Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Bibliographie > par auteur > A à B



Bibliographie






Propos sur la religion

Alain
(Emile Chartier)

Les Editions Rieder
(1938 - 292 pages)
Un recueil de 87 "Propos", dont 43 sur le christianisme, écrits entre 1908 et 1935, qui abordent la question de la religion sous ses aspects les plus variés.
Ces analyses extrêmement pertinentes de la religion considérée sous l'angle sociologique restent toujours d'actualité.
"Il y a de la passivité dans la religion. On y craint le bruit et le nouveau. On y dort sur les deux oreilles. Cela ne conduit pas à une forte pensée, tout au plus à une poésie un peu molle, trop humaine."
(Deux faces de la religion, 27 janvier 1911)
Voir la biographie d'Alain et de nombreuses citations de "Propos sur la religion".


Eglise, qu'as-tu fait de l'Evangile de la vie ?

Bruno Alexandre

Éditions des Ecrivains (2000)
Par un professeur de biologie agrégé de l'université, une critique de l'encyclique de Jean-Paul II, "l'Évangile de la vie", étayée par l'histoire des déviations de doctrines, de l'impérialisme et de la violence de l'Eglise Catholique. L'ouvrage montre toutes les contradictions de l'Eglise pour mieux en faire éclater la doctrine qui n'est pas ce qu'elle prétend être.
"Il y a une persécution injuste, celle que font les impies à l'Eglise du Christ ; et il y a une persécution juste, celle que font les églises du Christ aux impies. (...) l'église persécute par amour et les impies par cruauté."
Cet ouvrage a reçu le prix Albert Baughon 2003 décerné par l'Union des Athées.


Création ou évolution ?
La science et le crépuscule des dogmes

Bruno Alexandre

Éditions des Ecrivains (2004)
Après "Eglise, qu’as-tu fait de l’Evangile de la vie ?", Bruno Alexandre traite des contradictions entre les dogmes et la science et montre l'impossibilité de concilier la raison, la morale et la foi.
"Déjà dans l'optique classique, il paraissait impossible de concilier le mal (dont le mal absolu) avec les attributs de Dieu. Dans l'optique évolutionniste, la conciliation peut encore moins se faire !"
Voir un résumé de Création ou évolution ? - La science et le crépuscule des dogmes.


L'athéisme

Henri Arvon

PUF "Que sais-je ?" n°1291
(3ème éd. 1979 - 126 pages)
Un "Que sais-je ?" difficile à trouver. La première édition est de 1967.
Cet ouvrage est panorama assez large des différentes formes de l'athéisme au cours des siècles.
Malgré un souci général d'objectivité, il transparaît au détour de quelques phrases que l'auteur est plutôt croyant. Mais, cela n'est pas trop gênant si l'on fait la part des choses.


Dieu et l'Etat

Mikhaïl Alexandrovitch Bakounine

Editions Mille et une nuits (1996)
Première édition posthume en 1882.
L’anarchiste Mikhaïl Bakounine plaide pour le matérialisme, le rationalisme et la démocratie directe. Tout en mettant en garde contre le risque d’une dictature de savants cautionnée par la science, il voit dans celle-ci un moyen efficace de lutte contre l’obscurantisme et le fanatisme. Les religions sont nées de la fantaisie humaine. Parce qu’elles détiennent la vérité unique en tant que représentants des divinités, elles ont fait des hommes leurs esclaves.
"Que la croyance en Dieu, créateur, ordonnateur, juge, maître, maudisseur, sauveur et bienfaiteur du monde, se soit conservée dans le peuple, et surtout dans les populations rurales, beaucoup plus encore que dans le prolétariat des villes, rien de plus naturel. Le peuple, malheureusement, est encore très ignorant, et maintenu dans cette ignorance par les efforts systématiques de tous les gouvernements, qui la considèrent, non sans beaucoup de raison, comme l'une des conditions les plus essentielles de leur propre puissance."
Pour Bakounine, à travers Dieu, c’est l’autorité, la hiérarchie et, au bout du compte, l’Etat qui sont sacralisés, permettant ainsi de justifier toutes les formes d’oppression. C’est la raison pour laquelle seuls l'athéisme et l'anarchisme rendent possible la liberté humaine. D’où sa conclusion : "Si Dieu est, l'homme est esclave, or l'homme peut, doit être libre, donc Dieu n'existe pas !"
Voir la biographie de Mikhaïl Bakounine


Le cri de la France

Pierre Bayle

LUF (1848 - 371 pages)
Ouvrage préfacé par Marcel Raymond.
Extraits présentés de façon thématique de textes de Pierre Bayle (1647-1706), écrivain français, croyant mais qui professa la liberté de pratiquer la religion de son choix et fut un précurseur du rationalisme du XVIIIème siècle.
"Chaque religion enseigne que ses dogmes fondamentaux sont si clairs, et que les erreurs des autres religions sont si visibles, que lorsqu'un homme change de secte, il est toujours accusé par ceux qu'il quitte, ou d'avoir agi contre sa conscience, ou d'avoir été la dupe de quelque passion secrète."
Biographie et citations de Pierre Bayle


Pensées sur l'athéisme

Pierre Bayle

Desjonquères (2004)
Présenté, établi et annoté par Julie Boch, l’ouvrage est une anthologie de textes de Pierre Bayle (1647-1706) consacrés à l’athéisme. L’intérêt de Pierre Bayle pour l’athéisme s’est manifesté dans le cadre d’une étude générale sur les fondements de la croyance, de la collectivité et plus largement sur l’entendement humain. Pour Pierre Bayle, être athée ce n’est pas nier Dieu, c’est douter. On peut donc être considéré comme athée dès que l’on remet met en question l’existence de Dieu ou la notion de Providence.
"Vous voyez par là que pour être théiste ou athéiste, il n’est pas nécessaire d’affirmer que le théisme est faux, il suffit de le regarder comme un problème."
Il formule donc un athéisme positif et spéculatif. L’athée est un sage, un "vertueux" (comme Epicure ou Spinoza) et un non-conformiste qui fait preuve de courage en pensant différemment de la multitude.
Pierre Bayle prend le contre-pied des préjugés de son époque qui liaient l’athéisme à l’absurdité et à l’immoralité. Il montre, en faisant appel à l’histoire, que c’est la croyance, contraire à la raison, qui pose problème et qu’elle peut être immorale.
"La religion est un art inventé par les politiques pour tenir les peuples sous le joug de l’obéissance."
Biographie et citations de Pierre Bayle


Prisonnier de Dieu

Michel Benoît

Fixot
(1992 - 235 pages)
Alors qu'il aurait pu devenir un billant biologiste, Michel Benoît, issu d'un milieu non-croyant, a fait, à vingt-deux ans, le choix d'entrer dans un monastère pour y rechercher Dieu.
Ce livre, très agréable à lire et passionnant, en dépit du sujet, est le parcours d'un jeune moine qui, dans la période de l'après concile Vatican II, voulait faire bouger la vie de son monastère, avant la grande désillusion finale.
"Cela a duré vingt ans au bout desquels, sans comprendre, j'ai été "congédié" par l'Eglise".
La vie de la "secte", comme la nomme Michel Benoît, vue de l'intérieur.
Voir quelques citations de "Prisonnier de Dieu"


La morale

Eric Blondel

Flammarion
(1999 - 245 pages)
Ensemble de textes choisis, présentés et commentés par Eric Blondel.
Les extraits de grands philosophes, croyants ou non croyants, sont classés dans quatre chapitres :
  • Contestations de la morale (avec Platon, Rousseau, Kant, Nietzsche...).
  • Le devoir et les fins : bien et mal (avec Platon, Descartes, Spinoza, Nietzsche...)
  • La sagesse et les vertus (avec Aristote, Epicure, Epictète....)
  • Fondements et types de morale (avec Leibniz, Rousseau, Hume, Kant, Nabert,...)
L'ouvrage comprend également un vade-mecum et une bibliographie.
"Cette réflexion morale constitue une prise en compte personnelle par un sujet responsable. La moralité consiste à s'assigner et à s'assumer en vrai sujet réfléchi de l'action. Sinon, dans une civilisation dominée par les médias, la technique et le cynisme, la morale se réduit au moralisme, rhétorique immorale des manipulateurs manipulés où selon le mot de John Updike, "tous les donneurs de conseils ont l'haleine qui sent le whisky"."
Voir la page d'accueil sur la morale


La vie, c'est autre chose

Gérard Bonnot

Editions Pierre Belfond
(1976 - 265 pages)
Les hommes seraient-ils malades de la science ?
Les scientifiques sont peu à peu devenus des apprentis sorciers. On reproche à la science qui se veut universelle de conduire à la démission et à l'irresponsabilité de l'homme.
"Face à cette agression, une défense est pourtant possible : celle de l'individu essayant de retrouver, sans guide suprême, ce "supplément d'âme" échangé jadis un peu naïvement contre des certitudes en carton-pâte."
Citations de Gérard Bonnot, extraites de "La vie, c'est autre chose"


Et l'homme créa les dieux

Pascal Boyer

Gallimard / Folio essais
(2003 - 527 pages)
La question des dieux, des ancêtres et des personnages surnaturels est abordée selon trois aspects différents : l'ethnographie qui montre la diversité des religions, mais aussi leurs thèmes récurrents; la science du cerveau pour comprendre comment se forment les croyances religieuses et enfin l'évolution darwinienne qui replace la religion dans l'histoire de l'homme et de la société.
"Les concepts religieux fonctionnent comme cela, il réalise le miracle d'être exactement ce que les gens vont transmettre parce que les autres variantes ont été oubliées ou abandonnées en chemin. La magie qui semble produire des concepts parfaits à l'esprit humain est simplement la conséquence d'événements sélectionnés."
Le mystère des croyances, des rituels, du rapport à la mort, des doctrines, du fanatisme se dissipe laissant peu de place pour Dieu, mais posant l'homme face à son avenir.
Citations de Pascal Boyer



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Sommaire bibliographie   Haut de page   Contact   Copyright ©