Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'Eglise catholique : Monde

L'Eglise catholique : Monde

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également les rubriques : L'Eglise catholique en France, Benoît XVI, Jean Paul II


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Comment les religions font le ménage dans leurs finances (Mathilde Damgé)
Le Monde - 25 juillet 2014

"Les opérations délictueuses qui ont entaché la réputation de l'Institut pour les oeuvres de religion (IOR) - la "banque du pape" - appartiennent au passé, a assuré le 10 juillet Jean-Baptiste de Franssu, tout juste nommé à la tête de cet établissement après plusieurs années dans un cabinet de conseil en fusion-acquisition.
La crise économique de 2008 a obligé les grandes religions monothéistes à préciser leur position par rapport à la finance, un point de vue pas toujours cohérent avec la façon dont elles gèrent leurs propres affaires.
Pour le pape François, la religion est claire en matière d'économie et de finance : ces dernières ne doivent pas exclure la solidarité. Dans cette perspective, il est urgent, dit le pape, de mettre en ouvre "une réforme financière qui soit éthique et qui entraînerait à son tour une réforme économique salutaire pour tous". Et il lance un appel aux dirigeants politiques et "aux maîtres de la finance". "L'argent doit servir et non pas gouverner !"
Mais qu'en est-il dans la pratique pour le Saint-Siège ?
Les opérations délictueuses qui ont entaché la réputation de l'Institut pour les ouvres de religion (IOR) - la "banque du pape" - appartiennent au passé, a assuré le 10 juillet Jean-Baptiste de Franssu, tout juste nommé à la tête de cet établissement après plusieurs années dans un cabinet de conseil en fusion-acquisition. [...]
L'IOR a été mis en cause pour le recyclage d'argent sale, y compris celui de la Mafia, et pour des malversations sur la gestion des comptes. Au point que la fermeture de la banque a été un temps envisagée. Finalement, il a été décidé que l'IOR allait poursuivre sa mue pour devenir une banque aux dépôts limités qui s'occupera essentiellement des services bancaires du clergé, des congrégations, des diocèses et des laïcs employés par le Vatican. La banque a par ailleurs décidé de limiter considérablement ses investissements."
[...]
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/07/25/comment-les-religions-font-le-
menage-dans-leurs-finances_4454671_4355770.html?xtmc=religion&xtcr=10


Le pape François appelle à la liberté de culte pour tous les croyants à Jérusalem (AFP)
Le Point - 26 mai 2014

"Le pape François a appelé lundi au libre accès des croyants de toutes les religions aux lieux saints à Jérusalem, au cours d'une dernière journée consacrée à la visite de sites sensibles, un pèlerinage largement rattrapé par les tensions politiques.
Dans une collision des calendriers spirituel et temporel, la municipalité israélienne a approuvé un plan de construction de 50 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-Est, une décision qui "dénote un manque total de sensibilité", a déploré un conseiller municipal d'opposition.
Le pèlerinage du pape, qu'il avait lui-même annoncé comme "strictement religieux", a d'ailleurs pris une tournure politique, avec des gestes symboliques forts.
Recevant le souverain pontife, le président israélien Shimon Peres a accepté son invitation lancée dimanche à une prière commune pour la paix avec le président palestinien Mahmoud Abbas au Vatican."
[...]
http://www.lepoint.fr/monde/le-pape-francois-appelle-a-la-liberte-de-culte-pour-
tous-les-croyants-a-jerusalem-26-05-2014-1828073_24.php


Un nouveau scandale financier touche l'ancien numéro 2 du Vatican (Stéphanie Le Bars)
Le Monde - 21 mai 2014

"Alors que le Vatican est engagé depuis trois ans dans l'éradication des pratiques opaques au sein de ses instances financières, une nouvelle affaire, impliquant l'un de ses anciens plus hauts responsables, pourrait ruiner une partie de ces efforts.
L'ex-numéro 2 du Vatican, le cardinal italien Tarcisio Bertone, aurait puisé 15 millions d'euros dans les caisses de la "banque du pape", l'Institut pour les ouvres de religion (IOR), afin de renflouer une société de production télévisuelle, Lux Vide, propriété de l'un de ses amis, menacé de perdre le contrôle de son entreprise.
C'est ce que le journal allemand Bild a révélé lundi 19 mai, ajoutant que l'ancien secrétaire d'Etat du pape Benoît XVI faisait l'objet d'une enquête de la part de l'autorité d'information financière (AIF) du Vatican pour ces mouvements de fonds douteux."
[...]
http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/05/21/un-nouveau-scandale-
financier-touche-l-ancien-numero-2-du-vatican_4422934_4350146.html?xtmc=religion&xtcr=23


26 compagnes de religieux écrivent au pape (Rédaction de Médiapart)
Médiapart - 18 mai 2014

"Elles demandent au chef de l'église catholique de réfléchir à la fin du célibat des prêtres.
Vingt-six compagnes italiennes de prêtres ont demandé au pape François de réfléchir à la fin du célibat imposé aux religieux catholiques, dans une lettre ouverte publiée samedi par le site Vatican Insider. "Nous aimons ces hommes et ils nous aiment", écrivent ces femmes, signant de leur prénom et de l'initiale de leur nom."
[...]
http://www.mediapart.fr/journal/international/180514/26-compagnes-de-religieux-ecrivent-au-pape


Rome se prépare à la canonisation historique de deux papes (Avec AFP)
L'Express - 26 avril 2014

"Des centaines de milliers de pèlerins se retrouvent au Vatican pour la double canonisation de Jean Paul II et de Jean XXIII. François et Benoît XVI conduiront ensemble la cérémonie dimanche.
Un défilé coloré de pèlerins, religieux de toutes nationalités et touristes attirés par l'évènement historique, affluait ce samedi à Rome pour la double canonisation de Jean Paul II, le charismatique pape polonais, et du "bon pape" italien, Jean XXIII, célébrée dimanche par le pape François et le pape émérite Benoît XVI.
Au Vatican, les portraits des deux futurs saints ont déjà été déployés sur la façade de la basilique Saint-Pierre. Dans un magasin de souvenirs, une grande affiche représente déjà "Sanctus Paulus II" et "Sanctus Joannes XXIII" avec leur auréole.
En réalité, les deux hommes ne seront saints que dimanche, lorsque le pape argentin prononcera la formule qui les inscrira à jamais dans le registre céleste de ceux que tous les catholiques sont invités à prier pour les assister dans leur vie terrestre.
La canonisation de Jean XXIII, initiateur du Concile Vatican II (1962-1965) qui marqua l'ouverture de l'Eglise catholique à la société et autres religions, ne semble contestée par personne, à part les traditionalistes. Celle de Jean Paul II, même si nul ne conteste sa stature internationale et le rôle qu'il a joué dans la chute du communisme, compte des détracteurs."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/rome-se-prepare-a-la-canonisation
-historique-de-deux-papes_1511686.html?xtmc=religion&xtcr=2


Le divorce fait chauffer les mitres (H.L.)
Le Canard enchaîné - 26 mars 2014

"Coup de tonnerre au Vatican : les divorcés remariés pourraient avoir bientôt le droit de communier comme tous les autres bons chrétiens. Une révolution, à en croire les admirateurs du pape François. Mais attention, pas question d'ouvrir comme ça les portes de l'Eglise à la dégradation des moeurs et à la fornication. [...]
Pour avoir le droit de s'approcher de la sainte table, le fautif devra accomplir une période de "Pénitence" et accomplir pas moins de cinq conditions.
[...]


"Vatican, le grand chambardement" : François le réformiste (Eric De Saint Angel)
Le Nouvel Observateur - 18 mars 2014

"La bonhomie du pape François cache une volonté inflexible. En un an de pontificat, il a changé l'image d'une Eglise discréditée par ses péchés. Mais le successeur de Benoît XVI, ce théologien allemand si peu à l'aise dans l'exercice du pouvoir temporel, s'est aussi fait beaucoup d'ennemis en lançant un ambitieux chantier de réformes. L'ancien archevêque de Buenos Aires a choisi de lutter contre la pauvreté, l'indifférence et l'injustice, thème de croisade qui dérange ceux qui prospèrent à l'ombre du trône de Pierre. Cette opération mains propres lancée par le pape marque un tournant si radical qu'il inquiète les membres de son entourage, mais le souverain pontife n'en tient pas compte et continue à dénoncer urbi et orbi cet argent qui "détruit les gens, les familles et la relation aux autres".
Le premier pape jésuite donne l'exemple de l'humilité. Un logement modeste au lieu des appartements pontificaux, pas de limousine mais une voiture banale. "François" s'est singularisé en lavant les pieds de douze détenus d'un centre pour mineurs et en embrassant, place Saint-Pierre, un homme au visage couvert de furoncles. Il veut une "Eglise pauvre, pour les pauvres" et invite à se dépouiller, message que certains prélats ont du mal à entendre."
[...]
http://teleobs.nouvelobs.com/la-selection-teleobs/20140313.OBS9718/vatican-le-
grand-chambardement-francois-le-reformiste.html


La révolution François : 5 raisons d'en douter (Jérôme Cordelier)
Le Point - 11 mars 2014

"François secoue l'Église, mais on ne change pas d'un coup une institution bimillénaire. Revue des blocages auxquels doit faire face le pape.
Si, en quelques mois, le pape François a réussi à lancer une grande réforme de l'Église - et, avant tout, une révolution des esprits (lire partie 1) -, son entreprise se heurte à de nombreux conservatismes ancrés.
1. François reste prisonnier des lourdeurs du Vatican
Certes, Jorge Bergoglio a pris, et vite, des initiatives fortes pour bousculer le fonctionnement du Saint-Siège. Mais la tâche est colossale. Comme le note Isabelle de Gaulmyn, journaliste à La Croix et longtemps en poste au Vatican, dans son incisif François, un pape pour tous (Seuil), "la curie donne le sentiment d'une gérontocratie apeurée et retranchée derrière les murs du Vatican". Un constat largement partagé. Mais force est de constater que c'est cette même curie qui a demandé à l'un des siens de la remodeler. Jusqu'où ? (...)
2. Des conservateurs subsistent à des postes-clés (...)
3. François a créé beaucoup d'attentes qu'il ne pourra assouvir (...)
4. Il ne va pas chambouler les fondamentaux catholiques (...)
5. Il risque de ne pas toujours coller à un monde dans un mouvement perpétuel."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/la-revolution-francois-5-raisons-d-en-douter-11-03-2014-1799475_23.php


Pédophilie : le pape François défend l'Eglise et ne convainc pas les associations de victimes
L'Express - 5 mars 2014

""Aucune autre institution n'a fait plus que l'Eglise" contre les abus sexuels sur mineurs, affirme le pape François dans un entretien au Corriere della Sera. Des déclarations fustigées par les victimes d'abus sexuels.
Le pape François défend son Eglise. Dans une longue interview donnée au quotidien italien Corriere della Sera, à quelques jours de l'anniversaire de son élection le 13 mars, le pape argentin est revenu -entre autres- sur les affaires de pédophilie dans l'Eglise.
Le pape commence par dire à quel point "les cas d'abus sont terribles parce qu'ils laissent des blessures très profondes".
Il affirme ensuite que son prédécesseur Benoît XVI "a été extrêmement courageux", qu'il a "ouvert une voie", et ajoute: "L'Eglise a tant fait sur cette voie. Peut-être plus que n'importe qui d'autre. Les statistiques sur le phénomène de la violence contre les enfants sont impressionnantes, mais elles montrent également clairement que la grande majorité des abus viennent de l'environnement familial et des voisins". (...)
L'association américaine d'anciennes victimes de prêtres pédophiles, SNAP, a aussitôt fustigé dans un communiqué "une mentalité archaïque et défensive", reprochant au pape François de "n'avoir rien fait, littéralement rien" pour protéger les enfants.
"Il serait beaucoup plus vrai de dire que personne n'a fait plus pour nier, minimiser et cacher les crimes sexuels à l'encontre d'enfants que l'Eglise", ajoute SNAP."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/pedophilie-le-pape-francois-defend
l-eglise-et-ne-convainc-pas-les-associations-de-victimes_1497563.html?xtmc=catholique&xtcr=6


Un super-ministère de l'Economie au Vatican (AFP / Giulio Napolitano)
Courrier international - 25 Février 2014

"Dans le cadre de sa réforme de la curie romaine, le pape François vient d'annoncer l'institution d'un "ministère de l'Economie" au Vatican. Du jamais-vu, s'exclame la presse italienne.
Le pape François institue "un véritable "ministère de l'Economie" au Vatican", annonce Il Fatto Quotidiano. Dans le cadre de sa réforme de la curie romaine, le pape a en effet annoncé la mise en place d'une nouvelle structure de coordination, lundi 24 février, pour les affaires économiques et administratives du Saint-Siège.
Intitulé "secrétariat pour l'Economie", cette nouvelle structure sera dirigée par George Pell, l'actuel archevêque de Sydney et membre du conseil des huit sages qui a suggéré la création de ce nouveau ministère. "C'est une grande nouveauté dans l'histoire de l'Eglise où, malgré les scandales financiers des dernières décennies, aucun pape n'avait jamais pensé à instituer un ministère de l'Economie dans la curie romaine", commente le site d'information.
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/25/un-super-ministere-de-l-economie-au-vatican


Le Vatican en état de Saint-Siège
Le Canard Enchaîné - 19 février 2014

"ça chauffe pour le matricule papal ! Le 5 février, le Comité des droits de l'enfant des Nations unies a sommé le Vatican de déférer devant la justice tous les pédophiles découverts au sein de l'Eglise et de reconnaître l'"étendu des crimes commis".
Pour répondre à cette "violation" des conventions internationales, l'ONU n'a toutefois pas encore menacé le Saint-Siège d'une opération militaire internationale."
[...]


Prêtres pédophiles : le Vatican viole la Convention sur les droits de l'enfant selon l'ONU (AFP)
France 24 - 5 février 2014

"Dans un rapport publié mercredi, l'ONU fustige la mauvaise gestion par le Vatican des cas de pédophilie dans l'Église, estimant qu'il violait la Convention des droits de l'enfant. Le Saint-Siège déplore l'ingérence de l'ONU.
L'ONU voit rouge et ne mâche pas ses mots. En cause, les affaires de pédophilie dans l'Église. Selon un rapport du Comité des droits de l'enfant, le Vatican viole la Convention sur les droits de l'enfant, en raison de la gestion, jugée mauvaise, de ces affaires.
Interrogée par la presse pour savoir si le rapport du Comité présenté mercredi 5 février aboutit à dire que le Vatican viole cette Convention de 1989 dans les affaires de sévices sexuels, Kirsten Sandberg, la présidente de ce comité, a déclaré : "Ma réponse simple est oui, il y a une violation de la Convention jusqu'à maintenant parce qu'ils n'ont pas fait tout ce qu'ils auraient dû"."
[...]
http://www.france24.com/fr/20140205-pretres-pedophilie-vatican-viole-convention-droits-enfant-onu/


François Hollande amadoue le pape (Eric Jozsef)
Libération - 24 janvier 2014

"Vatican . Le chef de l'Etat a été reçu pendant trente-cinq minutes par le souverain pontife, vendredi.
Le diable se cache dans les détails. Surtout au Vatican. François Hollande s'en est sans doute rendu compte, vendredi, pour sa première visite au Saint-Siège. D'ordinaire jovial, le pape François l'a accueilli avec une froideur non dissimulée. "Il [l']a attendu à la porte sans se donner la peine d'aller à sa rencontre. On l'a connu plus chaleureux", euphémise un témoin, se refusant à croire que les démêlés sentimentaux du Président soient à l'origine de cette crispation vaticane.
Relations. De toute manière, en raison de sa situation de concubin avec Valérie Trierweiler, il n'était pas prévu que le chef de l'Etat soit accompagné pour cette visite. Plus simplement, les relations entre Paris et le Vatican ne sont pas aujourd'hui des plus idylliques.
Depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, les sujets d'incompréhension n'ont pas manqué : du mariage pour tous au projet de révision de la loi sur l'euthanasie en passant par la modification de la loi sur l'avortement qui supprime la notion de "détresse", la hiérarchie catholique ne cesse de toussoter."
[...]
http://www.liberation.fr/politiques/2014/01/24/francois-hollande-amadoue-le-pape_975461


Le pape pour la "force non violente de la vérité" (La rédaction de Mediapart)
Médiapart - 1er janvier 2014

"Lors de l'Angélus, le pape François plaide pour davantage de solidarité et moins de violence. Il souhaite que 2014 apporte "un réel engagement à construire une société plus juste".
Lors de son premier Angélus de la nouvelle année, le pape François appelle à la fin des guerres et fait le vou que le monde devienne une communauté de frères qui se respectent. "Nous avons tous la responsabilité d'ouvrer afin que le monde devienne une communauté de frères qui se respectent, s'acceptent dans leur différence et prennent soin les uns des autres", a-t-il notamment déclaré.
"Il faudra s'arrêter et chercher la paix. Arrêtez cette violence, frères et sours", enjoint-il. "Que se passe-t-il dans le cour de l'homme ? Qu'arrive-t-il au cour de l'humanité ? Le temps est venu de s'arrêter. La paix demande la force de la gentillesse, la force non violente de la vérité et de l'amour la force non violente de la vérité et de l'amour.""
[...]
http://www.mediapart.fr/journal/international/010114/le-pape-pour-la-force-non-violente-de-la-verite


>>> Suite de la revue de presse : Voir la page d'accueil sur le catholicisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©