Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Construction du christianisme > Page 1 /3


Construction du christianisme

La "vierge" Marie, Jésus, saint Paul, les quatre évangiles


par mha  -  04/01/2007



Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.


En mauve, sources et références
En bleu, les réflexions personnelles de l'auteur

    En ce qui me concerne, je suis issue d'une famille catholique (il y a même eu des grandes-tantes nonnes cloîtrées et un cousin prêtre). Il y a quelques années, étant profondément non croyante, j'ai formellement renoncé à la religion par écrit, je suis donc excommuniée par l'Eglise catholique. Férue d'histoire et après quelques éléments qui m'ont interpellée, je me suis assez sérieusement penchée sur le christianisme et ce que j'y ai trouvé est vraiment passionnant mais n'a rien à avoir avec ce que l'on nous enseigne habituellement, il fallait s'y attendre.

    mha


Sommaire

Construction du christianisme



La "vierge" Marie

Je commencerai par elle car j'ai lu plusieurs interventions la concernant sur votre site.

Au départ, c’est une jeune fille de Palestine qui a 12 ans. Elle est enceinte (aujourd’hui, cela serait chez nous un cas de pédophilie) et risque pour cela la mort. Certainement que Joseph (qui en avait 34) la prend pour fiancée afin de la sauver de la lapidation. Ce genre de situation est hélas encore courante dans le monde aujourd'hui.

Les premiers écrits en parlent très peu. On ne sait donc pas grand-chose sur elle. Sa maternité virginale est à chercher dans un verset du livre d’Isaïe (ch.7, 14, Ancien Testament) : "Le seigneur vous donnera lui-même un signe : "voici que la jeune femme est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel"." Cependant, le mot hébreu Almah signifie aussi bien jeune vierge que jeune femme, mais Matthieu (chap. 1,23) voit dans la prophétie d’Isaïe l’annonce de la naissance miraculeuse et virginale de Jésus et traduit en grec par "vierge", les dieux de l’Antiquité naissant souvent d’une vierge.

L’Eglise catholique de Rome l’a toujours utilisée pour réaffirmer la foi et convaincre des populations qui pouvaient lui échapper. Les papes ont toujours soutenu ses "apparitions", comme la dernière à Medjugorje (ville de l’Est, anciennement communiste) carrefour des Eglises orthodoxes, musulmanes et catholiques. Jean-Paul II désirait reprendre ces régions sous l’autorité catholique. On peut encore ajouter que les mots de Bernadette Soubirous à Lourdes ont été modifiés pour correspondre au dogme.

Le personnage de Marie s’est construit au fil des siècles :

IVe siècle Les pères de l’Eglise décrètent l’intervention du Saint-esprit dans sa fécondation
VIIe siècle Sa virginité perpétuelle
XIXe siècle On proclame le dogme (pas de doute possible) de "l’immaculée conception". C’est-à-dire qu’après 7oo ans de polémiques, de scission et même de guerre, on affirme que non seulement Marie conçoit Jésus sans péché, mais qu’elle-même est conçue sans péché.
1950 Le dogme de l’ "Assomption corporelle" est adopté. Marie rejoint définitivement le ciel "ressuscitée et intacte". Ainsi, de la jeune fille de Palestine à la mère de Dieu, elle est devenue peu à peu une déesse qui intercède auprès "du père et du fils" afin d’alléger les souffrances de l’humanité et l’aider à lutter contre le "mal"…

Symboliquement, elle perpétue les grandes déesses des anciennes religions, telles qu’Isis (cf. Isis lactans, statuette d'Isis tenant le dieu Horus enfant sur ses genoux, Egypte), Nout (Egypte) et Déméter, la grande déesse blanche des Celtes, dont elle conserve en les transcendant toutes les caractéristiques, à la fois de création cosmique et de bonté universelle.

La basilique de Bologne dédiée à la Vierge Marie par exemple a été construite sur un ancien temple d'Isis.

Références : dictionnaire encyclopédique de la Bible de Pierre Norma, "La vie de Jésus" en 3 volets, FR3, divers sites, entre autres.



Suite   >>>   Construction du christianisme : Jésus

Voir les pages d'accueil sur le christianisme et sur l'histoire et la religion



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©