Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations >  par auteur > Gérard Bonnot

Citations par auteurs


Gérard Bonnot



Auteur français



Voir une présentation du livre "La vie c'est autre chose" de Gérard Bonnot.


"Dans tous les cimetières, chaque jour, des prêtres nient publiquement l'évidence de la mort, de la pourriture qui décompose les charges, détruit l'image de l'homme, restitue à l'anonymat des cycles naturels les molécules dont l'improbable combinaison avait, un temps, affirmé la permanence de l'existence individuelle. Au nom du Christ, ils promettent que ce cadavre qu'on dépose en terre revivra."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Depuis Yahvé, ce petit Dieu du désert, qui partit du Mont Sinaï pour devenir, peu à peu, à travers les péripéties de l'histoire, Dieu tout court, le Seul, l'Unique, l'Incréé et l'Absolu, les vérités ont toujours prétendu à l'empire universel. A l'unanimité. Or, seule, jusqu'à présent, la vérité scientifique y est effectivement parvenue."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Rassurez-vous, il n'y aura pas d'autre affaire Galilée. L'Eglise a retenu la leçon, compris que la science sur son terrain, est invincible. Plutôt que de l'affronter, quand une découverte remet en cause un point particulier de son enseignement, elle préfère biaiser, reculer et, finalement, corriger le dogme."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Mais le curé de campagne, qui rabâche toute sa vie les mêmes phrases creuses, sans jamais venir à bout de l'ennui, de la solitude, du péché, qui sait qu'il laissera sa paroisse aussi misérable qu'il l'a trouvée, n'a pas non plus beaucoup de raisons de se glorifier. Dieu est impitoyable avec ses serviteurs."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Ils [les curés] ont tellement conscience d'avoir perdu la partie, de prêcher dans le désert, qu'ils commencent à se faire humbles."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Les gens ne sont pas si méchants. Dans leur immense majorité, ils ne demandent qu'à admirer. Aujourd'hui comme hier. Et à se prosterner. S'ils étaient vraiment décidés à en finir avec tous les privilèges, quels qu'ils soient, ils ne toléreraient pas le développement du culte de la personnalité et les excès qu'il entraîne."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Les hommes ont toujours aimé se prosterner. L'homme moderne a la passion de l'égalité. Contradiction que le culte de la vedette déjoue brillamment. Il se prosternera, mais devant sa propre image. Rien d'étonnant à ce que les vedettes échappent à toutes les règles de la vie en société. C'est à lui-même que le public accorde le droit d'être irresponsable, par procuration, ce sont ses propres caprices qu'il assouvit en imagination."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Elle [L'Eglise] est devenue complaisante, quand je compare à ma jeunesse. Elle a adopté le français, la musique de jazz, elle laisse communier les divorcés et donne l'absolution aux femmes qui prennent la pilule. En attendant de marier les prêtres. Elle s'accommode de tout, du socialisme comme du capitalisme, de la franc-maçonnerie. Et même de la science. Elle continue à célébrer le miracle du sang de saint Janvier, mais elle a réhabilité Galilée. Pourquoi pas ? Elle n'est plus qu'une coquille vide."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Ainsi l'Eglise catholique, depuis qu'elle a compris qu'elle était atteinte d'une anémie mortelle, célèbre les vertus de l'oecuménisme."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion    Accueil Citation    Citations par auteur    Haut de cette page    Contact