Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Bouddhisme > 2006

Bouddhisme

2006

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Benoît XVI reçoit le dalaï-lama en audience privée (avec AFP)
Le Monde - 14 octobre 2006 (1/10 de page)

"Le pape Benoît XVI a reçu vendredi 13 octobre en audience privée au Vatican le dalaï lama, chef spirituel du bouddhisme tibétain. Cette entrevue, la première entre les deux représentants religieux depuis le début du pontificat de Benoît XVI, n'était pas inscrite à l'agenda officiel du souverain pontife et n'a donné lieu à aucun communiqué du Vatican. Au sujet de telles rencontres, qui risquent selon lui de "prêter à des interprétations syncrétiques fondées sur une conception relativiste" des religions, Benoît XVI reste plutôt réservé."


Cinq millions de Français se sentent proches du bouddhisme (Sophie de Ravinel)
Le Figaro - 2 août 2006 (1/10 de page)

Le dalaï-lama vient d'annuler un voyage de dix jours en France pour raison de santé. Il serait entré en "retraite de silence et de méditation", pour préparer son voyage aux Etats-Unis.
"En France, plusieurs centaines de milliers de personnes se déclarent aujourd'hui bouddhistes pratiquants" et les sympatisants seraient cinq millions. "Les enseignements du dalaï-lama, explique Fabrice Midal, spécialiste du bouddhisme, vont bien au-delà d'un cercle de croyants. Ils s'adressent à tous."
Il existe des approches différentes du bouddhisme entre les "orientaux" et les "convertis". "Les Asiatiques pratiquent en communauté et de manière très dévotionnelle alors que le bouddhisme français de souche bénéficie lui d'enseignements réservés habituellement à une élite."


Bouddhisme : Une communauté difficile à estimer (Sophie de Ravinel)
Le Figaro - 2 août 2006 (1/12 de page)

"Le bouddhisme pourrait se situer à égalité avec le judaïsme : autour de 600 000 fidèles, même si le ministère de l'Intérieur, dont les instruments de mesure restent imprécis, penche pour 450 000 pratiquants ce qui le place donc en cinquième position."
Les chiffres sont cependant imprécis. Pour le ministère de l'Intérieur, il y aurait 450 000 pratiquants, tandis que Fabrice Midal avance le chiffre de 5 millions de sympathisants.
"Frédéric Lenoir, universitaire et auteur en 1999 d'une étude sur le bouddhisme en France, affirme quant à lui que depuis dix ans, le nombre de convertis n'a pas réellement évolué et se situe autour de 150 000."


Le pouvoir chinois tente de récupérer Bouddha (Jean-Jacques Mével)
Le Figaro - 15 avril 2006 (1/4 de page)

"Quasi officiel, un congrès bouddhique révèle l'inquiétude de Pékin face à la percée des Eglises chrétiennes "étrangères"", alors que le bouddhisme, "pathétique", apparaît comme la religion des femmes et du troisième âge.


Coup de pouce bouddhiste à la contestation en Thaïlande (Arnaud Dubus)
Libération - 21 mars 2006 (1/8 de page)

La secte bouddhiste Santi Asoke avec son "armée du "Dhamma" s'est jointe aux opposants qui manifeste contre Thaksin, le Premier ministre, accusé d'enrichir sa famille sur le dos de l'Etat. "C'est la vente détaxée de son conglomérat de télécommunication Shin Corp à Temasek, la firme d'investissement de Singapour, qui a fait exploser un mécontentement qui couvait depuis des mois devant l'autoritarisme et les abus de pouvoir de ce richissime homme d'affaires devenu politicien sur le tard."
Fondée en 1975 par un ancien présentateur vedette de la télévision, Rak Rakpongse, la secte Santi Asoke qui a attiré des intellectuels et des personnes de la classe moyenne, est devenue très puissante et a souvent joué un rôle politique dans le pays. "Pour nous, membres de Santi Asoke, il ne s'agit pas simplement de s'asseoir et de méditer. Il faut que nous aidions nos frères humains", précise l'un des membres.


>>> Suite de la revue de presse : Bouddhisme : 2005


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©