Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Libre examen



Citations :   Libre examen




"Avec le recul du temps, on s'aperçoit que la plupart des grands progrès humains sont dus aux penseurs libres qui, à un moment de l'histoire, ont eu le courage de faire scandale."
(Albert Bayet / 1880-1961 / Histoire de la Libre-Pensée, Paris, P.U.F., 1959)

"Le mépris des sciences humaines était un des premiers caractères du christianisme. Il avait à se venger des outrages de la philosophie ; il craignait cet esprit d'examen et de doute, cette confiance en sa propre raison, fléau de toutes les croyances religieuses. La lumière des sciences naturelles lui était même odieuse et suspecte ; car elles sont très dangereuses pour le succès des miracles ; et il n'y a point de religion qui ne force ses sectateurs à dévorer quelques absurdités physiques. Ainsi le triomphe du christianisme fut le signal de l'entière décadence et des sciences et de la philosophie."
(Condorcet / 1743-1794 / Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain / 1795)

"Le libre examen ne se réclame pas de vérités définitives; il se préoccupe du renouvellement méthodique des idées et répugne à leur conservation obligatoire.
On a dit que cette attitude d'esprit est trop sceptique et critique, qu'elle sème l'inquiétude et le désordre et mène à détruire sans reconstruire; qu'elle laisse les jeunes surtout, sans idéal positif, voire sans refuge spirituel.
Ce reproche est injuste, car au delà de toute idée particulière, révélant telle ou telle prétendue loi du monde, le libre examen propose une méthode efficace, un style de la pensée, qui écarte la solution facile de l'engagement doctrinal, en lui substituant une discipline intellectuelle et morale, où la maîtrise de soi et l'objectivité jouent un rôle majeur.
Le libre examen prépare à une action éclairée par la réflexion scrupuleuse et méthodique sur les fins et les moyens."

(Maxime Glansdorff / 1906-1972 / Professeur à l'Université Libre de Bruxelles)

"S'il faut définir le libre examen par une formule très brève, je choisis de dire que c'est la méthode scientifique étendue et adaptée à toute question non scientifique.
Limité au domaine des sciences, le libre examen n'aurait rien de spécifique : il est monnaie courante chez tous les scientifiques du monde.
Mais il y a beaucoup de questions capitales pour l'homme qui ne sont pas susceptibles d'un traitement scientifique : les questions métaphysiques, philosophiques, la question du bien et du mal, du beau et du laid, le monde des valeurs, où nous avons nos croyances, nos convictions, nos principes, nos options...
Mais le libre examen n'est pas seulement une méthode : c'est une attitude à laquelle nous attachons une valeur, une valeur éminente, non seulement dans notre travail scientifique, mais dans notre vie. Le libre examen, pour nous, est une valeur, une valeur haute, et cela aussi comporte des implications."

(Robert Joly / 1922-2011 / Professeur honoraire de l'Université de Mons et de l'ULB)

"...s'il y a une Révélation, elle n'est point suffisamment démontrée par la seule autorité de l'Eglise, et sans aucun examen de la Raison, comme le prétendent tous ceux qui la craignent."
(Julien Offray de La Mettrie / 1709-1751 / L'Homme-Machine)

"Nous ne voulons blesser aucune conscience, mais nous voulons allumer tous les flambeaux ; tant pis pour ce qui se plaît à la nuit et au sommeil ! Le temps des dogmes et des infaillibilités est passé, il n’y a plus aujourd’hui que des faits scientifiques et des opinions (…) L’unité des esprits doit naître désormais d’un libre, universel et incessant examen, et non d’une autorité intellectuelle."
(Pierre Larousse /1817-1875 / Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle / Préface)

"Et pourtant je crois encore que la science finira par nuire aux religions, mais pas comme je l'avais cru d'abord, en démontrant vraiment que Dieu n'existe pas. Mais le développement de l'esprit scientifique amènera de plus en plus les hommes à réexaminer sans cesse les fondements de leurs croyances, et à ne pas croire aveuglément ce qu'on leur a appris dans leur enfance. Il faudra "reconsidérer" les religions, et il me paraît fatal qu'elles résistent mal à ce perpétuel examen. Combien de temps durera leur décadence ? Faudra-t-il quelques générations ou quelques siècles? Je ne sais pas. Mais je crois que, dans quelques milliers d'années, on ne considérera plus les cathédrales gothiques que comme des vestiges d'une religion disparue, et qu'aucune autre n'aura remplacée."
(Paul Lévy / Quelques aspects de la pensée d'un mathématicien)

"Tous les esclavages se tiennent ; et les hommes accoutumés à déraisonner sur les dieux, à trembler sous leurs verges, à leur obéir sans examen, ne raisonnent plus sur rien."
(Jean Meslier / 1664-1729 / Testament)

"La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes; parce que, pour elle se soumettre, ce serait cesser d'exister."
(Henri Poincarré / 1854-1912 / Fêtes du 75e anniversaire de l'ULB, 21 novembre 1909)

"Critiquer et combattre les religions est et restera toujours pour les incrédules non seulement un droit inaliénable, mais un devoir impérieux tant que ces religions resteront oppressives. Et elles ne peuvent mieux les inciter à le faire qu'en osant invoquer les droits de l'homme au secours de Dieu, qu'en osant se réclamer des Lumières pour défendre l'obscurantisme, qu'en osant brandir l'étendard de la tolérance contre le libre examen, et qu'en osant prétendre lutter contre le racisme quand elles cherchent à perpétuer l'asservissement."
(René Pommier / Article paru dans la Raison : Défense du libre examen / février 2004)

"Une vie sans examen ne vaut pas la peine d'être vécue."
(Socrate / -470 à -399)

""Principe du libre examen", disent les statuts de l'Université, et disons-nous également dans le langage courant. Ce principe, nous tendons tous naturellement à y voir celui qui guide le savant ou le chercheur libre, qui marche droit vers la vérité, sans se laisser impressionner par les injonctions plus ou moins discrètes que la société, la religion, les partis politiques sèment sur sa route."
(Jean Stengers / 1922-2002 / D'une définition du libre examen / Revue de l'Université de Bruxelles, oct.-déc. 1955)



Voir la page d'accueil sur le libre examen


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©