Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Revue de Presse  >  Ramadan

Ramadan

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le


Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"


Agression à Nice : "Il m'a dit : tu devrais avoir honte de servir de l'alcool pendant le ramadan" (Louise Auvitu)
L'Obs - 7 juin 2016

"Une jeune serveuse travaillant dans un bar de Nice a été agressée par deux hommes. L'unique motif serait le fait qu'elle servait de l'alcool en ce premier jour de ramadan. Le propriétaire du bar a porté plainte.
Myriam*, la trentaine, est serveuse dans un bar du centre-ville de Nice depuis quelques semaines seulement. Lundi 6 juin, aux alentours de midi, la jeune femme a été agressée par deux hommes alors qu'elle travaillait.
Le motif ? Ils n'auraient pas apprécié que la serveuse d'origine tunisienne serve de l'alcool à ses clients en ce premier jour de ramadan.
Contactée par "l'Obs", elle revient sur son agression :
"J'étais toute seule dans le bar quand deux passants ont fait irruption. Ils ont pointé du doigt les bouteilles d'alcool qui se trouvaient derrière le comptoir, puis l'un d'entre eux m'a dit en arabe : 'Tu devrais avoir honte de servir de l'alcool en période de ramadan'. Puis, il a ajouté : 'Si j'étais Dieu, je t'aurais pendu'."
La jeune femme, plutôt menue, déclare lui avoir répondu avec aplomb : "Tu n'es pas Dieu pour me juger."
A ces mots, les deux hommes auraient insulté la jeune femme en la traitant de "prostituée" et de "sale pute" avant de quitter le bar brusquement. Quelques secondes plus tard, l'un d'entre eux fait volte-face pour lui administrer une gifle. Myriam tombe au sol."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/faits-divers/20160607.OBS2086/agression-a-nice-il-m-a-
dit-tu-devrais-avoir-honte-de-servir-de-l-alcool-pendant-le-ramadan.html


Le ramadan prend fin ce vendredi (AFP)
Libération - 16 juillet 2015

"Le mois de jeûne a été particulièrement éprouvant cette année, avec les journées les plus longues depuis une trentaine d'années. Les musulmans de France fêteront vendredi dans l'unité l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du mois sacré de jeûne, a annoncé jeudi le Conseil français du culte musulman (CFCM). [...]
En France, où vit la première communauté musulmane d'Europe avec cinq millions de membres (pratiquants ou non), ce rite culturel autant que cultuel est massivement suivi, avec plus de 70%, voire 80% de jeûneurs, selon les études."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/2015/07/16/le-ramadan-prend-fin-ce-vendredi_1349086
(Et sur ces 70 à 80%, combien suivent le ramadan malgré eux, par peur d'être rejeté ou des représailles ?)


Quatre Marocains condamnés pour avoir publiquement rompu le jeûne (Source AFP)
Le Point - 14 juillet 2015

"Les jeunes hommes avaient été interpellés à Marrakech pour avoir rompu publiquement le jeûne du ramadan. Ils écopent de deux mois de prison avec sursis.
Quatre jeunes arrêtés à Marrakech, au sud du Maroc, pour n'avoir pas respecté le jeûne du ramadan ont été condamnés mardi à deux mois de prison avec sursis, a annoncé une ONG de défense des droits de l'homme.
"Ce jugement est courageux même si nous aurions souhaité qu'ils soient innocentés", a déclaré le représentant local de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH, indépendante), Omar Arbib. L'article 222 du Code pénal punit la "rupture publique du jeûne" pendant le mois de ramadan d'une peine pouvant aller jusqu'à six mois de prison ferme."
[...]
http://www.lepoint.fr/monde/quatre-marocains-condamnes-pour-avoir-publiquement-rompu-
le-jeune-14-07-2015-1944389_24.php#xtmc=religion&xtnp=8&xtcr=71


L'EI appelle à la guerre sainte durant le ramadan (AFP)
Courrier International - 23 juin 2015

"Le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui sévit en Irak et en Syrie, a appelé les musulmans dans le monde à engager la guerre sainte contre les "mécréants" durant le ramadan, dans un message sonore attribué mardi à son porte-parole.
"Les meilleurs actes qui vous rapprochent de Dieu résident dans le jihad, alors accourez durant ce mois sacré pour envahir (des territoires) et tomber en martyrs", a dit Abou Mohamed al-Adnani, le porte-parole officiel du groupe ultraradical sunnite.
Le ramadan, qui a commencé le 17 juin, est observé par les musulmans à travers le monde et les fidèles y multiplient les signes de piété et les prières."
[...]
http://www.courrierinternational.com/depeche/lei-appelle-la-guerre-sainte-durant-le-
ramadan.afp.com.20150623.doc.3354p.xml


Le ramadan commencera jeudi en France (AFP)
Libération - 16 juin 2015

"Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman, a annoncé que le ramadan commencera jeudi en France. Le mois de jeûne devrait se terminer vers le 17 juillet.
Le ramadan, mois sacré de jeûne dans l'islam, commencera jeudi en France, a annoncé mardi le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur, à l'issue d'une courte "nuit du doute" à la Mosquée de Paris.
Les fidèles de la deuxième religion de France (cinq millions de personnes, pratiquants ou non) débuteront le ramadan dans l'unité puisque les partisans de l'observation lunaire ont fait le même choix que les adeptes du calcul astronomique. Ces derniers avaient fixé de longue date au 18 juin le début du ramadan 2015, qui devrait prendre fin autour du 17 juillet."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/2015/06/16/le-ramadan-commencera-jeudi-en-france_1331063


La mairie de Paris fête le Ramadan. Et le principe de laïcité ? Mauvaise idée (Édité par Rozenn Le Carboulec)
Le Nouvel Observateur - 13 juillet 2014

Olivier Maillebuau et Fabrice Moulin sont élus parisiens du Parti radical de gauche.
"Le 9 juillet, la mairie de Paris organise une réception pour célébrer le début du Ramadan. Une fête qui n'est pas du goût de tous les élus parisiens, qui dénoncent une initiative allant à l'encontre du respect de la laïcité. Parmi eux, ceux du Parti radical de gauche, qui co-signent cette tribune collective.
L'organisation à l'Hôtel de Ville de Paris le 9 juillet prochain, d'une nouvelle fête culturelle, calée sur un calendrier religieux, nous interpelle.
Une ville irréprochable, notamment quant au respect de la laïcité, voilà un des combats que les Radicaux de gauche mènent depuis 2001, au Conseil de Paris ou au sein des mairies d'arrondissement.
Certaines pratiques des élus parisiens, de toute appartenance politique, prêtent en effet largement à confusion. Nous n'avons eu de cesse de le dénoncer.
Ainsi, nous nous sommes successivement mobilisés contre le déplacement de la date d'un Conseil de Paris pour cause de fête religieuse, contre l'attribution de subventions à des crèches confessionnelles ou encore contre les baisses de loyers injustifiées pour des associations religieuses. Et nous étions aussi au premier rang de la fronde lorsqu'une place de Paris a été rebaptisée au nom de Jean-Paul II, sans vote au Conseil de Paris.
C'est dans ce même esprit que nous dénonçons aujourd'hui la célébration de la fête du Ramadan organisée à l'Hôtel de Ville. Et cette indignation vaut pour l'ensemble des événements à caractère religieux organisés avec la Ville de Paris : qu'ils soient catholiques, juifs ou musulmans, nous les considérons inopportuns au sein du centre des institutions municipales, l'Hôtel de Ville de Paris, comme dans tous les édifices municipaux. [...]
Si la République laïque garantit la liberté de culte, ce n'est pas notre rôle d'encourager la pratique religieuse et nous devons préserver la neutralité des institutions."
[...]
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1220440-la-mairie-de-paris-fete-le-
ramadan-et-le-principe-de-laicite-mauvaise-idee.html


Un ramadan restreint pour les Ouïgours chinois (Patrick Saint-Paul)
Le Figaro - 6 juillet 2014

"Le régime communiste chinois ne s'embarrasse pas de politiquement correct dans sa lutte contre le terrorisme et l'extrémisme religieux. Ainsi, dans la région du Xinjiang, située aux confins occidentaux du pays et peuplée de turcophones musulmans ouïgours, les autorités ont fortement restreint les possibilités d'observer le jeûne du ramadan. Cette décision va jeter de l'huile sur le feu dans cette province autonome agitée par des troubles ethniques. Les Ouïgours dénoncent une nouvelle atteinte à leur liberté de culte et à leurs traditions." [...]
http://www.lefigaro.fr/international/2014/07/06/01003-20140706ARTFIG00130-un-ramadan-
restreint-pour-les-ouigours-chinois.php


Les musulmans fêtent la fin du Ramadan, violences au Pakistan (AFP)
Le Nouvel Observateur - 8 août 2013

"Au Caire des milliers de manifestants partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi célébraient jeudi l'Aïd el-Fitr, fin du ramadan, défiant le gouvernement intérimaire tandis qu'au Pakistan et en Afghanistan, des attentats faisant 52 morts ont assombri les fêtes.
Sous une nuée de ballons, des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants ont participé à la grande prière de l'aube pour la fin du mois de jeûne sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda de la capitale égyptienne, occupées depuis la destitution de M. Morsi par l'armée le 3 juillet.
Défiant les mises en garde du nouveau gouvernement de disperser les foules, les dirigeants des Frères musulmans ont appelé à maintenir les rassemblements "jusqu'à la victoire", faisant redouter un nouvel épisode sanglant. [...]
En Asie, les célébrations de l'Aïd el-Fitr ont été marquées par des attentats suicide lors de funérailles au Pakistan (38 morts) et en Afghanistan (au moins 14 femmes et enfants tués).
L'explosion la plus meurtrière a eu lieu pendant les funérailles d'un haut responsable de la police locale dans le commissariat de Quetta, la capitale de la province du Baloutchistan, dans le sud-ouest du Pakistan, deuxième pays musulman le plus peuplé au monde après l'Indonésie.
"Il s'agit d'un attentat suicide... nos braves officiers ont été faits martyrs, mais nous allons continuer de sacrifier nos vies pour protéger notre terre natale", a déclaré Mushtaq Sukhera, chef de la police du Baloutchistan.
En Afghanistan voisin, une explosion dans un cimetière de la province du Nangarhar (est) a tué 14 personnes, sept femmes et sept enfants, ont indiqué les autorités locales. Des femmes étaient réunies dans un cimetière afin de rendre hommage à la défunte épouse du chef de tribu Haji Ghalib, favorable au gouvernement de Kaboul."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130808.AFP1765/les-musulmans-fetent-la-fin-du-
ramadan-violences-au-pakistan.html
Encore une religion d'amour...


Des Algériens déjeunent en public en plein ramadan (Damien Roustel)
L'Humanité - 5 août 2013

"Des centaines d'habitants de Tizi Ouzou, principale ville de Kabylie, ont dénoncé l'islamisation rampante, le climat inquisitorial et la terreur qui se sont emparés de leur pays.
Ils en avaient marre de trinquer pendant le ramadan, alors ils ont décidé de déjeuner. Ne supportant plus les pressions exercées sur ceux qui ne respectaient pas le jeûne pendant le ramadan, qui s'achève à la fin de la semaine, des centaines d'habitants de Tizi Ouzou, une des principales villes de la Kabylie, se sont rassemblées samedi midi sur la place Matoub-Lounès et y ont bu, mangé et fumé.
C'est la première fois qu'une telle action avait lieu en Algérie. Ce déjeuner a été organisé par un appel de ­militants kabyles contre "l'inquisition et pour la liberté de conscience". «?Épisodiquement, les services de sécurité ­algériens s'en prennent, sur délation, dans leurs espaces privés, à des citoyens qui se considèrent non concernés par l'observation du ramadan. Pourtant, la liberté de conscience, d'opinion et la sacralité de la vie privée sont inscrites dans les lois en vigueur."
[...]
http://www.humanite.fr/monde/des-algeriens-dejeunent-en-public-en-plein-ramadan-546929


Ramadan : un élu UMP fait polémique
Le Figaro - 8 juillet 2013

"Un élu (UMP) du conseil municipal de Nîmes, en critiquant au nom de la laïcité une publicité commerciale relative au ramadan sur son compte Facebook, a déclenché une polémique ainsi que la colère des représentants du culte musulman.
Laurent Burgoa a posté jeudi sur le réseau social une photo d'une publicité de l'enseigne de grande distribution Carrefour pour le ramadan, qui débute mardi, avec ce commentaire: "Spécial Ramadam (sic) de Carrefour. Notre République est-elle toujours laïque ? Tout fout le camp !!!"
Une publication qui a déclenché la colère du président de l'observatoire des actes islamophobes au Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri."
[...]
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/08/97001-20130708FILWWW00261-ramadan-un-elu-ump-fait-polemique.php


C'est la fin du ramadan (AFP)
Libération - 18 août 2012

"François Hollande a adressé dimanche un message de voeux aux musulmans de France, à l'occasion de la fin du Ramadan, soulignant au passage le caractère "indéfectible" de la laïcité, "qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse".
"A l'occasion de l'Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j'adresse tous mes voeux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France", écrit le président dans un communiqué donné par l'Elysée.
"Je souhaite que cette fête du pardon, du partage et du souci de l'autre, contribue à la concorde, dont notre Nation a tant besoin", poursuit-il.
"Je tiens à réaffirmer mon attachement à l'égalité républicaine, qui protège tous ses citoyens et résidents, sans discrimination. La laïcité, qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse, demeurera indéfectiblement la règle de notre République", dit-il.
"La fête de l'Aïd El-Fitr, marquant la fin du mois de ramadan en France pour l'an 1443 de l'Hégire, correspondra au dimanche 19 août", avait annoncé vendredi Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du Culte musulman (CFCM)."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/2012/08/18/la-fin-du-ramadan-aura-lieu-dimanche_840440


Au Maroc, les rebelles du ramadan suscitent les critiques
Le Nouvel Observateur - 16 août 2012

"Le groupe "Masayminch" ("nous ne jeûnons pas" en arabe marocain) a été récemment créé par de jeunes Marocains déterminés à défendre le droit de ne pas jeûner pour les non-croyants. Ils veulent pouvoir manger, boire et fumer en public durant le mois sacré du ramadan.
"L'idée est de dire à la société que nous sommes différents et que nous n'avons pas à nous cacher", affirme à l'AFP Imad Iddine Habib, 23 ans, cofondateur de ce groupe dont la page Facebook compte quelque 350 membres.
Les grandes villes du Maroc, un pays très touristique où se pratique un islam tolérant et modéré, regorgent de bars qui ferment néanmoins durant le ramadan.
Quelque 89% des Marocains considèrent la religion comme "très importante" dans leur vie, selon une récente étude de l'institut américain Pew research Center, et pour la grande majorité des gens, ne pas jeûner pendant le ramadan relève du sacrilège.
"La plupart des gens sont choqués de voir quelqu'un manger dans la rue", convient Omar Benjelloun, un avocat de défense des droits de l'Homme.
L'article 222 du code pénal stipule qu'une rupture du jeûne en public est passible d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à six mois."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120816.AFP5850/au-maroc-les-rebelles-du-ramadan-suscitent-les-critiques.html


Quatre animateurs de colonie suspendus pour avoir observé le ramadan (Yves Bordenave)
Le Monde - 1er août 2012

"La mairie de Gennevilliers impose de se nourrir et s'hydrater pour la « sécurité » des enfants. Quatre animateurs d'une colonie de vacances de la ville de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) ont été suspendus de leurs fonctions par la mairie (PCF) en début de semaine dernière. Ils encadraient un séjour dans un centre de vacances pour enfants à Port-d'Albret (Landes) qui avait débuté le 5 juillet et s'est achevé vendredi 27 juillet. Lors d'une visite de sécurité effectuée il y a une semaine, un responsable des centres de vacances a constaté qu'à l'heure du déjeuner les animateurs ne se nourrissaient pas." [...]
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?
offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1201779&xtmc=religion&xtcr=11


L'estomac vide, mais ventre à terre (Rachid Laïreche)
Libération - 27 juillet 2012

"En plein ramadan, les athlètes musulmans ont dû choisir : respecter leur jeûne ou le repousser après les Jeux. Les avis sont partagés.
Samedi 28 juillet, premier jour de compétition des Jeux olympiques de Londres. Le défilé, les drapeaux et les spectacles de la veille qui ont duré des plombes sont oubliés. Place au sport. Aux exploits et aux défaites. Aux joies himalayesques et aux insondables tristesses. Ce samedi à Londres, le soleil se lève à 3 h 31 et se couche à 20 h 57. Anecdotique pour certains. Beaucoup moins pour d'autres. Car, pour la première fois depuis 1980, les Jeux olympiques se disputent en plein mois de ramadan, l'un des cinq piliers de l'islam, qui a lieu cette année du 20 juillet au 20 août. Durant cette période, pas d'eau ni de nourriture pour les musulmans (adultes) de l'aube au coucher du soleil. Compliqué pour les sportifs, surtout en plein été, et ce même si la capitale britannique n'est pas réputée pour ses températures caniculaires.
A Londres, quelque 3 500 athlètes de confession musulmane (25% des participants environ) sont susceptibles de pratiquer le jeûne. Les protestations de nombreux pays et de la commission islamique des droits de l'homme à l'époque de l'élection de Londres n'y auront rien changé. Ils avaient demandé que l'on décale les Jeux pour ne pas désavantager les sportifs musulmans. Le Comité international olympique (CIO) avait refusé de répondre, se contentant d'un communiqué rappelant le caractère laïc de l'événement : "Les Jeux olympiques rassemblent pratiquement toutes les religions et croyances. Il va de soi que certains jours présentent des difficultés pour les pratiquants de religions diverses. La pratique religieuse relève de chaque athlète et de ses convictions personnelles.""
[...]
http://www.liberation.fr/sports/2012/07/27/l-estomac-vide-mais-ventre-a-terre_836079


Les musulmans de France célèbrent la fin du ramadan (Patrick Hertzog)
L'Express - 30 août 2011

"Les musulmans de France fêtent ce mardi l'Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. "Le conseil français du culte musulman (CFCM), réuni ce lundi 29 août à la Grande mosquée de Paris, annonce que la fête de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois sacré du ramadan correspondra au mardi 30 août", a annoncé un communiqué de l'instance représentative des musulmans de France.
Le début comme la fin du mois du ramadan sont déterminés par l'observation de la nouvelle lune. "Le CFCM appelle à ce que l'essence même de cette fête que sont la prière communautaire, l'acte du don (zakat el-fitr), les moments de partage et de solidarité puissent être source de joie et d'espérance pour, en particulier, celles et ceux qui se trouvent en difficulté", ajoute le communiqué.
"Le CFCM saisit cette occasion pour assurer nos citoyens de toutes convictions, de toutes origines et de toutes conditions de ses prières fraternelles pour que notre Nation vive davantage de progrès et de prospérité", poursuit le texte."
[...]
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-musulmans-de-france-celebrent-la-fin-du-ramadan_1025101.html


Le concert du ramadan à la mairie de Paris fait des vagues
Le Point - 24 août 2011

"La mairie de Paris a décidé de maintenir dans ses murs mercredi soir l'organisation d'un concert du ramadan, en dépit des critiques faites au nom de la laïcité par ses détracteurs, de droite et d'extrême droite, qui dénoncent une manifestation cultuelle.
Les premiers à demander l'annulation de cette soirée musicale ont été les députés UMP Jacques Myard et le conseiller de Paris Nouveau Centre Jérôme Dubus, la semaine dernière.
Peu après, le préfet de la région Ile-de-France, Daniel Canepa, a écrit au maire de Paris Bertrand Delanoë (PS), lui disant que sa "décision d'organiser une soirée à caractère cultuel" semblait "contraire au principe de neutralité des services publics" à l'égard des religions. Il lui demandait dans le même courrier de préciser les "modalités de financement" de cette soirée.
Le maire a répondu que cette soirée, "organisée traditionnellement par la Ville tous les ans depuis 2001", ne constituait "pas une manifestation cultuelle". Il ajoute que la date du 24 août "ne correspond à aucune fête religieuse musulmane", que l'événement n'a pas de "caractère rituel", qu'"il s'agit donc d'une manifestation à caractère artistique et festif". "Il n'y aura aucune prière ou prêche religieux", insiste-t-il.
Le ramadan, qui correspond au neuvième mois du calendrier lunaire, a commencé cette année le 1er août."
[...]
http://www.lepoint.fr/politique/le-concert-du-ramadan-a-la-mairie-de-paris-fait-des-vagues-24-08-2011-1365945_20.php


Un adolescent aurait été passé à tabac pour non-respect du ramadan (Source AFP)
Le Point - 15 août 2011

"La police a trouvé le jeune homme de 17 ans poignets et chevilles entravés, après qu'un membre de sa famille l'a battu, selon la victime.
Un adolescent de 17 ans, découvert dimanche soir ligoté dans un appartement de Miramas (Bouches-du-Rhône), a expliqué avoir été passé à tabac par un membre de sa famille pour non-respect du jeûne du ramadan, a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête. Les pompiers et policiers sont intervenus dimanche vers 22 heures, alertés par des voisins qui avaient entendu des gémissements et constaté une fuite d'eau provenant de l'appartement du dessus.
A l'intérieur du logement, ils ont trouvé le jeune homme, poignets et chevilles entravés et portant des traces de coups, selon la même source. Il a rapporté aux enquêteurs qu'il avait été frappé par un des ses frères aînés - l'occupant de cet appartement - pour ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan, a indiqué à l'AFP Pascal Guinot, procureur de la République adjoint d'Aix-en-Provence.
Selon les déclarations de l'adolescent, les faits se sont déroulés dimanche après-midi, mais ce n'est que dans la soirée que l'adolescent "a pu atteindre une fenêtre et appelé les voisins". Le frère soupçonné de l'avoir frappé est recherché par la police, ainsi qu'un autre frère qui l'aurait accompagné sur les lieux."
[...]
Encore une religion de tolérance et d'amour :
"Ceux qui refuseront de croire à nos signes, nous les approcherons du feu ardent. Aussitôt que leur peau sera brûlée, nous les revêtirons d'une autre, pour leur faire éprouver un supplice cruel. Dieu est puissant et sage." (Sourate 4, verset 59 / Flammarion - 1970. Traduction Kasimirski)

http://www.lepoint.fr/societe/un-adolescent-aurait-ete-passe-a-tabac-
pour-non-respect-du-ramadan-15-08-2011-1362963_23.php


Algérie: le collectif "SOS LIBERTES" appelle au respect des libertés de conscience (AP)
Le Nouvel Observateur - 10 août 2010

"Le collectif SOS LIBERTES, composés d'intellectuels, a appelé mardi au respect des libertés de conscience, alors que le monde musulman s'apprête à entamer mercredi le mois de Ramadan.
"Si, comme chaque année, l'Etat a pris des mesures pour faciliter l'observance de ce rite par les pratiquants, les non-pratiquants risquent, une nouvelle fois, d'être la cible des forces de sécurité, transformées pour la circonstance en bras armé de l'inquisition", redoute le collectif qui rappelle que, "ces dernières années, des 'dé-jeûneurs' pourtant discrets, ont été arrêtés et condamnés à de lourdes peines de prison".
Face aux menaces et aux risques d'intimidations dont pourraient être l'objet, de la part des intégristes, ceux qui ne pratiquent pas le jeûne, SOS LIBERTES appelle les autorités algériennes "à respecter les lois de la République, en mettant un terme au détournement des institutions au service d'une idéologie intolérante et liberticide"."
[...]
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100810.FAP6620/algerie-le-collectif-
sos-libertes-appelle-au-respect-des-libertes-de-conscience.html


Un rite identitaire de plus en plus populaire (Catherine Coroller)
Libération - 10 août 2010

"Le ramadan devient un argument commercial pour la grande distribution.
La pratique est massive. En 2007, 70% des musulmans de France interrogés par l’Ifop déclaraient avoir strictement observé le jeûne du ramadan, contre 60% il y a vingt ans, 9% avouant n’avoir jeûné que pendant quelques jours."
[...]
http://www.liberation.fr/societe/0101651246-un-rite-identitaire-de-plus-en-plus-populaire


Grève du ramadan : un acte démocratique (Jean Zaganiaris)
Libération - 29 septembre 2009

Jean Zaganiaris est enseignant.
"La tentative de rupture publique et collective du jeûne qui a eu lieu dimanche dernier à Mohammedia au Maroc a soulevé des réactions passionnées, tant d’indignation que d’admiration. Certains ont crié à la "provocation". D’autres ont salué le courage du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (Mali) pour cette initiative visant à faire abroger l’article 222 du code pénal interdisant la rupture publique du jeûne à tout individu connu pour son appartenance à l’islam. Entre autres, l’Association marocaine des droits humains a pris position en faveur de ces jeunes. Faut-il saluer leur bravoure ou les condamner ? Commençons par comprendre de quoi on les accuse. Tout d’abord, de ne pas respecter la tradition religieuse. Mais celle-ci n’est-elle pas toujours réinventée de génération en génération ? Il faut en finir avec l’illusion de cette atemporalité de la tradition religieuse au Maroc. Cette manière de pratiquer le ramadan date des années 60. Ensuite, l’accusation "d’anarchisme". Ce n’est pas parce que l’on se révolte contre des lois que l’on trouve injustes que l’on est anarchiste.
Le combat mené par les "non-jeûneurs" militant pour la dépénalisation des pratiques du ramadan se situe dans le cadre de l’appropriation de l’espace public par des membres de la société civile exprimant une opinion politique et en assumant les conséquences. Ce n’est pas tant d’anarchisme qu’il s’agit que de résistance à des lois estimées injustes. Les Marocains, voire les musulmans, sont-ils des humains différents des autres devant tous interpréter de la même manière les préceptes de l’islam ? Ou les musulmans sont-ils des humains comme les autres, faisant partie d’un espace public pluraliste, y compris à l’égard du religieux ?"
[...]
http://www.liberation.fr/societe/0101592688-greve-du-ramadan-un-acte-democratique


Le ramadan, un jeûne lucratif pour les industriels (Guillaume Rameaux)
France Soir - 22 août 2009

"Le ramadan, qui doit commencer aujourd’hui en France, est devenu ces dernières années un temps fort pour les ventes de produits halal dans la grande distribution, qui avance avec prudence sur ce marché prometteur, mais encore sensible.
Pendant un mois, c’est une population en plein jeûne qui va faire le bonheur des professionnels de l’agro-alimentaire. L’alimentation halal a peu fait l’objet de statistiques en France. Le pays compte, selon le chiffre généralement admis, cinq millions de musulmans. Mais selon une récente étude de l’agence Solis, spécialisée dans le "marketing ethnique", le marché est évalué à près de quatre milliards d’euros en 2009 et sa croissance annuelle est estimée à 15 %, une aubaine en ces temps de crise. [...]
Les grandes surfaces «"rêvent de conquérir la clientèle musulmane » mais « elles ne sont pas toutes prêtes à assumer leur choix", regrette Fateh Kimouche, fondateur en 2006 du site al-kanz. org, destiné aux consommateurs musulmans. Signe de cette "frilosité", selon lui, la majorité des enseignes préfèrent encore évoquer dans leurs prospectus les "saveurs de l’Orient" ou "les routes des épices" plutôt que de mentionner explicitement le ramadan. "On veut l’argent des beurs mais pas leur image", remarque-t-il.."

http://www.francesoir.fr/societe/2009/08/22/le-ramadan-un-jeune-lucratif-pour-les-industriels.html


Le ramadan débutera samedi en France (avec AP)
Le Nouvel Observateur - 21 août 2009

"Le ramadan, mois de jeûne rituel des musulmans, débutera samedi en France, a annoncé jeudi 20 août au soir le président du Conseil français du culte musulman (CFCM).
"Le premier jour du mois sacré de Ramadan pour l'an 1430 de l'Hégire correspondra au samedi 22 août 2009", a annoncé Mohammed Moussaoui, président du CFCM, lors de la cérémonie de "la nuit du doute", à la Grande Mosquée de Paris. […]
"Il est essentiel pour nous que la communauté musulmane de France commence à jeûner le même jour indépendamment de ce qui peut se passer hors de France. C'est l'unité des musulmans de France qui prévaut sur toute autre considération", a ajouté à l'AFP Mohammed Moussaoui. "Pour ceux qui voudraient faire autrement, qu'ils n'en fassent pas un objet de dissension", a-t-il ajouté, en référence à des croyants qui préféreraient se caler sur le début du jeûne de leur pays d'origine. […]
L'observance du ramadan, qui implique notamment de s'abstenir de boire et de manger du "lever de l'aube" (vers 5h15 dans la région parisienne) au coucher du soleil (vers 21h dans la même zone) devrait être particulièrement pénible cette année étant donné la longueur des jours et la chaleur prévue. […]
Sur le chiffre généralement admis de 5 millions de musulmans vivant en France, 70% affirment observer le jeûne du ramadan, un chiffre stable par rapport à 2001 mais en forte hausse depuis 1989 (60%), selon un sondage Ifop sur l'islam en France en 2009 rendu public jeudi."

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090821.OBS8306/?xtmc=religion&xtcr=2
Les dieux ont toujours eu un côté un peu sadique (normal, puisqu'ils sont une construction humaine)... et les croyants un peu maso.


Le ramadan a commencé lundi 1er septembre
Le Monde – 2 septembre 2008 (1/10 page)

"Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, dimanche 31 août, que le premier jour du mois de ramadan, durant lequel les musulmans jeûnent de l'aube au crépuscule, correspondait au lundi 1er septembre. Près de 80 % des quelque 5 millions de musulmans de France assurent respecter ce pilier de l'islam. Le CFCM profite de l'annonce de cet événement pour rappeler "à la communauté nationale sa volonté de favoriser l'échange et le dialogue." [...]
http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-1049315,0.html


Le ramadan commence dimanche (Avec AFP et AP)
Le Monde – 31 août 2008 (1/2 page)

"Le premier jour du mois de jeûne sacré de ramadan est traditionnellement déterminé par l'observation à l'oeil nu de la nouvelle lune, une méthode qui explique les divergences persistantes entre les pays musulmans. Il débute dès ce dimanche en Libye, lundi en Egypte ou encore en Arabie saoudite, et ne devrait commencer que mardi au Pakistan, où l'armée va suspendre à partir ses opérations militaires contre les insurgés talibans dans les zones tribales à la frontière de l'Afghanistan pour respecter le mois sacré de Ramadan, a annoncé dimanche le ministre de l'intérieur." [...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/08/31/le-ramadan-commence-dimanche_1089844_0.html


Le Secours islamique aide les détenues pendant le ramadan Stéphanie Le Bars)
Le Monde – 9 octobre 2007 (1/10 de page)

Illustration à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) dans le quartier des femmes.
""Beaucoup des femmes que je rencontre ne peuvent pas suivre le jeûne, indique l'aumônière musulmane, Samia Naït-Kaci, elles sont souvent sous traitement médical."
Durant cette période, la "cantine" de la prison, où les détenues peuvent acheter de quoi compléter leur ordinaire, s'étoffe de produits halal. Pourtant, la distribution de colis alimentaires organisée ce jour-là par le Secours islamique France (SIF) attire un flot continu de détenues, musulmanes ou non. Entassés dans une petite pièce, les 340 sacs remplis de gâteaux, de fruits secs, de jus de fruits, de charcuterie halal et d'enveloppes timbrées, sont remis à chacune.."
[...]


Le chaâbi algérois, roi du ramadan (Frédéric Goetz et Patrick Labesse)
Le Monde – 30 septembre 2007 (1/6 de page)

"Après le Stade Charléty en 2006, la Mairie de Paris voit à nouveau grand pour fêter le ramadan 2007, qui a lieu du 13 septembre au 12 octobre. Quinze mille invitations pour la Nuit du ramadan organisée le 29 septembre au Palais omnisports de Paris-Bercy ont été distribuées via la mairie, les associations, les radios Beur FM et Radio Nova." [...]
Extraits : ""On ne participe pas au ramadan", nuance Hamou Bouakkaz, conseiller technique au cabinet du maire et orchestrateur de l'événement dont le coût est estimé à "environ 280 000 euros, couvert à 60 % par la mairie". L'idée est plutôt d'organiser un "événement citoyen, rassembleur, à l'image de Paris".
Des grincheux y verraient-ils "une atteinte à la laïcité", comme l'écrit un internaute ? "Nous recevons à peine une lettre à ce sujet chaque année", assure Hamou Bouakkaz, qui précise que la moitié du public n'appartient pas à la communauté musulmane."
[...]


Pourquoi les musulmans jeûnent-ils ? (Abdenour Bidar)
Libération - 17 septembre 2007 (1/4 de page)

Abdenour Bidar, qui est professeur de philosophie en classes préparatoires, fait part de ses réflexions sur les fins, les conditions et les limites du ramadan.
Conclusion de l'article : "Personnellement, je ne jeûne pas. Depuis plusieurs années, j’ai cessé de faire le ramadan, pourtant pratiqué depuis mon enfance. Cette décision fait suite à une question profonde : ai-je encore besoin de jeûner pour sanctifier mon existence, pour approfondir ma conscience de la dimension sacrée du monde ? Ma méditation m’a fait voir que, désormais, mon "cheminement vers Allah" passait par d’autres voies, jusqu’à ce qu’un jour, peut-être, ma disposition intérieure se modifie et qu’à nouveau se fasse sentir la nécessité du jeûne. Mais j’ai compris que ce moyen de "trouver Dieu" n’était qu’un moyen, pas une fin. Et qu’une fois son but accompli le moyen ne sert plus à rien. Comme un bateau qu’on laisse sur le sable une fois la rive atteinte, et qu’il serait absurde de charger sur ses épaules pour continuer sa route..."


Cuisine et Coran au menu de Beur FM pour le ramadan (Catherine Coroller)
Libération - 5 octobre 2005 - (1/6 de page)

Cette année, pour le mois du ramadan, la radio Beur FM a bouleversé ses programmes. Pour le rédacteur en chef, Ahmed el Keiy, l’objectif est de "faire un travail en profondeur. Essayer d'expliquer cette religion, pas seulement à la composante musulmane de la société française, mais à l'ensemble des citoyens." Il trouve que le regard porté par les médias traditionnels se situe trop au niveau du sensationnalisme.
Au programme, on trouve les "les meilleures recettes pour le ramadan de Fatéma Hal, la plus célèbre ethno-cuisinière du monde maghrébin". Le côté spirituel n’est bien sûr pas oublié avec des émissions quotidiennes, d’imams et de théologiens choisis sur le "sérieux de leur recherche", avec forum/débat.
C’est sans doute la concurrence de Radio Orient, qui a ravi la première place à Beur FM, qui a conduit cette station "laïque" à "prendre pendant le mois qui vient une coloration sacrément religieuse". Nacer Kettane affirme lutter contre "l’assignation identitaire" : "Aujourd'hui, on ne dit plus Maghrébin ou Arabe, mais musulman. Et cette composante de la population française est discréditée, dénigrée."
Une autre raison de ce changement dans les programmes de Beur FM serait l'envolée des recettes publicitaires : "On a de plus en plus d'annonceurs pour les produits halal ou ethniques pendant cette période, c'est venu d'un coup...", c'est le cas d'Auchan, par exemple.


Début du ramadan aujourd’hui
Le Figaro - 15 octobre 2004 (13 lignes)

Le mois du ramadan, période de jeûne pour les musulman, commence aujourd’hui. "De l’aube au coucher du soleil, les croyants musulmans doivent s’abstenir de manger, boire, fumer et de toute relation sexuelle." Pour la première fois, les composantes du CFCM (Conseil français du culte musulman) n’ont pu se mettre d’accord sur l’heure quotidienne du début du jeûne.


Une démission et des voix discordantes pour le ramadan
Libération - 15 octobre 2004 (1/3 de page)

Sous-titre : Kamel Kabtane quitte le bureau du Conseil français du culte musulman
Considérant que ce Conseil ne sert plus à rien, Kamel Kabtane a décidé de se retirer du bureau du CFCM et du Conseil régional du culte musulman de Rhône-Alpes dont il était président. "Le bureau est bloqué, le conseil d’administration ne fonctionne plus…" En effet, le CFCM est paralysé depuis que la Mosquée de Paris a affirmé qu’elle ne participera pas à la prochaine élection du Conseil sans modification du mode électoral à son avantage. Kamel Kabtane reproche également au ministre de l’Intérieur de ne traiter qu’avec les quatre grandes fédérations, excluant les grandes mosquées.
Mettant en lumière cette crise, les fédérations qui composent le CFCM n’ont pas réussi à s’accorder pour fixer le date du début du ramadan, malgré une tentative de la Mosquée de Paris de sauver la face. Initiative trop tardive selon l’Union des organisations islamiques de France : "Si Dalil Boubakeur veut faire cavalier seul, qu’il en assume les conséquences."


Voir la page d'accueil sur l'Islam


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©