Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Société > 2012


Société : Dieu, religions, spiritualités

2012

Revue de presse



En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la rubrique : Société


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Mariage pour tous : Dieu aime-t-il les homosexuels ? (Guillaume Morin)
Le Nouvel Observateur - 29 décembre 2012

"En première ligne des opposants au mariage civique des homosexuels, on trouve des hommes d'églises. Ils ne sont peut-être pas les plus nombreux, mais leur parole porte. Pourtant, la stigmatisation va à l'encontre de la dimension universelle de la religion, souligne Guillaume Morin, professeur de lettres-histoire et adhérent du MoDem.
En ces temps de débat sur le mariage pour tous, je me pose de nombreuses questions sur le rapport des homosexuels avec les différentes religions, et inversement.
Dans l'ensemble, les religions rejettent l'homosexualité comme pratique sexuelle. Celle-ci est condamnée par les trois grands monothéismes, qui s'appuient sur l'Ancien testament, et notamment le célèbre épisode de Sodome et Gomorrhe - cités détruites par Dieu en raison des mauvaises mours de ses habitants. [...]
Ce qui m'a amené à me poser cette question, ce sont surtout les manifestations des catholiques intégristes contre le mariage pour tous. Lors de ces rassemblements, j'ai été choqué de lire sur certains panneaux des messages de haine envers les homosexuels. Civitas, pour ne pas le nommer, est un mouvement qui, je pense, devrait-être condamné par les représentants de l'Église catholique. Je me souviens avoir appris, il n'y a pas si longtemps que cela, que le terme "catholique" voulait dire universel... Quand je vois ce type de manifestations, je me dis qu'on est loin de l'universalité de l'Église."
[...]
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/749546-mariage-pour-tous-dieu-aime-t-il-les-homosexuels.html


Bugarach: "La fin du monde est une notion relative" (Olivier Le Naire)
L'Express - 18 décembre 2012

"Enseignant en art et auteur d'un beau livre ("Les Fins du monde, de l'Antiquité à nos jours", François Bourin éd.) sur le sujet, Jean-Noël Lafargue revient sur les grands mythes eschatologiques.
A quand remonte la première annonce de fin du monde ?
Le plus ancien récit de fiction connu est le poème dit du "Supersage", écrit en sumérien, qui date du xviiie siècle avant notre ère. Il sera fondu plus tard avec l'épopée de Gilgamesh, narrant les tribulations de ce personnage héroïque de la Mésopotamie antique. Ce texte raconte comment les dieux décident un jour de noyer les humains au motif qu'ils ne les supportent plus. Un seul survit à cette apocalypse. On retrouve à peu près les mêmes descriptions dans la Bible. [...]
Toutes les religions prédisent-elles la fin du monde ?
Cela dépend, là encore, de ce que l'on inclut dans cette notion. Les Grecs anciens, les bouddhistes, les hindouistes ou les Mayas croient aux cycles, et donc à la fin d'un monde plutôt qu'à la fin du monde. Pour les chrétiens, l'affaire est plus complexe. Dans le livre de Daniel, par exemple, la fin du monde est une sorte de réparation, ce que dit aussi l'islam. Dans son Apocalypse, Jean de Patmos confirme que Dieu tuera les hommes et ne fera revivre que ceux qui le méritent. Il décrit l'avènement de la Jérusalem céleste, un lieu de perfection où il n'y a plus d'Histoire, de temps ni de matière. La fin du monde est une notion relative."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bugarach-la-fin-du-monde-
est-une-notion-relative_1197722.html?xtmc=secte&xtcr=4


Mariage homosexuel : la croisade des intégristes catholiques (Jamila Aridj)
Le Point - 19 novembre 2012

"Les catholiques traditionalistes de l'Institut Civitas, qui manifestaient dimanche, ont violemment pris à partie les militantes de Femen. Qui sont-ils ?
Des militantes du mouvement féministe ukrainien Femen, ont été prises à partie et certaines "rouées de coups" lors de la manifestation organisée dimanche par l'Institut Civitas contre le mariage gay.
Elles sont arrivées les seins nus, avec des coiffes de bonnes soeurs, pour contre-manifester "avec humour". L'humour trash des Femen, ces amazones topless venues d'Ukraine, n'a pas fait rire les partisans de l'Institut Civitas qui manifestaient dimanche devant le ministère de la Famille pour protester contre le projet de loi autorisant le mariage des couples homosexuels.
Défendant de façon fervente la laïcité, ces filles de la révolution orange sont inscrites sur le fichier Europol pour avoir sprinté en petite culotte contre "l'hypocrisie de régimes islamiques participant aux Jeux olympiques de Londres qui imposent des femmes voilées"."
[...]
http://www.lepoint.fr/societe/mariage-homosexuel-la-croisade-des-integristes-catholiques-19-11-2012-1530900_23.php


Un nouveau site d'actualité consacré aux religions lancé sur le Web (Marie de Vergès)
Le Monde - 13 novembre 2012

"Un nouveau site d'information consacré à l'actualité des religions et de la laïcité va tenter de se faire une place dans le petit monde des "pure player", ces médias présents uniquement sur Internet. Ce projet, baptisé sans fioritures "fait-religieux.com" est lancé, mardi 13 novembre, par la journaliste Sophie Gherardi, ancienne de la Tribune et du Monde, et l'historien Jean-Luc Pouthier.
La démarche, selon ses initiateurs, vise à combler un manque."
[...]
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/11/13/un-nouveau-site-d-actualite-
consacre-aux-religions-lance-sur-le-web_1789751_3234.html?xtmc=religion&xtcr=32


Mariage homosexuel : le PS répond à l'Eglise catholique (avec AFP)
Le Nouvel Observateur - 4 novembre 2012

"Le député chargé du projet de loi demande "que les chrétiens ne cherchent pas à imposer leur vision de la famille".
Erwann Binet, rapporteur PS du projet de loi sur le mariage homosexuel, répond au discours de l'Eglise catholique dans une interview au "Journal du dimanche" du 4 novembre.
A propos du discours de l'Eglise, opposée au mariage homosexuel, Erwann Binet souhaite "que les chrétiens, comme tous les Français, ne cherchent pas à imposer leur vision de la famille à la société".
"Qu'ils ouvrent les yeux sur les familles d'aujourd'hui qui font cette société, des familles monoparentales, homoparentales, recomposées (...) Je pense donc essentiel que les parlementaires que nous sommes s'assurent que toutes ces formes de familles puissent avoir les mêmes droits", souligne-t-il. (...)
De son côté, David Assouline, porte-parole du Parti socialiste, a jugé que l'Eglise "n'est pas vraiment dans son rôle quand Mgr Vingt-Trois appelle à s'opposer à la volonté du législateur, d'autant qu'il s'agit du mariage civil dans la République laïque"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/mariage-gay-lesbienne/20121104.OBS7979/mariage-homosexuel
-le-ps-repond-a-l-eglise-catholique.html


Contre le mariage homosexuel, le lobby catholique s'organise (Tugdual Denis)
L'Express - 3 novembre 2012

"Il existe un pire ennemi que l'aversion : l'indifférence. "François Hollande est le premier président de la République à n'avoir aucune -je dis bien, aucune- racine religieuse". François de Lacoste-Lareymondie, lobbyiste catholique, est persuadé que, dans l'affaire du mariage pour les homosexuels, il est vain de chercher à convaincre de ce côté-ci du pouvoir.
Hollande, athée depuis toujours ? Impossible, donc, de réveiller quelque sentiment de culpabilité par rapport à ses valeurs d'enfance. "Il semble même qu'il n'y ait pas d'inquiétude métaphysique chez cet homme", détecte le vice-président du think tank chrétien Liberté politique.
De fait, le chef de l'Etat a abandonné toute pratique religieuse depuis longtemps, mais il a été élevé par deux parents "très catholiques", ainsi que le rappelle au mensuel La Vie son biographe Serge Raffy. Est-il aujourd'hui insensible aux pressions religieuses ? "Absolument", tranche son ami François Rebsamen. Déterminé ne signifie pas aveugle : le 18 septembre, lors d'une remise de Légion d'honneur à l'Elysée, François Hollande a murmuré à l'oreille de Jean-Luc Romero, infatigable héraut de la cause homosexuelle (1), à propos des catholiques opposés au mariage gay: "Ils sont durs, en ce moment...""
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/contre-le-mariage-
homosexuel-le-lobby-catholique-s-organise_1182558.html


Dieu est-il mort ? (Elie Barnavi)
Marianne2 - 30 octobre 2012

"Voilà cent ans, la France adoptait la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. On oublie aujourd'hui à quel point cette opération chirurgicale fut douloureuse. Pendant des siècles, en France comme ailleurs, la religion avait constitué le socle identitaire de l'individu et de la collectivité : "Nous sommes Chrestiens au mesme titre que nous sommes Péri- gordins ou Alémans", constatait Montaigne (Essais, ch. XII) sur le ton de l'évidence. Que la fille aînée de l'Eglise pût tourner le dos à sa mère, voilà qui était resté, au moins jusqu'aux Lumières, proprement inimaginable. Et voilà que, après des siècles d'imbrication, Eglise et Etat ont fini par divorcer. En France, l'échec de la Réforme, l'identification de l'Eglise catholique au parti de l'ordre et le goût bien français des solutions tranchées se sont combinés pour conférer à ce divorce un caractère brutal et définitif. Dans le monde protestant, où la Réforme a accompagné les réformes, les Eglises et l'Etat ont divorcé à l'amiable. Mais partout en Occident, leur séparation s'est imposée comme l'un des traits majeurs de sa culture politique, mieux, une caractéristique essentielle de sa civilisation.
Donner du sens
Si la conquête de la laïcité a suivi logiquement un processus séculaire de déchristianisation, elle s'est accompagnée elle-même d'un désintérêt de principe, illogique, lui, pour les choses de la religion."
[...]
http://www.marianne.net/Dieu-est-il-mort_a223727.html


Voile autorisé par la Fifa : "régression" (avec AFP)
Le Figaro - 6 juillet 2012

"L'autorisation du port du voile (ou hijab) pour les joueuses, décidée hier par l'International Football Association Board (Ifab), constitue une "régression" et "une trahison des valeurs universelles", a dénoncé vendredi l'association féministe Ni Putes Ni Soumises.
"C'est une régression, une trahison des valeurs universelles et une violation de la charte de la Fifa", a estimé la présidente de l'association, Asma Guénifi.
"Ni Putes Ni Soumises s'indigne de cette décision qui transforme les femmes en objets", ajoute Asma Guénifi en soulignant que "le sport est le lieu où ni la politique ni la religion ne doivent prendre de l'importance".
"Un scandale" selon le FN
Le Front national (FN) a également critiqué cette décision "qui bafoue les propres règles de la FIFA interdisant le port de signes politiques ou religieux". Le parti d'extrême droite estime dans un communiqué envoyé aujourd'hui qu'il s'agit "d'un scandale"."
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/07/06/97001-20120706FILWWW00433-voile-autorise-par-la-fifa-regression.php


Comment la FIFA s'est pris les pieds dans le hijab (Annie Sugier)
Le Monde - 3 juillet 2012

Annie Sugier est présidente de la Ligue du droit international des femmes et auteure de Femmes voilées aux Jeux olympiques (2012, ed. Jourdan)
"L'équipe de football féminin iranienne n'avait pas été habilitée à jouer les sélections des JO 2012 en Jordanie, le 3 juin 2011.
A quelques semaines des Jeux olympiques (JO) de Londres, l'affaire est d'importance. Il s'agit pour l'IFAB (International Association Board), organisme ayant autorité en matière de règles du football, de confirmer la levée de l'interdiction du port du hijab par les footballeuses. La décision finale devant être prise le 5 juillet à Zurich, lors de la réunion extraordinaire de l'IFAB.
Le débat sur ce sujet épineux a connu divers rebondissements, dont l'exclusion en début d'année 2011 de l'équipe de football féminine d'Iran lors des épreuves de qualification pour les JO de Londres. Motif : les joueuses portaient un hijab couvrant tout leur corps alors que la FIFA avait exigé, à titre de compromis, qu'au moins le cou et les oreilles soient découverts.
Le 3 mars, nouveau retournement, l'IFAB décide de lever l'interdiction du port du hijab, au prétexte que le hijab est "un signe culturel et non religieux", façon astucieuse de contourner le règlement de la FIFA (loi 4) qui interdit que l'équipement des joueurs comporte des signes politiques, religieux ou personnels."
[...]
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/03/comment-la-fifa-s-est-pris-les-
pieds-dans-le-hijab_1728063_3232.html?xtmc=religion&xtcr=20


Dieu aime-t-il le sport ? (Sophia Aram)
Le Monde - 28 avril 2012

"A première vue on serait tenté de penser que - s'il existe - Dieu a d'autres choses à foutre que de mobiliser son omnipotence pour aider un footballeur à marquer un but ou encore pour redonner du souffle à un cycliste en bout de course. Quand on voit les guerres, les enfants qui meurent de faim, le sida, le service public télévisé et la montée du Front national, on serait en droit - à défaut de lui reprocher de s'économiser - de lui demander qu'il s'attache au moins à prioriser ses interventions divines. Mais rien n'y fait." [...]
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id
=1190897&xtmc=religion&xtcr=7


Religion : les entreprises ne peuvent plus faire l'autruche (Isabelle Hennebelle)
L'Express - 29 mars 2012

"Aujourd'hui, "le simple fait de parler de laïcité dans l'entreprise est interprété comme une déclaration de guerre par certains salariés pratiquants", constate Jean-Luc Pouthier, professeur à Sciences po et cofondateur, avec Sophie Gherardi, du Cefrelco (Centre d'étude du fait religieux contemporain).
Pourtant, nombre d'entreprises ne peuvent plus faire l'autruche. "Il aura fallu un audit sur la diversité en 2009 et des entretiens en face à face avec les managers pour faire prendre conscience des difficultés de terrain", lance Laurent Depond, directeur de la diversité du groupe France Télécom-Orange, qui compte jusqu'à 50% de salariés de confession musulmane dans certains de ses centres d'appels.
Les managers ont évoqué "le port de signes religieux visibles comme c'est le cas lorsqu'une salariée est voilée et gantée en boutique, la demande de jours de congé pour les fêtes religieuses, l'aménagement d'horaires pour faciliter la pratique du jeûne, la prière pendant les pauses au milieu du centre d'appels, les exigences que personne ne mange à proximité lors d'un jeûne, le refus de travailler avec des femmes ou de serrer la main des clientes, le harcèlement des collègues femmes au motif qu'elles sont maquillées...""
[...]
http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/religion-les-entreprises-ne-peuvent-plus-faire-l-autruche_1099287.html


Ne laissons pas les droites chrétiennes faire main basse sur l'écologie ! (Paul Ariès et Christian Terras)
L'Humanité - 20 mars 2012

Par Paul Ariès, directeur du Sarkophage et rédacteur en chef des Z'Indigné(e)s, Christian Terras, directeur de Golias Hebdo et Golias Magazine.
"Comment réagir face à l'offensive des traditionalistes sur le terrain de La décroissance ?
Nous assistons à une tentative de récupération par les droites dures catholiques des thématiques écologistes, et notamment de la décroissance. Cette opération a plusieurs visages dont celui des "Chrétiens indignés" (sic) dont le nom fait écho à l'appel à l'indignation lancée par les milieux traditionalistes dans le domaine des arts, à l'encontre de Golgota Picnic notamment. On retrouve comme principal pivot de cette opération Patrice de Plunkett, ex-rédacteur en chef du Figaro Magazine, fervent soutien de l'Opus Dei, reconverti dans une posture "ni droite ni gauche, mais papiste". Il est désormais associé à des personnages comme Vincent Cheynet, rédacteur en chef de la Décroissance, ou Jacques de Guillebon, rédacteur en chef du bulletin traditionaliste la Nef.
Nous mettons en garde tous ceux - chrétiens ou non - qui pourraient se laisser abuser par ces initiatives, car ces opérations sont nées sous le signe de la confusion idéologique et politique. Nous ne pouvons laisser entendre que l'effondrement environnemental serait la conséquence du matérialisme philosophique et que la solution serait du côté de la réaction catholique anti-Lumières. Cette confusion permet de faire de la question écologique le nouveau terrain d'une réévangélisation. Nous le disons avec force : il existe deux manières de croiser la religion chrétienne et l'écologie politique. Soit en allant du côté des théologies de la libération et donc du "buen vivir", soit en retournant à une conception rigoriste, intégraliste, fondamentaliste de la religion et de la foi."
[...]
http://www.humanite.fr/politique/ne-laissons-pas-les-droites-chretiennes-faire-
main-basse-sur-l%E2%80%99ecologie%E2%80%89-492724


ARRAS. Un homme tue un fidèle dans une mosquée (avec AFP)
Le Nouvel Observateur - 16 mars 2012

"L'auteur présumé est un musulman pratiquant.
Un jeune fidèle de la mosquée d'Arras considéré comme déséquilibré a tué une personne et en a blessé trois autres vendredi 16 mars, dont l'une grièvement, en les frappant à coups de gourdin à l'intérieur du lieu de culte, avant d'être interpellé.
Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme de 32 ans a agressé deux hommes qui se trouvaient à l'intérieur de la mosquée avec un gourdin en bois, selon le procureur de la République d'Arras, Hugues Weremme. Dans un premier temps des sources policières avaient fait état d'une batte de baseball."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120316.OBS3977/arras-un-homme-tue-un-fidele-dans-une-mosquee.html


Abattage rituel: Nicolas Sarkozy défend désormais l'étiquetage
Le Monde - 3 mars 2012

"En meeting à Bordeaux, le candidat de l'UMP à l'élection présidentielle s'est déclaré, contre toute attente, samedi 3 mars, pour "l'étiquetage de la viande en fonction de la méthode d'abattage". Une manière de préciser si la viande vendue dans le circuit classique est halal ou casher, c'est à dire si l'animal a été égorgé sans étourdissement préalable selon la tradition musulmane et juive.
Cette mesure, régulièrement demandée par des parlementaires UMP, avait jusqu'à présent toujours été écartée par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, en dépit d'engagements à davantage de transparence. Depuis plusieurs années, la France est même le principal pays à défendre l'abattage rituel et à s'opposer à l'étiquetage au niveau européen, où des discussions sur ce sujet sont en cours. Cette annonce intervient trois semaines après la polémique lancée par Marine Le Pen sur la présence de viande halal dans les circuits de distribution classique."
[...]
http://religion.blog.lemonde.fr/2012/03/03/abattage-rituel-nicolas-sarkozy-defend-desormais-letiquetage/


>>> Suite de la revue de presse : Société - 2011


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©