Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Savoir



Citations :   Savoir




"Si vous voulez savoir, vous devez commencer par ne plus croire, entendez ne plus donner aux coutumes le visa de l'esprit. Une pensée c'est un doute; mais à l'égard de la coutume, il y a plus de doute; car, quelque force qu'ait la coutume, même si le penseur s'y conforme, la coutume ne sera jamais preuve."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, Le dieu égyptien, 29 octobre 1923)

"Il se peut que Dieu soit puissant sans être savant, ou bien le contraire. La véritable révélation consiste à savoir d'où vient Dieu. Et c'est de l'homme qu'il vient."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, Théologie positive, 5 juillet 1932)

"Il faudrait être fou pour risquer sa propre éternité contre un maigre profit; mais on n'en sait rien; il faut même, théologiquement parlant, qu'on ne cesse jamais d'en douter. Il faut que la religion soit comme si elle n'était pas, et Dieu, comme s'il n'était pas. Ne disent-ils pas qu'il faut mériter de croire, c'est-à-dire gagner la récompense sans savoir s'il y a récompense ? Bref, il faut du courage pour aimer ce Dieu qui ne se montre jamais; ce que la mythologie exprime naïvement par les deux puissances balancées du bien et du mal. Et ces difficultés mettent aux désespoirs les préfets de religion, qui prétendent savoir ce qui en est et enseigner ce qui en est. Mais au contraire, ces subtilités mythologiques expriment très bien la pensée de l'homme et les replis de la morale. Le saint est l'homme qui se passe de Dieu."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur la religion, Dieu incertain, 1er août 1932)

"Le doute n'est pas au-dessous du savoir, mais au-dessus."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Propos sur l'éducation / 1932)

"Démocrite avait trouvé la manière la plus philosophique de jouir de la nature et des hommes; savoir, d'étudier l'une et de rire des autres."
(Jean le Rond d'Alembert / 1717-1783)

"Foi : Croyance sans preuve dans ce qui est affirmé par quelqu'un qui parle sans savoir, ou qui pense sans comparer."
(Ambrose Gwinett Bierce / 1842-1914 / Le Dictionnaire du Diable)

"Quiconque prétend s'ériger en juge de la vérité et du savoir s'expose à périr sous les éclats de rire des dieux puisque nous ignorons comment sont réellement les choses et que nous n'en connaissons que la représentation que nous en faisons."
(Albert Einstein / 1879-1955)

"Chaque jour vous dites sans scrupule : "faites le bien, évitez le mal, aimez Dieu, nous avons une âme immortelle", sans savoir ce que c'est que le bien et le mal, sans jamais avoir vu Dieu, sans savoir s'il existe, et vous en rapportant à la foi d'un vieux prêtre radoteur qui, comme vous, n'en savait rien ; pour l'âme, vous en êtes sûr, convaincu, persuadé, vous donneriez votre sang pour elle, et qui vous l'a démontrée ?"
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / Smarh /1839)

"Adresser des prières à des images, sans savoir ce que sont les dieux et les héros, autant vaut parler à des pierres!"
(Héraclite, philosophe grec 540 - 480 avant JC)

"L'agnosticisme partage avec la foi du croyant l'idée qu'il existe de l'inconnaissable. Mais dire que l'inconnaissable existe, c'est savoir quelque chose sur l'inconnaissable. L'agnostique sait au moins ce qu'il entend par Dieu, assez en tous cas pour dire qu'il ne peut rien en dire: il y a là un cercle qui pourrait être vicieux. Le sceptique qui professe que "tout est incertain" doit faire une exception pour le principe qu'il vient de formuler, mais c'est une exception ruineuse.
[...]
Je crains que l'agnosticisme, très bien toléré socialement, soit parfois une idéologie de confort. Flotter aimablement entre deux clans est une façon de ne pas se faire d'ennemis, de se concilier plus facilement beaucoup de monde, d'éviter des obstacles, de se voir ouvrir plus de portes..."

(Robert Joly / 1929-1987 / Dieu vous interpelle ? Moi, il m'évite... )

"Je dus donc abolir le savoir afin d'obtenir une place pour la croyance."
(Emmanuel Kant / 1724-1804 / Critique de la raison pure / 1781)

"Croyance : milieu entre l'opinion et le savoir."
(Emmanuel Kant / 1724-1804 / Fondements de la métaphysique des moeurs / 1785)

"Le pouvoir religieux va de pair avec le maintient de l'ignorance. ...il faut... exacerber le conflit entre religion et savoir, puisque l'une ne conserve son pouvoir qu'au prix du déni ou de l'absence de l'autre."
(Yves Lever / Petite critique de la déraison religieuse)

"La messe dominicale n'a jamais brillé comme un lieu de réflexion, d'analyse, de culture, de savoir diffusé et échangé, le catéchisme non plus, ni même les autres occasions cultuelles des autres religions monothéistes.
Mêmes remarques avec les prières au Mur des Lamentations ou les Cinq occasions quotidiennes des Musulmans : on prie, on pratique la réitération des invocations, on exerce sa mémoire, mais pas son intelligence."

(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"[L'arbre interdit au paradis] ... Passer outre au diktat de Dieu, c'est préférer le savoir à l'obéissance, vouloir connaître plutôt que se soumettre. Disons-le autrement : opter pour la philosophie contre la religion.
Que signifie cet interdit de l'intelligence ? On peut tout dans ce jardin magnifique, mais pas devenir intelligent - l'arbre de la connaissance - ni immortel - l'arbre de la vie ? Quel dessein Dieu réserve donc aux hommes : l'imbécillité et l'immortalité? Il faut imaginer un Dieu pervers pour offrir ce cadeau à ses créatures..."

(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"Non seulement les expérimentateurs humains doivent abandonner l'espoir de savoir quand un atome donné va rayonner ou quand un noyau va connaître une désintégration radioactive mais, de plus, ces événements sont inconnus, même de l'esprit omniscient de Dieu. Qu'ils soient croyants ou pas, les physiciens se donnent la liberté d'invoquer Dieu lorsque des questions de principe sont en jeu, car le Dieu des physiciens n'est autre que l'ordre cosmique. L'indéterminisme propre à la théorie quantique est un indéterminisme de principe, qui porte sur ce que l'on peut ou ne peut pas savoir et ne concerne pas les techniques expérimentales... Dieu en personne ne peut nous donner autre chose que la probabilité pour que tel événement arrive, jamais une certitude."
(Heinz Pagels / 1939-1988 / L'Univers Quantique)

"Sur les dieux, je ne puis rien dire, ni qu'ils soient, ni qu'ils ne soient pas. Trop de choses empêchent de le savoir, d'abord l'obscurité de la question, ensuite la brièveté de la vie humaine."
(Protagoras / 485-410 avant JC / Platon, Théétète)

"L'idée de Dieu, avec tous les concepts qui en découlent, nous vient des antiques despotismes orientaux. C'est une idée absolument indigne d'hommes libres. La vue de gens qui, dans une église, s'avilissent en déclarant qu'ils sont de misérables pêcheurs et en tenant d'autres propos analogues, ce spectacle est tout à fait méprisable. Leur attitude n'est pas digne d'êtres qui se respectent. [...] Un monde humain nécessite le savoir, la bonté et le courage; il ne nécessite nullement le culte et le regret des temps abolis, ni l'enchaînement de la libre intelligence à des paroles proférées il y a des siècles par des ignorants."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Pourquoi je ne suis pas chrétien / 1927)

"La perte de rigueur des enseignements scientifiques, signalée par nos plus grands mathématiciens, a rendu poreuse la frontière du savoir et du croire. Cette rupture peut faire craindre la naissance de générations en qui l'esprit critique aura été remplacé par une adhésion vague à la "tolérance"."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"N'en déplaise aux rieurs, la question de savoir si le divin prépuce [de Jésus] a bénéficié de la résurrection, pour saugrenue qu'elle soit, est-elle moins sérieuse que les prescriptions spermatiques, qui intéressent le pénis en son entier ?"
(Alain Tête / Contre Dieu / 1996)

"Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."
(Socrate / -470 à -399)

"Il n’y a rien, j’ai tâché de tout savoir, et je n’ai trouvé que l’abominable douleur de ce rien qui m’écrase."
(Emile Zola / 1840-1902 / Paris, 1898)

"Aucun homme ne sait et ne saura jamais rien de certain concernant les dieux."
(Xénophane / env. 570-480 av JC)



Voir les pages d'accueil sur l'éducation et la science


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©