Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Sectes > Scientologie

Eglise de Scientologie

Revue de presse



En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Pour Tom Cruise, la scientologie est "une belle religion" (Nathalie Bhoyrub)
Le Figaro - 26 octobre 2016

"L'acteur à l'affiche de Jack Reacher 2 : Never Go Back a - une fois de plus - glorifié sa religion dans une interview livrée à ITV London News, et ses propos sont surprenants.
Aussi controversée qu'elle soit, Tom Cruise n'a d'yeux que pour la scientologie. L'acteur de 54 ans, fervent défenseur de cette pratique depuis 1986, ne s'en cache pas et a, pour la énième fois, vanté ses mérites à l'avant-première de Jack Reacher 2 : Never Go Back, réalisé par Edward Zwick. "Elle m'a incroyablement aidé dans la vie. Je suis scientologue depuis plus de 30 ans", a glissé le 20 octobre Tom Cruise au micro de la chaîne britannique ITV News, rapporte le site internet du Daily Mail. [...]
Et pourtant, l'Église de scientologie, apparemment infaillible, a déjà été remise en cause par l'acteur et ce, à de nombreuses reprises. En 2012, Tom Cruise s'était dit prêt à renoncer à ses croyances pour reconquérir son ex-épouse, Katie Holmes. [...]
Même si elle est qualifiée de "religion" par l'acteur, rappelons quand même qu'en France, la scientologie est considérée comme une secte."
[...]
http://madame.lefigaro.fr/celebrites/tom-cruise-la-scientologie-est-une-belle-religion-261016-117480


Après 20 ans d'enquête, la scientologie reste autorisée en Belgique (avec AFP)
L'Express - 11 mars 2016

"La justice belge a rejeté ce vendredi l'ensemble des poursuites qui menaçaient la branche belge de l'église de scientologie depuis 18 ans. Elle pourra donc exercer légalement.
C'est l'issue d'une enquête ouverte il y a presque 20 ans. La justice belge a rejeté ce vendredi l'ensemble des poursuites à l'encontre de la branche de l'Eglise de scientologie implantée sur son territoire et représentée par deux associations. Considérée comme une secte dans plusieurs pays mais reconnue comme religion aux Etats-Unis, où elle est née, la scientologie risquait une interdiction chez nos voisins d'outre-Quiévrain.
Son église belge et le Bureau européen pour les droits de l'homme, une émanation à Bruxelles du siège américain de l'Eglise de scientologie, étaient poursuivies comme personnes morales, aux côtés de onze de leurs membres. Tous étaient visés par des charges allant de la "fraude" au façonnement d'une "organisation criminelle", en passant par la "pratique illégale de la médecine", la "violation de la vie privée" et l'"extorsion"."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/apres-20-ans-d-enquete-la-scientologie-reste-autorisee-en-belgique_1772571.html


Le documentaire qui accable l'Eglise de scientologie (Louise Couvelaire)
Le Monde - 30 octobre 2015

"Trois fois couronné aux Emmy Awards, "Going Clear" sera diffusé sur Canal+ le 11 novembre. Cette enquête fouillée sur l'organisation a valu à son réalisateur pressions et menaces.
Alex Gibney a été suivi, surveillé, harcelé dans la rue, insulté, menacé de représailles juridiques et calomnié sur la Toile. Un site Web a même été créé par l'Eglise de scientologie uniquement pour le décrédibiliser. L'objet de ce courroux ? Son documentaire Going Clear, inspiré du best-seller du journaliste Lawrence Wright (prix Pulitzer en 2007), Devenir clair, la Scientologie, Hollywood et la prison de la foi, publié en 2013 (en octobre 2015 en France, aux éditions Piranha), qui a fait l'effet d'une bombe aux Etats-Unis.
Présenté au Festival du film Sundance en janvier (et accueilli par une standing ovation), puis diffusé sur HBO en mars, il a été visionné par plus de 8 millions de personnes jusqu'à présent. Soit l'un des plus gros cartons de la chaîne câblée, la seule à avoir accepté de le produire. "J'ai été surpris de voir que les autres refusaient de s'embarquer dans un projet qui risquait de les amener devant les tribunaux", explique Alex Gibney. [...]
En France, Canal+ diffuse, le 11 novembre, le documentaire incendiaire, qui a raflé trois Emmy Awards en septembre. Résumé pédagogique de l'histoire de l'Eglise, née il y a soixante ans, et de son fondateur, L. Ron Hubbard (mort en 1986), Going Clear décortique la façon dont les célébrités (parmi lesquelles les stars John Travolta et Tom Cruise, qui, selon le documentaire, aurait réclamé de mettre son ex-femme, Nicole Kidman, sur écoute) sont "utilisées".
Le documentaire met au jour le fonctionnement interne de l'institution : les méthodes, les étapes, les enjeux, les différentes branches, le dogme ultime que seuls les plus "avancés" sont censés connaître (l'histoire d'un dictateur intergalactique nommé Xenu, qui aurait transporté des milliards d'extraterrestres sur Terre avant de les jeter dans des volcans et de les faire exploser), mais aussi les brimades, les abus de pouvoir, les pressions, les escroqueries... Sans oublier le premier rôle du redoutable David Miscavige, actuel président, successeur du fondateur, qui organise des réunions annuelles grandioses dignes d'une république bananière. Le tout, grâce à des témoignages d'anciens, "des repentis" de l'Eglise, qui en racontent les coulisses."
[...]
http://www.lemonde.fr/m-moyen-format/article/2015/10/30/le-documentaire-qui-accable-l-eglise-
de-scientologie_4800210_4497271.html ? xtmc=religion&xtcr=7


Scientologie : enquête pour harcèlement moral et abus de faiblesse (AFP)
Libération - 23 juillet 2014

"Les salariés d'une société de la région parisienne auraient été forcés de subir une formation dispensée par la secte fondée par Ron Hubbard.
Le parquet de Versailles a ouvert une enquête préliminaire visant l'Eglise de Scientologie pour «harcèlement moral» et «abus de faiblesse» à la suite d'une plainte déposée en juin par 12 salariés d'une société en région parisienne, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier, confirmant une information de 20minutes.fr. Cette plainte, que l'AFP a pu consulter, a été déposée le 3 juin par douze salariés de la société Arcadia, dont le siège est situé à Voisins-le-Bretonneux, dans les Yvelines. Ce groupe spécialisé dans l'aménagement de combles et l'extension de maisons compte 90 salariés en France. Les salariés affirment qu'ils ont été forcés de suivre des formations dispensées par des membres supposés de la Scientologie, «omniprésente» selon eux dans la société depuis plusieurs années."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/2014/07/23/scientologie-enquete-pour-
harcelement-moral-et-abus-de-faiblesse_1069257


Le Royaume-Uni légalise les mariages de l'Eglise de scientologie (AFP)
Libération - 11 décembre 2013

"La Cour suprême du Royaume-Uni a donné raison mercredi à une femme voulant se marier à l'Eglise de scientologie au motif que l'endroit était un lieu de culte comme un autre.
Louisa Hodkin a entamé son combat juridique lorsque les autorités civiles ont refusé de considérer comme légal son mariage prévu dans une chapelle londonienne de l'Eglise de scientologie avec son fiancé, Alessandro Calcioli.
Ce refus était expliqué par l'absence de l'Eglise de scientologie de la liste officielle des lieux de culte, établie en vertu d'un jugement de la Haute Cour en 1970 et réclamant la "vénération de Dieu ou d'un être suprême". Mais les cinq juges de la Cour suprême ont estimé à l'unanimité mercredi que ce principe datait et que la notion de "religion ne devrait pas être limitée aux seules croyances comportant la notion de divinité suprême"."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/2013/12/11/l-eglise-de-scientologie-lieu-de-culte
-comme-les-autres-pour-le-royaume-uni_965765


La scientologie condamnée pour "escroquerie" (avec AFP)
L'Humanité - 2 février 2012

"La cour d'appel de Paris a condamné jeudi les deux principales structures françaises de l'Eglise de scientologie à une amende totale de 600.000 euros pour "escroquerie en bande organisée".
Les amendes respectives de 400.000 et 200.000 euros infligées aux deux structures parisiennes, le Celebrity Centre et sa librairie SEL, sont identiques à celles prononcées en première instance.
Le principal responsable français, Alain Rosenberg, a été en outre condamné à deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende et des peines de prison avec sursis, ainsi que des amendes, ont été prononcées contre trois autres responsables.
"C'est une décision historique", a déclaré devant la presse Me Olivier Morice, avocat de l'Unadfi, association de lutte contre les dérives sectaires, dont la constitution de partie civile a été jugée irrecevable. "C'est la première fois en France que la Scientologie est condamnée en tant que personne morale pour escroquerie en bande organisée" a-t-il dit."
[...]
http://www.humanite.fr/societe/la-scientologie-condamnee-pour-escroquerie-489198


Thierry Lamote : "La scientologie, c'est le laboratoire du néolibéralisme" (Entretien réalisé par Pierric Marissal)
L'Humanité - 20 juillet 2011

A propos du livre "La scientologie déchiffrée par la psychanalyse", de Thierry Lamote (Presses Universitaires du Mirail, 2011).
"Un psychanalyste décrypte la psychose de L. Ron Hubbard
Docteur en psychanalyse et psychopathologie, Thierry Lamote prend à contrepied les travaux classiques sur les sectes et part du gourou lui-même, de ses écrits, de sa psychose. Il apporte un regard nouveau sur la structure de la secte, jusqu'à proposer un éclairage étonnant : la scientologie est un système qui désagrège le lien social, et précurseur du néolibéralisme.
Avant d'entrer dans le vif du sujet, pouvez-vous nous dire un mot de votre méthodologie ?
Thierry Lamote : J'ai travaillé sur la scientologie à proprement parlé depuis 5 ans, et j'avais passé les deux années précédentes sur les sectes en général, et Raël en particulier. D'habitude, on traite le sujet par la sociologie, ou en se concentrant sur les adeptes, sous l'angle de la manipulation mentale. J'ai choisi plutôt de me concentrer sur le fondateur. Ce qui m'y autorise avec la scientologie, c'est qu'Hubbard a laissé beaucoup d'écrits derrière lui, qui sont autant de manifestations cliniques de sa psychose. C'est une forme de psychobiographie.
Expliquez-nous donc la folie de L. Ron Hubbard, s'agit-il d'une rupture avec la réalité ?
Thierry Lamote : C'est un psychotique : on peut donc dire en effet, pour simplifier, qu'il est en rupture avec la réalité. Mais il n'y a rien de figé dans ces troubles que l'on peut situer sur un continuum : il passe de la catatonie au délire mégalomaniaque. Au moment de ses effondrements, il témoigne de douleurs intenses et diffuses : c'est symptomatique de la schizophrénie. Son vaste système est aussi clairement paranoïaque, il va quand même jusqu'à croire qu'il y a un vaste complot des psychiatres alliés aux communistes pour contrôler l'humanité. Dans sa correspondance, comme dans ses carnets intimes, il rapporte aussi des hallucinations auditives, il entend des voix, dialogue avec un esprit qu'il nomme sa "Gardienne".
Quelle qu'en soit la forme et la symptomatologie, c'est sa structure psychotique. Au moment où il décompense (la rupture), tous les liens qui le rattachaient au lien social se défont. Et c'est par le délire qu'il en a retrouvé le chemin. C'est ce processus que l'on suit dans ses nombreux écrits : sa façon, par le délire, de renouer avec le lien social. C'est important de préciser que lors de ses crises, de 1938 à 1951, la psychose n'était médicalement pas traitée, le premier neuroleptique adapté n'est inventé qu'en 1954 : avec la scientologie, on a donc affaire à l'un des rares grands systèmes paranoïaques de la seconde moitié du XXème siècle."
[...]
http://www.humanite.fr/22_07_2011-thierry-lamote-%C2%AB-la-scientologie-c%E2%80%99est-le-laboratoire-du-n%C3%A9olib%C3%A9ralisme-%C2%BB-476787


La scientologie condamnée (Lina Sankari)
L'Humanité - 28 octobre 2009

"L’église de scientologie plie mais ne rompt pas. Les parties civiles saluaient hier comme une "décision historique" la condamnation à 600 ?000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris des deux principales structures pour "escroquerie en bande organisée". Mais, dans le même temps, le porte-parole de l’église assurait dans un communiqué "ne pas renoncer", tout en dénonçant un "procès en hérésie". [...]
Il s’agit du jugement le plus sévère jamais prononcé en France contre ce groupement d’origine américaine, créé en 1954 par l’écrivain de science-fiction Ron Hubbard, et considéré comme une secte dans un rapport officiel français remontant aux années 1990, mais qui se présente comme une nouvelle religion. La liberté de conscience ne suppose pas d’immunité pour ceux qui peuvent s’en prévaloir, ont fait valoir les juges."

http://www.humanite.fr/2009-10-28_Societe_La-scientologie-condamnee


La Scientologie condamnée en France pour escroquerie (B.H.)
Le Figaro - 27 octobre 2009

"Les deux principales branches françaises du mouvement de Ron Hubbard sont condamnées à une amende et leurs leaders à de la prison avec sursis. Mais la Scientologie pourra poursuivre ses activités en France.
Une lourde amende, mais pas d'interdiction d'activité. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi la Scientologie française à verser un total de 630.000 euros pour escroquerie en bande organisée, mais a autorisé la poursuite des exercices de l'organisation en France. Considéré comme "dirigeant de fait" de la Scientologie française, Alain Rosenberg a pour sa part été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende.
Le tribunal correctionnel a jugé qu'une "très forte amende" était "plus opportune" qu'une interdiction pure et simple des deux principales activités de l'Association spirituelle de l'Eglise de Scientologie, le Celebrity Centre (ASES-CC) et sa librairie SEL. "L'interdiction d'exercer risquerait d'engendrer une poursuite de l'activité hors du cadre légal", ont estimé les magistrats. Le tribunal a par ailleurs insisté sur le fait que les deux structures scientologues devront diffuser très largement le jugement. Celui-ci devra ainsi être publié dans des journaux français mais aussi étrangers. [...]
Dans ce dossier, on reproche aux deux principales structures françaises de la Scientologie, ainsi qu'à six scientologues, d'avoir soutiré des dizaines de milliers d'euros à quatre anciens adeptes, en profitant de leur vulnérabilité."
[...]
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/27/01016-20091027ARTFIG00384-la-scientologie-condamnee-en-france-pour-escroquerie-.php


La Scientologie condamnée en France pour escroquerie (B.H.)
Le Figaro - 27 octobre 2009

"Les deux principales branches françaises du mouvement de Ron Hubbard sont condamnées à une amende et leurs leaders à de la prison avec sursis. Mais la Scientologie pourra poursuivre ses activités en France.
Une lourde amende, mais pas d'interdiction d'activité. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mardi la Scientologie française à verser un total de 630.000 euros pour escroquerie en bande organisée, mais a autorisé la poursuite des exercices de l'organisation en France. Considéré comme "dirigeant de fait" de la Scientologie française, Alain Rosenberg a pour sa part été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende.
Le tribunal correctionnel a jugé qu'une "très forte amende" était "plus opportune" qu'une interdiction pure et simple des deux principales activités de l'Association spirituelle de l'Eglise de Scientologie, le Celebrity Centre (ASES-CC) et sa librairie SEL. "L'interdiction d'exercer risquerait d'engendrer une poursuite de l'activité hors du cadre légal", ont estimé les magistrats. Le tribunal a par ailleurs insisté sur le fait que les deux structures scientologues devront diffuser très largement le jugement. Celui-ci devra ainsi être publié dans des journaux français mais aussi étrangers. [...]
Dans ce dossier, on reproche aux deux principales structures françaises de la Scientologie, ainsi qu'à six scientologues, d'avoir soutiré des dizaines de milliers d'euros à quatre anciens adeptes, en profitant de leur vulnérabilité."
[...]
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/27/01016-20091027ARTFIG00384-la-scientologie-condamnee-en-france-pour-escroquerie-.php


Pour Accoyer, la Scientologie a bénéficié d'une erreur (avec Reuters)
L'Express - 19 septembre 2009

"Aucune manoeuvre n'est à l'origine du vote qui permet à la Scientologie d'échapper à une dissolution judiciaire. C'est ce qu'a affirmé le président UMP de l'Assemblée nationale. Il écarte ainsi la thèse d'une "interférence extérieure dans cette affaire".
Le président UMP de l'Assemblée nationale a affirmé ce samedi qu'aucune manoeuvre n'était à l'origine du vote qui permet à la Scientologie d'échapper à une dissolution judiciaire."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pour-accoyer-la-scientologie-a-beneficie-d-une-erreur_788827.html


Tom Cruise, star de la Scientologie (Sarah Le Masson)
Le Figaro - 13 juillet 2009

"L'acteur américain Tom Cruise a-t-il été manipulé par l'Église de scientologie ? Dans son magazine "Un jour, un destin", Laurent Delahousse retrace la carrière du comédien à la fois au cinéma et au sein de la Scientologie. Une organisation considérée comme une Église dans certains pays tels les États-Unis et une secte dans de nombreux autres, dont la France où elle fait actuellement l'objet d'un procès qui la menace de dissolution. "L'émission s'attache à des personnages hors du commun. Le profil et le parcours de Tom Cruise correspondent parfaitement à ce que l'on recherche", explique Paul de Geneve, le réalisateur de l'émission à propos du choix de l'acteur.
Comment Tom Cruise est-il passé de l'image d'idole d'une génération à celle d'un prophète de la Scientologie dont ses fans se sont détournés ? C'est le film Risky Business qui le lance en 1983 et le propulse au rang de star. Très vite, il se confie à la presse et raconte sa douloureuse enfance avec un père alcoolique qui le battait. Après le succès planétaire de Top Gun, à 23 ans, il rencontre l'actrice Mimi Rogers et l'épouse au bout de quelque mois. C'est elle qui le convertit à l'Église de scientologie. Il est le candidat idéal : célèbre, jeune, beau et un passé difficile. Rapidement, il y trouve une nouvelle famille et commence à grimper dans la hiérarchie. [...]
Les dérapages s'enchaînent, Tom Cruise "devient la marionnette de la Scientologie", selon les auteurs de documentaire. Il déçoit Hollywood et ses fans. Mais depuis sa rupture de contrat avec Paramount en juin 2006, l'acteur a changé son fusil d'épaule et se fait plus discret. Essaye-t-il de se faire pardonner pour sauver sa vie professionnelle ou a-t-il pris conscience de l'influence néfaste de la secte sur sa carrière ?"

http://www.lefigaro.fr/programmes-tele/2009/07/13/03012-20090713ARTFIG00245-tom-cruise-star-de-la-scientologie-.php


Scientologie: le parquet demande la dissolution (AP)
Le Nouvel Observateur - 15 juin 2009

"Le parquet de Paris a requis lundi la condamnation suivie de la dissolution de l'association spirituelle de l'Eglise de Scientologie-Celebrity Center et de la librairie SEL (Scientologie espace liberté), jugées en tant que personne morale par le tribunal correctionnel de Paris pour "escroquerie en bande organisée", et a réclamé une amende de deux millions d'euros contre chacune de ces deux associations.
Ces réquisitions sont d'autant plus sévères que le ministère public avait dans ses réquisitions écrites, transmises au juge d'instruction en septembre 2006, demandé un non-lieu général au profit des deux personnes morales et des sept prévenus qui n'étaient plus que six devant le tribunal, l'un d'entre eux étant mort depuis.
Le ministère public a requis des peines d'emprisonnement avec sursis -de deux à quatre ans- assorties d'amende -de 10.000 euros à 150.000 euros- à l'encontre de quatre des six anciens membres de l'Eglise de Scientologie jugés depuis le 25 mai.
Maud Morel-Coujard, l'un des deux procureurs de la République, a estimé que les tests de personnalité réalisés sur les futurs membres, la pratique de l'électromètre, "le harcèlement commercial" et la "cohorte de programmes de formation" vendus aux adeptes étaient autant de "manoeuvres frauduleuses" caractérisant l'infraction d'escroquerie en bande organisée."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/20090615.FAP8520/?xtmc=religion&xtcr=4


Rude concurrence pour les scientos
Le Canard Enchaîné - 27 mai 2009

Alors que s'ouvre à Paris le procès de l'Eglise de scientologie, accusée d'escroquerie en bande organisée, certains évoque déjà la dissolution de la secte. En attendant ce très incertains dénouement, on peut jeter les yeux sur l'Irlande, où s'étalent aujourd'hui les méfaits d'une autre communauté, commis pendant un demi-siècle, entre 1936 et 1990. Enquêtant dans les pensionnats, les orphelinats, les maisons de redressement, une commission irlandaise vient de détailler les sévices subis par de milliers d'enfants orphelins, délinquants ou simples rejetons de divorcés : viols ("les abus sexuels étaient endémiques dans les institutions pour garçons"), travail forcé, humiliations diverses et autres traitements fort évangéliques...
Le nom de cette très dangereuse secte ? L'Eglise catholique d'Irlande, mouillée de bas en haut, de long en large, du curé à l'évêque ("Les autorités religieuses savaient")."
[...]


Scientologie. Enquête sur une secte qui fait peur (François Koch)
L'Express - 13 mai 2009

"Intouchables, les adeptes de Ron Hubbard? Ils sont à Paris l'objet d'un procès pour escroquerie en bande organisée qui menace leur activité en France. Au même moment, l'une de leurs victimes publie un témoignage accablant sur leurs pratiques. Car, justice ou pas, ils disposent toujours de moyens redoutables.
Dix ans plus tard, Aude a toujours peur des scientologues. Ils l'ont tant harcelée. Cette jeune quadragénaire aux yeux châtaigne n'accepte de raconter sa douloureuse aventure que dans le bistrot d'une lointaine gare de la banlieue parisienne. En 1998, alors gouvernante dans un grand hôtel de la capitale, elle remplit un test de personnalité distribué par un adepte à la sortie du métro. Elle ne sait pas que le résultat de ce questionnaire piège est invariablement négatif. "Mon compagnon venait de rompre, j'étais seule, dépressive, vulnérable. J'ai accepté de suivre un cours destiné à me redonner confiance, pour seulement 300 francs." […]
Aude est l'une des parties civiles du grand procès qui s'ouvre le 25 mai, pour au moins onze jours d'audience, au palais de justice de Paris. "C'est la première fois que la Scientologie est renvoyée en correctionnelle en tant que personne morale pour escroquerie en bande organisée, se réjouit le magistrat et ex-député (UMP) Georges Fenech, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes). Elle pourrait donc être condamnée en tant que telle." [...]
A cause de ses méthodes de manipulation mentale extrêmement rodées, de nouvelles victimes se font toujours escroquer. Faut-il intensifier la prévention ou décider une interdiction pure et simple? Quelle que soit l'issue du nouveau procès, les pouvoirs publics devront prendre leurs responsabilités s'ils veulent que cesse de sévir en France la Scientologie."
[…]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/enquete-sur-la-scientologie-une-secte-qui-fait-peur_760242.html


L'Eglise de Scientologie
Le Nouvel Observateur – 21 février 2009 (1/4 de page)

"Voici une courte présentation de l'église de Scientologie :
Fondée en 1954 aux Etats-Unis par Ron Hubbard (1911-1986), un auteur de science-fiction, la Scientologie revendique "des millions de membres et 6.000 églises" dans 159 pays, dont des milliers de membres en France avec plusieurs structures régionales, en Anjou, en Auvergne et en Ile-de-France notamment.
La Scientologie règne sur une nébuleuse d'associations chargées de défendre les droits de l'Homme, les victimes de catastrophes, de réinsérer des toxicomanes, de lutter contre l'exclusion ou de dispenser des cours de soutien scolaire. Considérée comme une religion aux Etats-Unis depuis 1973, elle fonde son action sur la "dianétique", une "science de la santé mentale" selon Hubbard, qui permettrait d'accéder au bonheur en se purifiant des éléments mentaux négatifs.
En France, les autorités lui reprochent des pratiques de "déstabilisation mentale" et en 1995, la première association française de l'Eglise de Scientologie avait été liquidée pour n'avoir pas payé ses impôts au fisc qui lui refusait le statut d'Eglise.
La formation des adeptes se fait avec des entretiens, livres ou cours facturés au prix fort, et conduit certains à s'endetter ou à recruter de nouveaux adeptes pour cette structure pyramidale."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20080403.OBS7995/?xtmc=religion&xtcr=1


Scientologie, le document qui accuse (Guillaume Dasquié)
Libération – 9 septembre 2008 (1/8 de page)

Aude-Claire M. estimait que l’Église de scientologie avait instrumentalisé sa fragilité affective dans le dessein d’extorquer ses maigres économies. Au terme de près de dix années d’enquête, le juge Jean-Christophe Hullin lui a donné raison. Hier, il a signé une ordonnance renvoyant les plus hautes instances scientologues devant le Tribunal correctionnel de Paris pour, notamment, "escroquerie en bande organisée, extorsion, et exercice illégal de la médecine". L’organisation risque le pire : un ordre de dissolution pure et simple.
Les 70 pages du magistrat, que Libération a consultées, marquent donc un tournant. Contrairement à des affaires instruites par le passé, ce ne sont plus des subalternes qui répondront à la justice. Là, le quartier général de la scientologie en France devra s’expliquer devant le tribunal en tant que personne morale. Le juge considère en effet que l’Association spirituelle de l’Église de scientologie du 69, rue Legendre à Paris a sciemment trompé les personnes qui ont cru à ses miracles supposés. En particulier "en exerçant une emprise psychologique sur ses adeptes sous couvert de l’application de la doctrine de scientologique". Selon lui, les dirigeants de la secte "ont eu en l’espèce pour seul but de capter leur fortune et d’obtenir ainsi la remise de fonds"."
[...]
http://www.liberation.fr/actualite/societe/350905.FR.php


Scientologie: Will Smith défend son école (AP)
Le Figaro – 30 juin 2008 (12 lignes)

"L'école privée de l'acteur Will Smith n'appartient pas à la Scientologie contrairement à ce qu'affirment certains médias, a affirmé la directrice de l'académie fondée par l'acteur américain.
L'institution utilisera des méthodes pédagogiques développées par le fondateur de la Scientologie Ron Hubbard et certains des professeurs appartiennent à l'Eglise de Scientologie. Mais le couple se défend d'être scientologue et la directrice insiste sur le fait que l'académie n'est affiliée à aucune religion."
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/06/30/01011-20080630FILWWW00279-scientologie-will-smith-defend-son-ecole.php


Guérilla masquée contre la Scientologie (Emmanuelle Richard)
Libération – 14 avril 2008 (1/2 page)

"Né sur le Net, le mouvement activiste des Anonymous mène des actions partout dans le monde contre la secte fondée par L. Ron Hubbard.
En moins de trois mois, une mystérieuse guérilla de l’ombre a surgi sur Internet pour former ce que l’expert américain des cultes, Rick Ross, considère "comme le plus gros mouvement d’opposition à la Scientologie. Historique !" Son nom ? Anonymous. Un réseau d’anonymes, sans leader reconnu, forts d’être nulle part et partout. Mais ils ne se contentent pas du monde virtuel. De New York à Londres, en passant par Berlin, Tokyo, Paris, Melbourne, Oslo, Dublin, ils étaient à peu près 7 000 à chanter et danser, le 10 février, devant les centres de l’Eglise de scientologie d’une centaine de villes du monde entier. Leur seconde manif planétaire, le 15 mars, recensait 10 000 participants. La troisième s’est tenue ce samedi (lire encadré). Leur objectif : "faire connaître au grand public les centaines d’actes illégaux, activités frauduleuses et violations des droits de l’homme perpétrés par l’Eglise de scientologie"."
[...]
Extrait : "Il y a un mois, leur rassemblement devant le QG de la secte à Washington offrait une scène surréaliste typique des happenings d’Anonymous : 300 contestataires au visage caché, beaucoup sous le masque du héros révolutionnaire anarchiste de la BD «V pour Vendetta». Paisiblement, ils brandissent des pancartes «La Scientologie détruit des vies !» ou «La Sciento = grosse arnaque» au son du tube des années 80 «Never Gonna Give You Up» (Je ne te lâcherai jamais les baskets). Une atmosphère à la fois festive et grave, avec le témoignage au micro de Jeanne-Marie Boucher, une jeune femme élevée dans la Scientologie qui accuse l’organisation d’avoir conduit son père au suicide en 2001." [...]


Miséricorde judiciaire pour l’Eglise de scientologie (Renaud Lecadre)
Libération – 3 avril 2008 (1/6 de page)

" La scientologie n’a pas fini d’encombrer les tribunaux. La justice française n’entend pas "distinguer la chimère du sacré", affirme un arrêt de 2002 qui fait autorité : "La liberté de croyance étant absolue, il est vain de s’interroger sur le fait de savoir si la scientologie est une secte ou une religion." Mais elle peut poursuivre pour escroquerie. Les méthodes de vente agressives pratiquées par la scientologie sont bien connues : elle facture au prix fort livres, cures et auditions. Souvent à la tête du client et à l’épaisseur supposée de son portefeuille. L’électromètre, appareil fétiche des scientologues censé mesurer les émotions humaines, est ainsi facturé entre 2 000 et 4 500 euros, pour un coût de fabrication de 750. Certains adeptes ont été incités à dépenser jusqu’à 150 000 euros, contre la promesse d’un QI de 135, la fin du port de lunettes, ou encore le "facteur unique qui résoudra tous les cas"… Me Farthouat, avocat de la scientologie, ironise volontiers : "Il y a là-dedans un pragmatisme typiquement américain, mais je vous signale qu’on peut toujours acheter des messes chez les catholiques"." [...]


Tom Cruise fait peur aux Allemands (C.J. avec AFP)
Le Figaro – 27 janvier 2008 (1/8 de page)

"Le héros de "Mission impossible" est considéré comme dangereux par 47% des Allemands, en raison de son appartenance à l'Eglise de Scientologie, selon un sondage publié dimanche.
Décidément l'Allemagne ne réussit pas à Tom Cruise. Après un tournage mouvementé outre-Rhin de "Walkyrie", un film sur Claus von Stauffenberg, auteur de l'attentat raté contre l'Hitler en juillet 1944, voici que les Allemands le trouvent dangereux. L'acteur américain représente un danger pour 47% d'entre eux, révèle un sondage, publié dimanche par le quotidien Bild. La raison de cette défiance ? L'appartenance notoire de la star à l'Eglise de scientologie.
[...]
Extrait : "La mauvaise image de Tom Cruise en Allemagne s'explique par la longue bataille qu'a engagée Berlin avec la Scientologie, fondée en 1954 par l'auteur de science-fiction américain Ron Hubbard, qu'elle considère comme une secte dangereuse." [...]


Un historien allemand compare Tom Cruise à Goebbels (AFP)
Libération – 20 janvier 2008 (1/6 de page)

"L'historien allemand de renom Guido Knopp a comparé l'acteur et membre de l'église de la scientologie Tom Cruise au ministre nazi de la propagande Joseph Goebbels, dans un article paru dimanche. "Tom Cruise se met en scène comme Goebbels", a dit à la Bild am Sonntag l'expert de la Deuxième Guerre mondiale après avoir visionné une vidéo où la vedette hollywoodienne fait un discours devant des membres de la scientologie.
Dans cette vidéo qui remonte à quatre ans, visible sur l'internet et dont Bild publie des photos, Tom Cruise en costume, chemise et cravate noirs, adossé à un pupitre en marbre et dorures orné du symbole de la scientologie et avec derrière lui une énorme carte du monde, lance : "Should we clean this place up?" ("Devons-nous nettoyer ce monde?"). Une foule l'accueille avec un "Yes" ("Oui") massif.
"Il est possible que la manière de parler de Cruise soit assez courante dans nombreux “mouvements d'éveil” aux Etats-Unis," mais "par la force des choses, cette scène rappelle pour chaque Allemand qui s'intéresse à l'Histoire le tristement célèbre discours de Goebbels au Palais des sports," souligne Knopp dans le journal. Le 18 février 1943, Gebboels avait hurlé dans le Palais des sports de Berlin : "Voulez-vous la guerre totale?", approuvé à l'unanimité par une foule en délire."
[...]


La justice espagnole accorde à la Scientologie le statut de religion (Stéphanie Le Bars)
Le Monde – 9 janvier 2008 (1/6 de page)

"L'Eglise de scientologie s'installe peu à peu dans le paysage cultuel européen. Après la Suède, le Portugal, la Slovénie, la Croatie ou la Hongrie, la justice espagnole vient à son tour d'inscrire la scientologie au registre légal des religions. Cette inscription, intervenue le 19 décembre, fait suite à une décision de l'Audience nationale, la plus haute juridiction espagnole.
Dans sa décision, datant du mois d'octobre, l'Audience nationale estimait que le refus du gouvernement d'inscrire l'Eglise de scientologie au registre des religions ne respectait pas les règles de "neutralité et d'impartialité des Etats face aux croyances religieuses". Selon le tribunal, "aucun des documents présentés" par le mouvement ou par l'administration espagnole n'"a montré qu'il ne s'agit pas d'une entité religieuse ou avec des fins religieuses".
Considérée selon les pays comme un mouvement sectaire (en Belgique), une entreprise purement commerciale (en Suisse), ou une association loi 1901 (en France), la scientologie est donc désormais en Espagne une religion comme les autres. Ce changement a été perçu comme une victoire par les quelque 10 000 scientologues d'Espagne."
[...]


La scientologie en grande pompe à Berlin (Magali Jauffret)
L'Humanité - 16 janvier 2007 (1/10 de page)

"Il y a de quoi être inquiet ! Ce week-end, l’Eglise de scientologie s’est offert une sacrée vitrine en plein centre de Berlin. Des centaines de militants sectaires (dont le musicien de jazz Chick Corea, l’actrice Ann Archer, mais pas Tom Cruise ou Julia Migenez-Johnson) ont fait le voyage pour fêter l’inauguration d’un bâtiment moderne de six étages, flanqué des drapeaux des grandes nations européennes et des indispensables prédications de son dangereux fondateur, L. Ron Hubbard..."
Cependant les Länder et l’État fédéral, qui considèrent la Scientologie comme "une organisation à but lucratif, aux méthodes quasi totalitaires" et comme un risque pour la démocratie, ont engagé un combat contre la secte, ce qui a généré des tensions entre les Etats-Unis et l'Allemagne.
"A quoi va servir cette représentation berlinoise ? De tête de pont vers l’Europe entière ?"


L'installation à Berlin de l'Eglise de scientologie provoque la polémique (Cécile Calla)
Le Monde - 16 janvier 2007 (1/8 de page)

"L'ouverture, samedi 13 janvier, d'une filiale de l'Eglise de scientologie à Berlin a suscité de vives réactions au sein de la classe politique allemande. L'inauguration de cette succursale, qui occupe tout un immeuble de six étages sur 4 000 m2, dans un quartier ouest de la capitale, a pris de court les autorités berlinoises, qui ont appris la préparation de cet événement par la presse. Un petit groupe de manifestants s'est rassemblé devant le bâtiment avec des pancartes frappées du slogan "Lavage de cerveau, non merci !"."
Contrairement aux Etats-Unis, en Allemagne, la Scientologie n'est pas reconnue comme Eglise. Pour Wolfgang Thierse, le vice-président SPD du Bundestag, c'est "une entreprise dont l'objectif est d'obtenir du pouvoir sur les gens et de gagner, par là, de l'argent". Depuis 1997, l'Office fédéral pour la protection de la Constitution a placé la Scientologie sous observation.
Pour les experts, les scientologues voudraient pouvoir exercer une influence sur le pouvoir politique, même s'ils n'ont pas rencontré beaucoup de succès en Allemagne.


Les illuminations mystiques de Tom Cruise (Bruno Icher)
Libération - 7 janvier 2006 (1/10 de page)

A propos d’un reportage sur M6, dimanche 8 janvier, 22h50 : "L'autre visage de Tom Cruise". Dramatisation de "pacotille" sur ce que tout le monde sait déjà : "Tom Cruise est scientologue !" Portait fastidieux de l’acteur, où l’on découvre les "méthodes exercées par les scientologues pour installer Tom Cruise en ambassadeur universel et charismatique de la secte".
On y voit notamment, lors de la promotion du film "le Dernier Samouraï", en 2004, Tom Cruise répéter "invariablement qu'être samouraï c'est un peu être scientologue aujourd'hui".


Les scientologues en quête d'âmes en Louisiane (Thomas Hofnung)
Libération - 13 septembre 2005 - (1/6 de page)

A la Nouvelle-Orléans, à côté des militaires et des sauveteurs, l’Eglise de Scientologie est très présente. Outre l’aide humanitaire, elle fait du prosélytisme même si s’en défend. "Outre des savons, des sous-vêtements ou des médicaments, la secte propose un condensé des principes élaborés par Ron Hubbard, son fondateur décédé en 1986. Les livrets sont disposés bien en évidence sous la tente."
Les visiteurs repartent avec une carte où sont indiquées les coordonnées de l'Eglise. L’un d’eux déclare : "Ils m'ont donné du pain, mais je ne veux rien avoir à faire avec eux. En Europe, ils ont plumé l'un de mes amis."
Les adeptes de la Scientologie seraient plus de 500 sur les zones sinistrées après le passage de l'ouragan Katrina. L’acteur John Travolta, un des plus célèbres d’entre eux, est venu distribuer des médicaments et des vaccins.
Contrairement à la France, aux Etats-Unis la Scientologie est considérée comme une Eglise à part entière. "En ville, on serait bien en peine d'apercevoir l'ombre d'un pasteur, d'un prêtre, d'un rabbin ou d'un imam. Visiblement, seuls les scientologues occupent le terrain des âmes, en quête de nouveaux membres. Katrina et son cortège de drames ne sont pas perdus pour tout le monde."


Scientologie : la science rejoint la fiction (Olivier Hertel)
Sciences et Avenir - septembre 2005 (3 pages)

Le secret de la Scientologie : un conte de science-fiction avec des Thétans, esprits d'êtres humains qui parasitent nos corps et nos propres Thétans. Ces Thétans seraient les esprits de milliards d'êtres humains détruits il y a 75 millions d'années, à coup de bombes H, par un tyran nommé Xenu, qui régnait sur une confédération galactique. Mais ce secret, révélé par Ron Hubbard, fondateur de la Scientologie et auteur de science-fiction (comme par hasard) n'est accessible qu'au troisième niveau d'enseignement des secrets de la secte. "L'histoire de Xenu compliquerait sérieusement le recrutement de nouveaux adeptes si elle était divulguée plus tôt dans le parcours scientologique. D'ailleurs, les premiers contacts se font toujours en douceur, souvent dans la rue, bien loin de Xenu."

Le but de la Scientologie étant de faire progresser l'homme, de le débarrasser de tout ce qui bloque son mental et nuit à son épanouissement, l'adepte doit commencer par une purification, avec jogging, sauna et cure survitaminée. La seconde étape est d'éliminer "les engrammes, c'est-à-dire les mauvais souvenirs qui seraient responsables de nos maladies psychosomatiques, parasiteraient nos pensées, altéreraient nos jugements." Une forme de psychanalyse par la verbalisation a pour objectif de sonder le passé, voire les vies antérieures. L'audition de l'adepte se déroule, vernis scientifique oblige, à l'aide d'un électromètre, appareil inventé par Hubbard pour localiser les engrammes. L'appareil, dont l'aiguille ne bouge plus quand, à l'évocation d'un mauvais souvenir, il n'y a plus d'engrammes, "n'est rien d'autre qu'un leurre destiné à donner un aspect scientifique à une opération qui n'a rien de tel".

Pour donner un peu plus de consistance scientifique à ses théories, Hubbard les a assorties, sur le mode des "lapalissades", de 194 axiomes. "Rappel de la définition d'un axiome selon le Petit Robert : une vérité indémontrable ! Pratique."

Pour Arnaud Palisson, auteur de "La Grande Enquête sur la Scientologie, une secte hors la loi", les activités de la Scientologie contiennent de nombreuses infractions à la loi. En fait "l'électromètre est un simple ohmmètre" [...] "dans un joli boîtier", vendu à un prix prohibitif, pratique qui relève de la tromperie en droit de la consommation. Les séances d'audition et autres tests de personnalité peuvent être considérés comme de l'"escroquerie en bande organisée." La démarche de purification s'apparente à un exercice illégal de la médecine. "Pire : les scientologues se substituent parfois aux psychiatres en mettant à l'isolement durant des semaines (voire des mois) des adeptes qu'ils jugent psychotiques." On pourrait se demander pourquoi la Scientologie n'est pas inquiétée, mais les choses seraient en train de changer avec plusieurs instructions judiciaires en cours en France et en Europe. L'utilisation par les juges de la thèse d'Arnaud Palisson "semble avoir conduit à une requalification de certains faits visant de hauts responsables de la secte, susceptibles d'aboutir à une repression accrue".


Bienvenue à l’Eglise de Sarkologie
Le Canard enchaîné - 22 juin 2005 - (1/10 de page)

En visite à Paris, à l’occasion de la sortie de son dernier film, Tom Cruise n’a pas manqué, devant les journalistes, de vanter les mérites de l’Eglise de Scientologie. Il a également fait des louanges à Nicolas Sarkosy qu’il avait rencontré en août 2004. Selon l’acteur, ils avaient "parlé de tout, de scientologie, de cinéma, de vie familiale". En mai dernier, Nicolas Sarkosy affirmait ne pas connaître grand-chose sur cette Eglise et ne pas avoir d’opinion quant à son caractère sectaire. "Etonnant de la part d’un ministre de l’Intérieur chargé des cultes, préposé à la surveillance des "nouvelles religions" et des sectes". Lundi dernier, le ministre de l’Intérieur a déclaré que "nos quartiers sont devenus des déserts spirituels" et que "les religions sont un plus pour la République". Ce qui amène le Canard enchaîné à se demander si "c’est une vérité scientifique ou scientologique".


La condamnation de l'Eglise de scientologie confirmée en cassation
Le Monde - 5 octobre 2004 (10 lignes)

L'Asesif (Association spirituelle de l'Eglise de scientologie d'Ile-de-France) avait été condamnée en 2003 pour non respect de la loi informatique et liberté (Elle avait conservé des données concernant ses anciens membres). La cour de cassation a rejeté les pourvois l'Asesif et de son président, Marc Walter, confirmant leur condamnation à 5000 euros chacun. Elle a également rejeté la constitution de partie civile d'une association de défense des familles.


Charlie saute sur les sectes (Antonio Fischetti et Tignous)
Charlie Hebdo - mai 2004 - Hors série n°18H

Une partie du dossier de Charlie Hebdo consacré à la Scientologie. Voir l'ensemble du résumé de l'article : Charlie saute sur les sectes.
Sectes en col blanc : développement personnel, formation en entreprise et parodie de psy


Voir la revue de presse sur les sectes

Voir la page d'accueil sur les sectes


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©