Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Par pays > Egypte > 2013

Egypte

2013

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Début de la rubrique : Egypte



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Egypte: les oeuvres sociales des Frères musulmans sur la brèche (Sophie Anmuth)
L'Express - 4 novembre 2013

"Au premier jour du procès de l'ex-président Mohamed Morsi, le gouvernement égyptien réprime toutes les institutions liées aux Frères musulmans. Mais la Confrérie a longtemps été appréciée pour ses bonnes oeuvres et son action sociale. Des domaines où l'Etat peine à prendre le relais.
Alors que s'ouvre, ce lundi, le procès de l'ancien président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, renversé par un coup d'Etat le 3 juillet dernier, L'Express revient sur l'imbrication de la confrérie dans le tissu social égyptien.
A Moqattam, un quartier du Caire où l'organisation des Frères musulmans avait son quartier général, un habitant montre du doigt le bureau d'une association de bienfaisance, situé dans sa rue: "Depuis les vagues d'arrestations de Frères, il n'a pas rouvert, explique-t-il. Les membres sont en prison ou essaient de se faire oublier".
Plus grand monde, en Egypte, ne se réclame des Frères musulmans. Même le syndicat étudiant de l'Université d'Al-Azhar, longtemps favorable à la Confrérie, semble chercher à adopter un profil bas : l'organisation a abandonné son ancien nom, Génération du projet attendu, pour se qualifier d'Union des étudiants, une formulation jugée plus neutre."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/egypte-les-oeuvres-sociales
-des-freres-musulmans-sur-la-breche_1296420.html?xtmc=religion&xtcr=18


Quel rôle l'islam politique joue-t-il en Égypte ? (Entretiens réalisés par Jérôme Skalski)
L'Humanité - 5 septembre 2013

"Rappel des faits Les événements récents ont projeté l'islam politique égyptien sur le devant de la scène internationale. Au début du mois de juillet, le président Mohamed Morsi du Parti de la liberté et de la justice, formation politique issue des Frères musulmans, élu en juin 2012, est destitué par l'armée suite aux manifestations qui, en juin dernier, ont rassemblé des millions d'Égyptiens contre lui et son gouvernement. Deux ans après la chute d'Hosni Moubarak, c'est à nouveau dans une période de troubles qu'est entré ce pays de 85 millions d'habitants. Les dernières semaines ont été ponctuées de violents affrontements entre l'armée, les Frères musulmans et leurs alliés. Autre fraction majeure de l'islam politique égyptien, le parti salafiste Al Nour. Qui sont et quels buts poursuivent les acteurs de l'islam politique en Égypte ? Quels liens entretient-il avec le mouvement social et démocratique égyptien ?
Peut-on appliquer le terme d'islamisme à l'islam politique égyptien ?
Samir Amin. Il faut se méfier des termes trop généraux ou des comparaisons infondées comme, par exemple, entre les Frères musulmans et la démocratie chrétienne. Ces généralités entraînent beaucoup de confusions. L'islam politique, ce sont les partis qui se réclament de l'islam et plus particulièrement, en Égypte, les Frères musulmans. Pourquoi les Frères musulmans ? Pas seulement parce qu'ils forment un grand parti islamiste égyptien mais aussi parce que ce sont eux qui ont essaimé à travers le monde musulman. Ils forment la matrice dans laquelle se sont constitués tous les groupes et tous les partis qui se revendiquent de l'islam aujourd'hui. Leur projet, et ils l'ont annoncé, c'est de mettre un conseil des oulémas, qui aurait le dernier mot sur les discussions des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, à la place d'un Conseil constitutionnel, c'est-à-dire d'imposer une constitution "à l'iranienne". C'est un parti ultraréactionnaire et non démocratique, par nature. L'histoire des Frères musulmans le prouve. Ils ont soutenu toutes les dictatures contre les mouvements populaires et démocratiques. Et on peut en dire autant de leurs émules à travers le monde arabe."
[...]
http://www.humanite.fr/monde/quel-role-l-islam-politique-joue-t-il-en-egypte-548312


Égypte: 36 détenus islamistes morts (avec AFP)
Le Figaro - 18 août 2013

"Les 36 détenus islamistes égyptiens tués ce dimanche au cours d'une tentative d'évasion pendant leur transfert vers une prison près du Caire ont péri asphyxiés par les gaz lacrymogènes des policiers.
Il s'agit de 36 Frères musulmans, la confrérie islamiste du président Mohamed Morsi destitué et arrêté par l'armée le 3 juillet, avait auparavant indiqué le ministère. Les manifestations des pro-Morsi sont dispersées dans le sang depuis cinq jours et un millier d'islamistes ont été arrêtés."
[...]
Réservé aux abonnés.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/18/97001-20130818FILWWW00203-les-detenus-egyptiens-morts-par-asphyxie.php


Egypte: des manifestations annulées (La rédaction)
Mediapart - 18 août 2013

"Brève. Les islamistes ont annulé dimanche plusieurs de leurs manifestations au Caire, officiellement pour "des raisons de sécurité".
Retour au calme ? Les islamistes ont annulé dimanche plusieurs de leurs manifestations au Caire, officiellement pour "des raisons de sécurité."
[...]
Réservé aux abonnés.
http://www.mediapart.fr/journal/international/180813/egypte-des-manifestations-annulees


Egypte : La révolution silencieuse des coptes (Stéphane Aubouard)
L'Humanité - 9 juillet 2013

"Excepté la présence symbolique de leur patriarche dans la coalition, les chrétiens coptes restent discrets depuis le début de la révolution, mais ils font bloc derrière les anti-Morsi.
Au sortir du métro Mar Girgis, à dix minutes de la place Tahrir, rien ne montre que nous sommes dans une ville en révolution. Pas de klaxons. Pas de pétards. Quelques chants d'oiseaux. Le Vieux Caire est saisi d'une léthargie profonde. Pour entrer dans la ville copte, il faut passer par une vieille cage d'escalier qui débouche sur un corridor à ciel ouvert dont les murs tapissés de livres conduisent à l'entrée de magasins pour touristes. [...]
Adil Iskander, le patron du plus grand magasin de bibelots du quartier, a déjà analysé la situation?: "Au départ, c'est une révolution populaire et jeune, explique le ventripotent propriétaire de la boutique qu'il tient depuis quarante-cinq ans, et puis lorsque Moubarak est tombé, beaucoup de voyous ont été libérés des prisons. Dont certains Frères musulmans qui, depuis, ont volé la révolution?!""
[...]
http://www.humanite.fr/monde/la-revolution-silencieuse-des-coptes-545661


Aux appels au djihad des islamistes font écho les discours éradicateurs de leurs opposants (Claire Talon)
Le Monde - 6 juillet 2013

""Je supplie le peuple de sortir de cette fitna." Vendredi 5 juillet à 22 heures, alors que les annonces de nouvelles morts se succédaient en Egypte, le grand imam d'Al-Azhar a tenté de prévenir un bain de sang en rappelant aux Egyptiens l'interdit islamique qui condamne sédition ou fitna, un mot que l'on peut aussi traduire par "guerre civile". Mercredi, le cheikh Ahmed Al-Tayeb posait au côté du général Al-Sissi auquel il a apporté son soutien dans le processus de destitution du président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans.
Un an et demi après leur première victoire parlementaire, les Frères musulmans au pouvoir se sont mis à dos quasiment toutes les institutions du pays, au point que même Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse de l'islam sunnite, n'a pas hésité à les condamner et à soutenir la répression des militaires.
Au sein de l'opposition au président déchu, il est difficile de trouver des voix pour s'élever contre la répression qui s'est abattue sur les Frères au lendemain de la destitution de M. Morsi."
[...]
http://www.lemonde.fr/international/article/2013/07/06/aux-appels-au-djihad-des-islamistes-font-echo
-les-discours-eradicateurs-de-leurs-opposants_3443535_3210.html?xtmc=religion&xtcr=118



>>> Suite de la revue de presse : Egypte


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©