Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions   > Les évangiles > Réaction


Réaction d'un internaute

à la page

Les évangiles





Les messages sont classés du plus récent au plus ancien.
Une ligne horizontale partielle
signifie que le texte de haut répond à celui du bas.


Objet : Datation des Evangiles. à l'intention de C. P.

Il n'y a donc pas de hic quant au "Ier" siècle, et c'est tant mieux. Les évangiles sont du IIe siècle.

Le hic, c'est de supposer que ces évangiles du IIe siècle parlent d'une Passion du début du Ier.

Qui l'a datée ainsi, sinon, précisément, ces textes remaniés ??!

Il y a eu des précurseurs (dont celui de Josèphe), mais l'affaire du Messie pascal et apostolique est entièrement de l'époque du Bar Kokhba, à partir de 132-133 !

En tout cas, cette hypothèse, en l'état des données, mérite d'être explorée en priorité sur les autres.

Quant aux évangiles, il y en un petit hic dans l'autre sens. Pourquoi reporter si tard les dates des premières versions ?

(On ne parle pas des remaniements qui vont sans doute de vers 180, à l'école du pseudo Pseudo-Clément, jusqu'aux versions "définitives" d'Eusèbe de Césarée. On parle des proto-évangiles judéo-chrétiens, bel et bien liés, à l'origine, aux deux générations "apostoliques".

A hauteur, selon moi, de la "quatrième" génération des Tanayim : 135-175.)

Même pour Jean, le plus tardif, il faut se tenir à la fourchette des datations au Carbone 14 du plus vieux fragment de l'évangile de Jean : entre 125 et 165, si je me souviens bien.

Ou bien ce fragment a-t-il été redaté récemment ?

(RPB / 17/05/05 – 11h14)


Une remarque pour rien...

Cet internaute écrit à propos des canoniques : "parce qu'ils n'ont été composés, dans leurs toutes premières versions, qu'entre 133 et 175."
"On les répète par habitude ou par manque de courage intellectuel."

C'est exactement ce que je dis !! Mais peut-être n'a-t-il pas eu le courage de lire jusqu'au bout des lignes.

"Matthieu : (...] en fait vers 165
Marc : le texte initial pourrait dater de 170
Luc : en fait rédaction du texte primitif autour de 180
Jean :En fait commencé vers 180 et finalisé... au IVe siècle... "

(Claude P. / 16/05/05 - 19h47)


Datation des évangiles


Claude P. procède sur votre site à une mise au point tout à fait intéressante sur les textes canoniques ou "apocryphes" des évangiles, mais il y a un hic !

Les datations du Ier siècle que Claude P. affiche pour les 4 évangiles canoniques ne reposent sur rien de scientifique. Il entretient une légende sans fondement.

On les répète par habitude ou par manque de courage intellectuel.

On ne commence à citer ces textes qu'à la fin du IIe siècle, parce qu'ils n'ont été composés, dans leurs toutes premières versions, qu'entre 133 et 175.

C'est pourquoi on trouve de nombreuses résonances entre ces évangiles et les premiers textes rabbiniques (la Mékhilta de Rabbi Ismaël, etc.), initiés dans la même période, alors que les résonances avec les textes de Qoumrân (les plus tardifs allant jusqu'en 68 de "notre ère" !!, celle des fausses dates...) ne portent que sur des données générales du messianisme biblique.

La discussion scientifique de ces affirmations sur le style des exégèses de Yabnéh (68-132) qu'on appelle le midrash est très ardue, mais, en attendant, rien n'autorise à confirmer les dates du Ier siècle, que Tertullien, par exemple, critiqua violemment. Elles relèvent probablement de manipulations pseudo-clémentines et para-marcionites visant à creuser un fossé artificiel entre rabbinisme messianique et christianisme apostolique.

A bon entendeur, sérieusement agnostique, salut.

(RPB / 11 mai 2005)



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©