Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Prêtre > 1/3



Citations :   Prêtre

Page 1/3




"Tout ce que tient le Prêtre en sa poche, en sa manche,
En sa braguette est saint et de plus je vous dis
Qu’en ayant déjeuné de son Dieu le dimanche,
Vous devez adorer son étron du lundi."

(Théodore Agrippa d'Aubigné / 1552-1630 / Contre la présence réelle)

"J'ai eu bien peur du diable quand j'étais petit, parce que je prenais sérieusement les lieux communs de l'éloquence ecclésiastique. Mais quand je sentis que ni mes parents, ni leurs amis, ni les prêtres eux-mêmes n'avaient réellement peur de l'enfer, je fus bientôt délivré. Ces peurs, qui n'ont point d'objet dans l'expérience, ne peuvent naître que par contagion."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, La peur du diable, 20 août 1921)

"Dans le christianisme aussi, il y a eu de grands hommes, de saints hommes qui ont fait réellement, ou qui au moins se sont passionnément efforcés de faire, tout ce qu'ils disaient, et dont les coeurs, débordant d'amour, étaient pleins de mépris pour les jouissances et pour les biens de ce monde. Mais l'immense majorité des prêtres catholiques et protestants qui, par métier, ont prêché et prêchent la doctrine de la chasteté, de l'abstinence et de la renonciation, ont démenti généralement leur doctrine par leur exemple. Ce n'est pas en vain, c'est à la suite d'une expérience de plusieurs siècles que chez les peuples de tous les pays se sont formés ces dictons : "Libertin comme un prêtre ; gourmand comme un prêtre ; ambitieux comme un prêtre ; avide, intéressé et cupide comme un prêtre". Il est donc constaté que les professeurs des vertus chrétiennes, consacrés par l'Église, les prêtres, dans leur immense majorité, ont fait tout le contraire de ce qu'ils ont prêché."
(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Dieu et l'Etat / 1882)

"Dans tous les cimetières, chaque jour, des prêtres nient publiquement l'évidence de la mort, de la pourriture qui décompose les charges, détruit l'image de l'homme, restitue à l'anonymat des cycles naturels les molécules dont l'improbable combinaison avait, un temps, affirmé la permanence de l'existence individuelle. Au nom du Christ, ils promettent que ce cadavre qu'on dépose en terre revivra."
(Gérard Bonnot / La vie c'est autre chose / 1976)

"Pour se garantir du feu passager [le fouet], il suffit [...] de donner assez d'argent aux prêtres, mais, pour le feu éternel, il n'y a pas d'autres remèdes que de raconter ce qu'on a fait aux genoux d'un prêtre [..] L'humiliation et l'opprobre sont l'état naturel du chrétien."
(Condorcet / 1743-1794 / texte non publié où il dénonce les écoles des Jésuites, cité dans "La Raison" de mars 2004)

"Et ses mains ourdiraient les entrailles du prêtre,
A défaut d'un cordon, pour étrangler les rois."

(Denis Diderot / 1713-1784 / Poésies diverses, allusion à une phrase de Jean Meslier)

"Chaque jour vous dites sans scrupule : "faites le bien, évitez le mal, aimez Dieu, nous avons une âme immortelle", sans savoir ce que c'est que le bien et le mal, sans jamais avoir vu Dieu, sans savoir s'il existe, et vous en rapportant à la foi d'un vieux prêtre radoteur qui, comme vous, n'en savait rien ; pour l'âme, vous en êtes sûr, convaincu, persuadé, vous donneriez votre sang pour elle, et qui vous l'a démontrée ?"
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / Smarh /1839)

"La manière dont parlent de Dieu toutes les religions me révolte, tant elles le traitent avec certitude, légèreté et familiarité. Les prêtres surtout, qui ont toujours ce nom-là à la bouche, m'agacent. C'est une espèce d'éternuement qui leur est habituel : la bonté de Dieu, la colère de Dieu, offenser Dieu, voilà leurs mots. C'est le considérer comme un homme et, qui pis est, comme un bourgeois."
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / lettre à madame Roger des Genettes / 18 décembre 1879)

"Prêtres : On devrait les châtrer. Couchent avec leurs bonnes et en ont des enfants qu'ils appellent leurs neveux. C'est égal, il y en a de bons tout de même."
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / Dictionnaire des idées reçues)

"Vous composez avec le préjugé comme un jeune homme, entrant dans le monde, en use avec les vieilles femmes qui ont encore des prétentions, et auprès desquelles il ne veut qu’être poli et paraître bien élevé. Mais aussi ne les flattez-vous pas trop ? Passe pour les prêtres. En faisant leur part de gâteau à ces cerbères de l’Église, vous les faites taire sur votre religion ; sur le reste, ils ne vous entendront pas."
(Claude Adrien Helvétius / 1715-1771 / Lettre à Montesquieu sur son manuscrit de l'Esprit des lois)

"C'est pour s'être reposés de l'éducation sur les prêtres enthousiastes et fanatiques que les princes chrétiens n'ont, dans leurs Etats, que des superstitieux que n'ont d'autre vertu qu'une foi aveugle, un zèle emporté, une soumission peu raisonnée à des cérémonies puériles..."
(Paul-Henri, baron d'Holbach / 1723-1789 / Le christianisme dévoilé / 1767)


>>> Suite des citations : Vie

Voir la page SOS Prêtres, présentant de larges extraits de l'ouvrage de Paul Jury (1878–1953), Journal d’un prêtre.

Voir la page d'accueil sur le catholicisme




Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©