Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Par pays > Allemagne

Allemagne

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir aussi la rubrique JMC 2005 à Cologne.


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


En Allemagne, des milliers d'enfants abusés sexuellement par au moins 1.670 prêtres (Avec AFP)
L'Obs - 12 septembre 2018

"Une étude révélée par les médias allemands dénonce les abus sexuels commis au sein de l'Eglise catholique sur des milliers d'enfants.
C'est au tour de l'Allemagne d'être secouée par un gigantesque scandale de pédophilie. Selon une vaste étude lancée en 2014 sur l'Eglise catholique, dont le contenu a été révélé par plusieurs médias allemands, des milliers d'enfants ont été abusés sexuellement par des prêtres en Allemagne entre 1946 et 2014, l'Eglise cachant sciemment les faits. Selon l'étude, au moins 3.677 enfants, en majorité des garçons âgés de moins de 13 ans, ont été victimes d'abus sexuels commis par 1.670 clercs.
Pendant trois ans et demi, un consortium de chercheurs des universités de Mannheim, Heidelberg et Giessen a examiné 38.000 dossiers et manuscrits provenant de 27 diocèses allemands et transmis par l'Eglise."
[...]
https://www.nouvelobs.com/monde/20180912.OBS2241/en-allemagne-des-milliers-d-enfants-abuses-sexuellement-par-au-moins-1-670-pretres.html


Crucifix obligatoires, loi controversée sur la police : la Bavière plonge dans la "révolution conservatrice" (Johanna Luyssen)
Libération - 3 juin 2018

"Tous les bâtiments publics de la Bavière doivent désormais accrocher une croix dans leur hall d'entrée. Une polémique de plus depuis l'arrivée de Markus Söder à la tête du Land il y a deux mois.
Ses adversaires le surnomment "Shrek". D'abord parce qu'il aime se déguiser en ogre verdâtre pour le carnaval, mais surtout parce que le style brutal et rustre de ce héros misanthrope va comme un gant à Markus Söder, le turbulent ministre-président de Bavière (CSU). Depuis son arrivée à la tête de ce Land, voici deux mois, il enchaîne les polémiques à un rythme soutenu, aidé d'une batterie de projets tout aussi clivants les uns que les autres. [...]
Enfin, la troisième mesure a beau, elle aussi, ne concerner que la Bavière, elle a lancé un débat dans toute l'Allemagne : la décision de Söder d'imposer l'installation de crucifix devant toute administration dépendant du Land de Bavière n'en finit pas de secouer le pays, déjà en pleine crise identitaire et religieuse. Cette dernière mesure entrait en vigueur vendredi 1er juin Et si l'on en croit Markus Söder lui-même, elle n'est en aucun cas la promotion d'une religion au détriment d'autres (au hasard, l'islam, qui, selon lui, "ne fait pas partie de l'Allemagne".) Non, a justifié le nouveau ministre-président bavarois face aux critiques, il s'agit plutôt de "reconnaître une identité", ainsi que "l'expression d'une empreinte historique et culturelle".
Le crucifix, symbole de la Bavière au même titre que la culotte de cuir ou la Fête de la bière de Munich ? Une telle idée a de quoi fâcher l'Église elle-même, pour qui une croix est tout sauf un objet culturel."
[...]
http://www.liberation.fr/planete/2018/06/03/crucifix-obligatoires-loi-controversee-sur-la-police-la-baviere-plonge-dans-la-revolution-conservatr_1655933


La droite allemande se fracture sur la question de l'islam (Amélie Poinssot)
Médiapart - 9 avril 2018

"Le partenaire le plus compliqué à gérer pour Angela Merkel ne sera sans doute pas l'allié social-démocrate du SPD. C'est plutôt l'aile bavaroise de son propre camp, la CSU, qui lui cause du souci depuis la formation de la coalition gouvernementale, à la mi-mars.
Rarement les désaccords idéologiques auront été aussi flagrants au sein d'un gouvernement allemand. Et jamais ils n'étaient apparus sitôt l'exécutif formé. Car il a fallu quelques heures à peine pour que le tout nouveau ministre de l'intérieur, Horst Seehofer, fasse une déclaration fracassante et étale au grand jour une divergence fondamentale avec la chancelière."
[...]
https://www.mediapart.fr/journal/international/090418/la-droite-allemande-se-fracture-sur-la-question-de-l-islam


Protestants... et catholiques célèbrent les 500 ans de la Réforme (AFP)
Le Point - 31 octobre 2017

"L'Allemagne a célébré mardi dans la ville de Luther le 500e anniversaire de la Réforme, marqué par un appel commun au pardon et à l'unité des protestants et des catholiques après des siècles de rivalité souvent violente.
Au cours de l'année qui s'achève de jubilé de la Réforme, "nous avons demandé pardon pour nos échecs et pour la manière dont les chrétiens ont blessé le Corps du Seigneur et se sont offensés mutuellement", ont annoncé le Vatican et la Fédération luthérienne mondiale dans un rare communiqué conjoint.
Parallèlement, "nous nous engageons à continuer à cheminer ensemble (... ) en quête d'un consensus substantiel pour aplanir les différences qui subsistent entre nous", ajoute le texte.
En réponse, le chef de l'Eglise protestante d'Allemagne, le pasteur Heinrich Bedford-Strohm, a remercié le pape pour ce geste lors d'une cérémonie organisée dans la cité allemande de Saxe-Anhalt où eut lieu la révolution luthérienne il y a un demi-millénaire: Wittenberg."
[...]
http://www.lepoint.fr/monde/l-allemagne-celebre-avec-un-jour-ferie-les-500-ans-de-la-reforme-31-10-2017-2168815_24.php#xtmc=religion&xtnp=1&xtcr=4


Allemagne : 547 enfants victimes d'abus dans un choeur catholique (AFP)
Libération - 18 juillet 2017

"Au moins 547 enfants du célèbre choeur catholique allemand de Ratisbonne ont été victimes de maltraitances, dont des viols, commis entre 1945 et le début des années 90, selon un rapport d'enquête dévoilé mardi.
Quelque cinq cents enfants du choeur des "Regensburger Domspatzen" ("les Moineaux de la cathédrale de Ratisbonne") ont été victimes de maltraitances physiques et 67 ont fait l'objet d'agressions sexuelles, dont des viols, a indiqué un avocat chargé par l'Église de faire la lumière sur cette affaire qui a éclaté en 2010, Ulrich Weber.
Ces chiffres sont largement supérieurs à ceux publiés en janvier 2016, lorsqu'un rapport intermédiaire avait évoqué 231 victimes. En février 2015, les autorités catholiques locales n'en avaient reconnu que 72.
Les faits couvrent des délits et crimes allant de la privation de nourriture au viol en passant par des coups ou des agressions sexuelles. La plupart des cas sont toutefois prescrits et les 49 auteurs présumés des violences identifiés dans le rapport ne devraient donc pas être poursuivis. Chacune des victimes devrait recevoir en revanche jusqu'à 20.000 euros d'indemnisation.
Les victimes ont décrit leur passage dans ce choeur millénaire et mondialement connu comme "une prison, un enfer et un camp de concentration", "le pire moment de leur vie, marqué par la peur, la violence et la détresse", a déclaré M. Weber."
[...]
http://www.liberation.fr/planete/2017/07/18/allemagne-547-enfants-victimes-d-abus-dans-un-choeur-catholique_1584579


Une mosquée "libérale", ouverte aux femmes et aux homosexuels, inaugurée à Berlin
Le Monde - 17 juin 2017

"Le lieu de culte, qui veut accueillir hommes et femmes, sunnites, chiites ou alévis, homosexuels ou trans, est installé dans un bâtiment de la communauté protestante.
Des musulmans ont fondé à Berlin une mosquée "libérale", qui a été inaugurée vendredi 16 juin en présence de l'Américano-Malaisienne Ani Zonneveld, l'une des rares femmes imams dans le monde, et sous l'oeil de nombreux médias allemands et étrangers, comme le montre un reportage vidéo de France Télévisions.
"Nous voulons lancer un signal contre la terreur islamiste et le détournement de notre religion", dit l'une des fondatrices de ce nouveau lieu de culte musulman, Seyran Ates, avocate et militante des droits des femmes très connue en Allemagne. Elle a notamment été critiquée par les conservateurs pour avoir appelé l'islam à une révolution sexuelle.
Dans la mosquée Ibn Rushd-Goethe, hommes et femmes prient ensemble et prônent un islam moderne, débarrassé de ses tabous. Certaines fidèles portent le voile, d'autres pas. Le prêche se fait en allemand. Les sept membres fondateurs de la communauté veulent ouvrir les portes de leur salle de prière aux sunnites, aux chiites, aux alévis mais aussi aux homosexuels et aux transsexuels. "Seuls niqabs et tchadors seront interdits", précise Seyran Ates, à qui Libération a consacré un portrait.
Tous les courants de l'islam sont les bienvenus dans cette mosquée progressiste, qui porte intentionnellement le nom du poète allemand Goethe et du médecin et philosophe arabe andalou du XIIe siècle Ibn Rushd (aussi connu sous le nom d'Averroes)."
[...]
(Est-ce que l'islam peut être "libéral" ? Est-ce qu'une religion monothéiste, écrite sous la dictée de "Dieu", peut être libérale sans perdre son âme ?)
http://www.lemonde.fr/religions/article/2017/06/17/une-mosquee-liberale-ouverte-aux-femmes-et-aux-homosexuels-inauguree-a-berlin_5146310_1653130.html


Leipzig de plus en plus proche de Rome (Nathalie Versieux)
Libération - 29 octobre 2014

"L'Eglise catholique allemande est dans la tourmente depuis les scandales de pédophilie qui ont secoué le pays. L'an passé, près de 180 000 fidèles lui ont tourné le dos. Mais à Leipzig, en ex-RDA, la communauté catholique est en pleine croissance. A tel point que les autorités religieuses ont décidé la construction d'une nouvelle église de prestige. Historiquement, Leipzig se trouve au cooeur de l'Allemagne protestante. Et au coeur de l'ex-RDA athéiste. La ville de Jean-Sébastien Bach, haut lieu des manifestations qui ont précédé la chute du mur de Berlin à l'automne 1989, ne compte que 4% de catholiques. «Mais la croissance est rapide», note le prêtre Gregor Giele. [...]
L'investissement est critiqué, alors que près de 2% des 23 000 églises que compte Rome dans le pays sont vides, faute de croyants. Pour bien des habitants de Leipzig, l'Eglise aurait mieux fait d'investir dans les jardins d'enfants, plutôt que dans un bâtiment de prestige."

http://www.liberation.fr/monde/2014/10/29/leipzig-de-plus-en-plus-proche-de-rome_1132172


Allemagne : Chrétiens renégats, gardez la foi ! (Cicero, Marie Amrhein)
Courrier International - 18 avril 2014

"L'Eglise protestante va mal. Face à une foi moins respectée socialement mais surtout imposable, les croyants allemands sont de plus en plus nombreux à quitter leur communauté. A tel point que certains pasteurs ripostent avec des reproches musclés.
Matthias Griesshammer ne tend plus l'autre joue. Il s'indigne et "montre les crocs", comme il dit. Sa paroisse de Hanovre perd 130 fidèles chaque année. Le pasteur leur a donc écrit une lettre en guise d'adieu : "Dieu ne rompt pas le contrat qui le relie à nous les Hommes, c'est pourtant ce que vous avez fait en quittant la communauté chrétienne. . Vous avez désormais plus d'argent sur votre compte en banque [en Allemagne, les croyants sont soumis à l'impôt religieux], mais voilà ce que vous n'aurez pas : un pasteur à votre enterrement." Ces mots lui donnent mauvaise conscience, a pesté sans tarder Miguel Rodriguez, qui comptait parmi les ouailles du pasteur, dans une émission de radio.
Il faut dire que le ton de Griesshammer est pour le moins inhabituel. De l'Eglise nous attendons une posture d'humilité, même dans l'échec. C'est à Düsseldorf qu'ils sont le plus nombreux à quitter l'Eglise, et plus encore chez les protestants que chez les catholiques. L'Eglise a donc décidé de réagir avec une campagne d'affichage : "accordez-nous un mot". Difficile de faire plus mendiant. L'Eglise ne gagnerait-elle pas plutôt à se rebeller contre tous ces maux qui l'assaillent ?"
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2014/04/18/chretiens-renegats-gardez-la-foi?page=all


Démission d'un cardinal allemand controversé (avec AFP)
Le Figaro - 28 février 2014

"Le pape François a accepté aujourd'hui la démission de l'archevêque de Cologne, le cardinal Joachim Meisner, qui avait récemment provoqué la colère d'une partie de la communauté islamique en Allemagne avec des propos jugés offensants. [...]
Fin janvier, Mgr Meisner, dont le départ à la retraite fin février était déjà prévu, avait assuré devant des membres du mouvement catholique conservateur Chemin néocatéchuménal: "Chacune de vos familles vaut aisément pour moi trois familles musulmanes".
Cette phrase prononcée devant des membres d'une organisation connue pour ses familles nombreuses avait suscité l'ire des représentants de la communauté musulmane allemande et l'incompréhension du gouvernement.
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/28/97001-20140228FILWWW00189-demission
-d-un-cardinal-allemand-controverse.php


>>> Suite de la revue de presse :
Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©