Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Les sectes > 2013

Les sectes

2013

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le




Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Voir la page dédiée à l'Eglise de Scientologie et aux Témoins de Jéhovah.


Boko Haram, une secte islamiste en voie d'expansion (Jean-Baptiste Naudet)
Le Nouvel Observateur - 15 novembre 2013

"Qui est ce mouvement islamiste, suspecté d'avoir enlevé le prêtre français Georges Vandenbeusch au Cameroun ?
Le groupe islamiste nigérian Boko Haram, lié à Al-Qaïda et suspecté d'avoir enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi le prêtre français Georges Vandenbeusch au Cameroun, près de la frontière du Nigéria, déstabilise chaque jour un peu plus le pays le plus peuplée d'Afrique (160 millions d'habitants, 7e pays le plus peuplé du monde). Et elle s'en prend maintenant aux Occidentaux.
C'est ce groupe qui avait déjà pris en otage, début 2013, toujours dans le nord du Cameroun, une famille de sept Français, dont quatre enfants. En 2012, Ansaru, un sous-groupe de Boko Haram, avait aussi revendiqué l'enlèvement au Nigéria d'un ingénieur français, Francis Collomp, dont on est toujours sans nouvelles. [...]
Ses liens avec Al-Qaïda, qui est plus une "franchise" lâche qu'une organisation structurée, sont plus discutés mais plus que probables. [...]
Boko Haram recevrait notamment de l'argent des pétromonarchies du Golfe. Le groupe bénéfice aussi de complicité locale parmi les hauts responsables nigérians. Le président nigérian Goodluck Jonathan, un chrétien, a reconnu que les institutions de l'Etat et les services de sécurité étaient infiltrés, limogeant quelques responsables."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20131115.OBS5631/boko-haram-quand-l-
occident-est-un-peche.html


Nigéria - L'armée annonce la mort du chef de Boko Haram
Le Monde - 21 août 2013

"MAÏDUGURI. Le chef de la secte islamiste Boko Haram serait mort des suites de blessures infligées à la fin du mois de juin, lors d'un accrochage avec les forces de sécurité, a annoncé, lundi 19 août, l'armée nigériane, qui est engagée depuis plusieurs mois dans une vaste offensive contre le groupe djihadiste. Aboubakar Shekau a dirigé dans l'ombre la principale branche de l'organisation Boko Haram, qui sévit depuis quatre ans dans le nord du pays. Selon le communiqué de l'armée, il aurait été blessé par balle le 30 juin, puis transféré au Cameroun voisin, où il aurait succombé à ses blessures entre le 25 juillet et le 3 août." [...]
Réservé aux abonnés.
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=
1241311&xtmc=secte&xtcr=10


Les mormons autorisés par la Cnil à numériser l'état civil français
Le Nouvel Observateur - 13 juin 2013

"FamilySearch International, l'entreprise généalogique des mormons, a obtenu l'accord de la Cnil pour utiliser les documents d'archives publiques librement communicables (registres d'état civil, tables décennales et cahiers de recensement) afin de les numériser, de les transférer vers les États-Unis, puis de les indexer avant de les publier sur leur site Internet, comme le relève le site Streetpress.
Leur but ? Accomplir certains sacrements religieux à leurs ancêtres. La pratique consiste à baptiser ou marier des personnes de manière posthume, par "procuration" - et donc sans leur accord.
L'Eglise des Saints des Derniers Jours dispose déjà de 70% de l'état civil français à la suite d'un accord conclu avec les archives nationales dans les années 1960."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130613.OBS3162/les-mormons-autorises-par-la
-cnil-a-numeriser-l-etat-civil-francais.html


Les personnes âgées, cibles privilégiées des sectes (avec AFP)
Le Monde - 25 avril 2013

"Des mouvements à caractère sectaire opérant en petits groupes s'attaquent, entre autres, au "marché" des personnes âgées vulnérables, en pleine expansion. Le rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), remis jeudi 24 avril au premier ministre Jean-Marc Ayrault, dresse un tableau inquiétant des années 2011-2012, et plus encore de l'avenir.
"La Miviludes a enregistré, au cours de l'année 2011 près de 2 300 saisines, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2010, indique Matignon. Cette tendance se confirme en 2012, puisque sur les huit premiers mois de l'année le nombre de signalements a encore augmenté de 22 % par rapport à la même période de 2011."
Qui sont ces mouvements à caractère sectaire ? Pour Serge Blisko, le président de la Miviludes, il ne s'agit plus tant des grandes organisations que de "petits groupes centrés autour d'un individu qui impose sa loi aux 'adeptes'".
"On appâte une personne, le plus souvent à un moment critique de sa vie, on l'amène peu à peu par d'insidieuses manouvres psychologiques, accompagnées parfois de pressions physiques, à perdre son autonomie et son libre arbitre", note Serge Blisko. Et de citer l'exemple des "reclus de Monflanquin", famille tombée sous l'emprise d'un escroc pendant des années et aujourd'hui ruinée."
[...]
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/25/les-personnes-agees-cibles-
privilegiees-des-sectes_3166858_3224.html?xtmc=miviludes&xtcr=1


Pas un sou pour les sectes ! (Christophe Barbier)
L'Express - 22 février 2013

"La Cour européenne des droits de l'homme a donné raison à trois sectes contre l'Etat français, condamné à leur verser 4 millions d'euros.
L'Europe a parfois le génie de se faire haïr. Bruxelles, avec un b comme bêtise et comme bureaucratie. Ou, en l'occurrence, Strasbourg avec un s comme sottise et comme secte. En Alsace siègent en effet les juges de la Cour européenne des droits de l'homme, qui vient de condamner la France à payer plus de 4 millions d'euros pour "violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion".
Qu'a donc fait la République? Qu'a donc osé Marianne? Quelque prêtre aurait-il été ligoté par la maréchaussée, comme au temps des "inventaires"? Quelque dragon du roi aurait-il coupé la langue d'un pasteur cévenol? Plus près de nous, un imam aurait-il été expulsé par un excès de zèle de Manuel Valls; un rabbin, suspendu pour prosélytisme sioniste ? Rien de tout cela: la France doit verser cette somme à trois sectes, en ristourne de taxes perçues sur les dons des adeptes. Le Mandarom, dont feu le "messie cosmoplanétaire" et le campement folklorique, sur fond de garrigue, firent sourire puis trembler, touchera 3,6 millions d'euros; 387 000 euros iront à l'Eglise évangélique missionnaire et Salaûn, et près de 37 000 euros dans la besace des Chevaliers du lotus d'or. Pendant ce temps, les Restos du coeur ont du mal à finir l'hiver.
Punir une "violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion", c'est supposer qu'il y a une pensée sous le béton peint des statues du Mandarom, une conscience chez les gourous qui se soucient peu de l'âme de leurs adeptes, une religion sous le fatras psychédélique des sectes. Triple erreur, triple faute. Les sectes ne sont pas des religions, elles ne pensent pas, si ce n'est à leur intérêt immanent, et prospèrent justement sur l'anémie de la conscience de leurs adeptes. [...]
Pourquoi n'entend-on pas les politiques et les intellectuels hurler contre cette condamnation insupportable ? N'est-ce pas aussi important que d'être pour ou contre la PMA ? Il sera à l'honneur de la République de refuser de payer et de verser 4 millions à la Miviludes pour combattre mieux encore les sectes. Au moins l'oukase européen aurait-il réveillé une garde qui, ces derniers temps, sombrait dans l'indifférence."

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/pas-un-sou-pour-les-sectes_1223747.html?xtmc=Religion&xtcr=6


C'est un scandale! La justice européenne prêche pour le Mandarom (Laurent Mouloud)
L'Humanité - 5 février 2013

"Le mouvement sectaire a fait condamner l'État français pour non-respect de la liberté religieuse.
Quinze ans après avoir quitté son "véhicule de chair", Gilbert Bourdin, alias le gourou du Mandarom, tient sa revanche posthume. Après avoir saisi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) en 2007, la célèbre secte basée sur les hauteurs de Castellane (Alpes-de-Haute-Provence) vient de faire condamner l'État français à lui verser plusieurs millions d'euros pour des procédures fiscales jugées illicites.
Tout a démarré au milieu des années 1990. À la suite de la dissolution des deux associations qui structurent juridiquement le mouvement du Mandarom - les Chevaliers du lotus d'or et le Temple pyramide -, le fisc mène une série de contrôles. Et estime, eu égard au caractère particulier de ces organisations, que les dons qui apparaissent dans leur comptabilité ne peuvent être qualifiés de "?cultuels?" et échapper aux droits de mutation."
[...]
http://www.humanite.fr/la-justice-europeenne-preche-pour-le-mandarom-514589


La secte du Mandarom obtient la condamnation de la France par la CEDH (AFP)
Le Point - 31 janvier 2013

"La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a donné raison à plusieurs associations, dont deux dépendant de la secte dite du Mandarom de Castellane, en condamnant la France pour violation de la liberté de pensée, de conscience et de religion.
Les juges de Strasbourg ont invalidé des procédures fiscales intentées contre ces associations. Ils ont condamné la France à verser, pour "préjudice matériel", 3.599.551 euros à l'Association cultuelle du Temple Pyramide (connue sous le nom de secte du Mandarom), 387.722 euros à l'Église évangélique missionnaire et son président, Eric Salaûn, et 36.886 euros à l'Association des chevaliers du Lotus d'or.
A l'issue de procédures fiscales, les deux premières associations (toutes deux officiellement dissoutes en 1995) s'étaient vues respectivement réclamer plus de 2,5 millions et 37.000 euros, puis appliquer une taxation d'office de 60% sur des dons apparaissant dans leur comptabilité."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/la-secte-du-mandarom-obtient-la-condamnation-de-
la-france-par-la-cedh-31-01-2013-1622322_23.php

>>> Suite de la revue de presse : les sectes : 2012

Voir la page d'accueil sur les sectes


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©