Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'islam en France > 2011

L'islam en France

2011

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la revue de presse sur l'islam en France



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Un Salon international du Monde musulman ce week-end au Bourget
Le Nouvel Observateur - 17 décembre 2011

"Le premier "Salon international du Monde musulman" (SIMM), qui se veut apolitique et non communautariste, mais axé sur le patrimoine de l'Islam, se tiendra de samedi à lundi au Parc des Expositions du Bourget.
Organisé par l'Union des Musulmans de France (UMF), une petite structure de 5 permanents et dix bénévoles, ce rendez-vous s'organise autour de quatre espaces : culturel, artisanal, commercial, et cultuel, avec, pour invité d'honneur l'Indonésie.
Selon son organisatrice, Lynda Ayadi, qui compte sur 80.000 visiteurs, "ce projet n'est aucunement lié à l'actualité, ou à un événement social, politique, et il n'est pas question que le Salon soit récupéré à des fins électoralistes"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111217.AFP2003/un-salon
-international-du-monde-musulman-ce-week-end-au-bourget.html


350 musulmans prient dans la rue pour demander la légalisation d'une mosquée (avec AFP)
Le Monde - 9 décembre 2011

"Environ trois cent cinquante musulmans ont prié dans la rue, vendredi 9 décembre, devant l'hôtel de ville de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour demander au maire de légaliser un lieu de culte installé temporairement près des tours du quartier d'affaires de la Défense.
Un chapiteau qui fait office de mosquée a été monté début octobre par la mairie de Puteaux, ville voisine, sur un terrain qui lui appartient, mais qui est situé sur le territoire de Nanterre. "Nous avons besoin de l'acceptation d'un permis de construire pour légaliser l'installation de la tente et ainsi obtenir du chauffage. Mais Patrick Jarry [maire Gauche citoyenne de Nanterre] s'y refuse", a expliqué Hassan Ben M'Barek, responsable du Front des banlieues indépendant (FBI), à l'origine de la prière de rue."
[...]
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/12/09/a-nanterre-350-musulmans-prient-
dans-la-rue-pour-demander-la-legalisation-d-une-mosquee_1616201_3224.html


Marine Le Pen décline l'invitation à visiter à la mosquée de la rue Myrha (AFP)
Le Point - 17 septembre 2011

"Invitée par le recteur de la mosquée de la rue Myrha, dans le quartier multiethnique de la Goutte d'Or à Paris, à visiter son lieu de culte, Marine Le Pen a décliné l'offre samedi en se disant cependant prête à le recevoir, mais dans "(son) bureau".
"Le recteur de la rue Myrha peut prendre rendez-vous avec la candidate à la présidentielle que je suis. Je le recevrai dans mon bureau pour lui exposer ma position sur le communautarisme, sur le nécessaire renforcement du principe de laïcité, et sur les phénomènes de chantage auxquels nous sommes ici et là confrontés", a déclaré la présidente du FN lors d'un point-presse à Vaiges (Mayenne), où elle doit tenir le premier meeting de sa campagne présidentielle.
Le recteur de la mosquée de la rue Myrha (XVIIIe arrondissement), cheik Mohamed Hamza, avait invité vendredi Marine Le Pen à venir se rendre compte de la situation sur place, à propos des prières de rue qui s'y déroulent depuis des années.
Vendredi, l'affluence avait nettement diminué, du fait de l'ouverture d'une nouvelle mosquée dans le XVIIIe arrondissement, installée dans une ancienne caserne militaire."
[...]
http://www.lepoint.fr/politique/marine-le-pen-decline-l-invitation-a-visiter-a-
la-mosquee-de-la-rue-myrha-17-09-2011-1374578_20.php


Paris : 200 musulmans prient dans la rue (AFP)
Le Figaro - 16 septembre 2011

"Quelque 200 musulmans ont prié cette après-midi dans une rue du quartier parisien de la Goutte-d'Or, malgré l'interdiction que le ministre de l'Intérieur Claude Guéant s'est engagé à faire respecter. Environ 200 fidèles se sont installés peu après 14H00 sur les trottoirs et la chaussée de la rue Polonceau (XVIIIe arrondissement).
Le ministère de l'Intérieur s'est dit déterminé à faire respecter dès ce vendredi l'interdiction de prier dans les rues en France, notamment à Paris et Marseille où de nouveaux lieux de culte ont été ouverts pour les fidèles musulmans.
Vendredi, l'un de ces nouveaux lieux de culte a ouvert dans une ancienne caserne du boulevard Ney à Paris (XVIIIème), pour accueillir les musulmans qui prient habituellement dans les rues Polonceau et Myrha, dans le quartier multiethnique de la Goutte-d'Or."
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/16/97001-20110916FILWWW00459-paris-200-musulmans-prient-dans-la-rue.php


Les musulmans prieront chez les pompiers
Libération - 15 septembre 2011

"La polémique avait fait saliver les politiques de l'extrême, bavé les rédactions et s'enflammer la Toile. Vendredi, un nouveau lieu de culte, une ex-caserne de pompiers, boulevard Ney à Paris (XVIIIe arrondissement), accueillera des musulmans qui prient habituellement dans les rues de la Goutte-d'Or, après que le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a fait des pieds et des mains pour mettre fin au phénomène. Problème : les aménagements sont loin d'être terminés. Ce qui fait craindre à l'imam de la rue Myrha un "climat d'anarchie"." [...]
http://www.liberation.fr/societe/01012359976-les-musulmans-prieront-chez-les-pompiers


Un appel à "égorger des musulmans" sur Facebook suscite la colère
Le Nouvel Observateur - 9 septembre 2011

"Le Conseil français du culte musulman (CFCM) s'est indigné vendredi d'un appel demandant à "égorger les musulmans à la place des moutons" le 6 novembre, lors de la fête de l'Aïd El-Adha, posté sur le réseau social Facebook, qui a conduit la police à ouvrir une enquête.
"C'est un appel au meurtre lamentable qui risque de provoquer un nouvel Oslo", la tuerie commise par l'extrémiste Anders Behring Breivik en Norvège, a dénoncé dans une déclaration à l'AFP Abdallah Zekri, président de l'Observatoire des actes islamophobes au CFCM, instance représentative de l'Islam en France."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeche/top-news/20110909.AFP7703/
un-appel-a-egorger-des-musulmans-sur-facebook-suscite-la-colere.html


Musulmans: le CFCM s'apprête à réélire son président Moussaoui
Le Nouvel Observateur - 19 juin 2011

"Le Franco-Marocain Mohammed Moussaoui, 47 ans, président sortant du Conseil français du culte musulman (CFCM), unique candidat à sa succession, devrait être réélu sans aucun doute dimanche à la tête de cette de cette instance représentative des musulmans de France.
Les 58 membres du conseil d'administration, élus pour les deux tiers le 5 juin dans les régions, et désignés pour les autres, se réuniront en assemblée générale à Paris, pour élire leur bureau exécutif et leur président.
Mais avec une seule liste en lice, celle, majoritaire du Rassemblement des musulmans de France (RMF, proche du Maroc), la réélection de M. Moussaoui, considéré comme un homme de consensus, ne fait aucun doute et la consultation s'apparente à une formalité."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110619.AFP4665/musulmans-le-cfcm-s-apprete-a-reelire-son-president-moussaoui.html


Une semaine décisive pour l'islam de France (Jean-Marie Guénois)
Le Figaro - 13 juin 2011

Jean-Marie Guénois est rédacteur en chef adjoint chargé des religions au Figaro.
"Les instances de l'islam de France traversent une crise d'adolescence. Ses familles d'origine - algériennes, marocaines, tunisiennes, turques - vivent une discorde sévère. La cause de cette zizanie n'est pas théologique mais culturelle. Alors que cette religion, la seconde en France, aspire... " [...]
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2011/06/13/10001-20110613ARTFIG00428-une-semaine-decisive-pour-l-islam-de-france.php


L'islam de France reste divisé (M.F.)
L'Humanité - 5 juin 2011

"Le Conseil français du culte musulman renouvelait ses instances hier, alors que deux des plus importantes fédérations ont appelé au boycott, exigeant une réforme du scrutin.
Élections sous tension, hier, au Conseil français du culte musulman (CFCM). Les délégués des mosquées étaient appelés aux urnes pour choisir les représentants de l'islam de France, alors que plusieurs fédérations boycottaient le scrutin. Seul un tiers des mosquées étaient inscrites et le Rassemblement des musulmans de France (RMF) s'apprêtait à remporter une victoire à la Pyrrhus. Le CFCM, censé organiser la deuxième religion de France et faire barrage aux discours radicaux, traverse une crise durable. L'institution est traversée par les luttes d'influence que se livrent les pays d'origine, notamment l'Algérie et le Maroc, par l'intermédiaire des fédérations, qui rechignent à reconnaître l'autorité du Conseil national."
[...]
http://www.humanite.fr/05_06_2011-l%E2%80%99islam-de-france-reste-divis%C3%A9-473630


Des musulmans manifestent contre le débat sur la laïcité à l'UMP
Le Nouvel Observateur - 4 avril 2011

"Quelques centaines de manifestants, selon les organisateurs - 550 selon la préfecture de police de Paris - ont manifesté samedi contre le débat sur la laïcité et l'islam organisé mardi par l'UMP.
Partis de la Grande mosquée de Paris dans le 5e arrondissement, hommes, femmes et enfants ont défilé dans Paris derrière une bannière sur laquelle on pouvait lire : "Si ma religion est mon choix et mon droit, vivre ensemble est la seule voie !"
"Moi je ne refuse pas d'essayer de monter une étude, une réflexion sur ce que signifie être Français et musulman aujourd'hui au 21ème siècle, déclarait un manifestant. Mais, résoudre ce problème sur deux tables rondes, en deux heures, est-ce que c'est vraiment sérieux ?".
"J'ai quand même vu beaucoup d'événements qui se sont passés dernièrement qui ont montré une certaine montée d'islamophobie, en plus d'un débat politique qui stigmatise la communauté musulmane française", renchérissait une autre."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110402.AFP7765/des-musulmans-manifestent-
contre-le-debat-sur-la-laicite-a-l-ump.html


Débat sur la laïcité : "les musulmans en ont marre d'être les boucs émissaires" (AFP)
Le Point - 17 mars 2011

"Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a exprimé jeudi l'inquiétude et l'exaspération de musulmans qui se sentent "traités comme les boucs émissaires" des problèmes de la société française.
Lors d'une conférence de presse, les membres du CFCM ont répété leur crainte de dérives du débat prévu le 5 avril à l'UMP sur la laïcité, ce dont ils se sont émus mercredi auprès du ministre de l'Intérieur Claude Guéant.
Le président du CFCM Mohammed Moussaoui a fait part de "l'incompréhension face à ce traitement disproportionné des questions liées à la pratique religieuse musulmane, alors même que ces questions ne sont pas les plus prioritaires pour les Français dans leur ensemble".
"Les musulmans de France en ont marre d'être les boucs émissaires des problèmes de la société", s'est exclamé Anouar Kbilech, secrétaire général du CFCM. "Ils veulent être traités comme des citoyens à part entière et non comme des citoyens entièrement à part".
Le débat, débarrassé de la question de l'obligation des prêches en arabe reconnu inconstitutionnel par M. Guéant, devrait porter sur les lieux de prière, la formation des imams, le port du foulard par les mères accompagnant les sorties scolaires, certaines pratiques à l'hôpital ou dans les salles de sport ou la viande hallal dans les cantines scolaires.

Le CFCM ne compte pas participer à ce débat."
[...]
http://www.lepoint.fr/politique/debat-sur-la-laicite-les-musulmans-en-ont-marre-d-etre
-les-boucs-emissaires-17-03-2011-1308052_20.php


Limogeage du conseiller diversité de Sarkozy : Boubakeur reçoit Copé (AFP)
Le Nouvel observateur - 13 mars 2011

"Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a annoncé avoir reçu samedi le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, qui "l'a assuré des bonnes intentions du débat sur la laïcité", après le limogeage du conseiller à la diversité de Nicolas Sarkozy.
Lors de la rencontre, M. Boubakeur "a rappelé" à M. Copé "la vive inquiétude des musulmans sur les dérapages concernant l'islam, tout en regrettant les propos excessifs et insultants tenus par certains intervenants lors de la soirée" de jeudi, "qui ont suscité une légitime émotion", selon un communiqué de la Grande Mosquée.
Jeudi soir, pendant une réunion à la Grande Mosquée, Abderahmane Dahmane, le conseiller en charge de la diversité de Nicolas Sarkozy, avait sévèrement critiqué le débat sur la laïcité et l'islam voulu par l'UMP.
M. Sarkozy a mis fin à ses fonctions vendredi, un limogeage rapidement officialisé samedi par la publication d'un arrêté dans le Journal officiel.
Jeudi, M. Dahmane s'en était pris avec vigueur à sa formation, lançant notamment: "L'UMP de Copé, c'est la peste pour les musulmans"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110312.AFP5502/limogeage-du-conseiller
-diversite-de-sarkozy-boubakeur-recoit-cope.html


Le recteur de la Grande Mosquée demande l'annulation du débat sur l'islam (avec AFP)
Libération - 11 mars 2011

"Le recteur de la Grande mosquée Dalil Boubakeur a appelé jeudi soir le président de la République à annuler le débat sur la laïcité et l'islam, "qui n'a pas lieu d'être". "Les citoyens musulmans de France ne doivent pas être les boucs-émissaires d'une situation de crise", a-t-il martelé.
"Ne touchez pas au sacré de notre religion", a-t-il par ailleurs mis en garde dans une allusion au souhait exprimé par M. Copé d'inclure dans le débat la question du prêche en français.
Par ailleurs, les musulmans ont été appelés jeudi soir lors d'une rencontre à la mosquée de Paris à quitter l'UMP ou au moins à suspendre leur adhésion au parti pour protester contre ce débat qui doit se tenir le 5 avril, a constaté un journaliste de l'AFP.
Un militant du Gard, Abdallah Zekri, responsable à la Grande mosquée de Paris, chargé de mission au Conseil français du culte musulman (CFCM) et aumônier musulman des hôpitaux, a déchiré sa carte et appelé "tous les musulmans de l'UMP" à l'imiter.
"L'UMP de (Jean-François) Copé c'est la peste pour les musulmans", a lancé Abderahmane Dahmane, conseiller technique chargé de la diversité à l'Elysée et ancien secrétaire national chargé de l'immigration à l'UMP.
Intervenant en tant que président du Conseil des Démocrates musulmans de France (CDMF), il a appelé ses coreligionnaires à "ne pas renouveler leur adhésion" à l'UMP tant qu'il n'aura pas annulé le débat envisagé par son secrétaire général."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/01012325028-le-recteur-de-la-grande-mosquee-demande-l-annulation-du-debat-sur-l-islam


Débat sur l'islam : Rama Yade refuse que les musulmans UMP montent au créneau
Le Nouvel Observateur - 27 février 2011

"Rama Yade, l'ancienne secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, refuse que les musulmans de l'UMP "montent au créneau" dans le cadre du débat sur l'islam, voulu par le président Nicolas Sarkozy, selon le Journal du dimanche.
Alors qu'un député suggérait cette éventualité mercredi lors d'une réunion du bureau politique de l'UMP présidé par Jean-François Copé, Rama Yade s'y est opposée "et la discussion fut houleuse", écrit dimanche l'hebdomadaire.
"On demande aux musulmans de ne pas se montrer parce que leur religion fait peur et là on voudrait qu'ils s'expriment !", s'étonne-t-elle."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110227.AFP4155/debat-sur-l-islam-rama-yade
-refuse-que-les-musulmans-ump-montent-au-creneau.html


Débat sur l'islam : le pilote va dans le mur en klaxonnant
Marianne2 - 25 février 2011

"Le débat sur l'islam voulu par Sarkozy et mis en pratique par Copé crée des remous au sein de la majorité. À tel point que Nicolas Sarkozy, lorsqu'on recense toutes les prises de positions contre ce débat, apparaît totalement isolé au sein même de son propre camp.
Ce n'est même pas une grosse ficelle, mais plutôt un câble porteur comme on en trouve sur le viaduc de Millau. La semaine dernière, à l'occasion du traditionnel petit-déjeuner hebdomadaire de la majorité, Nicolas Sarkozy a annoncé vouloir que ses troupes se penchent (prétendument) sur la laïcité et (avant tout) sur l'islam. Et voilà qu'en deux temps trois mouvements, le "patron" de l'UMP, Jean-François Copé, dégaine une belle convention du parti sur le sujet.
Difficile de savoir qui a soufflé cette judicieuse idée à l'oreille de l'excité de l'Elysée. Les observateurs y discernent la marque de Patrick Buisson, le gourou ès sondages du chef de l'Etat qui avait conseillé à Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle - avec le succès que l'on connaît - de se positionner au "centre de la droite" (comprendre : tourné vers le FN) plutôt qu'au centre de l'échiquier politique. (...)
Au début du quinquennat, on reconnaissait au Président le talent de polariser le débat en mettant en scène quelques divergences au sein de la droite. C'est à l'UMP que tout se passait et l'opposition était reléguée sous le tapis. A moins d'un an et demi de la présidentielle, la force et la diversité des opposants au débat sur l'islam et son peu d'effet dans l'opinion donnent plutôt l'impression d'une fronde massive. Il y a toujours un pilote dans l'avion, mais il donne l'impression de pianoter sur une console video. A moins qu'il n'aille dans le mur en klaxonnant.."

http://www.marianne2.fr/Debat-sur-l-islam-le-pilote-va-dans-le-mur-en-klaxonnant_a203156.html


Nicolas Sarkozy s'enflamme sur l'islam (Alain Auffray, Nicolas Cori)
Libération - 18 février 2011

"La deuxième religion de France est devenue la cible préférée du Président. Une partie de la droite s'inquiète d'éventuels dérapages, comme lors du débat sur l'identité nationale.
C'est le sujet du moment. Nicolas Sarkozy veut "un islam de France" et des imams parlant français, il ne veut plus entendre parler de prières de rues ni de minarets. Il y revient en toutes circonstances : la semaine dernière devant le panel de Français réunis par TF1, lundi matin lors de la réunion hebdomadaire des cadres de l'UMP, mardi matin devant les dirigeants de la majorité et mercredi, encore, lors d'un déjeuner avec les parlementaires du parti majoritaire.
Risque. "La laïcité et la place de l'islam dans la République" : ce sera le thème d'une convention organisée par l'UMP le 5 avril. Alimentée par le club des think tanks gravitant autour du parti du Président, la réflexion devrait déboucher, avant l'été, sur des "propositions concrètes". Le chef de l'Etat envisage notamment le vote solennel d'une résolution réaffirmant "les principes de la République et la laïcité". (...)
Animateur du Club 89, think tank fondé par Alain Juppé, le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist Apparu, animera le 2 avril un séminaire sur «La laïcité et les libertés religieuses». Il préconise un débat «aussi serein et aussi peu électoraliste que possible». Dès lors qu'il y a accord sur les valeurs, il devient possible, selon lui, de progresser sur la contractualisation des établissements scolaires musulmans ou de réfléchir à un assouplissement de la loi de 1905 sur la laïcité pour développer la construction de mosquées. Esquissée hier sur RMC, cette idée fait bondir les durs de l'UMP, membres du collectif la Droite populaire. Ils se sont fendus d'un communiqué dénonçant une violation du «pacte majoritaire». Pas question, écrivent-ils, «d'utiliser l'argent des Français» pour financer le «prosélytisme». Ainsi s'engage le débat "serein"."

http://www.liberation.fr/politiques/01012320727-nicolas-sarkozy-s-enflamme-sur-l-islam


L'islamisme tenu en "Respect" (Catherine Coroller)
Libération - 18 janvier 2011

"Succès croissant de l'appel contre l'extrémisme lancé la semaine dernière par le magazine.
"Bien que je sois agnostique et sensible à toutes les instrumentalisations, je signe l'appel des musulmans de France lancé par Respect Magazine", explique la sénatrice PS Monique Cerisier-ben Guiga. La politologue Françoise Vergès, aussi, s'est associée à cette pétition condamnant les violences commises au nom de l'islam, bien qu'elle n'ait été "élevée dans aucune religion, et ne sai[t] même pas ce que croire veut dire".
Le 12 janvier, Respect Magazine, trimestriel "engagé dans la promotion du vivre ensemble et de la diversité», a publié un appel intitulé «L'islam bafoué par les terroristes" que Libération a relayé. Dans ce texte, Marc Cheb Sun et Ousmane Ndiaye, respectivement directeur de la rédaction et journaliste à Respect Magazine, rappelaient le massacre, fin décembre, de 21 chrétiens devant une église copte d'Alexandrie, en Egypte, et celui, en octobre, de 45 chrétiens dans la cathédrale de Bagdad, en Irak. "Des atrocités commises "au nom de l'islam"", dénonçaient-ils : "Nous voulons signifier par cet appel notre refus de ce rapt de nous-mêmes.""
[...]
http://www.liberation.fr/societe/01012314237-l-islamisme-tenu-en-respect


Dalil Boubakeur souhaite un retour du religieux au strict spirituel (Régis Soubrouillard)
Marianne2 - 3 janvier 2011

"Invité de RMC, le Grand Recteur de la Mosquée de Paris a exprimé son inquiétude après l'attentat d'Alexandrie, devant l'église d'Al Kidissine, évoquant la genèse d'une identité meurtrière, une poussée du fondamentalisme, avant d'appeler à un retour du religieux au strict spirituel.
"Il y a là la genèse d'une identité meurtrière, d'une poussée du fondamentalisme, des symptômes assez graves et préoccupants d'une montée d'une idéologie de rupture entre cette vision de l'Islam et l'occident et à l'intérieur même des musulmans" analysait, ce matin sur RMC, au micro de Jean-Jacques Bourdin, le grand Recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boukakeur, à la suite de l'attentat survenu à Alexandrie devant l'église copte d'Al Kidissine le 31 décembre, causant la mort de 21 personnes et 97 blessés.
Au nom de "la communauté musulmane dans son ensemble", Dalil Boubakeur a présenté ses "condoléances attristées, sa peine, sa profonde réprobation de ce qui s'est passé à Alexandrie, comme ce qui s'est passé à Bagdad [NDLR: l'attaque de la cathédrale catholique de la capitale irakienne, le 31 octobre 2010, qui avait fait plusieurs dizaines de victimes]. Les musulmans en entier désapprouvent" a assuré le Grand Recteur de la Mosquée de Paris.
Pour Dalil Boubakeur, "nous ne sommes plus dans le domaine de la religion ni du culte. La religion musulmane, comme la religion chrétienne, prône la paix, la concorde, le dialogue, l'entente, la tolérance. Mais là, nous ne sommes plus dans cette configuration"."
[...]
http://www.marianne2.fr/Dalil-Boubakeur-souhaite-un-retour-du-religieux-au-strict-spirituel_a201298.html



>>> Suite de la revue de presse sur l'islam en France

Voir la page d'accueil sur l'islam



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©