Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion  >  Vos contributions    > Origine du Dieu...


L’origine du Dieu dans le lit de la civilisation occidentale en Egypte


par David Serres  -  05/05/2005



Les textes publiés dans Vos contributions (rouge foncé) ne représentent que l'opinion de leurs auteurs.




Epoque Thinite -3185 : région Egypte

Du point de vue des croyances et de tout que qui relève de l’imaginaire, nous pouvons penser que la priorité des égyptiens est d’abord une nécessite de trouver un moyen de vivre et de survivre ce qui a amené les premiers habitants de l’Égypte à croire avant tout en eux. Leur imaginaire (ou spiritualité) étant donc comblé, c'est-à-dire habité par l’obtention de ce qu’il voyait par la conquête de ce qui se présentait devant eux. Il est ainsi plus facile de comprendre que le fait d’obtenir ce qu’il convoitait les positionnaient comme être supérieurs aux yeux des autres hommes demandeurs d’eau par exemple.

Leur statut de propriétaires auto proclamés des territoires d’Egypte leur apporte un niveau de supériorité ce qui amène l’étranger à être soumis à l’Egyptien.

Le premier Egyptien pensait à l’univers (ce que nous pourrions comparer à l’affect dégagé pour un Dieu) car il se présentait devant lui avec un soleil et des étoiles. La notion de Dieu (comme dominant suprême) était alors inexistante leur souci premier étant la subsistance.

Inventer Dieu pour instaurer une autorité. C’est bien en ces propos que se présente le premier Dieu. Le premier chef du territoire Egyptien s’auto proclame le Dieu du vivant car il apporte la nourriture et la boisson qui permet la vie.

Si on réfléchit bien, cette notion de Dieu ne peut être qu’interne à un territoire. Une bonne manière d’imposer un ordre que personne ne peut révoquer, la puissance d’un Dieu étant définit comme universelle (définition alors édictée par le premier utilisateur de la notion Dieu). L’instauration d’un Dieu premier offre une pensée obligatoirement monothéiste à la genèse de la pensée spirituelle. Une position qui sert le chef qui alors va pouvoir développer son pouvoir.

Un premier pas pour la gouverne d’un peuple au service de la nation (d’un homme). Le plurithéisme n’étant qu’une vulgarisation du symbole d’une construction pluriethnique de l’empire déjà instauré par un monothéisme alors présent.

La pensée de "Dieu" ainsi créée sert celui qui se trouve le plus proche du Dieu tout puissant qui n’est d’autre que pharaon, le premier à avoir instauré un Dieu. Pharaon est donc un Dieu vivant. La toute première philosophie de domination de l’homme par l’homme. Idée qui fera son chemin et qui construira l’histoire propre à toute la civilisation occidentale.



David Serres


Voir la page d'accueil sur l'histoire


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Vos contributions    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©