Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Les sectes > 2005

Les sectes

2005

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le




Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Voir la page dédiée à l'Eglise de Scientologie et aux Témoins de Jéhovah.


Durcissement à la mission de lutte contre les dérives sectaires (Xavier Ternisien)
Le Monde - 20 décembre 2005 (1/8 de page)

Membre de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), Nathalie Luca est spécialiste des sectes et chargée de recherche au Centre d'études interdisciplinaires des faits religieux de l'EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales). Elle vient de démissionner du conseil d'orientation de la Mission interministérielle car "elle refuse d'être liée "à un prévisible durcissement de la position de la Miviludes".
Mme Luca constate que l'ancien président, Jean Langlais avait réussi, "par sa tempérance, à restaurer le dialogue et le débat nécessaires à la gestion équilibrée mais efficace de ces questions délicates, suscitant trop souvent passion et excès. Il était également parvenu à mieux faire comprendre, à l'étranger, la position française".
Jean-Michel Roulet, nouveau président de la mission, a mis en effet l'accent sur la lutte contre les dérives sectaires. Il reconnaît une évolution de la politique de la Miviludes. "La Miviludes n'est pas un laboratoire de recherche, insiste-t-il. Il y a eu des dérives au cours des six derniers mois. Les parlementaires se plaignaient, les associations de défense des victimes aussi. La Miviludes va faire à nouveau son travail. Elle va remplir l'ensemble des missions que le décret de création lui a assignées."


Docu-fiction. Une reconstitution fidèle de la vie quotidienne au sein de l'Ordre du Temple solaire (Samuel Douhaire)
Libération - 12 décembre 2005 - (1/8 de page)

Sous-titre : Aliénation sectaire
France 3 diffuse à 20h55 "L'Ordre du Temple solaire" de Hugues Pagan, d'après une enquête de Bernard Nicolas. Deux jours avant Noël 1995, seize adeptes de l'Ordre du Temple solaire (OTS), dont trois enfants sont retrouvés carbonisés dans le Vercors. La plupart des membres de cette secte étaient morts en Suisse et au Canada en 1994. Le documentaire d'Arnaud Sélignac penche clairement pour la thèse de l'assassinat et non du suicide collectif. Cependant il "se révèle davantage une plongée dans la vie quotidienne d'un mouvement totalitaire qu'une véritable enquête criminelle". On y apprend que l'agent recruteur se prenait pour "la réincarnation de saint Bernard et que la secte pratiquait le "mariage cosmique", la "conception par théogamie" et un "transit" très particulier puisqu'il consistait en un "voyage" fatal "vers la planète Sirius"..."
Si le travail préparatoire du journaliste est irréprochable, les reconstitutions de scènes ésotériques "tournent au kitsch extrême", avec une musique de Wagner tonitruante. Cependant, les témoignages de deux membres repentis "permettent certes de comprendre comment, chez des personnes psychologiquement fragiles, la raison peut abdiquer devant des discours et des comportements délirants".


Madonna se met les rabbins de la kabbalah à dos
Marianne - 15 au 21 octobre 2005 - (25 lignes)

La chanteuse américaine, adepte depuis peu de la secte mystique juive, la Kabbalah, avait cru bien faire en rendant hommage dans son dernier album au fondateur de cette secte, Isaac Luria. Mal lui en a pris, car elle est accusée de sacrilège. "La loi juive interdit de se servir du saint nom de notre maître, Isaac le sage, pour faire du profit." Elle encourt des sanctions au paradis... sauf si d'ici là elle se convertit au bouddhisme.


Sectes et sciences : la grande manipulation (Olivier Hertel)
Sciences et Avenir - septembre 2005 (10 pages)

Sciences et Avenir a enquêté sur plusieurs "Nouveaux Mouvements Religieux" qui parent leur discours d'un "folklore pseudo scientifique". Les gourous adoptent un jargon d'apparence scientifique pour légitimer leur irrationnel avec un semblant de rationalité.
>>>   Voir l'ensemble du résumé de l'article : Sectes et sciences : la grande manipulation.


Quelle est la réalité des sectes ? (Daniel Licht)
Libération - 30 septembre 2005 - (1/6 de page)

Pour Jean-Michel Roulet, qui vient d'être nommé président de la Miviludes (Mission de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), ce n’est pas parce qu’on n'en parle plus dans les médias que les sectes, qui en France concernent 500 000 personnes, ont disparu. Il estime que la notion de pratiques sectaires a plus de signification que le mot secte. Il constate par ailleurs qu’il existe "une multitude d'associations qui changent de visage lorsqu'elles se trouvent dans le collimateur de la justice". En fait le phénomène sectaire change de physionomie avec des groupes de petite taille "qui font de la psychologie, des médecines nouvelles, de la diététique, de la formation permanente". Il arrive qu’une douzaine d’adeptes seulement se retrouvent sous l’emprise d’un leader. Les pratiques sectaires se traduisent par des "honoraires exorbitants pour une pratique quelconque qui conduit à l'éloignement de la famille, la substitution du libre arbitre".
Dès que ses professionnels de la manipulation ne respectent pas la loi, il faut saisir la justice, même si la jurisprudence de la lutte anti-secte est encore insuffisante. "S'il pouvait y avoir deux ou trois procès marquants pendant que je suis à ce poste, je ne serais pas mécontent", conclut Jean-Michel Roulet.


Sectes : La révolte des suspects (Guillaume Riffaud)
Le Point - 29 septembre 2005 - (1/3 de page)

Le tribunal de grande instance de Paris doit statuer sur le procès intenté par une dizaine de personnes, qui n’ont pas de lien direct entre elles, à l'Unadfi (Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu).
L’un des plaignants, professeur de yoga, s’est vu suspecter par voie de presse "d'être proche de l'Ordre du temple solaire". L’intéressé a fait faillite et a "tout perdu". "L'Unadfi, en voulant bien faire, en ferait-elle parfois trop ?" Le Point donne l’exemple de la communauté Saint-Jean, accusé par le site Internet de l’association d’"abus sexuels, viols et très nombreux dévoiements homosexuels". Pourquoi de telles accusations si l’Unadfi n’avance aucune preuve ?
Parmi les plaignants qui demandent des dommages et intérêts et la dissolution de l'association, on trouve des proches de la Scientologie et du mouvement d'inspiration catholique IVI.
Pour Michel Tubiana, avocat de l’Unadfi, on doit pouvoir dire ce qu’on pense d'un religion ou d'un mouvement spirituel : "Il y a parfois le risque d'une trop grande méfiance : certains membres de l'Unadfi souffrent de voir leurs proches victimes de sectes. Mais n'est-il pas absolument nécessaire qu'existent des associations critiques qui observent et mettent en garde ?"
Le jugement est attendu pour le 15 novembre.


Un gourou russe discrédite les mères de Beslan (Xavier Ternisien)
Le Figaro - 27 septembre 2005 - (1/5 de page)

Des mères de Beslan, dont les enfants ont péri dans la prise d’otages de leur école en Ossétie du Nord, ont été victime d’une secte. Le Comité dont elles font partie affirme qu’il s’agit d’une "provocation" des "services spéciaux" pour les discréditer. Selon la presse russe, le gourou de cette secte aurait appartenu aux services de sécurité de l'ancien président Boris Eltsine.
Grigori Petrovitch Grabovoï, âgé de 42 ans, s’est proclamé Dieu en juin 2004. Il prédit qu’il deviendra président de Russie en 2008 et a fondé pour cela un parti politique (le DRUGG). "Pour l'essentiel, son message consiste à promettre la résurrection des morts. Et à terme, la vie éternelle pour les vivants." Le scandale a éclaté parce qu’une dizaine de femmes du Comité des mères de Beslan sont devenues adeptes de la secte. "Pour les uns, les "mères" de Beslan sont victimes d'un charlatan qui profite de leur détresse. Pour les autres, l'opération a été montée par les services spéciaux dans le but de discréditer le Comité qui depuis un an se bat pour faire éclater la vérité sur la prise d'otages du 1er septembre 2004."
Grigori Petrovitch Grabovoï n’est qu’un parmi des dizaines d’illuminées et autres voyants qui opèrent en Russie. Selon ses partisans, ce vendeur de cure de jouvence, de méditation et de talisman, a réussi à maintenir "en orbite un Spoutnik. Il détiendrait aussi le pouvoir de prévenir des avaries dans les centrales nucléaires."
Quatre des mères devenues adeptes disent ne pas avoir été convaincues par le gourou, la plupart des autres se taisent. A Beslan, que cette affaire a mis en ébullition, il est envisagé de dissoudre le Comité pour fonder une autre organisation : "La voix de Beslan". "Nombre de "mères" sont persuadées qu'on leur a tendu un piège. "Désormais, témoigne l'une d'elles, quoique nous disions, nous allons passer pour des folles. C'était le but recherché.""


Les cathares ont repris leur bâton de pèlerin (Fokke Obbema)
Courrier International - 25 au 31 août 2005 (3/4 de page)

On croyait l'hérésie cathare éteinte depuis le XIIIe siècle. Mais en France, en Ariège et dans l'Aude, quelques adeptes croient encore à son renouveau et en sa capacité à apporter des solutions aux problèmes du monde. Pour Pierre Maris, l'un d'entre eux, ce n'est pas une pratique moyenâgeuse ni la volonté de le faire revivre comme au Moyen Age : "Le catharisme est la chrétienté initiale. L'Eglise catholique l'a déclaré hérétique pour imposer ses propres dogmes."
Ce nouveau catharisme est plutôt un "courant spirituel", un "cheminement intérieur" qu’un ensemble de dogmes religieux au point qu’on les qualifie parfois de "bouddhistes d’Europe". Venant des Pays-Bas, une trentaine de "rose-croix", mouvement religieux considéré comme une secte par les autorités françaises, se sont installés en Ariège. L’une de ces personnes, qui organise des visites spirituelles dans d’anciennes grottes cathares, considère que le lien entre rose-croix et catharisme ne peut s’expliquer "par des mots, il faut en faire l’expérience avec son coeur". Un autre adepte, qui se sent davantage cathare que rose-croix, "mesure l’intérêt croissant pour le catharisme au nombre de visiteurs du château cathare voisin, Monségur, où beaucoup viennent méditer". Il attribue cet intérêt à la crise spirituelle de la société.
Cet intérêt pour le catharisme est peu perceptible chez les habitants de la région. S’il existe, c’est "surtout à travers la force d’attraction qu’il exerce sur les touristes" et parce que cet héritage historique est mis en avant par le marketing touristique. "J’ai même vu un boucher cathare, alors que nous sommes végétariens", indique Pierre Maris qui aimerait que cessent ces "débordements économiques du néocatharisme".


Un seul Dieu mais plusieurs épouses (Julian Borger)
Courrier international- 28 juillet au 3 août 2005 - (1 page)

La polygamie est interdite depuis un siècle aux Etats-Unis, mais elle demeure une pratique courante chez les mormons, en particulier dans l’Utah, berceau de cette religion. C’est notamment le cas de la secte apocalyptique "L’Eglise véritable et vivante de Jésus-Christ des saints des derniers jours" (TLC en anglais) qui considère la polygamie comme un idéal. Son prophète, James Harmston, vient d’ailleurs de vouer aux enfers, Rachael, l’une de ses dix-huit épouses, de quarante-trois ans sa cadette, pour avoir refusé de partager son lit.
"Entre 30 000 et 100 000 Américains vivraient actuellement dans des familles polygames." La plupart d’entre eux vivent coupés du monde dans des communautés qui confèrent "à l’homme l’autorité suprême, institutionnalise la maltraitance envers les femmes et les enfants", selon leurs détracteurs. Même si la polygamie est interdite aux USA, les poursuites sont rares. Cependant récemment l’attention des média a été attirée sur l’affaire des "garçons perdus", ces adolescents chassés de la secte de l’Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des derniers jours et de leur famille pour permettre aux autres hommes d’avoir plusieurs épouses. Warren Jeffs, leur chef est en fuite (Cf article de Libération ci-dessous).
Des pressions se mettent en place pour que la justice intervienne contre les prophètes polygames. "Mon pays," déclare l’un des opposants, "va dans d’autres pays pour protéger les droits d’autres populations. Mais ici, aux Etats-Unis, nous avons une société tout aussi répressive que celle des talibans."


Le gourou de Néo-Phare à nouveau condamné
Le Figaro - 13 juillet 2005 - (13 lignes)

La cour d’appel de Rennes a confirmé la peine de trois ans de prison avec sursis à l’encontre de Arnaud Mussy, gourou de la secte "apocalyptique" Néo-Phare, condamné en première instance après le suicide d’un de ses adeptes et la tentative de suicide de deux autres en 2002.


Sectes et religions : Quelle différence ?
Cerveau & Psycho - juin - septembre 2005

Naissance d’une religion (Thomas Grüter, médecin et journaliste scientifique)
Une nouvelle secte se développe en Amérique et en Europe, le néopaganisme où l’on voit des adeptes "danser dans une clairière au milieu de la nuit et invoquer "la déesse", les bras tendus vers le ciel... ".

Sectes ou religions : quelles différences ? (Vassilis Saroglou, professeur de psychologie à l’Université catholique de Louvain)
En l’absence de définition permettant de distinguer une religion d’une secte, on ne peut que définir des critères de "dangerosité". "Au-delà d’un certain nombre de critères de dangerosité, le groupe cesse d’être religieux, pour devenir sectaire."

Le long combat pour sortir de la secte (Jean-Luc Swertvaegher, psychologue clinicien et professeur à l’Université Paris 8)
Quitter une secte n’implique pas la rupture des liens, "une dépendance s’est instaurée". Il est difficile pour un adepte de se débarrasser des méthodes proposées par la secte au moment où il y est entré et où il doutait de lui.
"Impossible de me débarrasser de ces mantras (paroles d’invocation de la divinité) que je récite automatiquement quand je suis face à un problème. Impossible de lire un livre, des journaux, de regarder la télé sans que le doute ne me reprenne : je me demande toujours si l’on n’est pas en train de me manipuler une fois de plus. D’autant que je ne sais toujours pas comment ils ont procédé pour réussir aussi naturellement à me faire faire des choses qui ne me correspondent absolument pas." explique l’un d’entre eux.

La dissonance cognitive : une clé de l’endoctrinement (Robert-Vincent Joule, directeur du Laboratoire de psychologie sociale de l’Université de Provence)
Une analyse des techniques utilisées par les sectes pour changer l'opinion de leurs adeptes ainsi que des phénomènes à l'origine des méthodes d'endoctrinements, de lavage de cerveau.


Etats-Unis : les garçons perdus de la dissidence mormone (Pascal Riché)
Libération - 17 juin 2005 - (1/2 page)

La Fundamentalist Church of Jesus Christ of Later-Day Saints, forte de plusieurs milliers adeptes, est une secte qui s’est séparée de l’Eglise mormone en 1890. Sa particularité est de prôner la polygamie : un homme doit avoir au moins trois femmes pour atteindre les sommets du paradis. Conséquence : pour perpétuer la polygamie, elle doit "dégonfler le stock de mâles" et pour cela arrache des adolescents à leur famille sous prétexte de délinquance (écouter du rock, porter des chemises à manches courtes, draguer des filles...). "Certains de ces adolescents ont été abandonnés comme des chiens, sur le bord des routes d’Arizona ou d’Utah." Quand ils tentent de retrouver leurs familles, celles-ci, sous la pression, les renient. L’un d’eux, à propos de sa mère, dit en pleurant : "Je suis mort à ses yeux".
Après plusieurs plaintes, dont une pour abus sexuels, un mandant d’arrêt a été lancé contre le gourou de la secte, Warren Jeffs, qui a pris la fuite. Les autorités restent prudentes dans la traque du fuyard qui semble "capable de tout". En effet, elles "se souviennent du drame de Waco, lorsqu’en 1993 une centaine de fidèles de la secte des Davidiens s’étaient retranchés pour protéger leur gourou et avaient péri pour la plupart dans les flammes, après un assaut du FBI".


Des parents kinésiologues en procès (AFP)
Libération - 27 mai 2005 (1/8 de page)

La kinésiologie, née aux Etats-Unis dans les années 1970, est une méthode censée "renforcer ou rétablir la santé et la vitalité d’une personne sur le plan physique, moral, énergétique et émotionnel" par sollicitation du musculaire. Une multitude d’instituts que l’on trouve facilement sur Internet la proposent. Dans le Finistère (France), vient de s'ouvrir un procès en cour d’assise où il est reproché à des parents, responsables d’une école de kinésiologie, l'absence de soins à leur bébé, mort de carence nutritionnelle. Ce couple aurait privé "de soins son enfant au nom de conceptions idéologiques inhérentes à cette technique psychocorporelle." Les experts avaient trouvé une carence due à une alimentation sans protéines animales, ni vitamines. Les parents nient le lien entre la mort de l’enfant et leurs convictions. Pour l’Unadfi (Union nationale des associations de défense de la famille et de l’individu), qui se porte partie civile, ils "étaient sous l’emprise d’une vision du monde de type sectaire". Il s’en suit un débat sur le caractère sectaire ou non de la kinésiologie.


Les nouveaux pièges des sectes
Le Nouvel Observateur - 19 au 25 mai 2005 (7 pages)

>>>   Voir l'ensemble du résumé de l'article : Les nouveaux pièges des sectes.


>>> Suite de la revue de presse : les sectes : 2004

Voir la page d'accueil sur les sectes


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©