Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Le mariage pour tous...


Le mariage pour tous,

la démocratie en danger ?


par Exhine  -  20/04/2013




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




On a pu constater une radicalisation certaine chez les opposants au mariage pour tous, des débordements violents ont parfois laissé une impression de guérilla. Christine Boutin ose parler de guerre civile, Frigide Barjot promet le sang. Mais il faut aussi savoir qui se cache derrière ces appels à manifester, il y a beaucoup de monde, et pas que des démocrates. Parmi ces websites, organisations et groupes qui mènent la guerre contre le mariage pour tous, il y a des pacifiquement vindicatifs comme actu-chretienne.net ou blogdei, mais il y en d'autres, beaucoup moins attachés à la démocratie, en voici quelques exemples édifiants :

Le Groupe d'Action Royaliste (GAR), qui n'est ni un mouvement politique ni un parti, mais une structure militante de communication, d'actions et de formation politique, combat le syndicalisme d'aujourd'hui, le libéralisme, le socialisme et le communisme, il défend un retour à la royauté catholique, sa devise "Notre jour viendra : Seules les minorités actives prendront le dessus le moment venu" exprime leur détermination à imposer leur idéologie en abolissant la démocratie.

Le lys ardent, autre site royaliste très chrétien, lance des appels à manifester et à prier contre le projet de loi.
L'alliance royale, parti politique prônant le retour à la royauté, voudrait rétablir un roi qui nommerait premier ministre, garde des sceaux, ministre d'état et haut conseil, le peuple pourrait choisir quelques élus qui formeraient le gouvernement chargé de soumettre la politique au monarque qui déciderait au final. Le nouveau roi ne pourrait qu'être catholique et ne pourrait accepter le mariage pour tous. L'idée est de gagner démocratiquement le pouvoir pour ensuite mettre fin à cette même démocratie.

Action française est, sans conteste l'un des groupes les plus actifs contre la légalisation du mariage pour tous. Située tellement à l'extrême droite, qu'il n'en est plus dans le cadre, cette organisation royaliste et nationaliste abhorre la république. Pour l'histoire, après la défaite de 1940, l'action française s'était ralliée avec ferveur à Pétain. Ses leaders de l'époque, Maurras et Pujo ont été condamnés pour « intelligence avec l'ennemi » et emprisonnés dès après la guerre. L'ensemble des groupes royalistes, s'oppose avec vigueur, au mariage entre personnes du même sexe comme ils combattent la démocratie.

Civitas, puissant groupement intégriste catholique proche des leféveristes est le plus médiatisé, son objectif politique est de remplacer la république par une théocratie dirigée par une église, non reconnue par le Vatican, trop laxiste à ses yeux. Cette association se définit elle-même comme un « lobby catholique traditionaliste ». Alain Escada, militant et activiste belge issu du courant d'extrême droite national-catholique, secrétaire général de Civitas depuis 2009 est un ancien cadre du front nouveau de Belgique et un lepéniste historique.

Ces habituels adversaires du débat revendiquent aujourd'hui leur droit à s'exprimer, mais leur but ultime semble bien ailleurs que notre liberté d'expression.

Le mariage n'est pas un problème de religion mais il est manifestement un problème pour certaines religions. Les groupes et sites internet chrétiens battent le rappel des troupes pour amplifier l'impact des manifestations, dans l'espoir d'infléchir la volonté politique du gouvernement, pourtant démocratiquement élu. Ils se servent de l'heureuse liberté qu'offre la démocratie pour tenter d'imposer leur opinion à l'ensemble de la population, qui avait voté pour un président et son programme, en occultant, au passage, tous les résultats des sondages, réalisés depuis des années, qui montrent que les citoyens français sont majoritairement favorables à l'égalité des droits et à la légalisation du mariage pour les homosexuels. En Belgique, nous avons rééquilibré la situation depuis 10ans, nous n'avons pas connu de bouleversement majeur. Le basculement vers une autre civilisation, annoncé par les anti, n' a pas eu lieu et la GPA n'est pas plus légalisée qu'en Hollande, qui nous avait précédé dans l'uniformisation des droits, prouvant ainsi que ces deux débats ne sont pas liés.

Ma conclusion prend la forme d'une question : Un libre-penseur, par définition forcément attaché à la démocratie, ne devrait-il pas exprimer son soutien affiché à la loi ouvrant le droit au mariage pour les homosexuels ?


Exhine



Voir les pages d'accueil sur l'homosexualité et sur la politique



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©