Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Politique française > 2010

Politique française :
religion, intégrisme, laïcité...

2010

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également Politique internationale et Politique : élection américaine


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Le chanoine Sarkozy loue les croyants plutôt que les manifestants (L.S.)
L'Humanité - 28 décembre 2010

"Avec le concept de "laïcité positive", Nicolas Sarkozy vidait le principe républicain de sa substance. Et confirmait sa vision d'une société apaisée par les religions.
"Comme Benoît XVI, je considère qu'une nation qui ignore l'héritage éthique, spirituel, religieux de son histoire commet un crime contre sa culture. (.) Arracher la racine, c'est perdre la signification, c'est affaiblir le ciment de l'identité nationale, c'est dessécher davantage encore les rapports sociaux qui ont tant besoin de symboles de mémoire." Le discours de Latran daté de 2007 réaffirmait les bases de la vision politique du président de la République à l'égard du fait religieux et de la permanence de cette histoire dans la construction de la société. Déjà, dans son livre la République, les religions et l'espérance, Nicolas Sarkozy évoquait la possibilité d'avancer vers une "laïcité positive" à l'anglo-saxonne qui mettrait fin à une "laïcité sectaire". Par une habileté rhétorique, et en ajoutant quelques adjectifs à la laïcité, le chef de l'État rejette de fait l'intégralité du principe républicain et le vide de son sens.
Autre fil rouge de sa vision livrée lors du troisième colloque de l'Académie des sciences morales et politiques en 2005 : remplacer "la question sociale, certes importante", par le "droit à l'espérance (.) peut être le plus important de l'être humain". En ce sens, Nicolas Sarkozy ne cache pas sa préférence pour une société mue par la croyance et "l'espérance" que par la volonté d'améliorer la vie ici-bas. (...) De même, Nicolas Sarkozy avait donné voix au chapitre à l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) en l'imposant comme un interlocuteur légitime quand la laïcité suppose a contrario que les communautés, si elles peuvent s'organiser librement, ne doivent prétendre à aucune reconnaissance politique, apanage des citoyens et de leurs élus. Pourtant, Nicolas Sarkozy jubile : "Si Fouad Alaoui (secrétaire général de l'UOIF - NDLR) dénonce deux intégrismes, l'intégrisme laïque et l'intégrisme musulman, je ne peux ni ne veux lui donner tort.""

http://www.humanite.fr/28_12_2010-le-chanoine-sarkozy-loue-les-croyants-plut%C3%B4t-que-les-manifestants-460988


Marine Le Pen sous le feu des critiques
Le Nouvel Observateur - 12 décembre 2010

"Arnaud Montebourg a évoqué la mémoire de son grand-père, un "Arabe d'Algérie qui aimait et servait la France", pour répondre à la vice-présidente du FN, qui a comparé les "prières de rue" des musulmans à l'Occupation.
La candidate à la présidence du FN, Marine Le Pen, a dénoncé vendredi 10 décembre au soir à Lyon "les prières de rue" de musulmans en évoquant la Seconde guerre mondiale et en qualifiant ces prières "d'occupation", sans "blindés" ni "soldats", mais d'"occupation tout de même".
"Il y a quinze ans on a eu le voile, il y avait de plus en plus de voiles. Puis il y a eu la burqa, il y a eu de plus en plus de burqa. Et puis il y a eu des prières sur la voie publique (...) maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires", a dénoncé la vice-présidente du parti dans un discours de campagne interne, devant 250 à 300 adhérents du FN.
"Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'Occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça c'est une occupation du territoire", a ajouté Marine Le Pen, sous les applaudissements.
"C'est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s'applique, c'est une occupation. Certes y'a pas de blindés, y'a pas de soldats, mais c'est une occupation tout de même et elle pèse sur les habitants", a poursuivi Marine Le Pen, qui a l'habitude de qualifier "l'islamisme" de "totalitarisme"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20101211.OBS4526/marine-le-pen-sous-le-feu-des-critiques.html


Tollé après les propos de Marine Le Pen sur les "prières de rues" (AFP)
Libération - 11 décembre 2010

"A Lyon où elle était en campagne pour la présidence du FN, la candidate à la présidence du FN, Marine Le Pen, a dénoncé vendredi soir "les prières de rue" de musulmans en faisant un parallèle avec la Seconde guerre mondiale et en qualifiant ces prières "d’occupation", sans "blindés" ni "soldats", mais d’"occupation tout de même".
A nouveau interrogée sur la question samedi, Marine Le Pen a réitéré ses propos. "Je réitère qu'un certain nombre de territoires, de plus en plus nombreux, sont soumis à des lois religieuses qui se substituent aux lois de la République. Oui il y a occupation et il y a occupation illégale", a déclaré la fille de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci a soutenu sa fille en déclarant, à Nice : "Le mot d'occupation ne me choque pas".
Selon Marine Le Pen, "l'UMP, le PS, les Verts, ce sont eux qui montrent leur vrai visage, celui des fossoyeurs de la République française. Moi, je mets le doigt où ça fait mal. Et cette vérité renvoie la classe politique à ses renoncements, à son aveuglement, à sa lâcheté".
Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) va porter plainte contre Marine Le Pen pour incitation à la haine raciale, a annoncé dimanche son président."
[...]
http://www.liberation.fr/politiques/01012307535-tolle-apres-les-propos-
de-marine-le-pen-sur-les-prieres-de-rues


Séculariser puis démocratiser (Caroline Fourest)
Le Monde - 26 novembre 2010

"Faut-il souhaiter des élections libres lorsqu'un régime totalitaire menace de triompher par les urnes ? L'élection peut-elle servir à donner les clés d'une démocratie imparfaite aux ennemis de la démocratie ? C'est le dilemme récurrent du monde arabo-musulman. Il s'est posé de façon dramatique en Algérie. Il se pose à la veille de chaque élection en Egypte. S'il était simple à résoudre, il y a longtemps qu'on l'aurait tranché. En théorie, deux tentations abstraites s'affrontent. Celle de la démocratie angélique et celle de la démocratie cynique.
L'angélique croit pouvoir réduire l'alpha et l'oméga de la démocratie au fait d'organiser des élections libres. Sans se soucier du résultat. Peu importe que ces élections portent au pouvoir des tyrans, des fascistes... qui ne rendront pas les clés. C'était le danger lorsque le Front islamique du salut (FIS) menaçait de gagner les élections en Algérie. C'est celui que fait peser la victoire d'un mouvement comme les Frères musulmans en Egypte. Leur visage avenant, le fait qu'ils soient martyrisés par le régime égyptien ne doivent tromper personne. Pour eux, la démocratie n'est qu'un moyen... En vue d'achever une révolution culturelle intégriste à vocation expansionniste et totalitaire."
[...]
http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/11/26/seculariser-puis-democratiser_1445355_3232.html


Le Vatican met Carla en pénitence
Le Canard Enchaîné - 14 octobre 2010

"Un veto du Vatican a obligé Carla à rester en pénitence à Paris, le 8 octobre, pendant que son époux papotait avec la papauté. Peu avant le déplacement présidentiel, les collaborateurs de Benoît XVI avait fait passé ce message très clair à l'ambassadeur de France : "Carla Sarkozy n'est pas la bienvenue au Vatican."
Il n'est pas courant que le Saint-Siège refuse la présence d'une "première dame". Certes, en décembre 2007, lors de la première virée papale de Sarko, madame avait déjà été consignée à l'Elysée, mais à l'époque, le couple n'était pas marié et Carla pouvait difficilement accompagner son concubin dans un voyage officiel au pays des soutanes."
[...]


Roms: ne pas "prendre les catholiques pour des sots" (avec AFP)
L'Express - 9 octobre 2010

"L'ex-Premier ministre socialiste Laurent Fabius estime que la visite du chef de l'Etat au Vatican ne fera pas oublier "la faute" commise vis-à-vis des Roms.
"Il ne faut pas prendre les catholiques français pour des sots", a déclaré Laurent Fabius devant la Convention nationale sur le projet de politique étrangère du PS. "Il y a une faute commise par le président de la République à l'égard des Roms. Cette faute est une faute morale. Ce n'est pas n'importe quel signe de croix, même effectué au Vatican, même télévisé, qui fera oublier cette faute-là", a-t-il dit."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/roms-ne-pas-prendre-les-catholiques-pour-des-sots_926402.html


Au Vatican, Sarkozy lève les malentendus avec Benoît XVI (Jean-Marie Guénois)
Le Figaro - 8 octobre 2010

"Le président a invité l'Église à travailler «de concert» sur des causes communes.
Souvent, tout est dans la première poignée de main. Hier matin, au Vatican, Nicolas Sarkozy, sobre et grave, fut accueilli par un enjoué : "Bonjour, Monsieur le président !" Benoît XVI, très souriant, a même saisi de ses deux mains la main tendue de son hôte. Il a ensuite invité le président français dans sa bibliothèque pour un entretien en tête-à-tête d'une demi-heure, dont ils sont ressortis visiblement ravis, l'un et l'autre. Il est vrai que Benoît XVI aime la France et son «âme catholique», dont il a parlé au début de la conversation.
Ces mains tendues et chaleureusement nouées pourraient d'ailleurs symboliser cette seconde visite du chef de l'État au Vatican. Elles semblent loin, en tout cas, des malentendus médiatiques et polémiques de l'été à propos des Roms. (...)
Vaste programme que le cardinal Jean-Louis Tauran avait, une heure avant, synthétisé à sa manière - les mains jointes cette fois -, dans la basilique Saint-Pierre en présidant devant Nicolas Sarkozy une «prière pour la France» près des reliques de sainte Pétronille. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Jean-Paul II, aujourd'hui en charge du dialogue interreligieux, a ainsi «demandé à Dieu, pour le peuple de France et ses dirigeants, courage et persévérance». "Chacun à sa place" certes, mais en coopération souhaitée de part et d'autre "pour le respect absolu de la vie, pour la justice, pour l'emploi, pour l'éducation, pour la santé, pour l'environnement, pour la sécurité, pour l'accueil des persécutés et des immigrés, pour la vérité de l'information, pour la paix, chez nous et dans le monde"."
[...]
http://www.lefigaro.fr/international/2010/10/08/01003-20101008ARTFIG00650-au-vatican-sarkozy-leve-les-malentendus-avec-benoitxvi.php
Commentaire d'un internaute sur Figaro.fr que je partage totalement : "Le président d'une république laïque n'a pas à se joindre à une prière. Je suis scandalisé qu'il montre publiquement son allégeance à une religion."


Avec sa Liste chrétienne, M. de Boer veut fonder sa campagne sur la lutte contre l'avortement (Stéphanie Le Bars)
Le Monde - 2 Mars 2010

"Il ne cache pas ses convictions religieuses, n'y voit aucune entorse à la laïcité et récuse toute incompatibilité entre affichage religieux et engagement politique. Catholique pratiquant, Axel de Boer conduit la Liste chrétienne, constituée en Ile-de-France pour les élections régionales. Un dessin d'enfant rehaussé d'un soleil barré d'une croix chrétienne illustre l'affiche de campagne. Au programme, la doctrine sociale de l'Eglise et le "respect de la vie", autrement dit le refus de l'avortement. La liste revendique le soutien de l'association militante A.M.E.N, acronyme pour Arrêtons le massacre des enfants à naître.
Axel de Boer, 39 ans, a fondé en 2008 le parti Solidarité, liberté, justice et paix. Son engagement politique est né de son "combat pour la vie", lui-même motivé par sa découverte "du drame de l'avortement" (...).
Sa démarche aujourd'hui se veut "politique et non confessionnelle". Il la juge conforme à l'appel de Benoît XVI qui "invite les catholiques à s'engager en politique" pour promouvoir "les sujets non négociables à ses yeux : la famille et le respect de la vie". D'où les propositions de la Liste chrétienne pour favoriser "dans les hôpitaux, les alternatives à l'avortement" ou proposer dans les lycées "une prévention de l'avortement" et "la création de crèches dans les facultés et les lycées". (...)
Plusieurs têtes de liste Front de gauche ont dénoncé, mercredi 24 février, la présence "de fous de Dieu dans une campagne républicaine", s'indignant "des atteintes portées au principe de laïcité et aux droits des femmes, premières victimes des intégrismes religieux"."
[...]
http://www.lemonde.fr/elections-regionales/article/2010/03/01/avec-sa-liste-chretienne
-m-de-boer-veut-fonder-sa-campagne-sur-la-lutte-contre-l-avortement_1312805_1293905.html


Philippe Le Breton, édile porte-étendard de la laïcité (Xavier Renard)
Libération - 24 février 2010

"Philippe Le Breton, maire (PS) de Joué-lès-Tours, a allumé une polémique hier en déployant, sur le fronton de la mairie, une banderole où on lit le mot "laïcité". Le Breton estime que "le fait religieux est de plus en plus présent dans le débat public. Dans ma ville, il y a des burqas, les parents demandent de la nourriture halal dans les cantines, des jeunes suivent des formations financées par des fonds obscurs. Bref, il est de mon devoir de rappeler nos valeurs de tolérance. Ce n’est pas contre les musulmans, la laïcité s’applique à toutes les religions". Une partie des élus de la ville désapprouvent. Et ils ne sont pas les seuls. Dans un courrier, le préfet d’Indre-et-Loire a ordonné la suppression immédiate de la mention qu’il juge illégale. Pour l’heure, la banderole flotte toujours. X. R. (à Tours)."
http://www.liberation.fr/societe/0101621111-philippe-le-breton-edile-porte-etendard-de-la-laicite


"Ilhem Moussaid, la jeune femme voilée qui ébranle l'identité du NPA" (Béatrice Gurrey)
Le Monde - 11 février 2010

"Ilhem Moussaid n'a que 21 ans. La jeune Avignonnaise voilée qui figure sur la liste du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) pour les élections régionales en PACA semble pourtant avoir supporté avec un grand sang-froid la tempête médiatique suscitée par sa candidature. Dimanche 7 février, elle a tout de même douté, confiant dans un courrier interne adressé aux militants : "J'ai beaucoup de tristesse de voir huit ans de ma vie réduits à mon foulard, j'ai beaucoup de tristesse d'entendre que ma croyance personnelle est un danger pour les autres alors que je prône l'amitié, le respect, la tolérance, la solidarité et l'égalité pour tous les êtres humains." Son doute l'a même conduite à se demander si sa place pourrait durablement être au NPA.
Evidemment, dans un parti très laïque et féministe, la candidature d'Ilhem n'allait pas de soi. "La réaction des féministes, c'est cela le plus dur, relève la jeune fille, qui a clairement pris position pour la contraception et le droit à l'avortement. J'ai beau dire et expliquer que je ne suis pas opprimée, et je pense que cela se voit, il reste une incompréhension." (...)
La candidature provoque un vif débat au sein de la section locale. Le mélange de l'ancienne LCR et du nouveau NPA reste d'huile et d'eau. Certains tentent de convaincre Ilhem de retirer son foulard, en vain. Le débat est tranché par un vote majoritaire en faveur de sa candidature. Une "minorité" décide alors de se retirer de la campagne : "Les convictions religieuses doivent demeurer dans la sphère privée, expliquent les minoritaires dans un communiqué. Même si des camarades ont une interprétation progressiste de leur foi, que nous saluons, il n'empêche que les systèmes religieux demeurent de terribles instruments d'oppression."
[...]
http://www.lemonde.fr/elections-regionales/article/2010/02/10/ilhem-moussaid-la-jeune-femme-voilee-
qui-ebranle-l-identite-du-npa_1303738_1293905.html


"La religion n'a rien à faire dans la politique"
Le Nouvel Observateur - 9 février 2010

"Le président du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon estime que le NPA a mal réagi après avoir présenté une candidate voilée dans le Vaucluse.
L'eurodéputé Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche (PG), a déclaré dimanche 7 février à propos de la candidate voilée présentée par le NPA dans le Vaucluse que "la religion n'a rien à faire dans la politique" et que le NPA "s'est empêtré dans cette histoire". (...)
Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu'il n'était "pas d'accord avec cette pratique" car "les gens qui sont candidats doivent manifester leur attachement à l'intérêt général en se soustrayant à l'affichage de conviction religieuse particulière". "Je ne supporte pas plus quelqu'un qui vient avec un voile ou une kippa ou une grosse croix et qui, en quelque sorte, me demanderait en votant pour lui d'approuver son engagement religieux", a encore dit le président du PG."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20100208.OBS6244/?xtmc=religion&xtcr=1


Le NPA présente une jeune musulmane voilée sur sa liste du Vaucluse (avec AFP)
Libération - 3 février 2010

"Le parti trotskiste estime que la question de la foi n'est pas un obstacle à l'engagement au sein du NPA "dès lors que les fondamentaux laïcs, féministes et anticapitalistes sont sincèrement partagés". (...)
Dans un communiqué, le NPA défend cette décision de sa fédération du Vaucluse, prise à l’issue d’"un débat sérieux et complexe". Cette candidate est présentée comme "une militante féministe, anticapitaliste, internationaliste qui estime devoir porter le voile en raison de ses convictions religieuses". "Notre parti accueille des jeunes, chômeurs, précaires, salariés de tous horizons qui se reconnaissent dans ses idéaux. La foi est une question privée qui ne saurait faire obstacle à la participation à notre combat dès lors que les fondamentaux laïcs, féministes et anticapitalistes de notre parti sont sincèrement partagés», plaide encore le Nouveau parti anticapitaliste. Sans en faire, insiste Pierre-François Grond, "un effet d’affichage national"."
[...]
http://www.liberation.fr/politiques/0101617217-le-npa-presente-une-jeune
-musulmane-voilee-sur-sa-liste-du-vaucluse


>>> Suite de la revue de presse : Politique : 2009

Voir la page d'accueil sur la politique


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©