Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Revue de Presse > Par pays > Danemark

Danemark

Revue de presse


En quelques lignes, l'essentiel d'une sélection* d'articles de la presse écrite
(*) L'exhaustivité n'est pas recherchée.
Si un article qui vous paraît important a été omis, signalez-le



Codes couleur :
En noir : synthèse la plus objective possible des articles ou des points paraissant importants.
En rouge foncé : citation ou extrait de l'article. Titre en gras.
En mauve : commentaire ou appréciation particulière de "atheisme.free.fr"



Voir aussi la rubrique : Les caricatures de Mahomet


Attentats de Copenhague : l'itinéraire sanglant d'Omar El-Hussein (Olivier Truc)
Le Monde - 16 février 2015

"C'est de prison qu'Omar Abdel Hamid El-Hussein, le tueur présumé des attaques de Copenhague, samedi 14 février, a suivi les attentats commis en France en janvier. S'en est-il inspiré ? Plusieurs experts le pensent, trouvant des parallèles dans le choix des cibles : Charlie Hebdo et un débat sur la liberté d'expression, l'Hyper Cacher de Vincennes et une synagogue.
Samedi 14 février, il s'attaque au centre culturel de Krudttonden, où se tient un débat en présence de Lars Vilks, artiste suédois menacé de mort pour avoir dessiné une caricature de Mahomet en 2007. A 15 h 33, le premier à tomber sous ses balles est Finn Norgaard, un réalisateur de 55 ans qui est abattu à bout pourtant, alors qu'il était à l'extérieur du centre. Omar El-Hussein tire ensuite sur trois policiers, puis s'enfuit à bord d'une voiture qu'il abandonne deux kilomètres plus loin. [...]
"Les extrémistes musulmans leur donnent une excuse pour agir violemment, et c'est le plus dangereux», explique un Danois d'origine palestinienne qui connaît bien ces milieux. Après des années à tenter de dissuader les jeunes issus de l'immigration d'entrer au service des gangs, celui-ci s'était résolu à tenter de les rapprocher des mosquées pour les sortir de la violence. Parfois, des membres de bandes organisées ont servi de gardes du corps à un parti islamiste qui a pignon sur rue au Danemark et qui est régulièrement montré du doigt dans les médias: Hizb ut-Tahrir."
[...]
http://www.lemonde.fr/international/article/2015/02/16/attentats-de-copenhague-l-
itineraire-sanglant-d-omar-el-hussein_4577292_3210.html?xtmc=religion&xtcr=69


Le pasteur sonne toujours deux fois
Courrier International - 4 octobre 2010

"Eglise danoise n'est pas assez proche des fidèles, c'est du moins ce que pensent ses pasteurs. la preuve: la population s'éloigne de plus en plus de l'Eglise (luthérienne) – alors que près de 81 % des Danois disaient s'y reconnaître il y a dix ans, il ne sont plus que 64 %. Aujourd'hui, moins de la moitié des nouveau-nés de la capitale sont baptisés.
C’est pourquoi, explique Jyllands-Posten, certains pasteurs se disent prêts à aller faire du porte-à-porte pour ramener les Danois vers l'Eglise."
[...]
http://www.courrierinternational.com/breve/2010/10/04/le-pasteur-sonne-toujours-deux-fois


Kurt Westergaard, ou la caricature explosive (AFP)
Libération - 2 janvier 2010

"Le dessinateur, victime d'une tentative de meurtre, avoue être "passé tout près" de la mort. Le jeune Somalien qui voulait le tuer en raison de sa caricature de Mahomet, a pénétré chez lui avec une hache en criant "vengeance".
Les insurgés islamistes radicaux somaliens shebab ont salué samedi la tentative de meurtre du caricaturiste danois par un jeune Somalien. "Nous saluons l’incident dans lequel un garçon musulman somalien a attaqué le diable qui a injurié le prophète Mahomet", a déclaré le porte-parole des shebab, Cheikh Ali Mouhamoud Rage, au cours d’une conférence de presse à Mogadiscio.
Ce Somalien de 28 ans armé d’une hache a été appréhendé vendredi soir par la police danoise peu après être entré dans la maison de Kurt Westergaard, l’auteur d’une des caricatures polémiques de Mahomet. Avec l’intention de tuer, selon les sources policières."
[...]
http://www.liberation.fr/monde/0101611617-tentative-d-agression-a-la-hache-contre
-un-caricaturiste-de-mahomet


Malgré la pression de l'extrême droite danoise, la ville de Copenhague construira une mosquée (Olivier Truc)
Le Monde - 22 septembre 2009

"La future grande mosquée de Copenhague pourra voir le jour. C'est ce qu'a décidé, jeudi 17 septembre, le conseil municipal de Copenhague, dominé par les sociaux-démocrates, en dépit des protestations de l'extrême droite, qui continue à faire monter la pression à deux mois des élections municipales.
Ces derniers jours, le Parti du peuple danois (DF, extrême droite) a placardé dans la capitale une affiche appelant à un référendum sur la construction de cet édifice religieux. L'affiche représente un photomontage de la Mosquée bleue d'Istanbul, au sommet de laquelle ont été rajoutés des sabres croisés. Le texte dit : "Si tu veux être sûr d'une résistance contre les citadelles islamistes, vote DF aux municipales."
Le conseil municipal de Copenhague avait déjà voté, fin août, en faveur d'une mosquée dans le quartier nord-ouest de la capitale, estimant, comme les autres partis, que les musulmans danois avaient droit à un lieu de culte digne de ce nom, à l'égal des pratiquants des autres religions. Seule l'extrême droite avait voté contre la résolution."
[...]
http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/09/21/malgre-la-pression-de-l-extreme-
droite-danoise-la-ville-de-copenhague-construira-une-mosquee_1243047_0.html


Un tribunal danois acquitte les responsables du quotidien "Jylland-Posten" estimant que les caricatures n'étaient pas offensantes à l'égard des musulmans. (avec agences)
Libération – 26 octobre 2006 (1/10 de page)

Après la publication des caricatures de Mahomet, sept associations musulmanes du Danemark avaient intenté un procès contre les reponsables du journal pour cause de texte et de dessins "offensants et injurieux" à l'encontre du prophète de l'islam.
"Le juge du tribunal de première instance d'Aarhus, où Jyllands-Posten a son siège, a estimé que les caricatures n'étaient pas offensantes ou n'avaient pas pour but d'être dégradantes à l'égard des musulmans. "Même si le texte accompagnant ces dessins peut être lu comme un appel au mépris et à la dérision, les caricatures n'ont pas de caractère offensant", selon les attendus de la Cour."
Les plaignants qui se disent troublés par cette décision ont décidé de faire appel.


Nouvelle salve d'islamophobie au Danemark (Anne-Françoise Hivert)
Libération - 10 octobre 2006 (1/8 de page)

"Un an après la publication des caricatures du prophète Mahomet dans le quotidien conservateur Jyllands Posten, la critique de l'islam n'a jamais été aussi populaire au Danemark. L'ouvrage qui cartonne actuellement dans les librairies s'intitule Islamistes et naïvistes.".
Karen Jespersen et Ralf Pittelkow, les auteurs, y dépeignent l'idéologie islamiste comme "une idéologie totalitaire, mortellement dangereuse", en la comparant au nazisme et au communisme.
"Ils fustigent l'attitude conciliante d'un groupe qu'ils appellent les "naïvistes", accusés d'ignorer la menace islamiste "par souci du politiquement correct et par peur de la réaction des musulmans", en Europe et à l'étranger. Des journalistes, écrivains, universitaires, et même des chefs d'entreprise qui, pendant la crise des caricatures, ont choisi de considérer la publication des dessins du prophète comme une provocation, plutôt que de défendre la liberté d'expression."
Naser Khader, député chef de file des musulmans démocrates, considère que le livre "a le mérite de poser les bonnes questions : "La menace islamiste existe et il serait ridicule de la minimiser"."


Difficile reprise du dialogue interreligieux au Danemark (Olivier Truc)
Le Monde - 12 et 13 mars 2006 (1/6 de page)

"Un mois et demi après l'embrasement du monde musulman provoqué par la publication, le 30 septembre 2005, de caricatures de Mahomet, l'Institut danois d'études internationales a organisé, vendredi 10 mars à Copenhague, une réunion sur "Le dialogue culturel et religieux" rassemblant des érudits du Proche-Orient et du Danemark pour tenter de renouer le lien."


Danemark, l'imam aux deux visages (Anne-Françoise Hivert)
Libération - 17 février 2006 (1/6 de page)

"Apôtre de l'intégration ou prêcheur radical, Abou Laban a lancé la crise des caricatures."
[...]
"Ecarts de langage ou dérapages révélateurs ? On évoque la lutte qui se trame pour le titre de Mister Islam, qui pousserait les imams danois à radicaliser leurs discours. Restent enfin les relations troubles d'Abou Laban avec plusieurs leaders égyptiens du Gamaat Islamiya (groupe auteur de dizaines d'attentats qui ont coûté la vie à plus de 1 000 personnes, ndlr)."



Mahomet est une bénédiction pour les populistes (Tanja Parker Astrup et Hanne Fall Nielsen)
Courrier International - 16 au 22 février 2006 (2/3 de page)

"La crise internationale déclenchée par la publication de caricatures du Prophète pousse les Danois à se rassembler autour de leur gouvernement et permet au Parti du peuple de progresser dans les sondages."
[...]
"Le Danemark va désormais être examiné à la loupe par le monde musulman, et la rhétorique brutale du PPD pourra alors poser un problème - non pas tant au parti lui-même qu’au gouvernement, qui est tributaire de ses nombreuses voix [le PPD soutient le gouvernement au Parlement]."


Le monde musulman se ligue contre Copenhague (Stéphane Kovacs)
Le Figaro - 2 février 2006 (1/8 de page)

Malgré ses efforts pour trouver une issue à la crise, le gouvernement danois n’est pas parvenu "à apaiser le monde musulman, outré par la publication d'une série de dessins de Mahomet dans un grand quotidien du pays, alors que l'islam interdit toute représentation du prophète."
L’Arabie Saoudite, la Libye, la Syrie ont rappelé leurs ambassadeurs. En Palestine, une photo de Rasmussen, considéré désormais comme un ennemi du peuple arabe, au même titre que George W. Bush, a été brûlée.
Au Danemark, la police s’attend à des débordements. "Nous avons connaissance qu'il circule, notamment sur l'Internet, des avis de manifestation de plusieurs groupes, a déclaré la police. Nous sommes bien conscients du risque d'escalade."
Un journal tunisien, Le Quotidien, dénonce l’attitude des pays européens qui "ont pris fait et cause pour le Danemark (...) au nom de la liberté d'expression. Comme si cette même Europe ne s'était pas levée comme un seul homme chaque fois qu'un symbole religieux, juif notamment, était pris pour cible"


Un journal danois s'excuse pour avoir "offensé" les musulmans (Mouna Naïm et Olivier Truc)
Le Monde - 1er février 2006 (1/6 de page)

"Le quotidien conservateur danois Jyllands-Posten a fini par s'excuser après la publication de caricatures ayant provoqué une vague d'indignation dans les pays musulmans. Dans un texte destiné aux médias arabes, et diffusé sur le site Internet du journal, le rédacteur en chef du quotidien, Carsten Juste, a présenté, lundi 30 janvier, ses "excuses" non pour la parution de ces dessins, qu'il continue de juger "sobres", mais pour avoir "offensé" les musulmans."


Copenhague s'excuse pour Mahomet
Libération - 1er février 2006 (1/10 de page)

L’affaire des caricatures du prophète publiées dans un journal danois en septembre 2005, a provoqué un tollé dans les pays musulmans. Le rédacteur en chef du quotidien conservateur a déclaré dans une lettre ouverte, que "ces caricatures du Prophète "ont indiscutablement offensé de nombreux musulmans, ce dont nous nous excusons"."
Le Premier ministre Rasmussen a essayé de dissiper ce "malentendus" et cette "désinformation", mais, "sans goûter l'humour de ces dessins, [il] n'a pu que rappeler la liberté de la presse et l'indépendance des médias."


Les pays arabes jettent l'anathème sur le Danemark (Anne-Françoise Hivert)
Libération - 31 janvier 2006 (1/8 de page)

Une crise diplomatique met en péril les relations du Danemark avec une grande partie des pays arabes. "Les réactions se multiplient autour de dessins de Mahomet." (Voir les articles ci-dessous)
Une dizaine d’activistes armés, prétendant appartenir au Fatah, ont protesté hier matin devant les bureaux de l'Union européenne à Gaza contre la publication, fin septembre, par le quotidien danois conservateur Jyllands-Posten, de dessins du prophète Mahomet. Ils "ont donné quarante-huit heures aux Scandinaves pour quitter l'Etat palestinien". La menace a été prise au sérieux et les premières évacuations ont eu lieu.
La révolte, partie d’Arabie Saoudite qui a rappelé son ambassadeur "pour consultation", s’est propagée à l'ensemble du Moyen-Orient (Libye, Irak, OCI, Ligue Arabe) ce week-end.
Le Premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, a indiqué que le gouvernement "ne peut exercer une quelconque influence sur les médias et ne peut, de même que le Danemark en tant que nation, être tenu pour responsable de ce qui est publié dans un média indépendant".
Même si de nombreuses voix s’élèvent au Danemark pour blâmer le quotidien Jyllands-Posten, "79 % des Danois jugent que leur Premier ministre n'a pas à s'excuser".
Les ministres européens des Affaires étrangères se montrent solidaires du Danemark et ont rappelé leur "attachement à la liberté de la presse".


La colère des pays arabes continue de monter après la publication de caricatures du Prophète (Avec AFP et Reuters)
Le Monde - 30 janvier 2006 (1/8 de page)

A propos de l’affaire des caricatures du Prophète Mahomet (Voir les articles ci-dessous) dont la représentation est interdite par l’islam.
L'Union internationale des oulémas musulmans a menacé de lancer auprès de tous les musulmans du monde un appel à boycotter les produits et activités danois et norvégiens. Les autorités norvégiennes et danoises ayant refusé d’intervenir sous le prétexte de la "liberté d'expression", "le ton est rapidement monté entre le Danemark et le monde arabe et musulman" (Arabie Saoudite, Iran, Libye, Palestine...).
Le rédacteur en chef du Jyllands-Posten qui a publié les caricatures, Carsten Juste, a exprimé ses regrets pour cette affaire et indiqué que son journal n'avait jamais eu l'intention de blesser les musulmans.
M. Mandelson, le commissaire européen au commerce, a exhorté un ministre saoudien rencontré en marge du Forum économique de Davos, "à faire part à son gouvernement de la gravité de la question. Tout boycottage de produits danois serait considéré comme un boycottage des produits européens", a-t-il prévenu.


Riyad appelle au boycott des produits danois (Olivier Truc)
Le Monde - 29 janvier 2006 (1/10 de page)

Nouveaux rebondissements dans l’affaire des caricatures du prophète Mahomet que le journal conservateur danois Jyllands-Posten a publiées le 30 septembre 2005 (voir les autres articles ci-dessous).
En effet, le 26 janvier, "l'Arabie saoudite a rappelé son ambassadeur à Copenhague "pour consultation"". D’autre part, des religieux ont lancé un appel au boycott des produits du Danemark pour protester contre ce "blasphème".
Le conseil de la Choura a déclaré que "Ceux qui publient de tels dessins n'en connaissent pas les conséquences. Ils diffusent la haine et créent de l'animosité entre les communautés et les religions."
Le gouvernement danois déclare respecter l'islam "comme l'une des grandes religions du monde". Cependant des partis d’opposition ont accusé le Premier ministre d’être responsable de cette situation : " Tout le problème est que le refus du Premier ministre de rencontrer les ambassadeurs a été interprété comme si le gouvernement était d'accord avec les dessins de Jyllands-Posten", a fustigé un porte-parole du Parti social-démocrate.


Le Danemark empêtré dans des caricatures de Mahomet (Anne-Françoise Hivert)
Libération – 5 janvier 2006 (1/8 de page)

Depuis la publication, fin septembre, de douze dessins satiriques représentant Mahomet, par le quotidien Jyllands Posten, la tension n'a pas faibli. "Les pays de la Ligue arabe ont exprimé leur "indignation" et reproché notamment au Premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, d'avoir refusé de rencontrer leurs ambassadeurs en poste à Copenhague."
Le quotidien avait, en effet, lancé un appel à des dessinateurs pour illustrer un livre sur le prophète Mahomet. Or la représentation du prophète est interdite par l'islam. En outre, l'une des illustrations montrait Mahomet avec un turban en forme de bombe dont la mèche était allumée.
"Mi-octobre, onze ambassadeurs de pays musulmans demandent une entrevue avec le chef du gouvernement libéral. Rasmussen décline : rappelant l'attachement de son pays à la liberté de la presse." Une polémique a alors lieu sur un fond de durcissement de la politique de l'immigration, sous la pression de l'extrême droite (Parti du peuple).
Anders Fogh Rasmussen, le Premier ministre danois, a essayé de jouer l'apaisement lors de ses voeux. Il a déclaré que la liberté d'expression était "vitale", "absolue" et "non négociable", cependant il a condamné "toute forme d'expression, d'action ou de signes qui tenteraient de diaboliser un groupe de personnes sur la base de leur religion ou de leur origine ethnique". Ces paroles n'ont pas suffit à calmer les esprits, car les pays membres de l'Organisation de la conférence islamique ont annoncé qu'ils allaient boycotter le festival "Images du Moyen-Orient" qui doit se tenir cet été au Danemark.


Alerte au terrorisme au Danemark (Anne-Françoise Hivert)
Libération - 3 novembre 2005 - (1/6 de page)

Danemark. L'arrestation de sept jeunes islamistes soupçonnés d'être en contact avec deux terroristes présumés et de préparer un attentat en Europe provoque l'inquiétude des Danois. D'autant plus qu'il s'agit de jeunes "sans problèmes". "Certains sont originaires "du Moyen-Orient et des Balkans", mais ils "ont vécu leur vie entière au Danemark" et, selon leurs proches, ne s'intéressent à la religion que depuis peu."
A l'approche des élections municipales, la candidate sociale-démocrate à la mairie de Copenhague considère qu'après avoir "semé le vent", le gouvernement libéral avait "récolté la tempête" et devait en assumer les conséquences.
Pour Mehdi Mozaffari, professeur de sciences politiques à l'université d'Arhus, qui note une montée de la haine au Danemark, la récente mobilisation de plusieurs milliers de musulmans contre la publication de douze caricatures du prophète Mahomet dans le quotidien Jyllands Posten est un symbole. Elle "révèle l'étendue des tensions entre deux communautés qui cherchent leurs limites".


Des dessinateurs danois menacés pour leurs caricatures de Mahomet (Olivier Truc)
Le Monde - 18 octobre 2005 - (1/8 de page)

Danemark. Pour avoir publié des caricatures de Mahomet dans un quotidien conservateur danois, deux dessinateurs de presse ont reçu des menaces de mort de la part d'un jeune homme qui a été interpellé par la police. L'une de ces caricatures montrait le prophète avec un turban en forme de bombe. Or, toute représentation humaine est interdite par l'islam. Une manifestation rassemblant plusieurs milliers de musulmans s'est déroulée le 14 octobre. ""L'Islam est en colère", scandait la foule, reprenant les mots de l'imam Mahmoud Fouad Al-Barazi, l'un des orateurs."
Le journal en question, Jyllands-Posten, voulait vérifier si les dessinateurs s'autocensuraient. Le responsable des pages culturelles du quotidien se défend de vouloir envenimer les relations entre musulmans et non-musulmans. Il estime que "les sentiments religieux ne peuvent pas exiger un traitement spécifique dans une société sécularisée".
Cette affaire montre la dégradation au Danemark de la situation des musulmans. "Le Parti populaire danois (DF, extrême droite, 13,2 % aux élections législatives de février), qui est un soutien indispensable, au Parlement, pour le gouvernement libéral-conservateur, ne manque jamais de mettre de l'huile sur le feu."



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Revue de presse    Haut de page    Contact   Copyright ©