Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Un athée fidèle


Un athée fidèle


A propos d'un entretien avec André Comte-Sponville sur Radio Canada


par Michel Bellin -  28/11/2006




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




"Un athée non dogmatique et fidèle", c’est ainsi que le philosophe français Comte-Sponville se définit dans l’entretien qu’il vient d’accorder depuis Paris à la journaliste Christine Charette de RADIO-Canada.

En trente minutes, sur le ton mesuré et conciliant (trop ?) qui est le sien, le philosophe rend compte de l’athéisme qui l’anime. Après avoir exposé très succinctement les 6 preuves de la non-existence de Dieu (la sixième, plus personnelle, n’étant pas la moins surprenante !), le philosophe revendique un athéisme bien vivant, une sorte de "foi" raisonnable et raisonnée faite de sagesse, de joie, d’amour… et d’éternité pour ici et maintenant, sans transcendance, évidemment, et sans rien renier de la civilisation judéo-chrétienne. A ce propos, on rappellera ici le bijou qu’a écrit le philosophe , ses fameux "Impromptus" (Editions PUF) où tout est savoureusement écrit et senti sur l’angoisse, l’argent, la tentation du suicide, le nihilisme et son contraire… et aussi l'importance de la correspondance et Mozart, Schuman et l’indépassable Schubert.

Quant à l’héritage de mai 68 évoqué dans l’émission radiophonique canadienne, Comte-Sponville semble en vieillissant être devenu bien raisonnable mais – c’est mon avis personnel – doit-on pour être un père responsable ne plus croire aux utopies de ses vingt ans et s’en tenir aux bonnes vieilles valeurs qui ont fait leurs preuves ? De ce point de vue, plus que Michel (Onfray), son concurrent (et "ami" dit-il sur les ondes, mais je n’en suis pas si sûr !!), André m’est apparu à l’entendre comme un athée de bonne fréquentation, paisible et pacifiant, éloquent mais un brin pantouflard, presque trop bien dans le système. Grand-père plus que grand-frère à qui manquent la flamme, l’ardeur, l’élan. Comme les stylites échevelés, les athées passionnés et un peu fous se font rares par les temps qui courent. Dommage.

Reste le confort de l’incroyant lambda non stigmatisé et pour finir conforté dans son choix : en écoutant l’homélie du Père Comte-Sponville et en l’approuvant in petto, l’athée de base se sent en bonne compagnie, plus raisonnable que vibrant, plus respectueux qu’enthousiaste… mais tellement reposé et soulagé parce que valable pour finir et infiniment respectable dans sa mécréance.

Quand la radio se fait Bonne Nouvelle…
Donc Paix aux athées de bonne volonté.

C’est sur www.radio-canada.ca Taper RADIO puis "Comte Sponville Charrette" puis "chercher". Renvoi sur le site de la journaliste Christiane Charrette. On tombe alors sur la tribune "Vivre dans dieu, une lubie ?" et on écoute l’enregistrement devant l’écran d’ordinateur. Il y a sûrement plus simple pour trouver la radio, mais comme je suis un peu technophobe...
http://www2.radio-canada.ca/radio/christiane/modele-document.asp?docnumero=28724&numero=1880#

Quant au livre, promo oblige, il s’agit de "L’esprit de l’athéisme. Introduction à une spiritualité sans dieu" (Albin Michel), bientôt traduit en Amérique, ce qui ne pourra que faire du bien à tous les fondamentalistes délirants qui y sévissent !


Michel Bellin




Voir la biographie d'André Comte-Sponville



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©