Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  L'Eglise catholique > 2013

L'Eglise catholique

2013

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la rubrique : L'Eglise catholique


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Le pape François demande aux autorités de résoudre le problème des sans-logis (Virginie Grolleau)
Le Nouvel Observateur - 23 décembre 2013

"Lors de son dernier discours dimanche place Saint-Pierre à Rome, le pape François a invité les autorités "à faire tout leur possible pour que toutes les familles puissent avoir une maison". [...]
Le pape François, qui avait prononcé auparavant un long éloge de Joseph, l'époux de la Vierge Marie, qui avait accepté son destin et fait confiance à Dieu, a ensuite demandé, à quatre jours de Noël, aux autorités politiques et aux services sociaux du monde entier de "faire tout leur possible pour que toutes les familles puissent avoir un logement".
"Il y a tant de familles sans logement, soit parce qu'elles n'en ont jamais eu soit parce qu'elles l'ont perdu pour tant de motifs divers ! Famille et logement vont de pair ! C'est très difficile de conduire une famille de l'avant sans habiter dans un logement", a dénoncé avec force le pontife, très attentif aux questions sociales."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/immobilier/monde/20131223.OBS0495/le-pape-francois
-demande-aux-autorites-de-resoudre-le-probleme-des-sans-logis.html


Le Saint-Père installe sa révolution des coeurs, des esprits et des structures (Jean-Marie Guénois)
Le Figaro - 27 novembre 2013

"Jusque-là, beaucoup discutaient du statut doctrinal de telle ou telle déclaration papale. Elles foisonnaient, et toutes n'étaient pas du même niveau. Avec l'exhortation apostolique La Joie de l'Évangile, il n'y a plus de doute. Par ce document magistériel, François confirme sa volonté d'imprimer une "révolution" dans l'Église catholique selon trois axes: révolution des cours, des esprits, des structures." [...]
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/11/26/10001-20131126ARTFIG00578-le-saint-pere
-installe-sa-revolution-des-coeurs-des-esprits-et-des-structures.php


Le pape François remplace son numéro deux controversé au Vatican (AFP)
Libération - 31 août 2013

"Le pape François a nommé samedi le nonce Pietro Parolin à la tête du gouvernement de l'Eglise, en remplacement du controversé Tarcisio Bertone, avant une réforme attendue de la Curie souvent contestée pour son opacité et ses scandales.
Originaire de la région de Venise et ordonné prêtre en 1980, Mgr Parolin, 58 ans, était depuis 2009 nonce (ambassadeur du Vatican) au Vénézuela. Il remplacera Mgr Bertone au poste de Secrétaire d'Etat le 15 octobre, a indiqué le Saint-Siège dans un communiqué.
La gestion de la Curie -le gouvernement du Vatican- par le cardinal Bertone, 78 ans, a été souvent contestée. Il était la cible d'attaques dans les documents révélés dans le scandale Vatileaks, après des fuites menées par le majordome du pape Benoît XVI. Dans le cadre de rivalités et intrigues dans les sphères du Vatican, ce salésien était accusé d'erreurs de gestion, de choix malencontreux, de favoritisme, sans toutefois que son honnêteté ne soit mise en cause."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/2013/08/31/vatican-l-italien-parolin-nomme-numero-2-pour-remplacer-bertone_928509


Sale temps pour les pèlerins (H.L.)
Le Canard Enchaîné - 31 juillet 2013

"La divine providence connaît de sacrés ratés cet été. Et les routes des pèlerinages prennent des airs d'horribles chemins de croix. En Italie, Padre Pio, ce capucin célèbre pour ses guérisons miraculeuses et qui prétendait avoir reçu les stigmates du Christ, n'a été d'aucun secours pour les 39 bons chrétiens qui ont trouvé la mort, après s'être recueillis sur sa tombe, dans l'accident d'autocar survenu le 28 juillet.
En Espagne, saint Jacques le Majeur, l'apôtre du Christ dont Saint-Jacques-de-Compostelle abrite les reliques, n'a pas été plus efficace pour empêcher le déraillement du TGV et la mort de 79 passagers, dont certains venaient tout exprès pour l'honorer."
[...]


Vatican : un prélat arrêté pour blanchiment d'argent
Le Nouvel Observateur - 28 juin 2013

"Un prélat du Saint-Siège soupçonné de blanchiment d'argent et de corruption a été arrêté vendredi par la police italienne, dans le cadre d'une enquête plus vaste sur la banque du Vatican, l'IOR, dans la ligne de mire du pape François.
Mgr Nunzio Scarano, 61 ans, un prêtre qui a gagné le titre honorifique de "monseigneur" en raison de son ancienneté au Saint-Siège, travaillait à l'Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA), l'organisme qui gère les biens du Saint-Siège.
Interrogé par l'AFP, le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican, a indiqué que le prélat avait été suspendu "depuis environ un mois, quand ses supérieurs ont su qu'il était sous enquête". Le Saint-Siège a aussi assuré la justice italienne de sa "pleine collaboration" (...)
Au fil des ans, des scandales retentissants ont entaché la réputation de l'IOR, des milieux criminels ayant profité de l'anonymat ou de prête-noms pour y blanchir leurs fonds.
Le plus important avait été en 1982 la faillite du Banco Ambrosiano, un scandale bancaire qui mêlait CIA et loge maçonnique. L'affaire Enimont (1993) de pots-de-vin à des partis politiques italiens a aussi éclaboussé l'IOR et, plus récemment, le tribunal de Rome a détecté des cas de blanchiment d'argent mafieux à travers les arcanes de la banque"
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130628.AFP7827/banque-du-vatican-
arrestation-d-un-eveque.html


Le Vatican "lobby et orby"
Le Canard Enchaîné - 19 juin 2013

"Un curieux malaise a saisi l'entourage du pape François après ses récentes déclarations sur l'existence d'un groupe d'influence homo au Vatican. Recevant, le 6 juin, une délégation de bons pères et de bonnes soeurs d'Amérique latine, le pontife s'est exclamé : "On parle de "lobby gay", et c'est vrai, il existe."" [...]


François, pape de quelle rupture ? (Solange Bied-Charreton)
Le Monde - 24 mars 2013

"A voir le monde catholique s'émerveiller de "la simplicité, de l'humilité, de la sobriété" du nouveau pape François, on est en droit de se demander si le pontificat précédent fut celui de la complexité, de l'arrogance et de la pompe. Et si, en avril 2005, les cardinaux ne s'étaient pas trompés en préférant l'Allemand Joseph Ratzinger à son challenger, l'Argentin Jorge Bergoglio.
A certains égards, la réponse est oui. Le règne de Benoît XVI fut celui de la complexité, ou tout au moins de la difficulté à faire entendre la voix de l'Eglise catholique. Brouillé par un discours théologique difficilement accessible, entaché de décisions incomprises, marqué par une succession de scandales antinomiques avec les appels à la "purification" lancés par le pape allemand, hypothéqué par des positions jugées trop conservatrices, y compris par certains catholiques, le message évangélique de l'Eglise s'est perdu dans un décorum compassé.
Il est naturellement trop tôt pour dire ce que réserve le pontificat du cardinal argentin ; sa réputation de gardien de la doctrine, par ailleurs intraitable sur certains points symboliques (avortement, mariage, homosexualité, questions éthiques, place des femmes dans l'Eglise), ne laisse pas forcément présager des ouvertures aussi grandes que le souhaiteraient les catholiques les plus progressistes."
[...]
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/03/24/francois-pape-de-quelle-rupture_1853306_3232.html


Pape François : "Une élection pleine de mystère" (Jean-Louis Schlegel)
Marianne - 15 mars 2013

Propos recueillis par Anne Dastakian.
"Sociologue des religions, Jean-Louis Schlegel s'interroge sur les raisons qui ont poussé les cardinaux à élire un pape si méconnu et revient sur son rôle durant la dictature argentine.
Marianne : L'élection du nouveau pape vous a-t-elle surpris ?
Jean-Louis Schlegel : Le grand mystère de cette élection est que Jorge Mario Bergoglio avait lui-même refusé le poste voici huit ans. Il se disait malade. Que s'est-il passé ? Pourquoi les cardinaux l'ont-il re-désigné ? On peut y voir un indice de leur estime et de leur insistance. Mais on aimerait savoir ce qu'ils ont tant apprécié chez lui.
M : Il serait modeste voire timide, mais parvient au sommet de l'Eglise argentine, puis au Vatican. N'est-ce pas contradictoire ?
J-L S : On lui prête de grandes qualités, une autorité réelle, comme président de la conférence épiscopale argentine et archevêque de Buenos Aires. On a l'impression qu'il s'impose partout où il passe. D'où la question : pourquoi le connaît-on si mal s'il a tant de qualités ? Mais il paraît qu'il refuse toute interview...
Le fait d'être jésuite a-t-il été déterminant dans l'élection ?
J-L S : C'est toujours l'ordre le plus puissant, mais il est plutôt en déclin et n'avait en tous cas aucun pouvoir sur l'assemblée du conclave. Aujourd'hui, ce sont plutôt les nouveaux instituts religieux tels l'Opus Dei ou Communion et Libération, qui ont le vent en poupe."
[...]
http://www.marianne.net/Pape-Francois-Une-election-pleine-de-mystere_a227416.html


Vatican canscans
Le Canard Enchaîné - 6 mars 2013

"La Croix en raconte de belles sur la préparation du conclave. Son envoyé spécial à Rome rapporte le dépit et la peu catholique colère qui ont saisi certains prélats contre le pape démissionnaire. Le 3 mars, un curé italien a profité de son sermon pour déchirer le portrait de Benoît XVI devant ses paroissiens en le "comparant au capitaine Schettino qui abandonna son paquebot "Concordiat"". De manière policée, des cardinaux expliquent que renonciation du pape risque de remettre en cause le "caractère sacré" de la papauté." [...]


Je veux un pape ringard ! (Solange Bied-Charreton)
Le Monde - 3 mars 2013

"Pourquoi vouloir à tout prix que le futur Saint-Père soit à l'image de notre idéal d'une société "cool" et dynamique ? Malgré l'extravagance de son accoutrement, il a bien fallu se rendre à l'évidence : le pape est un homme comme les autres. Mais il faut avouer que la décision qu'a prise Benoît XVI de nous quitter le 28 février a mis tout le monde K.-O. Les uns ont versé dans le lyrisme de circonstance, faisant de lui un saint, un martyr de la cause. Un incompris victorieux, émouvant et sensible. Des milliers de mercis sont venus s'agréger sur les réseaux sociaux comme sur la tombe d'Elvis." [...]
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&
objet_id=1225556&xtmc=religion&xtcr=82


La succession de Benoît XVI, ou la quadrature du cercle
Le Monde - 1er mars 2013

"Dernière audience publique, le 27 février, place Saint-Pierre, à Rome, devant 150 000 fidèles venus l'écouter une dernière fois. Dernière rencontre avec les cardinaux présents au Vatican, dans la prestigieuse salle Clémentine où, voilà une vingtaine de jours à peine, il avait annoncé sa renonciation. Jeudi 28 février à 20 heures, Benoît XVI aura mis un terme à son pontificat. Tout a été dit de la grandeur, de l'humilité et de la modernité de cette annonce. Mais ce geste ne règle rien des défis qui attendent le prochain pape. Au contraire, il les souligne d'une lumière vive, pour ne pas dire crue. Benoît XVI a redit, mercredi, qu'il avait pris sa décision "pour le bien de l'Eglise"." [...]
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J
&objet_id=1225265&xtmc=religion&xtcr=1


Les scandales redoublent dans la hiérarchie de l'Église catholique
L'Humanité - 25 février 2013

"À la veille du départ de Benoît XVI, les scandales qui éclaboussent la hiérarchie catholique resurgissent en plusieurs endroits. D'abord aux États-Unis, où de nombreux catholiques ont poursuivi samedi leur campagne visant à empêcher le cardinal Roger Mahony, accusé d'avoir couvert des affaires de pédophilie par des prêtres, de participer au conclave chargé d'élire le nouveau pape. Une pétition comprenant près de 10?000?signatures a été remise aux responsables d'une église du secteur d'Hollywood-Nord, où réside le cardinal Mahony, archevêque de Los Angeles de 1985 à 2011." [...]
http://www.humanite.fr/monde/le-mondeen-bref-516090


Miracle au Vatican (Franz-Olivier Giesbert)
Le Point - 17 février 2013

"Benoît XVI aura au moins réussi sa sortie. En démissionnant, ce pape conservateur a paradoxalement révolutionné l'Église et fait sauter le tabou de l'infaillibilité pontificale. Respect.
Parce que, l'âge venant, le 265e successeur de saint Pierre ne se sentait plus physiquement en état de remplir sa mission, Joseph Ratzinger, ravalé au rang du vulgum pecus, a préféré s'effacer humblement. Chapeau bas !
Ce ne sera pas le moindre de ses legs à l'Église catholique. En l'élisant, en avril 2005, les cardinaux avaient choisi un pape de transition. Le contraire de Jean-Paul II. Un théologien de haute volée qui ne secouerait pas les cocotiers. Un père peinard.
Sans doute en avaient-ils soupé des tournées hallucinantes de Karol Wojtyla, ce pape rock star à la carrure de bûcheron qui n'avait jamais froid aux yeux, bousculait les tyrannies et réveilla l'Église avec son célèbre : "N'ayez pas peur !""
[...]
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/franz-olivier-giesbert/miracle-au-vatican-14-02-2013-1627255_70.php


Benoît XVI, Pontificatus interruptus... (Joseph Macé Scaron)
Marianne - 12 février 2013

"À quoi voit-on que la France est une nation qui poursuit sa dé-catholicisation ? Aux déclarations d'agnostiques ? Non. Aux proclamations d'athées ? Non plus. À la crise des vocations et aux chapelles vides ? Pas davantage. Aux blasphèmes ? Encore moins. En fait, l'élément qui nous révèle le plus l'étendue du retrait du catholicisme dans l'espace public, c'est l'incompréhension de tout ce qui peut toucher de près ou de loin le Vatican. Il fut un temps, pas si lointain, ou le moindre fait, le moindre geste d'une éminence - à plus forte raison d'un Pape - pouvait être interprété comme une fumée blanche ou une fumée noire. Le Figaro n'était pas le seul journal à avoir "son" spécialiste, urbi et orbi, des affaires vaticanes.
Estimant avoir rempli sa mission, il quitte le Vatican en renonçant à sa charge - mot à prendre littéralement et dans tous les sens. Désormais, cet intellectuel au tempérament contemplatif va pouvoir à nouveau se consacrer à l'étude et à la réflexion. Il quitte donc le temps des hommes pour revenir dans une autre temporalité, celle de Dieu. Ce faisant, sa renonciation jette une pleine lumière sur le drame actuel d'une Eglise qui court après l'actualité, qui trottine derrière les news, qui s'englue de plus en plus à la suite de vains combats dans le temps humain, trop humain et finit par ronfler dans le lit de camp trop étroit du temporel. Nul doute que les catholiques qui pourraient être tentés d'intervenir à tort et à travers méditeront cet exemple mais ceci est une autre histoire...."

http://www.marianne.net/Benoit-XVI-Pontificatus-interruptus_a226547.html


Le pape démissionne : des réactions dans le monde entier
Courrier International - 11 février 2013

"Ce lundi 11 février, le pape Benoît XVI a déclaré qu'il allait quitter le pontificat le 28 février. Il l'a annoncé en latin lors du consistoire pour la canonisation des martyrs d'Otrante, explique La Stampa. Il a justifié sa décision en disant ne plus "avoir de force" pour diriger l'Eglise.
"Je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l'avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer le ministère de manière adéquate", a indiqué le pape lors de son allocution, dont le texte est publié par Radio Vaticana. Avant de préciser : "Je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m'a été confié (...). Je déclare renoncer au ministère d'évêque de Rome." [...]
"Etre pape veut dire être marié à Dieu. Sa démission est-elle un divorce ?" s'est demandé l'athée confirmé Ricky Gervais, sur un ton bien plus léger que les dirigeants du monde entier, selon The Hollywood Reporter.
L'humoriste Jim Norton, lui, n'y est pas allé par quatre chemins : "Le pape renonce car il manque de force. Cela doit faire référence à la manière dont il a géré le scandale de la pédophilie.""
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2013/02/11/le-pape-demissionne-des-reactions-dans-le-monde-entier


>>> Suite de la revue de presse : l'Eglise catholique : 2012

Voir la page d'accueil sur le catholicisme



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©