Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations   > Thèmes >  Guerre > 1/2



Citations :   Guerre

Page 1/2




"La théologie est le grand arsenal de guerre qui se dresse à l'autre bout du mouvement humain. Elle est un attentat permanent contre l'humanité. C'est la ruine et la négation de l'effort des foules ; elle leur arrache le réalisme des mains."
(Henri Barbusse / 1873-1935)

"Et maintenant, je vous le demande un peu, pourquoi ce dieu qui s'appelle le hasard ne ferait-il pas aussi bien les choses que le Dieu des catholiques, le dénommé Jésus-Christ. S'il ne les fait pas aussi bien, il faudra lui rendre cette justice qu'il ne les fait pas plus mal.
Car, soit dit en passant, les zélateurs de la religion catholique sont bien obligés d'imputer à leur fétiche tout puissant, Jésus-Christ, la conception et la réalisation des sanguinaires mise en scène que sont les guerres mondiales."

(Georges Brassens / 1921-1981 / Le monde libertaire du 27 septembre 1946 sous le pseudonyme Gilles Colin)

"Il y a un certain esprit religieux, qui n'est pas le meilleur, et qui s'accorde avec la guerre par le dessous, comme on peut voir chez bon nombre d'officiers que je prends pour sincères. D'abord cette idée que l'homme n'est pas bon, et, en conséquence, que l'épreuve la plus dure est encore méritée. Aussi l'idée que, selon l'impénétrable justice de Dieu, l'innocent paie pour le coupable. Enfin cette idée aussi que notre pays, léger et impie depuis tant d'années, devait un grand sacrifice. Sombre mystique de la guerre, qui s'accorde avec l'ennui, la fatigue et la tristesse de l'âge."
(Emile Chartier, dit Alain / 1868-1951 / Mars ou la guerre jugée)

"Dieu, prix Nobel de la guerre."
(Jean Cabut, dit Cabu / La Une de Charlie Hebdo, 16 octobre 2002)

"Abraham, Moïse, Saül, Salomon et surtout David, qui sera élevé comme symbole du mouvement révolutionnaire, ne sont que des figures construites pour réaliser un programme monothéiste (dont la réalisation est basée sur le massacre des ennemis par le moyen de la guerre)."
(Luigi Cascioli / La Fable du Christ)

"Si les religions n'arrivent pas à un certain oecuménisme et défendent leur Vérité comme absolue, alors le monde est promis à une guerre éternelle. Si elles pensent au contraire que chacune possède des valeurs à conserver, alors qu'elles s'en tiennent à elles, à celles qui leur sont communes et représentent un héritage de l'humanité."
(Georges Charpak / 1924-2010 / article du "Monde des Religions" / Juillet-Août 2004)

"La religion empoisonne tout. La religion se mêle de sexe, contrôle ce que nous mangeons et exacerbe notre propension à la culpabilité en multipliant les interdits les plus arbitraires. La religion diabolise la science, se fait complice de l'ignorance et de l'obscurantisme. Source de haine, de tyrannie et de guerres, la religion met notre monde en danger."
(Christopher Hitchens / 1949-2011 / Dieu n'est pas grand : Comment la religion empoisonne tout / 2007)

"L'invention des dieux [...] résulte d'une démission de la raison, plus précisément d'une incapacité à accepter une évidence douloureuse, du moins pour certains : que la raison ne peut apporter des réponses à tout. Cette invention, comme toutes les inventions, a été utilisée parfois pour provoquer les pires fléaux, ainsi les effroyables guerres de religion."
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

"Les religions devraient solennellement proclamer que toute guerre en leur nom constitue véritablement un blasphème."
(Albert Jacquard / 1925-2013 / Petite philosophie à l'usage des non-philosophes / 1997)

"La croyance n'est qu'un mot, une pensée, c'est une chose absolument destructrice. Celle-ci divise les gens, les endurcit, les pousse à se haïr réciproquement, à cultiver la guerre d'une façon détournée."
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986)

"Chez moi, c'est l'esprit scientifique qui a détruit la croyance en Dieu; et je pensais qu'il la détruirait de même chez tous les hommes. J'aurais aussi cru, a priori, que les deux guerres mondiales auraient nui aux religions; on aurait pu penser que Dieu, s'il existe, ne les aurait pas permises. C'est le contraire qui s'est produit. En présence de ces catastrophes, on a écouté les voix qui bercent la misère humaine plutôt que celle de la raison."
(Paul Lévy / Quelques aspects de la pensée d'un mathématicien)

"Le tremblement de terre écrasant sous des maisons croulantes un peuple entier; le fleuve débordé qui roule les paysans noyés avec les cadavres des boeufs et les poutres arrachées aux toits, ou l'armée glorieuse massacrant ceux qui se défendent, emmenant les autres prisonniers, pillant au nom du Sabre et remerciant un Dieu au son du canon, sont autant de fléaux effrayants qui déconcertent toute croyance à la justice éternelle, toute la confiance qu'on nous enseigne en la protection du ciel et en la raison de l'homme."
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Boule de Suif)

"Dieu, monsieur, c'est un massacreur. Il lui faut tous les jours des morts. Il en fait de toutes les façons pour mieux s'amuser. Il a inventé les maladies, les accidents, pour se divertir tout doucement le long des mois et des années ; et puis, quand il s'ennuie, il y a les épidémies, la peste, le choléra, les angines, la petite vérole ; est-ce que je sais tout ce qu'a imaginé ce monstre ? Ça ne lui suffisait pas encore, ça se ressemble, tous ces maux-là ! et il se paye des guerres de temps en temps, pour voir deux cent mille soldats par terre, écrasés dans le sang et dans la boue, crevés, les bras et les jambes arrachés, les têtes cassées par des boulets comme des oeufs qui tombent sur une route."
(Guy de Maupassant / 1850-1893 / Moiron)

"Toutes les religions du monde ont autorisé des forfaits innombrables. Les juifs, enivrés des promesses de leur Dieu, se sont arrogés le droit d'exterminer des nations entières. Fondés sur les oracles de leurs dieux, les Romains, en vrais brigands, ont conquis et ravagé le monde. Les Arabes, encouragés par leur divin prophète, ont porté le fer et la flamme chez les chrétiens et les idolâtres. Les chrétiens, sous prétextes d'étendre leur sainte religion, ont cent fois couvert de sang l'un et l'autre hémisphère."
(Jean Meslier / 1664-1729 / parfois attribué au baron d'Holbach / Le bon sens)


>>> Suite des citations : Guerre



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©