Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Votre espace Livre d'or > Le pari de Pascal


Livre d'or et de cendres

à propos du pari de Pascal

(une sélection de messages sur ce thème)

>>>   Début du livre d'or et de cendres      


Les messages sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de dessus répond à celui de dessous.


A propos du pari de Pascal, je pense qu'il faut prendre en compte l'angoisse terrible qui a dû l'étreindre, pour qu'il suggère l'idée d'une sorte de fond de commerce comme ce pari. Car, indépendamment du mystère de la vie, évoquer un dieu, c'est proposer une idée objective du monde. Et cette idée trouve sa résolution d'un point de vue morale. Le dieu pascalien n'est pas un dieu métaphysique qui répond à l'insoluble question de l'existence de l'espèce humaine, mais un dieu moral, visant à ne pas sombrer dans la dépression. Si Freud avait existé à ce temps là, nul doute que Pascal eut été un de ses clients.
Pour ma part, on aura compris que je n'éprouve aucune sorte de croyance. La nature métaphysique de certaines questions renferme un alibi pathologique, plus qu'une réponse rationnelle.
(mon site: http://destroublesdecetemps.free.fr)
(Delcuse / 29/12/05 - 12:25)


... Et enfin, pour enfoncer encore Pascal, s'il y a quelque chose de supérieur il ne sera pas ce qu'on a pu dire ici bas. Le seul pari logique est de n'adhérer à aucun de ces cultes primitifs, ce ne sont que des illusions de mortels.

La perte de mes sens sera le néant, je ne me leurre pas et c'est pour cela que je crains la mort en créature raisonnable. Pour l'instant je joui. Amen
(Guardigan / 25/12/05 - 03:37)


sympa marie / 23/12/05 - 16:30
Dieu, s'il existe, ne serait pas trop content que tu expliques la nécessité de croire en lui par calcul d'intérêts. Le fait qu'on n'ait rien à perdre s'il n'existait pas est un sacré point de vue. C'est vrai, beaucoup de choses deviendraient absurdes, et horriblement désagréables si c'était le cas. Le conflit israélo-palestinien, les croisades, les guerres de religion, le sacrifice de tant de personnages célèbres pour un hypothétique salut, la souffrance de l'humanité, la fête de Noël, les culottes en or de Benoît XVI.... tout ceci tomberait dans l'absurdité la plus totale. Absurdité trop importante, qui nous pousserait à croire en Dieu pour ne pas sombrer dans le désespoir ? C'est un choix. En ceci, l'athéisme est une prise de conscience, un abîme à traverser, celui de l'ignorance humaine.
(adri / 24/12/05 - 18:57)


marie / 23/12/05 - 16:30
Le summum de l'incroyance !!!
Résumer sa foi à un simple pari comme une vulgaire turfiste à Cagnes-sur-mer un dimanche après-midi !!!
Les croaillants comme toi sont plus athées que moi. Mais ne change rien... c'est comme ça qu'on vous préfère !!!
(Soye / 24/12/05 - 18:19)


à marie / 23/12/05 - 16:30

Mais pourquoi attendre la mort. Il ne peut pas venir maintenant ce Dieu? Qu'est-ce qu'il attend? Il aurait peur?
(Raskolnikov / 24/12/05 - 16:41)


à marie / 23/12/05 - 16:30

"réfléchissez..."
oui, c'est ce que je fais constamment...

"Comme Pascal le dit bien, si Dieu n'existe pas, qu'est-ce que je perds à croire en Lui?"
ta condition humaine tout simplement... ainsi que ta Liberté.

"s'il existe, vous serez bien attrapés quand vous arriverez devant lui après votre mort..."
à cela, je t'opposerai l'idée suivante: mieux vaut ne pas s'inquiéter d'une hypothétique vie après la mort, mais plutôt sur la réalité de la vie qu'il y a avant!!
( le mécréant / 24/12/05 - 13:50)


réfléchissez... Comme Pascal le dit bien, si Dieu n'existe pas, qu'est-ce que je perds à croire en Lui?s'il existe, vous serez bien attrapés quand vous arriverez devant lui après votre mort... bon courage!
(marie / 23/12/05 - 16:30)


Bonjour à vous tous, amis athés!

J'applique quant à moi le "pari de Pascal"! Je suis un brave mec, pas méchant, ni flic, ni politique, j'ai même jamais voté! Du coup, de deux choses l'une (l'autre, c'est le soleil, je sais!):
- Ou dieu n'existe pas, et j'ai bien fait de pas y croire
- ou dieu existe, et s'il voulait m'emmerder, ca prouvera que j'avais bien fait de pas y croire!

Ti bouffes, tu bouffes pas...

Amitiés terrestres!
(Bert / 19/12/05 - 13:16)


Au fait, j'ai lu Pascal et là franchement ça m'a achevé. J'ai cru par moment lire des blagues qui carricaturaient la "logique" sensée défendre la croyance. Je suis persuadé que c'était un athée ironique, parce qu'il y a beaucoup d'esprit dans le livre mais ses arguments en faveur de la croyance ressemblent à de la satire.
(Guardigan / 08/11/05 - 20h47)


Un des principaux arguments des croyants pour nous convaincre qu'il faut croire est que si Dieu existe au bout du compte, mieux vaut y croire et gagner son paradis que l'inverse. C'est particulièrement cocasse de par la variété des cultes et les masses de gens qui croient différemment. Le chrétien se gausse déjà en imaginant un athée face à son Dieu... que pense l'athée d'un chrétien devant Allah ? Ou devant Hadès ? Encore plus amusant. Pascal aura finalement conseillé de croire dans le doute, ou par prudence. Mais quel Dieu voudrait de fidèles qui ne croient que dans l'espoir d'une contrepartie ? Un Dieu qui favoriserait les petits rusés et les dévots lobotomisés, un Dieu qu'il ne serait pas bon de rencontrer."

Ahaha, t'imagines si Dieu existe ? Aha, j'irai au paradis et toi tu brûleras en enfer ! Ahaha, je suis un bon fidèle, j'ai bien mérité mon paradis, et toi t'auras l'air débile quand Dieu te punira.

Aha, arrêtes tu m'as trop cassé là ! Et si Dieu n'existe pas ? Aha, ça voudrait dire que tu rejoindras le même néant que moi, et au final t'auras perdu ta courte vie à te couvrir de ridicule en avançant des arguments médiévaux obsolètes.
Ou mieux, si Dieu est un gros sadique qui méprise l'humanité, aha, t'auras bien prié toute ta vie pour t'en prendre autant que moi.
(Guardigan / 02/09/05)


à (Cyrille / 24/08/05 - 09h29)
Citation de Cyrille : "Réfléchissez bien parce que si Dieu existe [...] vous en aurez gros sur la patate !!! C'est quitte ou double !"

Si dieu existe !!!!
ho hooo ! Le doute s'insinuerait-il dans ton esprit ?
Quitte ou double ?
Comme Pascal tu es un joueur ? Tu mises une vie de prière contre une éternité de paradis ?

Repens toi misérable ! Dieu te regarde et je peux te jurer que là il est en pétard ! Tu viens de te gauler 2000 ans de purgatoire et 6 points sur ton permis.
(Soye / 25/08/05 - 22h48)


Désolé, mais j'ai coupé les ficelles qui permettent de me manipuler depuis que je les ai vues. Donc ta propagande pour esprits faibles, ça marche pas.
(janus / 25/08/05 - 22h04)


... Réfléchissez bien parce que si Dieu existe et qu'il a vraiment voulu cela et qu'il nous aime vraiment alors le jour où vous aurez à lui rendre des comptes, vous en aurez gros sur la patate !!! C'est quitte ou double !
(Cyrille / 24/08/05 - 09h29)


A Hervé Fiori
... Quant à citer Pascal et son pari, non je ne suis pas parieur (ce ne serait que rabaisser "dieu" à un coup de dés qui n’abolit pas le hasard). Vous pariez sur notre ignorance, alors qu’au contraire nous (les athées) nous interrogeons sur votre croyance, à savoir comment peut-on croire à l’inexplicable ?
(Maldoror / 29/06/05 - 21h25)


Puisse Dieu vous guider pour ce bel éloge de la foi en Dieu, si vous citiez Pascal, ce serait parfait. Mais bon, c'est déjà vachement bien. Bonne continuation.
(Hervé Fiori / 28/06/05 - 20h56)


à (Crovax / 27/05/05 - 17h04)
Après le pari de Pascal, nous vous proposons le pari de Crovax ;-)
(Ravachol / 29/05/05 - 09h06)


J'ai eu une révélation aujourd'hui : la licorne bleue a communiqué avec moi par télépathie (si si, elle a ce pouvoir) pour me dire que je dois prêcher son existence autour de moi, convaincre un maximum de monde qu'elle existe. Aussi, vous devrez me payer 100 euros, allez savoir pourquoi, c'est la licorne qui l'ordonne. Si vous ne le faites pas, lors de sa prochaine escale sur la planète Terre, elle vous terrassera dans d'affreuses souffrances, et comme elle travaille de pair avec Dieu, vous irez en enfer pour l'éternité. Demandez mon adresse e-mail au webmaster et écrivez moi afin que je vous renvoie l'adresse où envoyer l'argent.
Si vous ne me croyez pas alors dites moi pourquoi, qu'es ce que votre prophète a de plus que moi pour que vous le croyez? Un bon conseil : oeuvrez pour votre salut et réfléchissez bien. Si vous ne croyez pas en la licorne bleue et ne me versez pas les 100 euros demandés, vous risquez gros. Si vous croyez en la licorne bleue, que vous me versez les 100 euros et que vous vous trompez, il ne vous arrivera rien. Conclusion : il est dans votre intérêt de croire en la licorne et de me verser la somme, donc il faut que vous le fassiez.
(Crovax / 27/05/05 - 17h04)

... Avec le recul, je me rends compte que je n'ai jamais vraiment cru en Dieu. Je me suis défini assez rapidement comme athée. Puis avec le temps (au environ de 17 ans), je me suis rendu compte que la question de l'existence ou de l'inexistence de dieu est indécidable. C'est une question de foi, et cette foi, je ne l'ai pas ! Je ne m'explique pas pourquoi je n'ai pas cette chose en moi.

Pour moi tout a une explication rationnelle et l'utilité d'un dieu comme explication est donc nulle. Ça retire déjà pas mal d'attraction au concept !

Mais même si je suis agnostique (intellectuellement, je ne peux faire autrement), je suis très très proche de l'athéisme. Pas d'un athéisme qui refuse de reconnaître l'existence de dieu mais plutôt de l'athéisme qui lui refuse (s'il devait exister) le droit de me dicter la bonne conduite, la voie vers le bonheur/l'illumination.

C'est quelque part l'inverse du pari de Pascal, lui croyait au cas où ... moi je doute et je préfère ne pas accepter son autorité.
(nicoe / 13/04/05 - 22h04)


A crovax
Que pour quelqu'un qui se prétendait croyant, c'est un superbe exemple d'agnosticisme : si je me plante en choisissant A, il ne m'arrive rien. Si je me plante en choisissant B, on me casse la gueule. Donc je ne me pose pas la question : je choisis A, je dis que A existe et B non et comme ça peinard !
Combien sont-ils à croire en dieu juste par trouille de se faire casser la gueule à la sortie ?
Plein plein plein !

Et c'est pas un hasard : la menace est l'argument le plus solide du marketing des curés.
(Soye / 28/02/05 - 21h35)


Blaise Pascal analysait la question de Dieu en ces termes : Si les croyants se trompent, il ne leur arrivera rien. Si les athées se trompent Dieu les punira. Il est donc dans notre intérêt de croire en Dieu, donc il faut croire en Dieu.
Qu'en pensez-vous?
(crovax / 27/02/05 - 20h10)


Je ne parlais que du Dieu du pari de Pascal.
Le Dieu des croyants est parfait, je n'en doute pas.
Recherchez l'absolu, imaginez la perfection, appelez le Dieu et vous êtes croyant. Ce Dieu-là est certainement plus inoffensif que celui des Ecritures.
(atheisme.free.fr / 27/10/04 - 07h42)



Au webmaster 18/10/04,
Le Créateur ou Dieu comme vous l'appelez ne préfère certainement pas les hypocrites comme vous l'écrivez, si vous croyez cela vous avez en effet une bien piètre idée du christianisme, bien évidemment dû à l'ignorance ou une vision parcellaire voire partiale des choses.
Sachez par ailleurs que les croyants eux aussi vivent en cohérence avec leurs idées, et que ce n'est pas parce que vous êtes athée que Dieu n'existe pas! (et ce message ne sera pas diffusé, n'est ce pas?!)
(Hervé / 26/10/04 - 15h46)


À Charles / 18/10/04
Bonsoir,

L'athée ne dira jamais : nous sommes au bord du précipice, faisons un grand pas en avant ! ", il connaît le vide incommensurable du néant et n'a, lui, aucune crainte de l'affronter. Il n'a aucune peur d'un dieu vengeur traumatisant les petits enfants qui ne l'auraient pas aimé.
Au pari stupide de Pascal, je préfère le Paris de France… J'ai besoin de voir sans être aveuglé une réalité non chimérique. Mes parents ont eu la sagesse de m'élever, je n'ai pas le besoin d'une grue, quelle qu'elle soit. Ne sais-tu pas te servir d'un levier ? C'est vrai que c'est physique, tu as raison d'attendre que le ciel te vienne en aide ! Bon courage, certains sont morts d'avoir trop attendu ! …
(gral / 18/10/04 - 23h04)


Le pari de Pascal sous-entend que Dieu préfère les hypocrites qui croient "au cas où" plutôt que ceux qui vivent en cohérence avec leur idée.
Ce n'est pas parce que la majorité des hommes a encore besoin de croire que Dieu existe.
(atheisme.free.fr / 18/10/04 - 20h05)



… Il est impossible ici de préciser tous les motifs qui pourraient ou devraient pousser les athées à ne serait-ce que réfléchir, mais vraiment réfléchir et ainsi rebondir sur le pari de Pascal. Si vous le voulez, je pourrais un jour envoyer le texte. Mais je voudrais seulement que chaque athée se regarde maintenant seul et dans sa grande simplicité, qu'il n'ait pas peur d'être naïf (il ne peut en avoir peur puisqu'il est seul) ni même de le paraître à ses yeux et qu'il se pose avec la plus grande franchise, durant une dizaine de minute et en ne pensant qu'à cette question: N'y a-t-il rien qui me manque dans mon existence? … (Charles / 18/10/04 - 18h04)


En réponse à : (Anonyme / 20/08/04 - 20h21)

Petit extrait pour rafraîchir les mémoires.

La démonstration de Pascal
"Vous avez deux choses à perdre : le vrai et le bien, et deux choses à engager : votre raison et votre volonté, votre connaissance et votre béatitude; et votre nature a deux choses à fuir : l'erreur et la misère. Votre raison n'est pas plus blessée, en choisissant l'un que l'autre, puisqu'il faut nécessairement choisir. Voilà un point vidé. Mais votre béatitude ? Pesons le gain et la perte, en prenant croix que DIEU EST. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. GAGEZ DONC QU'IL EST, SANS HÉSITER. », Pensées."

Tu dis :
"Les athées négligent le pari de Pascal, mais vous avez tort."
Cela m'amènes à penser que soit :
- Tu ne sais pas ce qu'est le pari de Pascal.
- Tu connais ce pari mais tu n'as pas tout compris.
- Tu ne sais pas ce qu'est l'athéisme. Dans ce cas précis profite du présent site ;-)

Car en effet il est évident que les athées négligent le pari de Pascal, qui en gros est le pari de l'existence de dieu, sinon ils ne seraient pas athées.
Donc ta phrase veut aussi dire que les athées ont tord de l'être. Qu'est ce qui te permets d'affirmer cela ?
(Ravachol / 28/08/04 - 17h59)


Le pari de pascal, mais sais-tu vraiment ce qu'est le pari de pascal.
Ce que nous dit Pascal c'est que devant le vide existentiel il faut croire et pas chercher à comprendre:
"vous allez vous abêtir". dit-il
La religion en ce sens, actuellement, sert à s'éloigner de la réalité de la vie, de la lucidité, de ce monde à feu et à sang où la plupart crèvent de faim ou de soif, où les idéaux sont morts.
Le vrai message est que la religion est quelque chose de faux mais d'utile, et si l'homme a besoin de quelque chose de faux, autant qu'il ne soit pas aussi périmé et obscurantiste que ces deux bouquins que sont la bible et le coran!

Alors les dieux sont des idoles crée par les hommes par contre Dieu non, c'est pas une idole crée par l'homme... mais que faites vous, croyants, quand vous dites qu'Allah est grand, que Dieu est amour ou je ne sais quoi, de l'idolâtrie, c'est justement l'idolâtrie qui permet d'oublier son fardeau, c'est ça le pari de Pascal, ce qui compte c'est se défaire de son fardeau, du fardeau de la vie (le pari de Pascal est une partie de son oeuvre, les pensées le complète et on y voit le caractère tragique de l'existence).
Dieu est aussi improbable que les dieux, de même manière qu'on ne peut prouver l'inexistence de Dieu, on ne peut prouver l'inexistence des dieux polythéistes!
En effet, le mot Dieu est une convention, puisqu'il vient de Deus (prononcez Déouss) en latin qui lui-même vient du grec Zeus.
Cette provenance s'explique par le caractère hellénique de la foi chrétienne, puisque, à l'origine la religion chrétienne, est catholique et romaine.
Les romains voyaient dans la Grèce quelque chose dont ils se sentaient "fiers" et dont ils voulaient se réclamer, tandis qu'ils voyaient dans le peuple juif quelque chose qu'ils méprisaient, d'où un anti-judaïsme chrétien très fort à cette époque (qui dura longtemps et encore aujourd'hui, il n'est pas rare d'entendre parler de peuple décide), d'où également un travail de "déjudaïsation" de Jésus, lequel se prénommait Jeoshua, qui signifie Sauveur. Avec un prénom pareil tu m'étonnes qu'il se prenne pour le messie
(YHWH / 23/08/04 - 16h11)


Les athées négligent le pari de Pascal, mais vous avez tort. L'islam est une et la dernière religion monothéiste du Livre. On ne peut pas croire aux autres religions polythéistes. Les dieux n'ont pas d'existence, mais Dieu peut-être. Les dieux sont des idoles créés par l'homme .Je ne dit pas de mal aux croyants. Faites comme vous voulez.
(Anonyme / 20/08/04 - 20h21)


Voir la page "Quelques réponses au pari de Pascal".

Voir la page d'accueil sur Dieu



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace   Début Livre d'or      Haut de page   Contactcontact Copyright ©