Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Littérature > 2005 1er sem.

Littérature

1er semestre 2005

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la revue de presse sur la littérature


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Légendes saintes, histoires hérétiques (Jean-Claude Schmitt)
Le Monde des Livres - 17 juin 2005 - (1/2 page)

A propos du livre "Histoires de saints" de Aviad Kleinberg (Gallimard). Dans cet essai à l'écriture "vigoureuse", le spécialiste médiéviste israélien explique que les histoires de saints forment un corpus de "légendes" qui, prises au sens second, constituent un ensemble de "fictions édifiantes, mais efficaces". La seconde idée maîtresse de l'ouvrage est que "ces histoires développent, dans la mise en scène de l'héroïsme chrétien et du miracle, une "théologie" propre, mais en quelque sorte "implicite", qui irait jusqu'à contredire l'orthodoxie et la théologie officielle". Pour l'auteur, ces légendes riches en actions "défiant la raison" étaient propices aux croyances "populaires", entrant parfois en contradiction avec la théologie des autorités de l'Eglise. "Un livre original et qui, loin de certaines "histoires de la sainteté" bien-pensantes, manie les concepts et pose les grandes questions."


Benoît XVI, star éditoriale (Henri Tincq)
Le Monde des livres - 10 juin 2005 - (1/3 de page)

Depuis l’élection du nouveau pape, le 19 avril, une dizaine de livres sur Benoît XVI sont déjà sortis en librairie. Sous la pression éditoriale, ce sont essentiellement des oeuvres "de compilation et de circonstance". Il fallait être le premier à publier sur Joseph Ratzinger, "d’où l’impression de livres "bricolés" à partir de manuscrits préparés à l’avance, bâtis sur le même plan..." Alors qu’il aurait fallu du temps pour un travail d’enquête en particulier pour expliquer l’évolution de la pensée de Joseph Ratzinger. De ces livres, "on retiendra ceux des véritables spécialistes et les ouvrages du cardinal Ratzinger lui-même".


1905 - 2005
Le Monde des livres - 27 mai 2005 (2 pages)

Laïcité : la loi de séparation des Eglises et de l'Etat de 1905 était l'aboutissement d'une "longue histoire" qui a commencé avec les Lumières. Un siècle plus tard, les intégrismes et le communautarisme lancent de nouveaux défis au modèle français en laissant ouvert le débat sur la laïcité. "Le Monde des Livres" présente de nombreux ouvrages qui abordent ce sujet.
Voir la suite de l'article : 1905-2005


"Tout le suc démocratique est en train d'être aspiré par les dogmes" (propos recueillis par Catherine Bédarida)
Le Monde des livres - 22 avril 2005 (1/2 page)

Dans son livre "Tragicomique Amérique, démocratie et impérialisme", Cornel West, philosophe noir américain, recense les défis qui pèsent sur la démocratie dans son pays : la permanence du racisme, la faiblesse du parti démocrate et le fondamentalisme chrétien. Il compare même la situation des Etats-Unis avec le "christianisme constantinien". Parmi les dogmes évoqués dans la citation en titre de l’article, il place en tête l'intégrisme de l'économie de marché, aussi dangereux que les intégrismes religieux, puis le militarisme agressif qui ne favorise pas le développement de la démocratie dans le monde, et l'autoritarisme, réponse au sentiment d'insécurité après le 11 septembre.
Pour lui, "l'intellectuel prophétique est avec ceux qui souffrent pour dénoncer les inégalités et les injustices." L'exemple de Martin Luther King doit aider à retrouver le "souffle démocratique". Cornel West qui est chrétien croit à la séparation radicale de l'Eglise et de l'Etat. Il fait le constat ironique que "l'Amérique est devenue à la fois la société la plus saturée de religion et la plus dirigée par la loi du marché".


Peut-on encore oser dire ça sur les religions ? (MS)
Marianne - 16 au 22 avril 2005 (12 pages)

A propos du "Dictionnaire incorrect" de Jean-François Kahn, qui sort en librairie. Cet "abécédaire de l'anti-bien-pensance" s'applique "avec alacrité, cruauté parfois, drôlerie souvent, à subvertir et à démystifier dogmes et idées reçues, catéchisme et idées toutes faites...." Le tout sans s'embarrasser de "prudence rhétorique". La forme de dictionnaire permet de passer en revue toutes les idéologies et conformismes dans lesquels nous vivons. "Après les deux semaines très cléricales inondées d'eau bénite que nous venons de vivre" Marianne propose quelques extraits qui permettent une approche "décomplexée" de la religion et donne un aperçu d'un ouvrage qui fera grincer bien des dents.
Voir quelques extraits du Dictionnaire incorrect.


Papyrus fait de la résistance
Le Canard enchaîné - 6 avril 2005 (18 lignes)

D'après "France Soir" (30/3) : à l'origine de discordes entre les premiers chrétiens, l'Evangile selon Judas, apôtre ayant trahi Jésus, referait surface. Le manuscrit en papyrus, écrit en copte dialectal, est en cours de traduction en Suisse. Parution dans un an environ : "encore un joli succès de librairie en perspective."


Sur l'actualité du matérialisme (Jean-François Kahn)
Marianne - 12 au 18 mars 2005 - (3 pages)

"Le matérialisme (et leurs détracteurs)", éditions Syllepses, est un recueil de communications de 30 chercheurs faites lors d'un colloque en septembre 2003.
Voir la suite de l'article : Sur l'actualité du matérialisme


Variations sur la question de Dieu (Patrick Kéchichian)
Le Monde - 11 mars 2005 - (1/2 page)

A propos des ouvrages de Michel Onfray, "Traité d'athéologie" (Grasset) et de Régis Debray, "Les communions humaines" (Fayard).
Voir la suite de l'article : Variations sur la question de Dieu


Le "Testament" de Jean Paul 2 (Jérôme Cordelier)
Le Point - 3 mars 2005 - (5 pages)

Seule la première page est résumée, les autres sont des extraits de l'ouvrage du Pape.
Alors que les spéculations sur son état de santé vont bon train, et qu'on le croyait mourant, Jean Paul 2 a créé la surprise avec son dernier livre "Mémoire et identité". Tiré à 675000 exemplaires, cet ouvrage a suscité une polémique à cause de deux pages où le pape "réaffirme avec vigueur son opposition à l'avortement en faisant un amalgame pour le moins rapide avec le nazisme". Le Point publie l'extrait incriminé.
La base de ce livre où le pape se montre à la fois philosophe, mystique et politique, est un dialogue avec deux amis philosophes polonais au cours de l'été 1993. On n'y trouve "aucune allusion aux questions qui posent problème dans l'actualité - scandales de religieux pédophiles, confrontation avec l'islam, statut des divorcés-remariés, célibat des prêtres, ordination des femmes." Au contraire, nombreux, y compris parmi les croyants, y voient un "repli identitaire de l'Eglise" dans lequel le pape glorifie les identités nationales et défend l'apport du christianisme aux principes fondamentaux de l'Europe. Pour Christian Terras, directeur de la revue Golias, "ses positions sont souvent mâtinées d'intolérance et de vérité absolue".
Même si on ne peut résumer vingt-six ans de pontificat à cette ambiance de fin de règne perceptible au Vatican, "le pontificat de l'ouverture devient celui de la fermeture" selon le père Patrice Gourrier qui vient de publier chez Flammarion une "Lettre ouverte au prochain pape".


Shoah des mots (P.L.)
Le Canard Enchaîné - 2 mars 2005 - (1/8 de page)

La sortie du dernier livre du pape, "Mémoire et identité" a suscité beaucoup de discussion en Italie. La publication de ce recueil de conversations avec deux philosophes, en 1993, a-t-elle été voulue par le pape ou est-elle l’oeuvre de "collaborateurs voulant montrer un pape actif aux commandes de son Eglise" ?
En outre, une controverse est apparue au sujet d'un "apparentement assez terrible" dans le chapitre qui traite de la "démocratie contemporaine". Après avoir évoqué le nazisme et la Shoah ("l’élimination de millions de fils et de filles d’Israël"), Jean Paul 2 dénonce l’avortement légal ("l’extermination légale des êtres humains conçus et non encore nés"). Les démocraties qui l’autorisent "commettent une grave violence à l’égard (...) d’innocents."
Le cardinal Ratzinger a tenté de calmer le jeu : "Le pape ne met pas sur le même plan la Shoah et l’avortement, il ne compare que des faits et des systèmes". Un responsable du Crif, dans le figaro du 24 février, après avoir parlé d’"indécente maladresse" déclare : "L’Eglise catholique devrait avant tout penser à sa propre responsabilité dans l’accession d’Hitler au pouvoir".

>>> Suite de la revue de presse : la littérature : 2e semestre 2004

Voir la page d'accueil sur la littérature et la religion


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©