Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Créationnisme

Créationnisme

Revue de presse



En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Science contre religion, une histoire qui repart (Nicolas Chevassus-au-Louis)
Médiapart - 4 août 2016

"Alors que se multiplient les interventions publiques mettant en cause la théorie de l'évolution, l'historien Yves Gringas analyse plusieurs siècles de relations conflictuelles entre sciences et religions.
L'université interdisciplinaire de Paris (UIP) est une association constituée en 1995 qui a pour but de "diffuser et confronter les savoirs, à partir de l'étude des paradigmes scientifiques contemporains" et encore de "contribuer à renouer le dialogue rompu par une certaine modernité entre l'ordre des faits et l'ordre des valeurs afin de mieux comprendre l'articulation entre les implications de la recherche scientifique et la quête de sens". Pourquoi pas ? Dès que l'on examine le détail des initiatives de l'UIP, son projet devient inquiétant. [...]
... la lecture agonistique de Gingras des rapports entre sciences et religions convainc de l'impossibilité d'un dialogue. Comme le disait, au début du XXe siècle, le physicien et philosophe des sciences - et catholique - Pierre Duhem, que Gingras aime à citer, "entre deux jugements qui n'ont pas les mêmes termes, qui ne portent pas sur les mêmes objets, il ne saurait y avoir accord ni désaccord"."

Yves Gingras est l'auteur de L'Impossible Dialogue. Sciences et religions, Presses universitaires de France, 2016, 352 pages, 21 euros.
https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/040816/science-contre-religion-une-histoire-qui-repart


Le créationnisme musulman, espèce récente mais bien ancrée (Bernadette Sauvaget)
Libération - 25 décembre 2015

"Présentes depuis peu dans le monde islamique, les thèses rejetant l'évolution sont notamment propulsées par le Turc Adnan Oktar.
En début de semaine, certains habitants de Paris et de la région parisienne ont été surpris de trouver dans leur boîte à lettres un livre intitulé L'islam condamne le terrorisme, signé d'Harun Yahya. De son vrai nom Adnan Oktar, ce Turc est surtout connu pour être un propagateur des thèses créationnistes (et accessoirement négationnistes). En 2007, la France et d'autres pays occidentaux avaient déjà été la cible d'une opération similaire, à grande échelle. Ecoles, universités, instituts de recherches et intellectuels avaient reçu gracieusement son Atlas de la Création, un livre grand format luxueusement illustré, se donnant comme objectif de démontrer la fausseté de la théorie de l'évolution. [...]
Les thèses créationnistes sont apparues dans le monde musulman il y a une trentaine d'années. "Elles sont assez largement partagées, explique le sociologue des religions Omero Marongiu. Mais elles ne sont pas spécifiques à tel ou tel courant de l'islam." Adnan Oktar va jusqu'à assurer que la théorie de l'évolution est l'une des causes du terrorisme. Sous son pseudonyme, il a écrit des dizaines d'ouvrages, très largement traduits. Ses livres sont plutôt bien diffusés dans les librairies islamiques de France. [... ]
Dans les écrits musulmans, il n'y a pas un grand récit de la création du monde comparable au livre de la Genèse de la Bible. "Le Coran a une structure éclatée, rappelle l'islamologue Rachid Benzine. Il faut agréger un certain nombre de versets pour reconstituer les informations." Cela n'empêche pas de très nombreux théologiens musulmans d'avoir une conception "fixiste" de la création, à l'opposé de la théorie de l'évolution. Même si l'enseignement de cette dernière par l'Education nationale pose problème à un certain nombre de responsables musulmans, il n'y a jamais eu de prise de position officielle à ce sujet."
[...]
http://www.liberation.fr/planete/2015/12/25/le-creationnisme-musulman-espece-recente-mais-bien-ancree_1422957


Richard Dawkins: "Le Dieu de la Bible, le personnage de fiction le plus déplaisant" (Propos recueillis par Delphine Saubaber et Jacqueline Jencquel)
L'Express - 5 mai 2014

"Richard Dawkins, l'un des spécialistes de l'évolution les plus réputés à l'échelle internationale, a reçu L'Express dans son manoir d'Oxford. Distingué, précis, irrévérencieux et corrosif, ce biologiste britannique est devenu l'une des figures de proue de l'athéisme mondial, il a fait de la science son étendard.
Pour sa première interview publiée en France, Richard Dawkins a reçu L'Express entre sa bibliothèque monumentale et sa table jardin. Il est entré dans la lumière, en 1976, avec un livre, Le Gène égoïste, vendu à plus de 1 million d'exemplaires. Il y revisitait la théorie darwinienne de l'évolution, qui ébranla les bases de la biologie, au XIXe siècle, en expliquant l'origine du vivant de manière scientifique et non plus religieuse. Cent cinquante ans après Darwin, dans le monde de l'après-11 Septembre, Dawkins continue de prêcher en fervent scientiste. [...]
Le monde ne date donc pas d'il y a six mille ans, comme le croient les créationnistes, qui prennent la Genèse au pied de la lettre? Ils sont votre bête noire.
Leur théorie est fausse, cela a été prouvé par la science. Aux Etats-Unis, ils remettent en cause l'enseignement de l'évolution à l'école depuis vingt ans. Les créationnistes sont ou idiots ou ignorants.
En Europe, leur influence est faible...
C'est vrai, mais la prochaine grande bataille créationniste se situe dans le monde musulman. Selon une enquête réalisée en 2010 par Ipsos Canada dans 24 pays, 41% des personnes interrogées se disaient évolutionnistes et 28% créationnistes, dont 75% en Arabie saoudite, 40% aux Etats-Unis et 9% en France. En 2008, des créationnistes turcs ont bloqué l'accès à mon site Internet sur l'évolution.
Un an avant, biologistes et anthropologues américains, comme de nombreux lycées et collèges européens, avaient reçu en cadeau un livre de 800 pages, L'Atlas de la Création, écrit par un musulman, Adnan Oktar. Le créationnisme islamique est un véritable danger. Beaucoup de ces Etats sont un terreau fertile pour la négation de l'évolution, en raison de la faiblesse du niveau d'éducation. Dans les pays pauvres, on note une plus grande propension à se tourner vers les forces extérieures au monde réel, l'irrationnel, donc les religions et les superstitions."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/richard-dawkins-le-dieu-de-la-bible-
le-personnage-de-fiction-le-plus-deplaisant_1534611.html?xtmc=religion&xtcr=5


Etats-Unis : La théorie de l'évolution rejetée par plus de la moitié des républicains
Courrier international - 4 janvier 2014

"Une étude sur l'adhésion des Américains à la théorie de l'évolution met en évidence l'écart croissant dans les valeurs entre sympathisants démocrates et républicains.
De plus en plus de sympathisants républicains ne croient pas à la théorie de l'évolution. En cinq ans, parmi les personnes qui se déclarent républicaines, le pourcentage de celles qui disent adhérer aux théories modernes de l'évolution a baissé de 11 points, pour atteindre aujourd'hui 43 %, selon une étude du Pew Research Center. A l'inverse, cette proportion n'a quasiment pas varié chez les démocrates, atteignant 67 %. "C'est un nouveau signe du fossé de plus en plus large qui sépare les deux partis", commente l'hebdomadaire Christian Science Monitor.
Même en tenant compte de l'éducation, de la race ou de l'engagement religieux, l'étude montre une nette accentuation des différences partisanes, souligne l'hebdomadaire. Quand le Pew Research Center a commencé à mesurer les différences entre les sympathisants des deux partis sur des questions de valeurs en 1987, la différence moyenne était de 10 points."
[...]
http://www.courrierinternational.com/article/2014/01/04/la-theorie-de-l-evolution
-rejetee-par-plus-de-la-moitie-des-republicains


Le créationnisme : un combat politique pour une théocratie (Philippe Pleutot)
Médiapart - 29 décembre 2013

Voir l'article Le créationnisme : un combat politique pour une théocratie


Du bon usage de la révolution darwinienne (Paul Mazliak)
L'Humanité - 19 janvier 2011

Paul Mazliak est historien des sciences.
"Patrick Tort montre que l'incompréhension de l'émergence de la culture et de la morale dans l'histoire alimente de nombreux contresens scientifi ques sur l'oeuvre de Darwin. "Darwin n'est pas celui qu'on croit", de Patrick Tort. Éditions Le Cavalier bleu 2010, 188 pages, 18 euros.
Patrick Tort, philosophe, a déjà publié une quinzaine d'ouvrages importants sur le darwinisme ; il a cependant jugé nécessaire de publier ce nouveau livre pour "tordre le cou" à nombre d'idées reçues sur l'auteur de l'Origine des espèces. On dit encore trop souvent, par exemple, que, selon Darwin, l'homme descend du singe. C'est totalement inexact. La série des hominidés (les hommes préhistoriques africains puis européens) et la série des grands singes de l'ancien monde (gorilles, chimpanzés) ont divergé au cours de l'évolution à partir d'un ancêtre commun. Bien des caractères anatomiques ou comportementaux prouvent une parenté évidente entre les deux phylums, mais les données génétiques ou paléontologiques contemporaines font remonter la divergence, en Afrique, à sept millions d'années environ. (...)
Les contestations récentes, mais en réalité résurgentes, de la théorie darwinienne par les créationnistes ou par les partisans d'un "dessein intelligent" conduisant l'évolution, s'appuient sur les zones de non-savoir de la science contemporaine. Comme le dit l'auteur en conclusion de son livre revigorant : "Les problèmes du monde ne seront pas réglés par un moindre usage de la raison.""

http://www.humanite.fr/19_01_2011-du-bon-usage-de-la-r%C3%A9volution-darwinienne-462801


Le vrai "visage de Dieu"... et des Bogdanov ? (Jean Bérard)
Le Nouvel Observateur - 30 septembre 2010

"Omniprésents dans tous les médias pour promouvoir leur dernier ouvrage, les frères Bogdanov ne cessent de se référer à la phrase métaphorique d'un prix Nobel déclarant, en contemplant les clichés de l'Univers, 380 000 ans après le big bang : "C'est comme voir le visage de Dieu"... Forts de cette citation, ils insistent sur le fait que l'Univers n'aurait pu exister sans un réglage aussi minutieux que parfait, ce qui sous-entend à l'évidence le coup de pouce d'un "Dieu-horloger". Outre le fait que cette fameuse phrase possède une connotation totalement a-scientifique (qu'est-ce donc que le visage d'une entité purement spirituelle ? Quelque chose d'aussi irrationnel et aberrant que "la main de Dieu" de Maradona ?), on aimerait savoir ce que les très chers frères entendent par "Dieu". S'il s'agit du Créateur tout-puissant, infiniment sage et bon, Maître de la Vie et de la Mort, on souhaiterait comprendre comment et pourquoi ce Pur Esprit éternel, infiniment sage et bon, décide soudainement de sortir de sa quiétude parfaite, de s'insérer brusquement dans le temps et l'espace et de "fabriquer" quelque chose (en l'occurrence l'Univers), bref, de se muer tout-à-coup en une espèce de Deus faber.
On accepterait volontiers que son omnipotence infiniment sage et bonne l'ait conduit à créer un monde où règneraient pour le moins harmonie et bonheur, reflet de sa perfection. Mais comment les chers frères conçoivent-ils que cette Création soit, au contraire, depuis ses origines, le siège de gigantesques collisions, explosions, cataclysmes, destructions, trous noirs monstrueux ? (...)
Les frères Bogdanov sont - il est vrai - d'excellents vulgarisateurs. Mais même s'ils ne sont pas des zélateurs du créationnisme, ils se révèlent trop proches des partisans de l'Intelligent Design, autrement dit, ils mêlent abusivement la religion à la science."
[...]
http://hebdo.nouvelobs.com/sommaire/la-parole-aux-lecteurs/100968/le-vrai-visage-de-dieu-et-des-bogdanov.html


Des créationnistes turcs envoient Darwin au pilon (Guillaume Perrier)
Le Monde – 14 mars 2009 (1/6 de page)

"La revue mensuelle du conseil de recherche scientifique et technique de Turquie (Tübitak) devait consacrer la couverture de son numéro de mars à Charles Darwin, accompagné d'un dossier de quinze pages sur sa théorie de l'évolution des espèces. A la place, c'est un sujet sur le dérèglement climatique qui est apparu. L'article a été retiré à la dernière minute et la rédactrice en chef de la revue, remerciée sur-le-champ, comme elle l'a confirmé par la suite. Les condamnations de la communauté scientifique fusent en Turquie, où des groupes de pressions islamistes mènent depuis quelques années une offensive anti-Darwin.
"Un tel acte de censure, l'année où l'on célèbre le 200e anniversaire de la naissance de Darwin, est une attaque contre la science", clame Izge Günel, le président de l'association des conseils d'université. "C'est un scandale, ajoute Ender Helvacioglu, du magazine Sciences et Futur. Tant qu'on y est, Adnan Oktar pourrait aussi être nommé rédacteur en chef du magazine"...
Adnan Oktar est le leader d'un obscur mouvement créationniste turc et auteur d'un luxueux Atlas de la création, envoyé en 2007 à des milliers d'exemplaires en Europe. Grâce à des fonds aux origines mystérieuses, il s'offre des pages de publicité dans les journaux et mène régulièrement des procès pour faire interdire des publications."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/03/13/des-creationnistes-turcs-envoient-darwin-au-pilon_1167616_0.html


Sarah Palin, les dinosaures et le créationnisme (Lorraine de Foucher)
Le Monde – 30 septembre 2008 (1/6 de page)

"Sarah Palin n'est plus à une polémique près. Depuis sa nomination, la colistière de John McCain a été au centre de plusieurs affaires, certaines avérées, d'autres sans fondement. La dernière polémique en date est relayée par le Los Angeles Times dans son édition du lundi 29 septembre.
Le quotidien californien rapporte les propos de Philip Munger, un ancien professeur de musique dans un lycée de Wasilla, qui affirme que Sarah Palin lui aurait confié en 1997 qu'elle croyait que "les dinosaures et les hommes avaient vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans".[...]
L'équipe de campagne républicaine n'a pas commenté les informations rapportées par le LA Times. Ce n'est pas la première fois que Sarah Palin est accusée de tenir des propos se réclamant du créationnisme "Jeune Terre", un courant de pensée radical présent dans certains cercles évangéliques américains, qui prône une lecture littérale de la Genèse : la Terre a été créée en sept jours par Dieu il y a de cela six mille à dix mille ans, l'évolution des espèces est une invention de Darwin et les hommes auraient côtoyé les dinosaures. Selon les théories scientifiques les plus acceptées, les derniers dinosaures se seraient éteints il y a 65 millions d'années et les premiers hommes seraient apparus 200 000 ans avant J.-C.
Lors d'un entretien qui a beaucoup circulé sur le Web il y a quelques semaines, l'acteur Matt Damon se disait terrorisé à l'idée que Mme Palin – qui, selon lui, pensait que les dinosaures étaient encore en vie il y a quatre mille ans – puisse un jour être présidente du pays."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/09/30/sarah-palin-les-dinosaures-et-le-creationnisme_1101006_0.html


"Leur cible : l’éducation" (Sylvestre Huet)
Libération – 22 avril 2008 (1/6 de page)

Laïcité. L’anthropologue Pascal Picq dénonce le regain créationniste.
"Entre les deux tours de la dernière élection présidentielle, j’ai publié un livre, Lucy et l’obscurantisme (1), dans lequel je décrivais l’histoire du créationnisme aux Etats-Unis d’Amérique, son expansion dans le monde et ses menaces en Europe et en France. J’avais proposé comme titre Lucy et la laïcité, ce qui fut accueilli avec scepticisme par mon éditrice Odile Jacob. Que je défende les théories de l’évolution contre des mises en cause par des courants de pensées religieux, extérieurs à la science, va de soi, mais que j’aille sur le terrain de la laïcité, voilà qui étonnait. Ces réactions montrent, hélas, que les créationnistes et les partisans du dessein intelligent (Intelligent Design, ID) avaient bien œuvré puisque les laïques ne voyaient là qu’une controverse autour des seules théories de l’évolution. Les créationnistes et les adeptes de l’ID n’ont pas pour cible les théories de l’évolution en soi, mais utilisent fort intelligemment le fait que cette théorie, si mal comprise, contient tout ce qu’ils veulent combattre. C’est la première étape, celle qui doit, selon la «stratégie du coin» (the wedge strategy) engager la suivante avec pour objectif d’imposer leur conception du monde dans l’enseignement. Car leur stratégie vise l’éducation privée et publique."
[...]


En Belgique, le combat contre le créationnisme s'organise (Jean-Pierre Stroobants)
Le Monde – 8 février 2008 (1/8 de page)

"L'université publique de Gand (RUG), en Belgique, va allouer un budget de 200 000 euros à l'un des professeurs de son département de philosophie afin qu'il lance un programme d'information sur la théorie de l'évolution. Johan Braeckman, par ailleurs spécialiste de l'écologie humaine, a quatre ans pour contrer la progression des idées créationnistes qui seraient déjà partagées par quelque 20 % de la population flamande. Aucune initiative du genre n'est annoncée dans la communauté francophone.
Des spécialistes issus de plusieurs universités ont souligné, à la fin de 2007, les dangers d'une extension des idées créationnistes suite à la large diffusion, notamment dans les lycées et l'enseignement supérieur, d'un prétendu Atlas de la création qui contestait les théories de Darwin sur l'évolution. Un reportage de la chaîne publique flamande VRT a illustré récemment l'opposition de plus en plus nette de jeunes étudiants, notamment de confession musulmane, à la théorie sur l'origine des espèces enseignée par leurs professeurs de biologie."
[...]


Grande-Bretagne. Athées s'abstenir
Marianne – 22 décembre 2007 au 4 janvier 2008 (16 lignes)

"Adepte des thèses créationnistes, un groupe d'hommes d'affaires américains a décidé d'ouvrir un parc d'attractions dans le Lancashire destiné à démontrer que le monde a été créé en sept jours. Du modelage d'Adam, à partir d'une motte de terre, jusqu'à son orageuse liaison avec Eve, ce Disneyland de la Genèse entend régler son compte à l'héritage de Darwin. De quoi satisfaire tous les bigots des différentes confessions qui prospèrent dans l'Angleterre communautariste. Autant dire que l'année 2008 ne sera pas rose pour les athées d'outre-Manche."


Attaque ciblée contre la théorie de l'évolution (Véronique Soule)
Libération - 6 février 2007 (3/4 de page)

Sous-titre : Des centaines de lycées ont reçu un livre d'un auteur turc créationniste.
Cet "Atlas de la création", réalisé et édité par un turc musulman, Harun Yahya, dénonce la théorie de l'évolution et, à partir de photos de fossiles et d'animaux, cherche à prouver que l'homme est resté inchangé.
"Harun Yahya est connu en Turquie pour être le champion du créationnisme, idée apparue dans les années 80 au sein de l'islam, alors qu'aux Etats-Unis, une frange protestante fondamentaliste milite bruyamment contre la thèse de l'évolution depuis longtemps. Sans aucune rigueur scientifique, Harun Yahya présente dans l'Atlas toute une série de reproductions dans un joyeux fouillis, censées prouver que les espèces animales n'ont pas changé depuis la création."
Le ministère de l'Education essaie de dédramatiser cette affaire autour d'un livre qui "ne correspond pas au contenu des programmes" et rappelle que le prosélytisme est banni à l'école. "Il s'agit surtout de ne pas monter en épingle une affaire, spectaculaire mais sans grand impact, où les musulmans pourraient se sentir visés."
Pour plus de détail sur cette affaire, voir le résumé de l'article du Figaro du 2 février 2007 : Offensive du créationnisme islamique en France


Offensive du créationnisme islamique en France (Marc Mennessier)
Le Figaro - 2 février 2007 (1/2 page)

Voir le résumé de cet article sur l'Offensive du créationnisme islamique


Pologne : le ministère de l'éducation conteste Darwin (Célia Chauffour)
Le Monde - 21 octobre 2006 (1/8 de page)

Il y a quelques jours, le vice-ministre de l'éducation polonais, Miroslaw Orzechowski, qui fait partie de Ligue des familles polonaises (extrême droite ultracatholique), a remis en question "la théorie de l'évolution, celle que Charles Darwin avait exposée en 1859 dans son livre L'Origine des espèces, et que le pape Jean Paul II avait qualifiée de "plus qu'une simple hypothèse"." Pour lui, ce n'est qu'une "histoire caractère littéraire" digne d'un "film de science-fiction".
Le ministre de l'éducation, Roman Giertych, quant à lui, refuse de prendre position, en arguant de la liberté d'expression.
Pour Karol Sabath, paléontologue au Musée de l'évolution à Varsovie, "La déclaration de M. Orzechowski relève soit d'une provocation, destinée à tester les réactions de la société polonaise, soit d'une intime conviction, celle d'un ultracatholique persuadé qu'il existe une conspiration contre Dieu et contre la vérité portée par la religion catholique".
Le silence du gouvernement polonais "renforce certains stéréotypes de la Pologne à l'étranger - ceux d'un pays trop catholique et conservateur", affirme le politologue Bohdan Szklarski.


Turquie. Allah est plus grand que Darwin (Ismet Berkan)
Courrier International - 30 mars au 5 avril 2006 (1/2 page)

Défendant le pluralisme, le journal turc "Radikal" s’inquiète car "les manuels scolaires turcs mettent sur le même plan la théorie de l’évolution et les mythes religieux concernant la création du monde."
"Le vrai danger pour la Turquie, ce n’est pas que nous ayons peut-être bientôt un président de la République dont l’épouse portera le voile. Non, le vrai danger, c’est que la science soit évincée de la place publique au profit de thèses religieuses. N’oublions pas que l’Empire ottoman s’est effondré précisément parce qu’il avait rejeté la science. Faisons en sorte que notre République ne connaisse pas le même sort."


Etats-Unis: la science veut sauver Darwin (Laurent Mauriac)
Libération - 21 février 2006 (1/8 de page)

L'AAAS (American Association for the Advancement of Science), une association scientifique, a invité dimanche 300 enseignants pour la soutenir dans son combat contre les tentatives de ceux qui veulent "bannir l'intelligent design (dessein intelligent) de l'enseignement. Cette théorie, défendue par certains groupes religieux, veut que la vie soit trop complexe pour ne pas avoir été aidée dans son développement par une force extérieure, Dieu par exemple."
L’association dénonce tout ce qui pourraient "priver les étudiants de la formation dont ils ont besoin" et en particulier des projets de loi en préparation, qui, dans certains Etats, pourraient affaiblir l’enseignement scientifique. L’association a reçu le soutien de religieux prônant une lecture de la Bible qui "différencie la "vérité religieuse", dont le but est de "transformer les coeurs", de la "vérité scientifique"."


"La Bible contre Darwin" (L. D.)
L’Humanité - 20 janvier 2006 (30 lignes)

A propos du numéro hors série du Nouvel Observateur de décembre 2005 - janvier 2006.
Laurent Mayet, philosophe, et Olivier Tinland ont fait appel pour ce numéro spécial à de nombreux "scientifiques, historiens, écrivains, philosophes à la pensée rigoureuse et inspirée pour modeler ce parcours critique dans les théories créationnistes contemporaines".
Cette idéologie est inspirée du fondamentalisme religieux qui a le vent en poupe aux Etats-Unis. Des ligues de parents d’élèves très influentes ont réussi à la faire inscrire dans les programmes scolaires de certains Etats.
"On pourrait s’étonner d’une telle dérive irrationnelle au royaume de la science et de la technique, mais précisément on découvre, à lire ces pages, combien l’intégrisme scientifique s’accommode souvent davantage de la théocratie que de la démocratie"


>>> Suite de la revue de presse : Créationnisme : 2005

Voir la biographie de Darwin et la page d'accueil sur le créationnisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©