Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  > Revue de Presse  > Liberté d'expression > La montée des tabous

La montée des tabous :
Les intellectuels face aux fanatismes religieux

Courrier International  -  4 janvier 2007

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le

Voir également la rubrique Liberté d'expression.



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



La montée des tabous : Les intellectuels face aux fanatismes religieux
Courrier International - 4 janvier 2007 (6 pages)

La montée des tabous (Timothy Garton Ash)
"En ce début de XXIe siècle, la liberté d’expression s’érode dangereusement en Europe. Il est temps d’en prendre conscience, alerte l’historien britannique Timothy Garton Ash.
Les fanatiques sans frontières sont en marche. En cette première décennie du XXIe siècle, les espaces de liberté d’expression, même dans les vieilles démocraties libérales, se sont réduits, se réduisent et continueront de se réduire si nous n’agissons pas. La liberté d’expression n’est pas l’apanage exclusif des écrivains et des artistes. C’est une liberté fondamentale, l’oxygène dont dépendent les autres libertés."
[...]

Mieux vaut la fermer ! (Umberto Eco)
" Pour Umberto Eco, les tabous d’aujourd’hui sont nés aux Etats-Unis avec le politiquement correct."
Extrait : "La peur de parler : voilà à quoi nous sommes confrontés. Il faut rappeler que ces tabous ne sont pas tous imputables aux fondamentalistes musulmans, mais ont commencé avec l’idéologie du politiquement correct. Une idéologie inspirée par un sentiment de respect à l’égard de tous, mais qui empêche désormais, aux Etats-Unis du moins, de raconter des blagues, je ne dis pas sur les Juifs, les musulmans et les handicapés, mais sur les Ecossais, les Génois, les Belges, les pompiers, les éboueurs et les Eskimos"...

Les chiens de garde du langage (Ian Buruma)
"Les dirigeants communautaires ont une fâcheuse tendance à s’ériger en censeurs, regrette l’essayiste anglo-néerlandais Ian Buruma."
Conclusion de l'article : "Les leaders communautaires et les gendarmes officiels de l’antiracisme peuvent être tentés de promouvoir leurs propres intérêts et ceux de leurs organisations au détriment de ceux des gens qu’ils sont censés défendre. Quand on dénonce trop souvent des offenses, même quand c’est totalement injustifié, ou qu’on se dit offensé dans un but intéressé, la mission de veiller aux comportements des citoyens peut virer à une forme d’intimidation nuisant à la liberté d’expression."

Dis-moi ce qui t’offense, je te dirai qui tu es (Daniel Innerarity)
"L’irrévérence rend la coexistence très difficile, mais son interdiction la rend absolument impossible. La réflexion du philosophe espagnol Daniel Innerarity."
Extrait : "La maturité d’une société se mesure au fait que tout n’y coïncide pas : ce ne sont pas les mêmes sphères qui déterminent ce qui est obligatoire, ce qui est autorisé, ce qui est acceptable, ce qui est toléré, ce qui est admiré, ce qui est supporté. Or les fanatiques ont tendance à penser que tout cela doit être équivalent. Nous sommes humains quand nous estimons que devoir vivre avec l’irrévérence et le mauvais goût est le prix à payer pour notre liberté."

Israël, un tabou américain (Tony Judt)
"L’historien Tony Judt, professeur à l’université de New York, est connu pour être très critique envers la politique israélienne actuelle. D’où ses difficultés pour s’exprimer en public aux Etats-Unis."
Son article "Israel the Alternative", du 5 février 2004 dans The New York Review of Books, semble beaucoup déranger les organisations du "lobby pro-israélien". "J’y qualifie l’Etat d’Israël d’anachronique, du fait de sa structure ethnique et de la préférence accordée à un groupe de population. Le second point de contentieux tient à ma thèse qui veut que l’avenir d’Israël et des Palestiniens réside vraisemblablement dans un Etat binational et qu’il est donc absurde de continuer sans fin à œuvrer à la mise en place de deux Etats, solution qui ne se concrétisera jamais."

Des ciseaux dans les têtes néerlandaises (Maartje Somers)
"Depuis le meurtre du cinéaste Theo Van Gogh, en 2004, les artistes ont peur d’être pris pour cibles sur scène."
Extrait : "Aux Pays-Bas, en septembre, des jeunes du Parti politique réformé [protestant orthodoxe] ont demandé l’interdiction du concert de Madonna, où elle se met en scène crucifiée, une couronne d’épines sur la tête, pour dénoncer la politique de l’Eglise catholique en matière de sida. Dans une société multiculturelle, il n’existe pas de morale univoque, explique Henri Beunders, professeur d’histoire des médias et de la culture. Avec l’effritement d’une culture et d’une morale dominantes, la lutte pour ce que l’on peut ou non accepter devient plus dure."

Le marchand de Venise et Mahomet (Vicente Molina Foix)
Courrier International - 4 janvier 2007 (6 pages)

"Plusieurs villes du Levant espagnol ont décidé de supprimer de leurs festivités ce qui pouvait heurter les musulmans. Pour l’écrivain Vicente Molina Foix, il n’y a pas lieu de s’en offusquer."
Extrait : "La révision conceptuelle et juridique des coutumes et des principes au nom desquels on a asservi, raillé et caricaturé grossièrement les Noirs, les Juifs, les Arabes ou les homosexuels, est l’un des acquis majeurs de notre civilisation moderne."



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©