Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  > Revue de Presse  > Islam > Réformer l'islam

Réformer l'islam

Courrier International  -  4 au 10 mai 2006

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir l'ensemble des articles de la rubrique Islam : Monde

Voir également la rubrique L'islam en France



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Réformer l'islam
Courrier International - 4 au 10 mai 2006 (8 pages)

Sur la question de l'état actuel du monde musulman, Courrier International propose un dossier composé de plusieurs articles. Quelques intellectuels musulmans osent prendre la parole, quelque fois en risquant leur vie.

Pour une culture de la coexistence (Omran Salman)
"Faire partie du village planétaire, c’est apprendre à tolérer les autres cultures, rappelle un intellectuel de Bahreïn. Faute d’accomplir cet effort, les musulmans resteront à l’écart." [...]
"Bien que les hommes tuent et détruisent quotidiennement, comme c’est le cas en Irak, il est évident que c’est le discours religieux et la culture de la haine, avec leurs mythes de vierges et leurs rêves de paradis, qui créent le terroriste. Nous devons en finir avec ces mythes afin d’en finir avec le terrorisme. La réforme de la religion est désormais une question de vie ou de mort. Plus vite nous la réussirons, moins le sang coulera, le sang des musulmans comme celui des autres."

Nous sortirions perdants d’une guerre des religions (Afif Lakhdar)
"Il faut reconnaître les religions qui ont précédé l’islam et accepter le principe du choix de sa religion, ainsi que le droit de ne pas en avoir, affirme l’intellectuel tunisien Afif Lakhdar." [...]
"il faut reconnaître la Déclaration universelle des droits de l’homme, qu’aucun pays n’a le droit de violer. Par là seraient également reconnus ces deux principes non négociables que sont la liberté religieuse et la liberté de conscience, en conformité avec l’interprétation rationnelle développée par Mohammad Abdou [penseur musulman, 1849-1905] du verset : "Que celui qui veut croire croie et que celui qui ne veut pas croire ne croie pas !""

Pour une laïcité musulmane (Shaker Al-Naboulsi)
"L’histoire de l’islam est riche en exemples de séparation du religieux et du politique, affirme l’écrivain jordanien Shaker Al-Naboulsi." [...]
"En tout cas, on peut affirmer que le Coran, contrairement aux jurisconsultes, laisse une place à la liberté de conscience. Certes, il appelle à croire, mais il ne l’impose pas. "L’élément premier est la volonté de l’homme, alors que Dieu n’intervient qu’après pour bénir" (sourate "Mahomet", 17). De nombreux athées citeront d’autres versets dont la lecture littérale semblera contredire notre argumentation. Il n’en reste pas moins que le principe général de la liberté de conscience est contenu dans le texte coranique."

L’itinéraire d’une dissidente (Wafa Sultan)
"Wafa Sultan, psychologue syrienne exilée aux Etats-Unis a critiqué la religion musulmane sur Al-Jazira. Cela lui a valu des menaces et des articles injurieux."
Wafa Sultan, appelée "Le Voltaire des musulmans aux Etats-Unis, réponds à un article que lui a consacré le présentateur d’Al-Jazira Fayçal Al-Qassem sous le titre : "Insultez les Arabes et les musulmans, vous deviendrez célèbre aux Etats-Unis".
"Croyez-vous vraiment que Dieu accorde Son salut à Mahomet et que Sa prière soit sur lui chaque fois que vous prononcez son nom ? Ou ne le faites-vous que parce que vous vous croyez obligé de le faire ? Tout comme vous vous croyez obligé d’écrire cet article sur moi pour prouver à vos maîtres que vous les défendez contre ceux qui "insultent l’islam"."

"Accepter que le Coran soit oeuvre humaine" (Interview de Ayaan Hirsi Ali)
"Der Spiegel l'a surnommée la "Voltaire noire". D'origine somalienne et musulmane, aujourd'hui députée néerlandaise, Ayaan Hirsi Ali ne cesse de dénoncer l'islamisme et la condition des femmes en terre d'islam." [...]
"Il faut modifier la doctrine voulant que le Coran ait été dicté par Dieu et que l'on doive donc avoir en lui une foi inaltérable. Les musulmans doivent en venir à la conviction que ce sont des hommes qui ont rédigé les saintes écritures. La plupart des chrétiens ne croient plus à l'enfer, aux anges ou à la création du monde en sept jours. Ils y voient un récit symbolique, ce qui ne les empêche pas de rester fidèles à leur foi."

Vivre avec des mécréants coptes ? Non merci (Mohammed Salmawy)
"Avec beaucoup d'humour, l'éditorialiste égyptien Mohammed Salmawy explique pourquoi la politique islamiste du gouvernement ne pouvait que déboucher sur des attentats anti-Coptes."

L’islam serait-il antisémite ? (Saoud al-Mawla)
"Le Hamas, comme les autres organisations islamistes, affiche des théories racistes, qui viennent tout droit des mouvements nationalistes arabes." [...]
"C’est un colloque de la mouvance islamiste libanaise à Beyrouth qui a fourni l’occasion d’un débat sincère : j’ai demandé aux présents, tous imams ou étudiants en sciences islamiques, quelles étaient les justifications théologiques pour employer l’expression "descendants des singes et des pourceaux", retirant ainsi toute humanité à l’individu juif. Dans le débat est apparue la volonté consciente de la pensée islamique contemporaine d’ignorer l’autre, de crainte de se voir reprocher par les nationalistes un manque de fermeté ou un retrait devant la pression occidentale, sourcilleuse en matière d’antisémitisme."

"La rénovation est peut-être en cours" (Keith Urbahn)
"Il faut retrouver la culture du débat, que l’islam a perdue depuis le XIIe siècle. Tel est le credo de l’universitaire Irshad Manji." [...]
"Changer les caractéristiques dominantes de l’islam actuel, abattre des tabous sociaux profondément ancrés... La jeune femme sait que la tâche est colossale. La célébrité qui a fait d’elle la coqueluche des médias audiovisuels et des pages débats chaque fois que le fameux "choc des civilisations" pointe le bout de son nez ne semble pas lui avoir donné la grosse tête. Selon elle, son rôle est de participer à une évolution progressive de l’islam aux côtés d’autres musulmans réformateurs et ouverts d’esprit, auxquels elle a d’ailleurs dédié Musulmane mais libre. Son but est simple : permettre aux croyants d’interroger leur foi comme le Coran lui-même les y encourage, “sans être contraints” de suivre une ligne imposée. Sa fondation, baptisée Operation Ijtihad, finance des programmes œuvrant dans le monde entier pour la libre-pensée dans l’islam."

Imitons donc les protestants ! (Naser Khader)
"Député de l’opposition, Naser Khader est l’une des personnalités politiques danoises les plus en vue. Il appelle à adapter l’islam à la modernité européenne." [...]
"L’islam aurait besoin d’un peu de théologie protestante ! Il devrait s’adapter à l’évolution de la société moderne et accepter la liberté individuelle, la pensée critique et le pluralisme. Seules les idéologies totalitaires ne supportent pas la critique. Et c’est cette faiblesse qui les condamne souvent à mort. Alors, chère "sœur musulmane", chers consœurs et confrères : réveillez-vous, pensez par vous-mêmes, cessez de jouer au sacrifice. Allah dit dans le Coran que l’homme a un cerveau pour distinguer le bien et le mal. Servez-vous-en."

L’homme compte plus que le texte sacré (Interview de Gamal Al-Banna)
"L’Egyptien Gamal Al-Banna, 86 ans, est le cadet de Hassan Al-Banna, fondateur des Frères musulmans. Il a occupé diverses fonctions au sein de la confrérie avant d’évoluer vers des positions libérales." [...]
"Il [l'islam] est entre les mains de régimes et de conseils religieux paresseux. Ces gens exploitent la gloire et les réalisations du passé, c’est-à-dire des faits qui remontent à mille ans et plus. C’est devenu presque un monopole, un fonds de commerce. Cette attitude paresseuse est dangereuse. On en voit aujourd’hui le résultat dans les manifestations de haine contre l’islam. C’est terrible."



Voir la page d'accueil sur l'islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©