presque 30% des 25 000 pèlerins partis de France cette année sont des jeunes" de moins de trente ans. Cette évolution témoignerait d’un regain de religiosité parmi cette population. Partout en France des prédicateurs encouragent les fidèles à accomplir ce pèlerinage tant qu'ils sont en bonne santé, car le séjour est "physiquement éprouvant". Ce sont aussi et surtout les programmes de télévision émis à partir du Moyen-Orient qui incitent les jeunes à partir. Quant aux agences de voyage, elles se livrent à une forte concurrence, "souvent aux dépens des clients, et finissent par casser les prix juste avant les premiers départs".
A leur retour les jeunes se retrouvent "auréolés d'un certain prestige".



>>> Suite de la revue de presse sur l'islam en France

Voir la page d'accueil sur l'islam



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©