Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Par pays > Etats-Unis > 2012

Etats-Unis

2012

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la rubrique : Etats-Unis

Voir également la rubrique : Election présidentielle américaine


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Une Amérique sans Dieu, c'est peut-être pour bientôt (Philippe Bernard)
Le Monde - 13 octobre 2012

"Serait-ce la fin d'une exception américaine ? Près d'un citoyen des Etats-Unis sur cinq se déclare désormais "athée", "agnostique" ou "rien de particulier", selon une enquête sur les affiliations religieuses que vient de publier l'institut Pew. Alors que les Etats-Unis semblaient déroger à la tendance à la déconfessionnalisation qui caractérise les nations développées, le pays connaît, ces dernières années, une évolution accélérée dans cette direction.
Au début des années 1970, en pleine vague de contestation et de vogue des cultures alternatives, seuls 7 % des Américains osaient s'affirmer sans affiliation religieuse, contre 15 % en 2007. Ils sont aujourd'hui 20 %. "Une évolution aux allures de séisme", insiste le New York Times. Jamais depuis que des statistiques existent sur le sujet la désaffection à l'égard des religions n'aura été aussi marquée.
Sur ces 46 millions de personnes, 13 millions se déclarent athées ou agnostiques, et près de 33 millions "sans affiliation religieuse particulière". Toutes catégories confondues, ceux que l'on nomme les "sans" ("nones") sont désormais à peine moins nombreux que les catholiques (22 % de la population). L'importance de ces derniers ne faiblissant pas en raison du flux d'immigrés latino-américains."
[...]
http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2012/10/13/une-amerique-sans-dieu-c-est
-peut-etre-pour-bientot_1775048_829254.html?xtmc=religion&xtcr=32


Terrorisme : l'espionnage des musulmans à New York n'a rien donné (Kafur Goldenberg)
Médiapart - 21 août 2012

"NEW YORK (Sipa) - En plus de six ans de surveillance des quartiers musulmans de New York, d'écoutes et de fichage des mosquées, l'Unité secrète de démographie de la Police de New York (NYPD) n'a obtenu aucune piste ni de quoi déclencher une enquête terroriste.
L'Unité démographique se trouvait au coeur d'un programme d'espionnage policier mis en place avec l'aide de la CIA à la suite des attentats du 11 septembre 2001 pour collecter des données sur les musulmans: domicile, lieu de travail, magasins et mosquée fréquentés. La police a ainsi infiltré des groupes étudiants musulmans, placé des informateurs dans des mosquées, surveillé les prêches et fiché tous les musulmans de New York qui adoptaient des noms américanisés.
La "Demographics Unit" était censée faire office de système d'alerte précoce anti-terrorisme : si par exemple la police avait vent de la présence d'un terroriste afghan dans la ville, elle saurait où il aurait le plus de chances de louer une chambre, de faire ses courses ou de suivre un match. Mais une déposition déclassifiée lundi soir révèle que cela n'a servi à rien."
[...]
http://blogs.mediapart.fr/blog/kafur-goldenberg/
210812/terrorisme-lespionnage-des-musulmans-new-york-na-rien-donne


Fusillade dans un temple sikh aux États-Unis (David Courbet)
L'Humanité - 7 août 2012

"Deux semaines et demie après la tuerie d'Aurora, un ancien soldat a tué dimanche?six personnes à Oak Creek, dans l'État du Wisconsin, avant d'être abattu.
En l'espace de quelques jours, l'Amérique est confrontée à une nouvelle tuerie. Un homme armé de quarante ans a ouvert le feu dimanche matin sur des fidèles se rendant à un office religieux dans un temple sikh dans la ville d'Oak Creek, située à 130 km au nord de Chicago. Après avoir tué six personnes et blessé grièvement trois autres, dont un officier de police, le tireur a été abattu par un second policier. Le tueur présumé, Wade Michael Page, est un ancien membre de l'armée de terre, révèle le Pentagone, ayant servi de 1992 à 1998 comme soldat de première classe. Selon des responsables politiques sikhs en Inde, cette fusillade pourrait avoir un motif raciste. Portant généralement un turban et une barbe, les sikhs font fréquemment l'objet d'attaques racistes aux États-Unis, particulièrement depuis les attentats du 11 septembre."
[...]
http://www.humanite.fr/monde/fusillade-dans-un-temple-sikh-aux-etats-unis%E2%80%89-502016


Les mormons, tous unis derrière le candidat Romney (Jim Rutenberg - The New York Times)
Courrier International - 31 juillet 2012

"Avec leur soutien financier et leur lobbying, les mormons constituent un appui sans faille à la candidature du républicain Mitt Romney à la présidence.
Vers la moitié du XIXe siècle, des familles nouvellement converties convergèrent des quatre coins des Etats-Unis et de l'Europe vers la ville mormone de Nauvoo, dans l'Illinois, pour aider leur prophète, Joseph Smith, à construire une nouvelle Jérusalem. Bientôt chassés par des voisins hostiles qui tuèrent le prophète et son frère Hyrum, ils partirent vers l'ouest à pied ou à cheval, traqués par les Indiens, le choléra et l'armée américaine, avant de trouver refuge dans l'Utah.
Plus de 150 ans plus tard, des descendants de ces premières familles de mormons ouvrent ensemble à un nouvel objectif : offrir la Maison-Blanche à Mitt Romney, dont l'arrière-grand-père, Miles Romney, s'était installé à Nauvoo en 1841 avant de se joindre à ce terrible exode. Ces familles - les Marriott, les Rollins, les Gardner et autres - ont formé un rempart financier et un réseau de soutien pour épauler Mitt Romney à chaque étape importante de sa carrière politique."
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/31/les-mormons-tous-unis-derriere-le-candidat-romney


Santorum et les valeurs chrétiennes (AFP)
Libération - 10 avril 2012

"L'ultraconservateur Rick Santorum, qui a abandonné ce mardi la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine, a axé sa campagne sur la défense des valeurs chrétiennes et connu un certain succès dans les Etats les plus à droite.
"Pour moi la course est finie", a-t-il lâché mardi lors d'une allocution depuis son fief de Pennsylvanie (est). Et, comme il l'avait fait tout au long de sa campagne, Rick Santorum a remercié Dieu et "le meilleur pays dans l'Histoire de l'humanité" pour le soutien qu'ils lui ont apporté. (...)
"Sa vision pour l'Amérique est de rétablir sa grandeur par la promotion de la religion, de la famille et de la liberté", résumait son site de campagne, faisant de lui "un conservateur cohérent sur tous les fronts par ses paroles comme par ses actes"."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/2012/04/10/santorum-et-les-valeurs-chretiennes_810815


Mitt Romney: "Ma religion est inhabituelle" (Lorraine Millot)
Libération - 1er mars 2012

"Mitt Romney lance l'opération "Connect with people", ont pu constater et apprécier ses supporters, lors d'un meeting ce mercredi à Bexley, dans l'Ohio. Tout juste rescapé du Michigan, et à une semaine de l'épreuve clé du "Super Tuesday", l'ancien gouverneur du Massachusetts a visiblement compris qu'il manque de chaleur humaine ou de "liant" avec ses congénères. Avec le sérieux et la méthode qui le caractérisent, Mitt Romney s'emploie donc à y remédier. (...)
En répondant à une question d'une personne du public, Mitt Romney en vient à parler de son allégeance à l'Eglise de Jésus-Christ Des Saints des Derniers Jours: "Ma religion est inhabituelle, commence-t-il. Nous n'avons pas de prêtres salariés. Pendant près de dix ans, j'ai donc passé 20 ou jusqu'à 40 heures par semaine, en plus de mon travail, à faire ce travail de pasteur... C'est là notamment que j'ai vu que le chômage n'est pas qu'une statistique"."
[...]
http://washington.blogs.liberation.fr/great_america/2012/03/mitt-romney-ma-religion-est-inhabituelle.html


Etats-Unis: contraception, religion, les républicains en terrain miné (AFP)
Le Point - 28 février 2012

"En pleine campagne pour les élections de novembre 2012, les républicains s'opposent à la volonté de l'administration d'appliquer des dispositions sur le remboursement de la contraception issues de la réforme de l'assurance-maladie promulguée en 2010.
Les candidats à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012 avancent en terrain miné lorsqu'ils parlent religion ou contraception, des sujets parfois controversés qui risquent de leur aliéner l'électorat centriste, selon des experts. (...)
Le candidat conservateur Newt Gingrich, catholique de confession, a déclaré récemment que Barack Obama avait entrepris "une guerre contre l'église catholique".
De son côté, Mitt Romney, un mormon habituellement modéré dans ses déclarations, a accusé M. Obama lors d'un débat la semaine dernière de vouloir saper "la conscience religieuse, la liberté religieuse, la tolérance religieuse".
L'ultra-conservateur chrétien Rick Santorum, auteur de retentissants succès ces derniers temps, a été le plus actif sur le sujet. Récemment, il a reproché au président américain de faire la promotion d'une "théologie bidon" à travers ses politiques sur l'environnement."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/etats-unis-contraception-religion-les-
republicains-en-terrain-mine-28-02-2012-1436123_23.php


Quand les mormons tentent de convertir Anne Frank (Jérôme Hourdeaux)
Le Nouvel Observateur - 24 février 2012

"Les mormons américains sont au cour d'un scandale qui pourrait bien finir par éclabousser le plus célèbre d'entre eux, le candidat à l'investiture républicaine pour les élections présidentielles Mitt Romney.
Au centre de la polémique, se trouve une pratique tolérée par l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, nom officiel de cette religion. Pratique qui consiste à baptiser des personnes de manière posthume, par procuration, et sans leur accord...
La généalogie occupe une place particulièrement importante chez les mormons qui disposent d'une base de données interne considérable, permettant à chacun de retrouver ses ancêtres et de savoir s'ils étaient mormons. S'il l'un d'eux ne l'est pas, ses descendants peuvent demander son baptême posthume par procuration. Une cérémonie est alors organisée dans un temple et le représentant du défunt est baptisé en son nom.
Mais, au fil des années, cette pratique semble avoir connu certaines dérives avec l'inscription dans la base généalogique des mormons de célébrités et surtout de personnes d'autres confessions, et notamment de Juifs morts dans les camps de concentration. Cette pratique avait bien entendu déclenché la colère des représentants de la communauté juive. Ce conflit, qui remonte maintenant à plus d'une vingtaine d'années, avait été en partie réglé par un accord signé en 1995 aux termes duquel l'église mormone s'engageait à ne plus baptiser de Juifs, à moins qu'ils ne soient les ancêtres directs de mormons."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets-vous-parlent/20120224.OBS2210/quand-
les-mormons-tentent-de-convertir-anne-frank.html


Etats-Unis : le républicain Mitt Romney, "fier de son pistolet et de sa religion"
Le Nouvel Observateur - 10 février 2012

"Mitt Romney, qui peine encore à convaincre la base du parti républicain, s'est présenté vendredi à Washington au rassemblement annuel des conservateurs comme l'un des leurs, "fier de se cramponner à son pistolet, à sa religion et à sa constitution".
La Conférence politique des conservateurs (CPAC), rassemblement de conservateurs américains qui forment le noyau dur des électeurs républicains, était un baptême de feu pour le multimillionnaire Romney venu à la rencontre d'un public loin de lui être acquis quand il ne lui est pas franchement hostile. (...)
Dans l'espoir de doucher les critiques sur son profil trop modéré, qui lui ont valu notamment des défaites lors des trois derniers scrutins pour l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de novembre, Mitt Romney n'a cessé de reprendre à son compte toutes les valeurs conservatrices.
"Ma famille, ma foi, ma carrière --je connais le conservatisme parce que je vis le conservatisme", a-t-il déclaré. (...)
"Nous, les conservateurs, ne sommes pas seulement fiers de nous cramponner à nos pistolets et à notre religion. Nous sommes aussi fier de nous cramponner à notre constitution", a-t-il encore lancé, estimant que la prochaine présidentielle serait "une bataille pour l'âme de l'Amérique"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120210.AFP7219/etats-unis-le-republicain-
mitt-romney-fier-de-son-pistolet-et-de-sa-religion.html


Religion : le grand méchant mormon (Michael Gerson - The Washington Post)
Courrier International - 26 janvier 2012

"Mitt Romney est le premier mormon à s'approcher si près de la Maison-Blanche. Pour l'emporter, il doit désarmer les préjugés qui persistent contre cette religion.
Pour avoir fait ouvre d'apostolat mormon en France [il fut missionnaire dans la région de Bordeaux et à Paris de 1966 à 1968], Mitt Romney connaît bien les combats difficiles. Pas commode de prêcher dans les bistrots parisiens une religion exigeant le renoncement à la cigarette, au café et à l'alcool.
Comparativement, la conquête de la Maison-Blanche peut sembler facile. Pourtant, l'appartenance à l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours demeure un obstacle. Environ 20 % des républicains et 23 % des protestants déclarent à l'institut de sondage Gallup qu'ils ne soutiendraient pas un candidat mormon à la présidentielle. Certains chrétiens conservateurs l'excluent catégoriquement, considérant la doctrine mormone comme dangereusement sectaire et hermétique.
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2012/01/26/religion-le-grand-mechant-mormon


Etats-Unis : Les candidats républicains ont-ils un problème avec l'islam ? (Pascal Piedbois-Lévy)
Le Nouvel Observateur - 19 janvier 2012

"Certains candidats à l'investiture républicaine américaine se livrent une course étrange. Ils multiplient en effet les propos contre l'islam et les musulmans, et rivalisent d'amalgames entre islam, islamisme, et terrorisme. Chaque débat entre les candidats, chaque interview est prétexte à de nouveaux propos islamophobes. Voici quelques extraits des "meilleures" répliques.
Dans le premier extrait, le gouverneur de l'Etat du Texas Rick Perry (qui devrait quitter la course à l'investiture) qualifie le gouvernement turc de "terroriste islamique". L'AKP, parti au pouvoir en Turquie a en effet été souvent qualifié "d'islamiste", mais l'amalgame entre islamiste et terroriste ne semble pas poser de problème au candidat. Quant à stopper toute coopération avec le pays, Rick Perry qui est "pour retourner en Irak" oublie probablement que la Turquie est l'un des meilleurs alliés des Etats-Unis dans la région. Deux bases américaines sont même installées dans le pays. (...)
Stratégie électorale ? Pour Soufian Alsabbagh, auteur de "L'Amérique de Mitt Romney", cela ne fait aucun doute. "Lorsqu'ils tiennent ces propos, les candidats républicains sont dans la stratégie. Depuis plusieurs années, l'aile droite du parti s'est en effet radicalisée, et les candidats tentent donc de répondre au mieux aux idées des militants.""
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-us-2012/20120119.OBS9224/
etats-unis-les-candidats-republicains-ont-ils-un-probleme-avec-l-islam.html


Foot US : Tim Tebow met l'Amérique à genoux (Fabrice Rousselot)
Libération - 14 janvier 2012

"OH MY GOD. Le très bigot "quarterback" de Denver soulève les foules.
Cette fois, le "miracle" aura duré onze secondes. La prolongation face à Pittsburgh venait à peine de commencer, dimanche dernier, que Tim Tebow, le quarterbackde Denver, a déployé son bras gauche pour une passe magique à son wide receiver et un touchdown qui assurait la victoire son équipe. Les Broncos peuvent toujours rêver au Super Bowl. Comme à son habitude, Tebow, 24 ans, belle gueule d'athlète nourri aux céréales, a posé un genou au sol pour prier.
Assailli par les caméras, il a remercié le Seigneur.
"Chrétien". Aux Etats-Unis, difficile d'échapper à ce que tout le monde appelle depuis des semaines "la folie Tim Tebow". Quasi inconnu du grand public il y a encore peu, Tebow, "le quarterback chrétien", est devenu un phénomène culturel et sociétal. Au palmarès des hommes les plus admirés par la nation, établi par le quotidien USA Today, il a terminé onzième, devant le dalaï-lama."
[...]
http://www.liberation.fr/sports/01012383342-foot-us-tim-tebow-met-l-amerique-a-genoux


>>> Suite de la revue de presse : Etats-Unis : 2011


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©