Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Revue de Presse > Par pays > Turquie

Turquie

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Le pape parle de "génocide" des Arméniens, la Turquie proteste (avec agences)
L'Humanité - 12 avril 2015

"La Turquie a convoqué dimanche le représentant du Vatican à Ankara afin qu'il s'explique sur la position du pape François qui a prononcé pour la première fois le terme de "génocide" à propos des massacres des Arméniens en 1915 lors d'une messe de rite arménien célébrée en la basilique Saint-Pierre de Rome dimanche matin.
"Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme "le premier génocide du XXe siècle" a frappé votre peuple arménien", a déclaré le pape lors d'une messe prononcée pour le centenaire du génocide (1915-1917) à l'invitation de l'Eglise catholique arménienne. [...]
Après ces propos publics de dimanche, la Turquie a sans attendre convoqué le représentant du Vatican à Ankara qui a été reçu par le secrétaire d'Etat adjoint aux Affaires étrangères Levent Murat Burhan. [...]
Les Arméniens estiment que 1,5 million des leurs ont été tués de manière systématique à la fin de l'empire ottoman. La Turquie affirme pour sa part qu'il s'agissait d'une guerre civile, doublée d'une famine, dans laquelle 300 à 500.000 Arméniens et autant de Turcs ont trouvé la mort."
[...]
http://www.humanite.fr/le-pape-parle-de-genocide-des-armeniens-la-turquie-reagit-570981


Des officiers turcs dans les rangs des djihadistes (Claude Angeli)
Le Canard Enchaîné - 4 février 2015

"Membre de l'Otan et alliée des Etats-Unis, la Turquie soutient pourtant l'Etat islamiste. Par hostilité envers les Kurdes, qui rêvent d'indépendance.
La présence de milliers d'islamistes armés aux frontières de son pays n'inquiète guère le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Ces partisans de l'Etat islamiste et de son calife Ibrahim mène une guerre qui lui convient parfaitement : ils veulent chasser Bachar - son ennemi depuis 2011 - de Damas, et ils occupent déjà environ 20% du territoire syrien, plus un gros tiers de l'Irak. [...]
Mais, si Erdogan se garde d'apporter son concours au combat des "ses alliés", il laisse se développer en revanche une curieuse coopération. Les liens entre l'Etat islamiste et les services turcs de renseignement - le MIT - se sont diversifiés, au fil des ans, au nom de la lutte contre le "terrorisme kurde", formule chère à Erdogan. Des officiers du MIT ont infiltré les camps de réfugiés syriens installés en Turquie. Et d'autres agents sont allés exercer leurs talents, et risquer leur vie, mêlés aux combattants de l'Etat islamiste."
[...]


Quelles sont les dernières atteintes à la laïcité en Turquie ? (Solène Cordier)
Le Monde - 11 décembre 2014

"Le président turc Recep Tayyip Erdogan vient à nouveau d'égratigner le fondement laïc de la République turque en reprenant à son compte, lundi 8 décembre, une proposition émanant du Conseil national de l'éducation, qui vise à imposer l'enseignement du turc ancien dans les lycées du pays. C'est une entaille de plus au modèle de séparation des pouvoirs politique et spirituel, mis en place par Mustafa Kemal Atatürk dans les années 1920.
Le Conseil national de l'éducation, composé majoritairement de proches du chef de l'Etat et de son Parti de la justice et du développement (AKP), souhaite que l'apprentissage de l'alphabet ottoman, proche de l'arabe, soit obligatoire dans les lycées religieux et optionnel dans les autres. Une remise en cause directe de la réforme linguistique de 1928 qui signait l'adoption de l'alphabet latin, occidental, et l'abandon de l'écriture arabe.
Le chef de l'Etat a affirmé que la décision, controversée, s'appliquerait "quoi qu'on en dise". Comme souvent, M. Erdogan présente cette réforme comme un retour aux "racines turques", permettant l'avènement de la "nouvelle Turquie" qu'il appelle de ses voeux.
"C'est un moyen de montrer que la Turquie change, qu'elle se tourne davantage vers l'Orient et le monde musulman", interprète l'historien Faruk Bilici, professeur à l'Inalco. Cette réforme en apparence mineure ravive en Turquie des inquiétudes sur la nature laïque de l'enseignement délivré dans le secondaire. Les professeurs des écoles religieuses étant à première vue les plus qualifiés pour enseigner le turc ancien et l'alphabet arabe, comment s'assurer que des discours religieux ne seront pas associés à cet apprentissage ?"
[...]
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/12/11/quelles-sont-les-dernieres-
atteintes-a-la-laicite-en-turquie_4538761_4355770.html?xtmc=religion&xtcr=39


En Turquie, le pape plaide pour une coalition des croyants contre le fanatisme (Cécile Chambraud)
Le Monde - 29 novembre 2014

"A défaut de pouvoir se rendre au plus près du champ de bataille, comme il l'avait espéré, le pape François a placé la guerre en Irak et en Syrie au centre du premier jour de son voyage en Turquie. Vendredi 28 novembre, à Ankara, devant le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan, puis devant le président du département des affaires religieuses (Diyanet) du gouvernement, Mehmet Görmez, le chef de l'Eglise catholique a défendu la nécessité d'une "solidarité de tous les croyants" et du "dialogue interreligieux et interculturel" pour isoler le "fanatisme" et "bannir toute forme de fondamentalisme et de terrorisme, qui humilie gravement la dignité de tous les hommes et instrumentalise la religion"." [...]
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/11/29/en-turquie-le-pape-plaide-pour-une-coalition-des
-croyants-contre-le-fanatisme_4531478_3214.html?xtmc=religion&xtcr=3


>>> Suite de la revue de presse :
Voir la page d'accueil sur l'islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©