Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Croix & crucifix



Citations :   Croix et crucifix




"Bien sûr, mais il devait défendre son prestige,
Car il était le fils du ciel, l'enfant prodige,
Il était le Messie et ne l'ignorait pas.
Entre son père et lui, c'était l'accord tacite :
Tu montes sur la croix et je te ressuscite !
On meurt de confiance avec un tel papa.
[...]
Cela dit je ne suis pas l'Antéchrist de service."

(Georges Brassens / 1921-1981 / L'Antéchrist)

"On jeta mon Père Noël en bas du toit,
Ça fait belle lurette, et j'en reste pantois.

Premier amour déçu. Jamais plus, officiel,
Je ne suis remonté jusqu'au septième ciel !

Le Bon Dieu déconnait. J'ai décroché Jésus
De sa croix : n'avait plus rien à faire dessus."

(Georges Brassens / 1921-1981 / Les illusions perdues)

"Les gens en avance sur leur époque ne sont pas heureux. Personne ne les comprend, on se moque d'eux, on leur fait des misères. Prenez, par exemple, Jésus-Christ. Il était chrétien deux cents ans avant tout le monde. Résultat : ils l'ont crucifié. Et, en un sens, on ne peut pas leur donner tort."
(François Cavanna / 1923-2014 / Dieu, Mozart, Le Pen et les autres...)

"Si Dieu était ovipare, il faudrait remplacer les crucifix par des coquetiers."
(François Cavanna / 1923-2014 / Le saviez-vous ?)

"Dieu ? Ca fait longtemps que j'ai fait une croix dessus."
(Pierre Desproges / 1939-1988)

"Crucifix : Fait bien dans une alcôve et à la guillotine."
(Gustave Flaubert / 1821-1880 / Dictionnaire des idées reçues)

"Tout ce qui est sentiment religieux est aliénation mentale à un degré ou un autre. L'homme sur le champ de bataille qui court avec entrain à la mort : un aliéné provisoire. L'être qui prête un pouvoir magique, surnaturel, à un objet quelconque : croix, statuette, etc., etc., un aliéné partiel. Tout ce qui est superstition, croyance aveugle, est un degré de folie."
(Paul Léautaud / 1872-1956 / Journal littéraire)

"Confortablement installé sur son nuage amiral, Dieu le père, de la maison Dieu-père-fils-Saint-Esprit-and-Cie, pousse un immense soupir de satisfaction, aussitôt deux ou trois petits nuages subalternes éclatent avec obséquiosité et Dieu père s'écrie: "Que je sois loué, que ma sainte raison sociale soit bénie, mon fils bien-aimé a la croix, ma maison est lancée. "Aussitôt il passe les commandes et les grandes manufactures de scapulaires entrent en transes, on refuse du monde aux catacombes et, dans les familles qui méritent ce nom, il est de fort bon ton d'avoir au moins deux enfants dévorés par les lions."
(Jacques Prévert / 1900-1977 / Paroles - Souvenirs de famille ou l'ange garde-chiourme)

"Jésus n'est pas le fils de Dieu, lequel d'ailleurs n'existe pas. Au mieux, Jésus c'est une sorte de Socrate oriental, que sa communauté, de même que pour le philosophe athénien, a mis à mort. Parce qu'il embêtait le monde, cet homme, rien de plus. Or, pour le meurtre de Socrate, accuse-t-on les Grecs ? Pire, accuse-t-on les Grecs de 2004 ? [...] Où est le scandale éternel ? D'un point de vue athée, la crucifixion de Jésus est un non-événement."
(Henri Raczymov, écrivain / Journal Le Monde, 3 mars 2004)

"En dépit du mot d'ordre, qui consiste à faire semblant de croire, même quand on ne croit pas, en dépit d'académiciens et de normaliens qui doivent à leur dignité de feindre, la foi s'en va et, malgré les agenouillements, les signes de croix et les parodies mystiques, la croyance en ce Maître Eternel dont était dérivé le pouvoir de tous les maîtres mortels se dissipe comme un rêve de nuit."
(Elisée Reclus / 1830-1905 / Evolution & Révolution / 2008)

"Tuez vos dieux à tout jamais
Sous aucune croix l'amour ne se plaît
Ce sont les hommes pas les curés
Qui font pousser les orangers"

(Renaud / né en 1952 / La ballade Nord-Irlandaise)

"- Mais pourquoi est-c'que les curés
d'abord tu leur en veux ?
C'est quand même un peu grâce à eux
qu'on a un bon dieu.
- Eh! ton bon dieu il est mort

avec Jésus sur la croix.
Ils l'ont crucifié avec trois punaises,
et puis y s'est barré."

(Renaud / né en 1952 / Pourquoi d'abord ?)

"Ponce Pilate n'avait pas le sens de l'économie. On aurait pu très bien en effet crucifier les gens à cinquante centimètres du sol. Ce qui aurait été aussi efficace qu'à quatre mètres et aurait permis de ne pas gaspiller du bois."
(Jean Yanne / 1933-2003 / Je suis un être exquis)

"Les vrillettes dévorent le crucifix."
(Proverbe italien)

"Si le tonnerre n'éclate pas,
Le paysan ne fait pas le signe de la croix."

(Proverbe russe)


Voir la page d'accueil sur le christianisme

Voir la page d'accueil sur Jésus-Christ


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citation    Haut de page    Contact   Copyright ©