Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion > Votre espace Témoignage > Athéisme et justice sociale


Témoignage

Athéisme et justice sociale


(Maurice -   22/08/05)



Objet : réflexion sur l'athéisme


Si la religion reste "l'opium du peuple", les mouvements dits "athées" ont, du moins c'est mon opinion, un comportement pas très éloigné d'une posture religieuse. Je ne prendrai qu'un exemple : la justice sociale. Dans la tradition judéo-chrétienne, la charité ne prétend pas et ne veut surtout pas changer les structures de la société. Des mouvements comme Attack, le D.A.L., la C.G.T., etc.. s'attaquent finalement également plus aux effets qu'aux causes. Au reste, bien souvent il existe des alliances avec les associations caritatives pour telle ou telle action.

Je suis particulièrement agacé lorsque, par exemple, on dénonce les conditions de logement de telle ou telle famille nombreuse sans s'interroger sur le pourquoi et le comment de mettre au monde un nombre important d'enfants dans n'importe condition. Ce qui est demandé, bien souvent, c'est un assistanat systématique qui ne résout pas le problème.

Je viens de relire le "Condorcet" du couple Badinter. La lucidité de ce grand révolutionnaire athée nous fait bien défaut aujourd'hui !

A mon sens, le vrai athéisme ne peut se nourrir que de relativité. Vouloir la justice sociale, le bonheur des hommes est un idéal respectable et noble, à condition de ne pas tomber dans cette fausse naïveté rousseauiste qui consiste à proclamer que l'homme est bon par nature et que seule une société injuste est bien souvent responsable de ses dérives.

L'homme est fait d'ombre et de lumière (sous doute plus d'ombre que de lumière !) et il faut faire avec sans rêver à des lendemains qui chantent.


Bien amicalement.


Maurice



Athéisme : l'homme debout. Vivre sans Dieu et sans religion   Votre espace    Haut de page    Contactcontact   Copyright ©