Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  > > Athéisme > Arguments des athées   > Réaction 5


Réaction d'un internaute

à la page

Arguments des athées

(avant sa réactualisation le 12/12/05)


En noir, le texte de la page concernée
En rouge foncé, le texte de l'internaute.
En violet, la réponse de atheisme.free.fr




Objet: Point de vue bouddhiste



Bonjour,

Je suis bouddhiste, et si vous le souhaitez, je peux apporter ma contribution pour éclaircir certains points.
D'un point de vue bouddhiste, beaucoup de vos explications ne tiennent pas logiquement (Ex: le matérialisme qui considère qu'il existe des particules indivisibles). Dans le bouddhisme il n'existe pas de particule indivisible ou plus petite. Tout simplement, s'il en existait une, en prenant sa partie droite et sa partie gauche, on obtient deux parties plus petites.
C'est plutôt la science qui dit qu'il n'y a des particules indivisibles (jusqu'à ce qu'une théorie plus élaborée énonce qu'on peut aller encore plus loin dans la division). Le matérialisme considère qu'il n'y a pas d'autres substances que la matière et que l'esprit n'est qu'une illusion chimico-biologique.
Rien ne prouve qu'on puisse poursuivre indéfiniment votre raisonnement "partie gauche et partie droite". (atheisme.free.fr)



Le bouddhisme s'intéresse à la nature réelle des choses, c'est-à-dire à la manière dont elle existe réellement. Je prends un exemple. Un arbre. Certaines personnes le trouveront grand, d'autre petit, d'autre beau d'autre laid, mais quelle est sa nature réelle ? Est-il grand de manière inhérente (indépendante de l'esprit), est-il beau... ?
La réponse du bouddhisme à cela, est que cet arbre n'existe pas de manière inhérente, en dehors de l'esprit. En fait, tout notre monde est créé par notre esprit. Il n'y a pas de Dieu qui a créé l'univers, Les enfers ou le paradis. Notre monde non plus n'existe pas en dehors de notre esprit. Le fait que notre monde soit imparfait vient du fait que notre esprit est imparfait. Si nous avions un esprit pur, nous percevrions notre monde comme pur. Des lors, il n'y a rien à blâmer à part notre propre esprit et essayer de l'améliorer.

Dans le bouddhisme on croit également en la réincarnation.
Cette croyance est, bien entendu, fondée sur des raisonnements logiques, sur l'expérience et des témoignages. Bien sur, seule notre expérience pourra vraiment nous en convaincre, mais il paraît déraisonnable de rejeter que tout s'arrête au moment de la mort, sans analyser plus en détail. L'enjeu est de taille parce qu'on ne sait pas ce qui nous attend.

Je reprends les arguments des athéistes pour voir s'il y a un contre argument bouddhiste:

L'absence : L'absence de Dieu et l'absence de preuve
Il n'y a pas de Dieu créateur dans le bouddhisme. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas autre chose que le matériel. Notre esprit n'est pas matériel. La preuve : quand on pense à la lune, notre esprit peut s'y rendre instantanément. Notre corps matériel, en revanche ne le peut pas.
L'esprit ne se déplace pas. Il imagine se déplacer. S'il pouvait aller jusqu'à la lune, on aurait pu en décrire la face cachée avant d'envoyer un satellite "en chair et en os". (atheisme.free.fr)

Le concept de Dieu est incompréhensible
Qu'est-ce que Dieu?

Le créateur de tout est l'esprit. La question devient alors qu'est ce que l'esprit. L'esprit est un continuum qui a pour fonction de connaître les objets. Il n'y a pas de notion d'âme ou de soi permanent. L'esprit n'a pas de début ni de fin. Réaliser la nature de son esprit c'est atteindre l'état de bouddha, l'éveil. Cette nature, chacun l'a en lui, et peut l'atteindre. Il suffit de reconnaître son propre esprit.
Il y a six milliards d'homme sur Terre, donc autant d'esprits. Lorsque la Terre ne comptait qu'un milliard d'habitants, où étaient et que faisaient les cinq autres milliards d'esprits ? (atheisme.free.fr)

Les dogmes religieux sont en contradiction avec le réel, avec ce que l'on constate tous les jours
Il n'y a aucun dogme dans le bouddhisme. Bouddha a dit (à peu près) "Ne croyez pas ce que je dis parce que je m'appelle Bouddha, mais analyser le comme si vous testiez tester de l'or".

Parce que l'homme sait qu'il va mourir et qu'après la mort, il n'y a plus rien.
Pas si sûr...

Pourquoi d'adorer un Dieu que l'on dit miséricordieux et qui condamne tous les hommes à cause du péché originel d'un seul (injuste), qu'il a lui-même créé et soumis à la tentation (pervers), ... et pour une histoire de pomme (mesquin). Pourquoi cette religion et pas telle autre? Pourquoi les croyants ont-ils presque toujours la religion de leurs parents et de leur milieu?
Tout ce qui arrive, nos malheurs... proviennent des nos actions passées. Chaque action laisse une empreinte dans notre esprit.
Quand les conditions se réunissent, cette action mûrit et donne naissance à la souffrance (action négative), ou au bonheur (action positive). Il n'y a là pas de concept de bien ou de mal, mais de bonheur ou souffrance. Une action positive étant définie comme source de bonheur. Il n'y a donc rien à craindre, en dehors de notre esprit, et toutes nos expériences proviennent de notre esprit.
La faim, la misère, la torture, les viols, l'esclavage... ne sont donc que des créations de notre esprit ! Le bouddhisme ressemble à une forme de résignation qui permet à ceux qui affament, exploitent, torturent, violent... de perpétuer leurs méfaits en promettant à leurs victimes un monde meilleur pour après. (atheisme.free.fr)

L'humanité est trop médiocre pour avoir été créée par un Dieu digne de ce nom.
C'est notre esprit qui crée notre monde!!!

Ce que promet la religion est trop beau pour être vrai Les promesses répondent trop facilement à nos aspirations (éternité, revoir les êtres chers disparus, pardon, "70 vierges"_). Elles correspondent trop aux désirs profonds de l'homme pour ne pas avoir été imaginées par lui.
Ce que promet le bouddhisme, c'est une paix intérieure suprême, un monde pur provenant d'un esprit pur. Mais cela ne viendra pas tout seul après la mort. Tant que nous ne ferons pas des efforts pour améliorer notre esprit, notre monde sera impur et source de souffrance.

Pour se sentir libre
On n'est pas libre tant que notre esprit n'est pas contrôlé. On est constamment contrôlé par nos désirs, et on n'a aucune liberté. Contrôler son esprit c'est cela la vraie liberté. Si tout le monde contrôlait son esprit, pas de colère, pas de guerre...

Parce que s'agenouiller ou se prosterner devant quelque chose dont on ne pourra jamais prouver l'existence, est indigne de l'homme.
Le fait de refuser de se prosterner provient sans doute d'un esprit orgueilleux (c'est mon expérience, en tout cas, j'ai longtemps eu du mal à le faire).

L'apport négatif des religions
"Religion" vient du mot relier. En général, ce ne sont pas les religions en elles-mêmes qui posent problème, mais la façon dont elles sont interprétées. Une personne religieuse avec une foi pure, n'essaiera que de faire du bien autour d'elle, sans attente, sans souci de convertir les gens, mais uniquement leur apporter le bien-être. (Ex: Mère Térésa, Gandhi...).
Il y a beaucoup de guerres de religion, mais ces guerres proviennent en fait d'esprits incontrôlés, colériques et orgueilleux.

Les progrès de la science
Ils apportent chaque jour une explication plus complète des phénomènes que l'homme attribuait jusque là aux divinités.

Beaucoup de récentes découvertes dans la science étaient depuis longtemps connues dans le bouddhisme. On ne pourra d'ailleurs jamais trouvé de commencement, ni de plus petite particule, des questions auquel la science n'a pour l'instant aucun réponse.
L'évolution de l'homme, la formation des galaxies, les ordinateurs, la fusion nucléaire... ?
Les bouddhistes feraient-ils comme certains musulmans qui font du Coran, un livre de science ? (atheisme.free.fr)


On vit très bien et même mieux sans Dieu
Le salut promis par l'espérance en l'au-delà empêche d'apprécier la seule, unique et courte vie de l'homme.

On a tous besoin de quelque chose auquel se raccrocher. Pour certain c'est la famille, d'autre la religion, d'autres eux-mêmes. Le problème, c'est quand les choses auxquelles on se raccroche, nous lâchent. Si on s'en remet à soi même, on risque d'avoir des surprises au moment de la mort. Si on n'a pas peur, c'est parce qu'on pense qu'on ne va jamais mourir (on ne se rend même pas compte qu'on pense cela, mais on le pense).

Par humanisme
Prendre conscience qu'il est plus important de mettre l'homme et l'avenir de l'humanité au centre de nos préoccupations que l'illusoire (Dieu).
Lutter contre l'intolérance et renvoyer les fanatismes dos à dos

Tant que notre esprit n'est pas contrôlé, il est illusoire de dire que l'on peut améliorer l'humanité. Tant que nos désirs sont incontrôlés, on sera toujours dirigé par l'égoïsme et la négativité. Sans un moyen de se débarrasser de notre égoïsme inné, pas moyen d'améliorer l'humanité.
Autrement dit, laissons faire ce qui va mal, commençons par contrôler notre esprit et tout ira mieux après. On dit aussi : "demain, on rase gratis" (atheisme.free.fr).

Par méfiance vis à vis des solutions de facilité
Il est plus difficile d'être athée que croyant.

Il est plus difficile d'être bouddhiste que athée. (Nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive, et c'est de notre devoir d'aider tous les êtres vivants).

.....

Enfin je pourrais continuer longtemps, mais le plus simple c'est de me poser des questions.
Merci,


(David / 19 juillet 2004)


Voir la réponse de David aux remarques de atheisme.free.fr.

Voir la page d'accueil sur le bouddhisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Athéisme    Haut de page    Contact   Copyright ©