> Biographies  Prosper Mérimée

Prosper Mérimée

(1803 - 1870)
Prosper Mérimée

Biographie de Prosper Mérimée :

Né à Paris dans une famille bourgeoise de peintres, Prosper Mérimée fait des études de droits et apprend plusieurs langues (grec, arabe, anglais, russe). Jeune homme cynique et libertin, il fréquente les salons littéraires de son époque.

Prosper Mérimée voyage beaucoup en France et en Europe. Il se lie d'amitié avec Stendhal et devient un ami de la famille de la future épouse de Napoléon III, Eugénie de Montijo. En 1834, Mérimée est nommé inspecteur général des Monuments historiques. Il entreprend la restauration de nombreux édifices (Pont du Gard, remparts d'Avignon, Cité de Carcassonne…) et commence à faire recenser les monuments français les plus remarquables.

Sur le plan littéraire, Prosper Mérimée est influencé par Walter Scott et Alexandre Pouchkine et aime le mysticisme, l'histoire et l'inhabituel. Ses récits, où il fait preuve de pittoresque sont pleins de mystère et se déroulent à l'étranger. Elu à l'Académie Française en 1844, il demeure toute sa vie très attaché au Second Empire.

Athée comme ses parents, Prosper Mérimée ne donne pas une place importante à l'anticléricalisme dans ses œuvres, mais il le distille souvent dans de courts passages. Parmi les sujets abordés, on peut trouver le comportement scélérat des prêtres, l'hypocrisie, la vénalité, la chasteté et le célibat imposés qui brisent la vie des hommes d'Eglise, les superstitions, la dévotion à la Vierge Marie… Parmi les pièces de théâtre de Mérimée, "Le Théâtre de Clara Gazul" qu'il présente comme ayant été écrit par une comédienne espagnole (Clara Gazul) est sans doute, avec "Le Carrosse du Saint Sacrement" et "Le Ciel et l'Enfer", la plus irrévérencieuse et la plus mécréante de ses œuvres.
Bibliographie : Le Théâtre de Clara Gazul (1825), La Guzla (1827), La Jacquerie (1828), Le Carrosse du Saint Sacrement (1829), Chronique du règne de Charles IX (Roman, 1829), Mateo Falcone (1829), Notes de voyages (1835-40), La Vénus d'Ille (1837), Colomba (1840), Carmen (1845), Lokis (1869), La Chambre bleue (1872).
Liens:
      L'Encyclopédie de L'Agora: Prosper Mérimé
      Prosper Mérimée (culture.fr)



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religionAthéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Biographies    Citations proverbesCitations    Haut de page    Contact   Copyright ©