Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Les sectes > 2009

Les sectes

2009

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le




Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Voir la page dédiée à l'Eglise de Scientologie et aux Témoins de Jéhovah.


Les flics antisectes maraboutés par Sarkozy (Jérôme Canard)
Le Canard Enchaîné - 28 octobre 2009

"Condamnés à 600 000 euros d'amende par le tribunal, les scientologues respirent, et les policiers naguère lâchés à leurs trousses se confient au Canard.
"L'une des rares choses qui fonctionnaient aux Renseignements généraux, c'était la lutte contre les mouvement sectaires. Du jour au lendemain, on a cassé la machine", se lamente un ancien flic des RG. Depuis que Nicolas Sarkozy a supprimé ce service de police, en juillet 2008, la surveillance des sectes est en lévitation. Au sens propre : sans liaison matérielle avec le réel. A Paris, six policiers bossaient sur le sujet. En province, ils étaient une cinquantaine. Terminé. La plupart ont été récupérés par la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) pour enquêter sur tout autre chose. [...]
"Quand il [Nicolas Sarkozy] est revenu à l'Intérieur, en 2005, on nous a fait comprendre que la Sciento n'était pas la priorité", raconte un ancien RG. [...] Nouveau message à l'intention des flics spécialisés, l'année dernière, dans "VSD" (février 2008), par la voix d'Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Sarkozy à l'Elysée : "En France, les sectes est un non-problème"."
[...]


Le fondateur de la secte Moon passe la main (AP)
Le Nouvel Observateur - 13 octobre 2009

"A l'approche de ses 90 ans, le révérend Sun Myung Moon, fondateur de la puissante secte religieuse connue sous le nom d'Eglise de l'Unification, cède la gestion des affaires quotidiennes à ses trois fils.
Aujourd'hui milliardaire, il reste le "messie" autoproclamé et le "Vrai parent" de la secte, mais, dans la plus grande discrétion, ses fils ont commencé à prendre le relais. Le plus jeune, Moon Hyung-jin, 30 ans, a été choisi l'année dernière pour prendre la tête des affaires religieuses. Moon Kook-jin, 39 ans, gère les intérêts de Moon en Corée du Sud, et l'aîné, Moon Hyun-jin, supervise les opérations internationales. La secte affirme que tous trois sont diplômés de la prestigieuse université de Harvard.
Depuis sa fondation en 1954, l'Eglise de l'Unification est devenue un empire lucratif comptant des centaines de sociétés dans le monde, des hôpitaux, des universités, des journaux et même une équipe de football professionnel et une troupe de ballet. [...]
Lee Young-sun, ancienne adepte qui a quitté l'Eglise de l'Unification en 2001 après 31 ans, se souvient que sa famille révérait Moon à un tel point qu'elle avait son portrait au mur et le remerciait dans les prières d'avant le repas. "Le lavage de cerveau que fait la secte est exactement comparable à celui que fait la Corée du Nord", dit-elle."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/20091013.FAP7987/?xtmc=religion&xtcr=3


Miracle pour la Scientologie (Renaud Lecadre)
Libération - 16 septembre 2009

"Loi . Une secte ne peut être dissoute pour escroquerie.
De quoi virer parano ? Une loi, adoptée en mai 2009, stipule que la condamnation pour escroquerie d’une association en tant que personne morale n’entraînera plus sa dissolution. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que cela concerne surtout la Scientologie"
[...]



Une modification de loi empêche de dissoudre une secte pour escroquerie (avec AFP)
Le Monde - 14 septembre 2009

"La Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a affirmé, lundi 14 septembre, qu'une modification de la loi, intervenue le 12 mai, ne permet plus à un magistrat de dissoudre une secte pour escroquerie, ce qui lèverait le risque de dissolution de la Scientologie, poursuivie pour de tels faits à Paris.
Dans un communiqué diffusé par l'AFP, la Miviludes écrit avoir "découvert avec consternation la suppression de la peine de dissolution d'une personne morale en matière d'escroquerie, votée le 12 mai 2009", et promulguée le 13 mai, "dans le cadre d'une loi de simplification du droit". Elle dit en avoir "informé les pouvoirs publics compétents".
Concrètement, elle craint que cette modification législative, "intervenue sans débat", rende "inopérantes les réquisitions du parquet de Paris contre des structures de l'Eglise de scientologie". Le 15 juin, le ministère public avait en effet requis devant le tribunal correctionnel de Paris la dissolution des deux principales structures françaises de la Scientologie, dans une affaire d'escroquerie en bande organisée."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/09/14/une-modification-de-loi-empeche-de-dissoudre-une-secte-pour-escroquerie_1240111_0.html


Lutte contre les sectes : illusion et poudre aux yeux (Arnaud Esquerre)
Libération - 10 juillet 2009

Arnaud Esquerre est sociologue, auteur de "La manipulation mentale. Sociologie des sectes en France" (Fayard, 2009).
"La lutte contre les sectes fait partie des causes qui mobilisent les énergies nationales avec unanimité. Qui pourrait ne pas souscrire à l’idée qu’il faut protéger les êtres humains, et en particulier les plus faibles d’entre eux, contre des entreprises systématiques d’exploitation et de destruction psychiques ?
Personne ne peut et ne doit rester insensible à la détresse humaine. Néanmoins, il est possible que quelqu’un dont la réflexion ne serait pas entièrement suspendue par la sensibilité, nourrisse quelques interrogations, sinon des étonnements, en examinant de plus près la question, à commencer par la diversité des problèmes soulevés.
En effet, la lutte contre les sectes peut, en France, se revendiquer à la fois d’un procès fait pour escroquerie à des membres de l’Eglise de scientologie, d’une nouvelle proposition de réglementation du titre de psychothérapeute (votée dans le cadre de la loi portant réforme de l’hôpital) et de propositions pour prévenir les dangers d’écouter de la musique black metal. Pour comprendre cette polymorphie, il est nécessaire de rappeler que depuis la fin des années 1970, une «secte» est, dans l’usage courant, une organisation dans laquelle les membres sont manipulés mentalement. Or, une secte n’est pas une structure transhistorique. Elle est toujours le produit de conditions locales et datées. [...]
Comme l’on est jamais trop précautionneux, une interdiction aux moins de 18 ans du prochain film Harry Potter, pétri de culture gothique, ne serait pas illégitime. Le spectre de drames spectaculaires (le Temple du Peuple : 914 morts en 1978 au Guyana ; les Davidiens : environ 80 morts en 1993 à Waco aux Etats-Unis ; l’Ordre du temple solaire : 69 morts en 1994 et 1995 en Suisse, au Québec et en France) alimente toujours la crainte fondée de morts collectives. Il faut rappeler, par ailleurs, que certains membres de sectes sont d’abord dangereux pour les mêmes raisons que n’importe quel délinquant ou criminel : ils pratiquent des escroqueries, des viols, des exhibitions, l’exercice illégal de la médecine, l’exploitation à caractère pornographique de l’image d’un mineur, etc.
Cependant, que l’Etat en profite pour exercer une tutelle sur ses sujets, au nom de leur santé mentale et en prétendant débusquer la manipulation des esprits, ne devrait pas non plus laisser insensible."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/0101579012-lutte-contre-les-sectes-illusion-et-poudre-aux-yeux


Secte (Luc Le Vaillant)
Libération - 30 mai 2009

"Parfois, les mots ont des trognes patibulaires qui leur valent d’être collés au mur, bras levés, jambes écartées et surtout ne pas moufter. C’est vrai pour «secte», sa sécheresse à coup de trique, sa compression de sonorités qui débectent, sa répétitivité de pic-vert martelant l’écorce des évidences. Avec un mot de ce tonneau, allez donc tenter de démontrer que les religions constituées sont d’anciennes sectes qui ont réussi ou que nos sociétés façonnées par les trois monothéismes fauteurs de guerres feraient bien de raboter la poutre qui les aveugle plutôt que d’empailler les escrocs de la scientologie.
C’est sans espoir aucun qu’on ouvre le dictionnaire. Secte, cela devrait renvoyer à sécable, sécant, sécateur, sectionner. Une hérésie contondante, un fractionnisme aiguisé sur la meule des rémouleurs de croyances.
Et bien, pas vraiment. A l’origine, le mot vient du latin «secta» qui découle de «sequi», suivre. Et non pas de «secare», couper, ni de «secedere», se retirer qui va donner sécession.
L’étymologie est bonne pomme qui nous permet de montrer la gémellité entre sectes et religions. Secte a donc à voir avec «secta», manière de vivre, ligne de conduite philosophique, puis façon d’adhérer à une même pensée. Religion renvoie à «relegere», recueillir, rassembler et à «religare», relier.
Tout ça n’est pas trop éloigné, même s’il faut reconnaître que dans secte, il n’y a pas que «secta». Et que vient aussi se greffer après coup du «secare», quand les Eglises affermissent leurs pouvoirs et aiguisent leurs coutelas sur la pomme d’Adam de ceux qui psalmodient autrement.
Anatole France pensait que «les religions s’apaisent en vieillissant». En tout cas, les maîtresses fatiguées des consciences agenouillées savent encore refiler le mistigri de la traque des déviants à une justice séculière. Qui ferait bien d’invoquer les mannes du petit père Combes, avant de brûler la plante des pieds des abuseurs de faiblesse humaine."

http://www.liberation.fr/chroniques/0101570356-secte


Les psychothérapies non conventionnelles, des cache-sectes ? (avec AFP)
L'Express - 19 mai 2009

"Le rapport annuel de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires s'inquiète des méthodes et pratiques de certains psychothérapeutes qui profitent de la faiblesse de leurs patients.
Face à la demande croissante d'accompagnement psychologique, les pratiques et méthodes psychotérapeutiques se multiplient et certaines sont dévoyées à des fins sectaires, souligne le rapport annuel de la Miviludes publié mardi.
Pour y remédier, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) recommande de mieux recenser ces pratiques et de protéger la profession de psychotérapeute."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-psychotherapies-non-conventionnelles-des-cache-sectes_761468.html


Le chef d'une secte s'évade d'une prison de la Réunion (avec AFP)
Le Figaro - 27 avril 2009

"Condamné en février 2008 à 15 ans de réclusion pour viols et agressions sexuelles sur enfants, l'homme s'est évadé par hélicoptère de la prison de Saint-Denis en compagnie de deux adeptes. [...]
Juliano Verbard purgeait aussi une peine de 15 ans de réclusion criminelle pour agression sexuelle sur deux enfants de 9 et 13 ans dont les parents étaient membres de la secte. Verbard avait créé sa secte en 2002 après avoir convaincu des centaines de fidèles que la Vierge lui parlait le huitième jour de chaque mois à 22 heures. Les disciples devaient payer 20 euros pour assister à ces apparitions que le gourou recevait, installé dans un fauteuil. Il leur faisait également croire que la Vierge l'appelait "petit lys d'amour".

C'est vrai qu'une apparition dans un fauteuil ça fait moins sérieux que dans une grotte !
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/04/27/01016-20090427ARTFIG00344-
le-chef-d-une-secte-s-evade-d-une-prison-de-la-reunion-.php

>>> Suite de la revue de presse : les sectes : 2008

Voir la page d'accueil sur les sectes


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©