Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Philosophie > 3/3



Citations :   Philosophie

Page 3/3




"Ayant eu la destinée, très rare en mon pays, de n'avoir jamais cru en Dieu, même dans mon enfance, j'ai toujours vu dans la création d'une vraie philosophie sociale le seul fondement possible d'une régénération générale de la morale humaine et dans l'idée de l'humanité, la seule qui put remplacer celle de Dieu."
(John Stuart Mill / 1806-1873 / Lettre à Auguste Comte / 17 décembre 1842)

"La vie de tous les jours, l'emploi de son corps et de son temps, l'usage des plaisirs et les techniques de soi, voilà le fond de toute quête philosophique".
(Michel Onfray / né en 1959)

"Le véritable athée est un philosophe modeste et tranquille qui n’aime point faire du bruit et qui n’affiche pas ses principes avec une ostentation puérile, l’athéisme étant la chose du monde, la plus naturelle, la plus simple."
(Sylvain Maréchal / 1750-1803)

"Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi."
(Karl Marx / 1818-1883 / Différence de la philosophie de la nature chez Démocrite et Epicure)

"Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, il s'agit maintenant de le transformer."
(Karl Marx / 1818-1883 / Thèse sur Feuerbach)

"Devant tout pouvoir qui exige soumission et sacrifices de toute nature, la tâche du philosophe est l'irrespect, l'effronterie, l'impertinence, l'indiscipline et l'insoumission. Rebelle et désobéissant, et bien que convaincu du caractère désespéré de sa tâche, il se doit d'incarner la résistance devant le Léviathan et ses porteurs d'eau. Il s'agit d'être impie et athée en matière politique."
(Michel Onfray / né en 1959 / Cynismes / 2000)

"La seule forme authentique de l'athéisme c'est, dans la théorie, la philosophie rationnelle et critique qui refuse toute prétention de fonder la vie sur des absolus; et dans la pratique une éthique pragmatique (donc sceptique), régulatrice du désir dans la relation à soi et aux autres en vue de réduire le risque de violence, d'accroître l'autonomie et la solidarité précisément humaine en ce qu'elle fait du désir et de ses ambivalences et contradictions l'essence de l'homme."
(Sylvain Reboul / Débat avec Pascal Jacob)

"[…] Je ne crois pas, pour ma part, que la philosophie puisse prouver la vérité des dogmes religieux ou montrer qu'ils sont erronés, mais depuis Platon, la plupart des philosophes ont considéré le fait de donner des "preuves" de l'immortalité et de l'existence de Dieu comme faisant partie de leur domaine. Ils ont critiqué les preuves de leurs prédécesseurs – saint Thomas a rejeté les preuves de saint Anselme, et Kant, celles de Descartes –, mais ils les ont remplacées par de nouvelles, de leur composition. Pour rendre leurs preuves valables, ils ont dû falsifier la logique, unir le mysticisme aux mathématiques et prétendre que les préjugés, profondément enracinés, étaient des intuitions venues du ciel."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Histoire de la philosophie occidentale / 1946)

"Ils [les philosophes] admettent volontiers que l'intellect humain est incapable de trouver des réponses définitives à de nombreuses questions fort importantes pour l'humanité, mais ils refusent de croire qu'il existe une "plus haute" façon de connaître, grâce à laquelle nous pouvons découvrir des vérités cachées à la science et à l'intellect."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Histoire de la philosophie occidentale / 1946)

"La philosophie tire sa valeur de son incertitude même."
(Bertrand Russell / 1872-1970)

"Le thème essentiel de la métaphysique est, chez les philosophes appointés, l'explication des rapports de Dieu avec le monde; les commentaires les plus étendus de ces rapports remplissent leurs manuels. Ils se croient avant tout appelés et payés pour éclaircir ce point. Et il est amusant de voir avec quelle profonde sagesse et quelle érudition ils parlent de l'absolu, ou Dieu; ils prennent alors une attitude des plus sérieuses, comme s'ils savaient réellement quelque chose à ce sujet…"
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Parerga)

"Philosopher jusqu'à un certain point et pas davantage, c'est une demi-mesure qui constitue le caractère fondamental du rationalisme."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860 / Parerga)

"La pensée interrogative du philosophe ne peut qu'être scandalisée par cet aplomb du croyant qui n'a que la vérité à la bouche et pour qui le doute est une faute. Si le vrai n'est pas monnayable, la philosophie ne vaut pas une heure de peine et tout est vanité."
(Alain Tête / Contre Dieu / 1996)

"Jamais les philosophes ne feront une secte de religion. Pourquoi? C'est qu'ils n'écrivent point pour le peuple, et qu'ils sont sans enthousiasme."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Lettres philosophiques)

"Certainement j'appartiens au Christ. Du moins, j'aime à le croire. Mais je suis retenue hors de l'Église par des difficultés irréductibles, je le crains, d'ordre philosophique, concernant non pas ces mystères eux-mêmes, mais les précisions dont l'Eglise a cru devoir les entourer au cours des siècles, et surtout l'usage, à ce sujet, des mots "anathema sit" ("qu'il soit anathème")."
(Simone Weil / 1909-1943 / Lettre à Maurice Schumann)


>>> Suite des citations : Philosophie


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©