Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Intelligence > 2/2



Citations :   Intelligence

Page 2/2




"[..]instruire, c'est construire. Je me défie de ce que vous [le parti clérical] construisez. Je ne veux pas confier l'enseignement de la jeunesse, l'âme des enfants, le développement des intelligences neuves qui s'ouvrent à la vie, l'esprit des générations nouvelles, c'est-à-dire l'avenir de la France, parce que vous la confiez, ce serait vous la livrez."
(Victor Hugo / 1802-1885 / Discours à l'Assemblée du 15 janvier 1850 / projet de loi Faloux)

"La raison, c'est l'intelligence en exercice ; l'imagination c'est l'intelligence en érection."
(Victor Hugo / 1802-1885 / Philosophie prose, Océan)

"La religion n'est autre chose que l'ombre portée de l'univers sur l'intelligence humaine."
(Victor Hugo / 1802-1885 / Philosophie, Commencement d'un livre)

"On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter."
(Emmanuel Kant / 1724-1804)

"Etre intelligent, c'est être méfiant, même à l'égard de soi-même."
(Paul Léautaud / 1872-1956)

"Au temps où, spectacle honteux, la vie humaine traînait à terre les chaînes d'une religion qui, des régions du ciel, montrait sa tête aux mortels et les effrayait de son horrible aspect, le premier, un homme de la Grèce, un mortel, osa lever contre le monstre ses regards, le premier il engagea la lutte. Ni les fables divines, ni la foudre, ni le ciel avec ses grondements ne purent le réduire ; son courage ardent n'en fut que plus animé du désir de briser les verrous de la porte étroitement fermée de la nature. Mais la force de son intelligence l'a entraîné bien au-delà des murs enflammés du monde. Il a parcouru par la pensée l'espace immense du grand Tout, et de là, il nous rapporte vainqueur la connaissance de ce qui peut ou ne peut pas naître, de la puissance départie à chaque être et de ses bornes inflexibles. Ainsi la superstition est à son tour terrassée, foulée aux pieds, et cette victoire nous élève jusqu'aux cieux."
(Lucrèce / 98-55 avant JC / De Rerum Natura, Livre 1)

"Depuis que l'homme pense, depuis qu'il sait dire et écrire sa pensée, il se sent frôlé par un mystère impénétrable pour ses sens grossiers et imparfaits, et il tâche de suppléer, par l'effort de son intelligence, à l'impuissance de ses organes. Quand cette intelligence demeurait encore à l'état rudimentaire, cette hantise des phénomènes invisibles a pris des formes banalement effrayantes. De là sont nées les croyances populaires au surnaturel, les légendes des esprits rôdeurs, des fées, des gnomes, des revenants, je dirai même la légende de Dieu, car nos conceptions de l'ouvrier-créateur, de quelque religion qu'elles nous viennent, sont bien les inventions les plus médiocres, les plus stupides, les plus inacceptables sorties du cerveau apeuré des créatures. Rien de plus vrai que cette parole de Voltaire : "Dieu a fait l'homme à son image, mais l'homme le lui a bien rendu.""
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Contes et nouvelles, La Horla)

"Chaque fois que j'ai souhaité m'entretenir avec un vendeur d'arrière-monde juif, chrétien ou musulman - ils vendent les mêmes tapis -, je n'ai rencontré que des gens doués d'une bonne mémoire, mais qui la plupart du temps mettent leur intelligence sous le boisseau... Mémoire des lieux communs enseignés et écrits dans la chair de leur enfance ; et refus de penser pour mieux entretenir leurs illusions."
(Michel Onfray / né en 1959 / La philosophie féroce / 2004)

"La messe dominicale n'a jamais brillé comme un lieu de réflexion, d'analyse, de culture, de savoir diffusé et échangé, le catéchisme non plus, ni même les autres occasions cultuelles des autres religions monothéistes.
Mêmes remarques avec les prières au Mur des Lamentations ou les Cinq occasions quotidiennes des Musulmans : on prie, on pratique la réitération des invocations, on exerce sa mémoire, mais pas son intelligence."

(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"On ne tue pas un rêve, on n'assassine pas un subterfuge. Ce serait plutôt lui qui nous tue, car Dieu met à mort tout ce qui lui résiste. En premier la raison, l'intelligence, l'esprit critique."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"[L'arbre interdit au paradis] ... Passer outre au diktat de Dieu, c'est préférer le savoir à l'obéissance, vouloir connaître plutôt que se soumettre. Disons-le autrement : opter pour la philosophie contre la religion.
Que signifie cet interdit de l'intelligence ? On peut tout dans ce jardin magnifique, mais pas devenir intelligent - l'arbre de la connaissance - ni immortel - l'arbre de la vie ? Quel dessein Dieu réserve donc aux hommes : l'imbécillité et l'immortalité? Il faut imaginer un Dieu pervers pour offrir ce cadeau à ses créatures..."

(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"Car l'homme n'est pas tenté d'oublier qu'il est un animal intelligent, tandis qu'il peut lui arriver d'oublier qu'il est un animal sociable."
(Jean Rostand / 1894-1977 / L'homme)

"De toute manière, je suis incapable de tenir compte d'une "révélation" prétendument faite à nos aïeux dans les temps reculés de notre histoire. Si respectable que me paraisse ce genre de tradition, et quel rôle elles aient pu jouer dans notre passé moral, je ne puis accepter d'y voir des certitudes de départ. Seules valent, à mes yeux, les croyances qui, à tout moment recréables par l'intelligence, peuvent se former "de novo" dans l'esprit d'un homme d'aujourd'hui, à partir de matériaux fraîchement fournis par la science ou par la réflexion."
(Jean Rostand / 1894-1977 / Ce que je crois)

"... ce n'est donc pas parce que la Société aura instruit ou éduqué les hommes que ceux-ci, dans les générations suivantes, se montreront plus intelligents ou plus vertueux, ni même plus aptes à recevoir l'instruction ou l'éducation. Chaque génération, à cet égard, doit repartir de zéro, sans bénéficier aucunement de l'apprentissage de celles qui l'on précédée."
(Jean Rostand / 1894-1977 / Ce que je crois)

"Conscience ! Conscience ! Instinct divin, immortelle et céleste voix ; guide assuré d'un être ignorant et borné, mais intelligent et libre ; juge infaillible du bien et du mal, qui rend l'homme semblable à Dieu."
(Jean-Jacques Rousseau / 1712-1778 / L'Emile / 1762)

"Un monde humain nécessite le savoir, la bonté et le courage; il ne nécessite nullement le culte et le regret des temps abolis, ni l'enchaînement de la libre intelligence à des paroles proférées il y a des siècles par des ignorants."
(Bertrand Russell / 1872-1970 / Pourquoi je ne suis pas chrétien / 1927)

"Toutes les religions promettent des récompenses pour les qualités de coeur ou de volonté, mais aucune pour les qualités d'intelligence ou de compréhension."
(Arthur Schopenhauer / 1788-1860)

"Les hommes ont donc tenu pour certain que les pensées des dieux surpassent de beaucoup la portée de leur intelligence, et cela eût suffi pour que la vérité restât cachée au genre humain, si la science mathématique n'eût appris aux hommes un autre chemin pour découvrir la vérité; car on sait qu'elle ne procède point par la considération des causes finales, mais qu'elle s'attache uniquement à l'essence et aux propriétés des figures."
(Baruch Spinoza / 1632-1677 / L'Ethique, Livre I, Appendice)

"La croyance du huguenot, qu'on lui engendre, est composée de foi et de crainte. Elle ne le rend pas si bête que le papiste, d'autant qu'il est instruit en quelques démonstrations et fausse intelligence, avec cette crainte et coup de bâton que s'il ne croit pas, il ne peut être sauvé."
(Geoffroy Vallée / 1550-1574 / L'Art de ne croire en rien)


>>> Début des citations : Intelligence


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©