Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Les sectes > 2014-2015

Les sectes

2014-2015

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le




Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Voir la page dédiée à l'Eglise de Scientologie et aux Témoins de Jéhovah.


Tabitha's place : une secte dans le viseur de la justice depuis plus de 15 ans
L'Express - 17 juin 2015

"La gendarmerie a placé 10 membres de la secte "Tabitha's place" en garde à vue mardi soir. Ces personnes sont soupçonnées de "violences sur mineurs" et de "travail dissimulé". Ce n'est pas la première fois qu'une opération est menée contre cette organisation.
"La folie est liée au coeur des enfants; le bâton qui les châtie les en éloignera." Ce verset de la Bible justifie selon la secte Tabitha's les durs traitements infligés aux mineurs par leur communauté. Ces mêmes traitements ont aussi valu à dix de ses membres d'être arrêtés mardi soir dans le cadre d'une enquête pour "abus de vulnérabilité", "violences sur mineurs concernant les conditions d'éducation", et "travail dissimulé". Jean-Christophe Muller, le procureur de la République de Pau, a ouvert cette enquête en mars 2014 "à la suite d'informations données par un ancien adepte".
Ce n'est pas la première fois que la justice et les pouvoirs publics s'intéressent à ce groupe, loin de là. En 1995, la Commission parlementaire d'enquête sur les sectes l'avait classée comme secte, sous son autre nom, "Ordre apostolique". Deux ans plus tard, un enfant de 19 mois, dont les parents avaient rejoint cette secte, décédait. Alors qu'il était atteint d'une maladie génétique, il n'était pas suivi par les médecins."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/tabitha-s-place-une-secte-dans-le-viseur-
de-la-justice-depuis-plus-de-15-ans_1690570.html


Les malades du cancer, cible privilégiée des sectes (Jérémie Pham-Lê)
L'Express - 4 novembre 2014

"Le Centre contre les manipulations mentales (CCMM) a lancé lundi soir une campagne de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé. De plus en plus de malades, notamment les cancéreux, prennent des traitements inefficaces au risque de mettre leur vie en danger.
Lui a un cancer et part aux Philippines essayer une opération "à base d'incantations". Elle, souffre de la même pathologie et teste, en France, un soi-disant traitement venu du Japon, fondé sur une simple apposition de paumes sur le corps. Tous deux ont abandonné la médecine traditionnelle. Le premier meurt au bout de six mois. La seconde se retrouve avec les seins nécrosés. C'est ce genre d'histoires dramatiques que gère au quotidien le Centre contre les manipulations mentales (CCMM). Cette association, soutenue par l'Etat, a lancé lundi soir une campagne de prévention contre les dérives sectaires dans le domaine de la santé. 22% des signalements liés aux sectes, dont les petites structures explosent, rentrent dans ce cadre, souligne-t-elle. Le CCMM veut mettre en garde les malades qui ont recours aux méthodes "thérapeutiques" non-conventionnelles, nuisibles pour leur portefeuille et leur intégrité. [...]
Selon le CCMM, le phénomène de dérives sectaires dans le domaine de la santé est en nette progression. Mais il reste difficile à chiffrer précisément. "C'est comme un viol, les gens qui en sont victimes dissimulent, culpabilisent et ont peur de porter plainte", souligne Annie Guibert. Son association dit suivre régulièrement environ 200 dossiers par an, dont 25 à 30 "graves", soit quand la vie est en jeu."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/les-malades-du-cancer-cible-privilegiee-
des-sectes_1618146.html?xtmc=secte&xtcr=1


Des familles s'inquiètent de dérives sectaires liées à l'islam (Stéphanie Le Bars)
Le Monde - 24 mars 2014

"La jeune femme, née à Paris dans une famille d'origine africaine chrétienne, ne sort qu'intégralement voilée et gantée, ce qui lui a déjà valu plusieurs contraventions. Dans la chambre de son fils de 12 ans, un livre sur le Prophète, un autre sur les ablutions à effectuer avant la prière constituent les seules distractions du jeune garçon.
Contraint par sa mère de se rendre à la mosquée cinq fois par jour, l'élève, aujourd'hui en CM2, a été déscolarisé durant toute l'année 2013. "Elle ne voulait pas qu'il aille à la piscine avec les filles, qu'il entende parler d'accouchement ou de sperme à l'école. Elle a plusieurs fois évoqué son intention de partir en Afrique ou en Arabie saoudite", rapporte une source proche du dossier.
Le 12 mars, le tribunal correctionnel de Chartres a condamné la jeune mère de 27 ans à six mois de prison avec sursis et à une "obligation de travailler". Le procureur a estimé que cette attitude n'avait "rien à voir avec la religion" et a dénoncé une "dérive sectaire".
Depuis quelques mois, des familles confrontées à une radicalisation religieuse de ce type dans leur entourage prennent contact avec la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), qui a "lancé l'alerte" au niveau interministériel. De même, l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu victimes de sectes (Unadfi), constate une "poussée exponentielle" des cas enregistrés dans ses antennes locales."
[...]
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/24/des-familles-s-inquietent-de-
derives-sectaires-liees-a-l-islam_4388591_3224.html?xtmc=religion&xtcr=14


>>> Suite de la revue de presse : les sectes : 2013

Voir la page d'accueil sur les sectes


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©