Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'Eglise catholique : Monde

L'Eglise catholique : Monde

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également les rubriques : L'Eglise catholique en France, Benoît XVI, Jean Paul II


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Le pape en Suède pour consolider la réconciliation avec les protestants (AFP)
Le Point - 31 octobre 2016

"Le pape François et les hauts représentants mondiaux luthériens ont exprimé lundi en Suède leurs profonds regrets face aux massacres et préjugés issus du schisme entre chrétiens voici 500 ans, appelant à agir ensemble concrètement sur le terrain humanitaire.
Le souverain pontife, fervent avocat de l'unité des chrétiens, est venu lundi en Suède participer au coup d'envoi d'une année de commémorations autour de la Réforme, dans une ambiance cordiale mais sans effusions. Sa présence s'inscrit dans 50 ans de dialogue théologique entre luthériens (74 millions dans le monde) et catholiques (1,2 milliard), loin d'avoir gommé tous les différends.
Le 31 octobre 1517, le moine catholique allemand Martin Luther s'en était pris au commerce par le pape des "indulgences", pour le pardon des péchés et un accès facilité au paradis, placardant ses "95 thèses" sur la porte d'une chapelle de Wittenberg (sud de Berlin). Il fut excommunié par le pape et cette rupture entraîna des guerres religieuses sanglantes dans les décennies suivantes.
"Nous devons regarder avec amour et honnêteté notre passé et reconnaître notre faute et demander pardon", a déclaré dans une homélie le pape François, entouré de pasteurs luthériens, lors d'une prière oecuménique dans la cathédrale moyenâgeuse luthérienne de Lund (sud), jadis catholique."
[...]
http://www.lepoint.fr/monde/le-pape-en-suede-pour-la-commemoration-de-la-reforme-de-luther-31-10-2016-2079669_24.php#xtmc=religion&xtnp=1&xtcr=8


Pédophilie dans l'Eglise : vers un procès du père Preynat (Daphné Gastaldi et Mathieu Périsse)
Médiapart - 13 octobre 2016

"La Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi en cassation formé par la défense du père Preynat. Une victoire pour les victimes de ce prêtre lyonnais, accusé d'agressions sexuelles sur mineurs. Une sixième victime se serait également constituée partie civile.
L'éventualité d'un procès se précise dans l'affaire Preynat. D'après nos informations, la Cour de cassation a rejeté mardi 11 octobre le pourvoi en cassation formé par la défense du prêtre lyonnais. Une décision qui confirme celles déjà rendues par les magistrats de la cour d'appel de Lyon et par le parquet général qui se sont penchés sur le dossier."
[...]
https://www.mediapart.fr/journal/france/131016/pedophilie-dans-leglise-vers-un-proces-du-pere-preynat


Le pape a mauvais genre
Le Canard enchaîné - 5 octobre 2016

"Réputé plutôt ouvert sur les questions de moeurs, le pape François vient de tourner casaque et de ressortir quelques souverains poncifs à l'occasion de son voyage en Géorgie. Après avoir dénoncé à Tbilissi une "prétendue guerre mondiale pour détruire le pariage" menée la "théorie du genre", le pape en a remis une couche dans l'avion qui le ramenait à Rome, le 2 octobre, en parlant d'"endoctrinement" et "colonisation idéologique". [...]
L'intervention papale tombe en tout cas à pic. Elle arrive quinze jour avant le grand rassemblement parisien organisé par la très catholique Manif pour tous."
[...]


Mère Teresa mise en sainte par le pape (H.L.)
Le Canard Enchainé - 7 septembre 2016

"Alléluia ! Depuis le 4 septembre, l'Eglise catholique compte une sainte de plus : Gonxha Bajaxhui, religieuse albanaise, plus connue sous le nom de Mère Teresa. Canonisée en grande pompe par le pape François, la fondatrice des missionnaires de la Charité affiche pourtant des états de service pas tous charitables.
Si les innombrables diatribes contre l'avortement et la contraception de la nouvelle sainte ne détonnent guère dans le panthéon de l'Eglise, le sort que réservait Mère Teresa à "ses" pauvres et à "ses" malades se révèle plus décoiffant. La religieuse recueillait les mourants sur les trottoirs de Calcutta, mais c'était pour dédier leurs souffrances au Très-Haut... Affirmant que "la lèpre [pouvait] être un très beau cadeau de Dieu", Teresa claironnait qu'"il y [avait] quelque chose de très beau à voir les pauvres accepter leur sort.""
[...]


La com' de fer du pape
Le Canard Enchaîné - 20 juillet 2016

"Comme le pape François est ouvert et moderne ! Sous son règne, l'Opus Dei vient carrément remettre la griffe sur la com' du Vatican. "Numéraire" laïque de cette organisation tentaculaire et ultraconservatrice qui a longtemps eu la haute main sur les finances du Vatican, le journaliste américain Greg Burke vient d'être nommé directeur du bureau de presse du Saint-Siège [...]
Bref l'ordre règne dans la ville éternelle."



Contre l'accueil des réfugiés, Nadine Morano s'en prend même au pape (Delphine Legouté)
Marianne - 20 avril 2016

"La candidate à la candidature pour la primaire de la droite et du centre n'a pas pour habitude d'être une grande détractrice du pape, au contraire. Sauf lorsqu'il s'agit de réfugiés. Nadine Morano a vivement critiqué ce matin sur RTL, "l'opération com'" de François qui a ramené douze Syriens au Vatican en fin de semaine dernière.
Ce mercredi matin, Nadine Morano a visiblement décidé de bouffer du pape. L'ancienne ministre de Sarkozy et désormais candidate à la primaire de la droite et du centre a entamé son interview sur RTL par une longue critique de l'accueil par le pape au Vatican de douze réfugiés syriens venus de l'île de Lesbos. "Une opération de communication un peu maladroite", pour Morano, qui ne cesse de souligner qu'elle s'est rendue dans les camps de réfugiés et qu'elle "peut vous dire" que ce n'est pas la solution.
De fait, le 16 avril, après une visite sur l'île de Lesbos, île grecque au centre de la crise migratoire, le pape François a embarqué avec lui au Vatican douze réfugiés syriens musulmans, dont six enfants, afin "d'adresser un signe d'accueil aux réfugiés". Plusieurs médias grecs ont expliqué que ces réfugiés avaient été tirés au sort, sans que cette information ne soit confirmée. Nadine Morano la reprend et s'en émeut :
"On attendrait du pape autre chose qu'une opération de communication un peu maladroite parce que le fait de tirer au sort des familles, alors que s'il y a des familles à ramener, sans doute ce sont celles qui sont dans le besoin de soins, qui sont prioritaires... Il y en a beaucoup, mais elles ont été tirées au sort.""
[...]
http://www.marianne.net/contre-accueil-refugies-nadine-morano-s-prend-meme-au-pape-100242202.html


Amoris et François (H.L)
Le Canard Enchaîné - 13 avril 2016

"Avec un titre aussi émoustillant ("Amoris laetitia") en latin, ou "la joie de l'amour" en français), le dernier opus du pape François avait de quoi faire saliver des bataillons de nonnes. Mais, à examiner de plus près, cette "exhortation apostolique" publiée le 8 avril, la chair, vue du Vatican, reste toujours aussi triste.
A peine installé en mars 2013 sur le trône de saint Pierre, l'ex-cardinal Bergoglio avait laissé miroiter les révolutions les plus audacieuses. [...]
Mais, trois ans plus tard, le Saint-Siège semble surtout proposer une tournée générale de bromure ! Après un synode sur la famille, tenu à l'automne 2014, où le pape a été mis en minorité par ses propres évêques, le souverain pontife a dû en rabattre sérieusement. Son "exhortation" vante bien la "dimension érotique de l'amour" et cite Jorge Louis Borges et le film, "Le festin de Babette", mais c'est nada côté travaux pratiques."
[...]


Entre le pape François et le patriarche orthodoxe Kirill, un rapprochement politique (Christian Makarian)
L'Express - 15 février 2016

"La fraternisation entre le pape François et le patriarche de l'Eglise russe, Kirill ne vise pas l'unité des Eglises, mais la conjonction de leurs actions contre le péril djihadiste qui vise la disparition des chrétiens du Moyen-Orient.
Il ne s'agit pas seulement de religion, mais véritablement de géopolitique. La rencontre - annoncée en boucle comme historique - entre le pape François et le patriarche de l'Eglise russe, Kirill, sonne comme le grand réveil d'une conscience chrétienne, qui se conçoit par essence comme universelle (ainsi que l'est le salut).
Les deux Eglises, séparées depuis le Grand schisme de 1054 ne s'étaient pas officiellement rencontrées depuis un millénaire. En tout cas, pas au niveau du souverain pontife et du patriarche de Moscou et de toutes les Russies. Car, en 1964, l'autre grande autorité de l'orthodoxie, le patriarche oecuménique de Constantinople (en l'occurrence Athénagoras) avait déjà donné l'accolade au pape Paul VI, à Jérusalem, avant le revoir en 1967, à Istanbul. C'est grâce à ce rapprochement - le premier entre Latins et Grecs depuis le Concile de Florence (1439) - que les deux primats avaient décidé réciproquement de lever les anathèmes médiévaux qui pesaient sur chaque Eglise."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/entre-le-pape-francois-et-le-patriarche-
orthodoxe-kirill-un-rapprochement-politique_1763829.html


Pour le Vatican, ses évêques n'ont pas à prévenir la police en cas d'acte pédophile (Rédaction de Mediapart)
Médiapart - 12 février 2016

"Les règles en vigueur du Vatican concernant les actes de pédophilie au sein de l'Eglise sont claires : ses évêques n'ont "pas nécessairement" l'obligation de prévenir les autorités judiciaires. Ils peuvent simplement régler cela en interne.
Selon les règles en vigueur du Vatican, ses évêques n'ont "pas nécessairement" l'obligation de prévenir les autorités judiciaires des actes pédophiles. Ils peuvent simplement régler cela en interne. Ces indications sont mentionnées dans un document destiné aux nouvelles recrues, et récemment publié par le Vatican, remarque The Guardian. D'après ce texte, le seul devoir des évêques est, outre se tenir au courant des lois locales, d'informer leur hiérarchie et l'Eglise des accusations portées."
[...]
https://www.mediapart.fr/journal/international/120216/pour-le-vatican-ses-eveques-nont-
pas-prevenir-la-police-en-cas-dacte-pedophile


"Le pape François place Cuba au centre de l'Histoire" (Céline Lussato)
L'Obs - 11 février 2016

"Une nouvelle fois en visite à La Havane, François, le pape diplomate continue à faire tomber les derniers pans du mur des Caraïbes et s'emploie à réintégrer Moscou dans le jeu des relations internationales.
Constance Colonna-Cesari, journaliste spécialiste du Vatican, revient sur les raisons de la rencontre historique, ce vendredi à La Havane, du pape François avec le Patriarche de Moscou, Cyrille Ier. Derrière la simple entrevue oecuménique se cache bien d'autres enjeux, explique l'auteur de "Dans les secrets de la diplomatie vaticane" (Seuil, 2016). Cet ouvrage, fruit de deux ans d'enquête à Rome, Buenos Aires, la Havane, Rio ou Lviv, révèle notamment les dessous secrets de la médiation de l'Eglise entre Cuba et les Etats-Unis, dévoile les objectifs stratégiques de l'alliance avec la Russie, et explique, plus largement, comment fonctionne cette diplomatie : succès, échecs, compromissions parfois. Interview.
Le pape François rencontre ce vendredi à La Havane le Patriarche de Moscou. Quelle est la portée de cette entrevue ?
- C'est d'abord un grand événement religieux, et la démonstration que l'oecuménisme progresse d'un grand pas sous ce pontificat. Avant le Concile Vatican II, rien de tel n'aurait pu se produire... La rencontre entre Paul VI et le Patriarche de Constantinople Athénagoras Ier, en janvier 1964, avait été la première depuis le Concile de Florence en 1436 !"
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160211.OBS4453/le-pape-francois-place-cuba-au-centre-de-l-histoire.html


Les pèlerins boudent leur pape (H.L.)
Le Canard Enchaîné - 10 février 2016

"Les commerçants romains doivent se rendre à l'évidence : le pape, ç'a eu payé § Sous Jean-Paul II, Benoît XVI et durant les premières années du pontificat de François, la foule des pèlerins se pressait en masse sur la via della Conciliazone, qui mène à la place Saint-Pierre. Aujourd'hui les échoppes sont vides, les hôtels sont loin d'afficher complet et les troncs du Saint-Siège ne sont plus aussi bien garnis.
La faute au Saint-Père qui ne fait plus recette. Du propre aveu du Vatican, la fréquentation de ses audiences, de ses messes et autres Angelus a dévissé en 2015 [...]
Vite ! un petit miracle commercial."



Crise migratoire : l'appel du Pape à l'Europe (Jean-Marie Guénois)
Le Figaro - 11 janvier 2016

"Reconnaissant "l'importance des flux et les problèmes connexes", il en appelle aux "valeurs" et aux "principes d'humanité".
En présentant, lundi 11 janvier, ses voeux aux ambassadeurs des 180 pays accrédités auprès du Saint-Siège, le pape François a, une nouvelle fois, insisté sur les enjeux de la "grave urgence migratoire", lançant un grand plaidoyer fondé sur la Bible en faveur des migrants. Surtout, il a demandé à l'Europe de ne pas se ..."
[...]
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/01/11/01016-20160111ARTFIG00308-crise-migratoire-l-appel-du-pape-a-l-europe.php


>>> Suite de la revue de presse : Voir la page d'accueil sur le catholicisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©