Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Citations > Thèmes > Athéisme > 2/2



Citations :   Athéisme

Page 2/2




"L'athéisme, dont jusqu'ici les principes n'ont point été suffisamment développés, semblent alarmer les personnes même les plus dégagées de préjugés. Elles trouvent l'intervalle trop grand entre la superstition vulgaire et l'irréligion absolue; elles croient prendre un sage milieu en composant avec; elles rejettent les conséquences en admettant le principe; elle conserve le fantôme sans prévoir que, tôt ou tard, il doit produire les mêmes effets et faire, de proche en proche, éclore les mêmes folies dans les têtes humaines...."
(Paul-Henri, baron d'Holbach / 1723-1789 / Système de la nature)

"L'athée logique ne peut prendre aucun intérêt à la vie ; c'est là la vraie sagesse, mais c'est, à mon avis, trop de sagesse ; c'est l'indifférence du fakir. Je suis fort aise, pour ma part, d'avoir, à côté de mon athéisme logique, une conscience morale résultant d'une quantité d'erreurs ancestrales, et qui me dicte ma conduite dans des cas où ma raison me laisserait noyer."
(Félix Le Dantec, biologiste / 1869-1917 / L'athéisme)

"[A propos de Jean Meslier] Il est impossible de professer l'athéisme d'une manière plus claire et plus franche."
(Sylvain Maréchal / 1750-1803 / Dictionnaire des Athées anciens et modernes / 1800)

"Le véritable athée est un philosophe modeste et tranquille qui n'aime point faire du bruit et qui n'affiche pas ses principes avec une ostentation puérile, l'athéisme étant la chose du monde, la plus naturelle, la plus simple."
(Sylvain Maréchal / 1750–1803)

"L'athéisme est une négation de Dieu et par cette négation, il pose l'existence de l'homme."
(Karl Marx / 1818-1883 / Manuscrits de 1844)

"Désormais il s'agit de viser ce que Deleuze nomme un athéisme tranquille, à savoir un souci moins statique de négation ou de combat de Dieu qu'une méthode dynamique débouchant sur une proposition positive destinée à construire après le combat."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"Le dépassement de cet athéisme chrétien - pas assez athée et encore trop chrétien à mon goût - permet d'envisager sans qu'il soit redondant de le nommer ainsi, un authentique athéisme athée... Ce presque pléonasme pour signifier une négation de Dieu couplée à une négation d'une partie des valeurs qui en découlent, certes, mais aussi [...] pour déplacer la morale et la politique sur un autre socle non pas nihiliste, mais post-chrétien."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"L'athéisme relève donc d'une création verbale des déicoles. Le mot ne découle pas d'une décision volontaire et souveraine d'une personne qui se définit avec ce terme dans l'histoire. L'athée qualifie l'autre qui refuse le dieu local quand tout le monde ou la plupart y croit. Et a intérêt à croire."
(Michel Onfray / né en 1959 / Traité d'athéologie / 2005)

"La seule forme authentique de l'athéisme c'est, dans la théorie, la philosophie rationnelle et critique qui refuse toute prétention de fonder la vie sur des absolus; et dans la pratique une éthique pragmatique (donc sceptique), régulatrice du désir dans la relation à soi et aux autres en vue de réduire le risque de violence, d'accroître l'autonomie et la solidarité précisément humaine en ce qu'elle fait du désir et de ses ambivalences et contradictions l'essence de l'homme."
(Sylvain Reboul / Débat avec Pascal Jacob)

"J'ai dit non. J'ai dit non à Dieu, en affirmant les choses un peu brutalement, mais à chaque instant la question revient. Je me dis : est-ce possible […] Je suis obsédé, disons le mot, sinon par Dieu, obsédé, du moins par le non-Dieu. […] Ce n'est pas un athéisme serein, ni jubilant, ni content. Ah non ! Il n'est pas satisfaisant ni apaisé; plutôt à vif : la plaie se rouvre sans cesse."
(Jean Rostand / 1894-1977 / Dieu existe-t-il ? Non… )

"Mais non, l'athéisme n'est pas une croyance. Il est le refus de croire […]. L'athéisme ne prétend pas être débarrassé de toutes les croyances, il en connaît la force et la persistance, mais il se conduit à tout instant en s'abstenant de remettre à une puissance surnaturelle l'explication des phénomènes du monde et le sens de son action."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"Si "le libre exercice des cultes" doit être garanti, tout autant doit l'être l'expression philosophique de l'athéisme; son expression publique, comme est garantie celle des religions. Ce qui revient à dire que les "athées" ont non seulement le droit de s'organiser, mais aussi de défendre leurs positions et leurs thèses. Et même de les enseigner."
(Danièle Sallenave / née en 1940 / dieu.com / 2004)

"L'existentialisme n'est pas tellement un athéisme au sens où il s'épuiserait à démontrer que Dieu n'existe pas. Il déclare plutôt: même si Dieu existait, ça ne changerait rien; voilà notre point de vue. Non pas que nous croyons que Dieu existe, mais nous pensons que le problème n'est pas celui de son existence; il faut que l'homme se retrouve lui-même et se persuade que rien ne peut le sauver de lui-même, fût-ce une preuve valable de l'existence de Dieu. En ce sens, l'existentialisme est un optimisme, une doctrine d'action, et c'est seulement par mauvaise foi que, confondant leur propre désespoir avec le nôtre, les chrétiens peuvent nous appeler désespérés."
(Jean-Paul Sartre / 1905-1980 / L'existentialisme est un humanisme)

"Je pense avec vous que le fanatisme est un monstre mille fois plus dangereux que l'athéisme philosophique. Spinoza n'a pas commis une seule mauvaise action : Chastel et Ravaillac, tous deux dévots, assassinèrent Henri IV."
(François-Marie Arouet, dit Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

"Si évolution naturelle du polythéisme au monothéisme il y a, alors, ne pourrait-il pas y avoir une évolution naturelle du monothéisme vers l'athéisme?"
(Ibn Warraq / Pourquoi je ne suis pas musulman / 1999)


>>> Début des citations : Athéisme


Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Accueil Citations    Haut de page    Contact   Copyright ©