Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Pensée > 3/3



Citations :   Pensée

Page 3/3




"Papauté : Dotée d’un pouvoir immense, ne songe qu’à accroître sa propre puissance, à s’ériger en directrice universelle des esprits, (…), à écraser tout ce qui ne pense pas comme elle. Elle trace des bornes à la science, à l’investigation, à la pensée, à la conscience."
(Pierre Larousse /1817-1875 / Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle)

"Depuis que l'homme pense, depuis qu'il sait dire et écrire sa pensée, il se sent frôlé par un mystère impénétrable pour ses sens grossiers et imparfaits, et il tâche de suppléer, par l'effort de son intelligence, à l'impuissance de ses organes. Quand cette intelligence demeurait encore à l'état rudimentaire, cette hantise des phénomènes invisibles a pris des formes banalement effrayantes. De là sont nées les croyances populaires au surnaturel, les légendes des esprits rôdeurs, des fées, des gnomes, des revenants, je dirai même la légende de Dieu, car nos conceptions de l'ouvrier-créateur, de quelque religion qu'elles nous viennent, sont bien les inventions les plus médiocres, les plus stupides, les plus inacceptables sorties du cerveau apeuré des créatures. Rien de plus vrai que cette parole de Voltaire : "Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu.""
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Contes et nouvelles, La Horla)

"Le principal apport du protestantisme à la pensée humaine est la preuve massive de l'ennui que dégage Dieu."
(Henry Louis Mencken / 1880-1956)

"L'ennemi numéro 1 de tout État est l'homme qui est capable de penser par lui-même sans considération pour les superstitions et les sophismes de la pensée unique. Presque inévitablement il parviendra alors à la conclusion que l'État sous lequel il vit est malhonnête, insensé et insupportable, ainsi si cet homme est idéaliste il voudra le changer. S'il ne l'est pas, il témoignera suffisamment de sa découverte pour générer la révolte des idéalistes contre l'État."
(Henry Louis Mencken / 1880-1956)

"Dieu n'est pas mort.
Les dieux ne sont pas morts.
Ils ne disparaissent que lorsque leurs moutons de Panurge cessent d'être.
Soit par la raison, soit par l'extinction.
Qu'ils soient grecs ou égyptiens, celtes ou hindous, ou d'ailleurs. Qu'ils soient de bois, d'argile ou de pensée, ils ne sont rien.
Rien.
Rien d'autres que la manifestation de la névrose obsessionnelle, du délire de masse, de la paranoïa collective de certains hommes effrayés par notre monde et rassurés par la promesse de jours meilleurs après cette mort qu'ils devraient tous tant désirer."

(Jean B. Pemproint / La fabrique des enclos)

"La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes; parce que, pour elle se soumettre, ce serait cesser d'exister."
(Henri Poincaré / 1854-1912 / Fêtes du LXXVe anniversaire, 21 novembre 1909)

"Ce qui au fond, prive l'homme de toute possibilité de parler à Dieu, c'est que, dans la pensée humaine Dieu devient nécessairement conforme à l'homme en tant que l'homme est fatigué, assoiffé de sommeil et de paix."
(Jean-Paul Sartre / 1905-1980 / cité par Georges Bataille dans "La somme athéologique")

"Au commencement était le verbe. Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée. La mort de la littérature s'ensuivit. Ainsi va la vie."
(Dan Simmons / né en 1948 / Hypérion, 3)

"Les hommes ont donc tenu pour certain que les pensées des dieux surpassent de beaucoup la portée de leur intelligence, et cela eût suffi pour que la vérité restât cachée au genre humain, si la science mathématique n'eût appris aux hommes un autre chemin pour découvrir la vérité; car on sait qu'elle ne procède point par la considération des causes finales, mais qu'elle s'attache uniquement à l'essence et aux propriétés des figures."
(Baruch Spinoza / 1632-1677 / L'Ethique, Livre I, Appendice)

"Le Protestantisme a proprement organisé en l'homme un véritable service de "police occulte". L'espion, le guetteur "Conscience", surveille chaque mouvement de l'esprit, et tout geste, toute pensée est à ses yeux une "affaire de conscience", c'est-à-dire une affaire de police. C'est cette scission de l'homme en "instincts naturels" et "conscience" (canaille intérieure et police intérieure) qui fait le Protestant."
(Max Stirner / 1806-1856 / L'Unique et sa propriété / 1845)

"La pensée interrogative du philosophe ne peut qu'être scandalisée par cet aplomb du croyant qui n'a que la vérité à la bouche et pour qui le doute est une faute. Si le vrai n'est pas monnayable, la philosophie ne vaut pas une heure de peine et tout est vanité."
(Alain Tête / Contre Dieu / 1996)

"Je ne crois pas en Dieu, j'abjure et je renie
Toute pensée, et quant à la vieille ironie,
L'Amour, je voudrais bien qu'on ne m'en parlât plus."

(Paul Verlaine / 1844-1896 / Poèmes saturniens)

"Je ne crois pas que la pensée soit autre chose qu'une fonction de la matière. La fameuse psychologie ne serait qu'un coin restreint de la physiologie."
(Emile Zola / 1840-1902 / Lettre à G. Geoffroy / 22 juillet 1885)


>>> Début des citations : Pensée


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©