Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Bouddhisme

Bouddhisme

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Quand des nonnes rappent des prières bouddhistes (avec AFP)
Le Nouvel Observateur - 19 juillet 2014

"En Corée du sud, un concours de prières bouddhistes façon rap et hip hop était organisée pour séduire les jeunes.
Des nonnes qui rappent et des moines qui chantent, c'est possible : ce jeudi 17 juillet la principale organisation bouddhiste de Corée du Sud a organisé un concours de prières inédit.
Plus de 300 moines et nonnes se sont pressés dans un temple de Séoul pour prendre part à la compétition. Les participants, de jeunes moines pour la plupart, ont chanté des invocations, tirées des écritures bouddhistes, ou des prières "freestyle" de leur composition. [...]
Le bouddhisme, autrefois religion dominante en Corée, est dépassée désormais par le christianisme, évangélique le plus souvent.
Pour le Vénérable Yin-Mook, l'un des plus hauts responsables de l'ordre bouddhiste Jogye et un des juges de la compétition, les écritures doivent être rendues plus accessibles à la jeune génération."

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20140719.OBS4205/quand-des-
nonnes-rappent-des-prieres-bouddhistes.html


Népal: le bouddhisme pour la première fois daté par des archéologues (AFP)
Le Point - 25 novembre 2013

"La découverte de vestiges d'une structure jusqu'alors inconnue sur le site de la naissance de Bouddha au Népal a permis pour la première fois de dater scientifiquement sa vie et l'émergence du bouddhisme au VIe siècle avant J.-C..
Des fouilles réalisées sous le temple Maya Devi à Lumbini ont permis de mettre au jour les vestiges d'une structure de bois, "qui a scientifiquement pu être datée du VIe siècle avant J.-C.", grâce à des analyses au carbone 14 et par luminescence, a annoncé lundi l'archéologue Robin Coningham, de l'université britannique de Durham.
Cette "découverte majeure" apporte de "nouveaux éléments à un très vieux débat" sur la datation de la vie du Bouddha, a ajouté le responsable des fouilles, codirigées au Népal par Kosh Prasad Acharya, lors d'une conférence de presse téléphonique organisée par la National Geographic Society à partir de Washington.
La vie de Bouddha n'est connue que par la tradition orale ou des textes postérieurs à sa vie qui datent sa naissance au VIe ou au IVe siècle avant J.-C.. Toutes les traditions font mourir à l'âge de 80 ans Bouddha, "l'être éveillé" qui quitte le sommeil de l'ignorance en renonçant aux biens matériels."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/nepal-le-bouddhisme-pour-la-premiere-fois-date-par
-des-archeologues-25-11-2013-1761730_23.php


Inde - Une déferlante islamophobe (Debarshi Dasgupta)
Courrier International - 30 juillet 2013

"L'Inde s'inquiète des répercussions humanitaires et sécuritaires des attentats qui ont frappé le sanctuaire bouddhiste de Bodh-Gaya.
C'est la paix qui règne à Bodh-Gaya [lieu sacré du bouddhisme aujourd'hui dans l'Etat indien du Bihar] qui a permis à Bouddha d'atteindre l'éveil.
Ses disciples y affluent du monde entier chaque année par millions. Cette paix a été rompue et le temple défiguré par l'explosion de dix bombes de faible puissance qui ont blessé deux moines. Trois autres engins ont heureusement été désamorcés. Qui aurait pensé que ce sanctuaire serait un jour ensanglanté par la violence ? C'est pourtant ce qui s'est passé tôt le matin du dimanche 7 juillet.
Le bouddhisme repose sur la non-violence, mais le fondement spirituel de leur religion n'a manifestement pas empêché des bouddhistes de devenir violents. Ni ces derniers temps ni par le passé. Les sinistres Khmers rouges ont fait leur apparition dans un milieu bouddhiste. Pol Pot avait été moine bouddhiste dans sa jeunesse."
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2013/07/30/inde-une-deferlante-islamophobe


L'édition du Time sur le "terrorisme bouddhiste" interdite au Sri Lanka (avec AFP)
L'Express - 2 juillet 2013

"Le Sri Lanka a annoncé ce mardi l'interdiction d'un numéro du magazine Time faisant sa Une sur les violences en Birmanie entre bouddhistes et musulmans, les autorités estimant que cette couverture pouvait heurter le sentiment religieux des habitants de cette île à majorité bouddhiste.
Dans son numéro du 1er juillet, Time fait sa Une avec la photo de Wirathu, un moine de Mandalay (centre de la Birmanie) auteur de violents discours islamophobes et identitaires, avec le titre suivant: "Le visage du terrorisme bouddhiste. Comment des moines militants alimentent la violence anti-musulmane en Asie". [...]
En Birmanie, environ 200 personnes ont été tuées l'an passé et 140 000 déplacées dans des violences, dans l'ouest du pays, entre bouddhistes de l'ethnie rakhine et membres de la minorité musulmane apatride des Rohingyas.
Les heurts se sont depuis élargis à d'autres régions du pays, visant cette fois des Birmans musulmans. Des dizaines de personnes ont été tuées. Des moines ont été directement impliqués, dans les discours et parfois dans les violences elles-mêmes."

http://www.lexpress.fr/actualite/medias/le-sri-lanka-interdit-l-edition-du-time-sur-
le-terrorisme-bouddhiste_1263038.html?xtmc=religion&xtcr=7


GB: Pékin dénonce la visite du dalaï lama (AFP)
Le Figaro - 15 mai 2012

"La Chine a annoncé aujourd'hui avoir émis une "protestation officielle" auprès de la Grande-Bretagne après la rencontre aujourd'hui à Londres entre le Premier ministre britannique David Cameron et le dalaï lama, un "affront" selon Pékin. (...)
Le chef spirituel des Tibétains, aujourd'hui retiré de la vie politique, a été reçu lundi "en privé" par le Premier ministre britannique David Cameron à Londres, où il était venu recevoir un prix. Le vice-Premier ministre Nick Clegg a aussi assisté à cette rencontre avec le prix Nobel de la paix, qui vit en exil en Inde depuis 1959 et reste considéré par Pékin comme un dangereux "séparatiste". Hong Lei a rappelé que Pékin était opposé à toute rencontre entre un dirigeant étranger et le chef spirituel en exil des bouddhistes tibétains.
La Chine ne manque pas de condamner ces rencontres à chaque fois qu'elles interviennent, en affirmant que le dalaï lama se sert de la religion pour mener des "activités séparatistes antichinoises"."
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/15/97001-20120515FILWWW00571-gb-pekin-denonce-la-visite-du-dalai-lama.php



>>> Voir la page d'accueil sur le bouddhisme

>>> Suite de la revue de presse :
Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©