Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Spiritualité athée > Page 5/5


Spiritualité athée

V - Vers une spiritualité athée


par Crovax  -  07/01/2007

Voir le début de l'article : Spiritualité athée




Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.



V - Vers une spiritualité athée

Au lieu de relier les hommes, les différentes croyances n'ont au final que simplement contribué à aggraver les communautarismes, les replis sur soi et les fanatismes. Tous les systèmes de croyance, toutes les idéologies, toutes les traditions, tous les dogmes rendent l'homme prisonnier du langage, puisque la vérité est au-delà des mots. Elles tendent toutes à imaginer ce que nous devrions être ou ce que le monde devrait être, et par là elles nient la réalité telle qu'elle est ; elles empêchent l'homme de se découvrir lui-même. L'avenir de l'humanité n'est dans aucun système, ni aucune doctrine ; elles ne sont que des fuites de la réalité qui rendent l'humanité encore un peu plus esclave des mots, et c'est parce que les hommes sont prisonniers des mots qu'ils créent des barrières entre eux et que dans des mouvements destructeurs ils s'élèvent les uns contre les autres au nom d'oppositions factices, créées de toutes pièces par leur esprit. Toutes les barrières qui se dressent entre l'homme et l'homme sont le fruit du langage, et les croyances religieuses y contribuent très largement.

Au delà des mots, au-delà de la pensée conceptuelle, se trouve une vérité que l'on ne peut décrire sans la trahir, mais que nous portons tous en nous. Pour tenter de vous l'expliquer, je ferais le distinguo entre la vérité et la Vérité, mais il ne faut pas voir dans ce "V" majuscule une quelconque marque de prétention :
  • La Vérité est l'adéquation de l'esprit avec la réalité ; c'est celle-ci qui se trouve au-delà des mots. Elle n'est accessible que par l'expérience et l'observation de soi, au-delà de tout jugement, motivée par le désir de se connaître soi-même. Elle apparaît dans une observation pure de la réalité, indépendamment de la pensée conceptuelle. Bien que ce ne soit que mes mots à moi, je la décrirai comme la prise de conscience de notre unité avec le monde. Je suis le monde, je suis le reste de l'humanité.

  • La vérité est un ensemble de modèles construits par l'homme à l'aide du langage, qui répond au besoin de se rendre le monde compréhensible. Elle se construit par la pensée dans la cohérence avec les règles de logique, et elle doit rendre compte du réel lorsqu'on l'appréhende à l'aide de concepts. C'est la vérité de la science.
>
Le dialogue avec un autre individu, et bien que l'on s'assure pour cela d'avoir saisi le sens des mots qu'il emploie, ne permet que d'affiner notre conception de la vérité. La Vérité, quant à elle, ne peut s'acquérir que seul, puisque la communication usuelle ne peut l'exprimer. Pour cela, il faut ranger le livre, l'autorité, les dogmes, et prendre la route pour se découvrir soi-même.

Quand l'humanité prendra-t-elle conscience que nous sommes tous sur le même bateau, ivres d'absurde ? Nous errons tous dans le même désert, et emplis d'une folie certaine, nous nous combattons les uns les autres. Seuls des fous se combattent dans le désert au lieu de s'entraider. Nous avons créé des camps, des communautés se voulant indépendantes les unes des autres. Arrivera-t-il ce jour où les hommes comprendront enfin que nous ne sommes qu'un et réussiront à se fédérer pour nous assurer un avenir meilleur ?



Début de l'article   >>>   Spiritualité athée

Voir la page d'accueil sur l'athéisme



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©