Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Par pays > Israël > 2008

Israël

2008

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la rubrique : Israël



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Les colons juifs d'Hébron ne cèdent rien (Adrien Jaulmes)
Le Figaro – 22 novembre 2008 (1/3 de page)

"Leur refus de quitter une maison achetée en 2007 à un Palestinien peut à nouveau mettre le feu aux poudres dans la ville qui abrite le Tombeau des patriarches.
C'est une grosse maison moderne, massive, haute de quatre étages, accrochée dans une pente à l'est d'Hébron. Sur le toit plat hérissé de fers à béton, un poste de l'armée israélienne, avec deux soldats à l'air blasé qui montent la garde. D'un côté, on aperçoit la colonie juive de Kiryat Arba. De l'autre, les maisons blanches de la ville palestinienne.
Sur la façade de la maison, une grande banderole proclame en hébreu : "Nous continuons l'achat d'Abraham, du Caveau des patriarches à Beit Hashalom." Les colons juifs, qui soutiennent avoir acheté légalement la maison en 2007 à son propriétaire palestinien, ont nommé l'édifice "Beit Hashalom", la "maison de la paix". Mais la presse israélienne l'a surnommée « Beit Meriva », la « maison de la discorde".
Le bâtiment est devenu un enjeu potentiellement explosif entre les autorités israéliennes et les colons juifs radicaux de Cisjordanie. La Cour suprême israélienne a décrété dimanche dernier la transaction illégale, et l'évacuation du bâtiment dans les trois jours."
[...]
http://www.lefigaro.fr/international/2008/11/22/01003-20081122ARTFIG00168-les-colons-juifs-d-hebron-ne-cedent-rien-.php


Un homme d'affaires profite de la division des religieux pour conquérir la mairie de Jérusalem (Michel Bôle-Richard)
Le Monde – 13 novembre 2008 (1/6 de page)

"Nir Barkat, ancien du Likoud et soutenu par la droite radicale, veut redynamiser la ville et son économie tout en poursuivant sa judaïsation aux dépens des Palestiniens. Contrairement à ce que prédisait le candidat ultraorthodoxe Meir Poroush, l'avenir de Jérusalem n'appartient pas définitivement aux religieux. Après un intermède de cinq ans avec Ouri Loupolianski, c'est un laïc, Nir Barkat, un homme d'affaires de 49 ans qui a remporté, mardi 11 novembre, les élections municipales dans la Ville sainte avec un score sans appel (52 % contre 43 % à Meir Poroush et 3,6 % pour le milliardaire d'origine russe Arcadi Gaydamak)." [...]
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?
offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1058285


Incidents entre juifs et arabes à Saint-Jean-d'Acre
L'Humanité – 9 octobre 2008 (1/6 de page)

"Plusieurs dizaines de voitures et de magasins ont été endommagés lors d’affrontements entre juifs et arabes à Saint-Jean-d’Acre (nord d’Israël) dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu’était célébré le Yom Kippour, selon le site Internet du quotidien Haaretz.
Le journal, citant des sources policières, a précisé que les violences ont débuté lorsque un habitant arabe de la ville est entré avec sa voiture dans un quartier oriental de la ville où il affirme habiter alors que la célébration du Yom Kippour, le jour du Grand Pardon, avait commencé.
Durant le Yom Kippour, les juifs n’ont pas le droit de circuler en voiture et cette interdiction d’ordre religieux est massivement respectée en Israël, beaucoup plus que durant le Shabbat."
[...]
http://www.humanite.fr/Incidents-entre-juifs-et-arabes-a-Saint-Jean-d-Acre


Entretien avec Uri Avnery de Gush Shalom (Uri Avnery)
L'Humanité – 15 mai 2008 (1/4 de page)

"Vétéran de la guerre de 1948, fondateur du mouvement pacifiste Gush Shalom, Uri Avnery milite dans l’Humanité pour un patriotisme débarrassé de la religion et des ethnies et dit son "sentiment mixte" après soixante années d’existence de l’État d’Israël." [...]
Extrait : "Oui, il y a beaucoup de raisons d’être déçu. Dans les soixante prochaines années, il faudra changer l’État d’Israël. D’ailleurs, on ne sait même pas de quel État il s’agit. Il faut un État qui appartienne à tous les Israéliens, quelle que soit leur langue, leur religion, qu’ils soient homme ou femme, juif, musulman, chrétien ou athée. Pour parvenir à cela, il faut lutter et modifier la conscience des Israéliens." [...]



>>> Suite de la revue de presse : Israël


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©